Algeria.com Discussion Forum - Powered by vBulletin


+ Reply to Thread
Page 1 of 4 1 2 3 ... LastLast
Results 1 to 7 of 25
  1. #1
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    TLEMCEN, Mercredi 30 Septembre 2009 -- La ministre de la culture, Mme. Khalida Toumi, a exposé dimanche à Tlemcen les grandes lignes du programme de la manifestation "Tlemcen, capitale de la culture islamique" prévue en 2011. Plusieurs opérations sont prévues pour la restauration de tous les sites et monuments historiques classés patrimoine national, notamment les mosquées, le palais royal du Mechouar et le complexe religieux de Sidi Boumédiène, outre l'initiation d'un plan de restauration et de préservation pour la vieille Médina, a indiqué la ministre lors d'une visite de travail et d'inspection effectuée dans la wilaya de Tlemcen.

  2. #2
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 30 Septembre 2009 -- Le coup d’envoi de la préparation de la manifestation internationale Tlemcen, capitale de la culture islamique, prévue en 2011, a été donné officiellement dimanche à Tlemcen. Lors d’une cérémonie organisée dans ce cadre, la ministre de la Culture, Mme Khalida Toumi, a procédé à l’installation de deux commissions de wilaya pour la préparation de l’événement. La première commission, présidée par le wali de Tlemcen, est chargée du suivi des infrastructures culturelles existantes ou en cours de réalisation. Elle est constituée de l’ensemble des responsables des directions de wilaya ayant un lien direct ou indirect avec la manifestation. La seconde, présidée quant à elle par le directeur de la culture de la wilaya de Tlemcen, est chargée des activités et des différents programmes qui seront élaborés pour l’occasion. Cette commission est composée de représentants de la société civile, du mouvement associatif, d’enseignants universitaires et d’artistes. Au cours de la cérémonie d’installation de ces deux commissions, Mme Toumi a mis l’accent sur l’importance de cet événement culturel international qui durera, a-t-elle rappelé, toute une année. Mme Toumi a déclaré à cet effet : «L’occasion est offerte d’abord pour doter la ville de Tlemcen d’infrastructures culturelles à la mesure de sa dimension historique et culturelle et ensuite pour donner une image saine et réelle de l’appartenance à la nation (oumma) islamique. Il convient de noter que la réussite de la manifestation Alger, capitale de la culture arabe et de celle du Festival panafricain «incite à redoubler et à conjuguer les efforts pour assurer un plein succès à la manifestation Tlemcen, capitale de la culture islamique, a-t-elle ajouté. La commission nationale chargée de la préparation de cette manifestation, présidée par le Premier ministre, a été installée jeudi dernier à Alger, rappelle-t-on. Plusieurs manifestations culturelles et religieuses auront ainsi lieu pour donner un allant dynamique à cette manifestation dans une ville qui s’est illustrée par la force de son histoire et sa présence comme lieu séculaire, où les savants et les exégètes les plus connus se sont retrouvés. Un naturel retour des choses pour la ville de Tlemcen, qui s’apprête ainsi à redécouvrir avec ses invités quelques valeurs civilisationnelles incontournables. En attendant l’année 2011, Tlemcen commence à se faire belle.

  3. #3
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 12 Octobre 2009 -- L’Office du tourisme de Tlemcen se prépare d’ores et déjà à prendre une part active dans la célébration durant toute l’année 2011 de “Tlemcen capitale de la culture islamique”. Le nouveau président de l’Office, Hacène Abdesslam Boukli, par ailleurs directeur de l’hôte Agadir, a pris part, avec ses collaborateurs, à la réunion présidée dernièrement par le ministre de la Culture ayant trait justement à la préparation de cet important événement qui regroupera une cinquantaine de pays arabes. Au lendemain de la rencontre avec Mme Khalida Toumi, tous les membres de l’Office du tourisme se sont réunis en séance extraordinaire pour étudier les voies et les moyens à même d’assurer une meilleure coordination avec, notamment, les directions du tourisme et de la culture pour une contribution efficace au succès de cet important événement. Ainsi, il a été proposé la prise en charge de l’organisation d’un “son et lumière” sur le site historique de Mansourah et au niveau du complexe du Méchouar avec présentation de pièces de théâtre et projection de films en rapport avec les faits historiques de l’époque et notamment le rôle joué par la dernière dynastie des Zianides qui a marqué l’histoire de Tlemcen et sa région. En outre, les membres de l’Office, qui ont organisé dimanche dernier des portes ouvertes pour le public à l’occasion de la commémoration de la Journée mondiale du tourisme, veulent mettre à profit cette année exceptionnelle pour proposer des excursions guidées sous forme de circuits touristiques au profit des collégiens et lycéens en rapport avec leurs cours d’histoire et de géographie. “Ce sera là, à notre avis, la meilleure façon d’inculquer à nos enfants la culture à travers le patrimoine matériel et immatériel de la région”, a dit en substance le président, M. Boukli. Diverses autres manifestations sont également prévues pour permettre aux touristes venus de tous les pays arabes de découvrir les richesses de cette région qui recèle d’importants vestiges historiques et touristiques.

  4. #4
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    TLEMCEN, Dimanche 10 Janvier 2010 -- Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Bouabdallah Ghlamallh, a appelé, jeudi à Tlemcen, les imams et autres cadres de son secteur à contribuer "efficacement" à la manifestation "Tlemcen, capitale de la culture islamique", prévue en 2011. Lors d’une cérémonie de remise de crédits bonifiés "qard hassen" à laquelle ont pris part des cadres de son secteur et des représentants locaux de la société civile, il a souligné l'importance de cette manifestation internationale, appelant les imams à y contribuer pour "faire découvrir aux invités de Tlemcen le patrimoine civilisationnel et la générosité des Algériens".

  5. #5
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 13 Janvier 2010 -- Les autorités du pays mettent les bouchées doubles pour la réussite de cette manifestation qui se veut « une opportunité pour cette wilaya d’exporter vers d’autres cieux le patrimoine culturel islamique de la wilaya ». Plus de 300 spectacles et 12 pièces théâtrales, en plus de la réalisation d’un film long métrage sur la trilogie du romancier Mohamed Dib seront au menu de cet événement qui débutera du 1er au 31 décembre 2011. Pour être au rendez-vous, les autorités locales s’emploient à réaliser ou à restaurer plus de 50 sites, entre structures historiques, archéologiques, culturelles et artistiques. Mieux, le ministère de la Culture, celui des Affaires religieuses et des Waqfs et le wali de Tlemcen veillent au grain pour la réussite d’un programme très enrichissant à l’occasion de cet événement. Un événement où pas moins de 51 pays musulmans ont déjà donné leur accord pour y prendre part. Il reste que le choix de la capitale des Zianides pour la tenue d’une telle manifestation n’était pas fortuit, car, comme tient à nous le préciser le wali de Tlemcen, M. Nouri, « Tlemcen détient plus de 70% des ressources islamiques nationales ». À ce titre, un comité national pour les préparatifs des festivités de cette manifestation a été installé depuis septembre dernier, et celui-ci a procédé récemment à l’installation des comités locaux qui seront chargés du suivi des activités et de la réalisation des infrastructures. « Nous avons déjà réalisé 50% des projets », nous dit fièrement M, Nouri qui précise qu’en termes d’infrastructures, somme toute importantes, « il y a des projets programmés et vont être lancés incessamment ». Parmi ceux-là, qu’il qualifie de « projets d’urgence », il cite le Centre de la musique andalouse et celui d’études islamiques, mais aussi également la réhabilitation des anciens sites et cinémas.

    Un riche programme d’activités culturelles et religieuses est chapeauté par les ministères de la Culture, des Affaires religieuses et des Waqfs. À ce propos, M. Nouri cite notamment la poésie féminine, Tlemcen terre d’accueil, la musique andalouse et l’école de Tlemcen, la calligraphie arabe, le soufisme, le festival international de la danse populaire, l’architecture de Tlemcen, l’échange entre Béjaïa et Tlemcen sur les traces des Almohades et Almoravides, le patrimoine immatériel. Aux yeux de notre interlocuteur, cet événement portera sur toutes les richesses authentiques, comme l’Islam, les musiques ancestrales… Interrogé au sujet de l’enveloppe qui a été allouée pour cette manifestation, le premier responsable de la wilaya s’est contenté de dire que « les pouvoirs publics sont sensibles et conscients par rapport à cet événement ». Pour M. Nouri, « cet événement sera une occasion pour montrer aux autres nations que l Algérie est un grand pays qui a sa culture et une grande histoire ». « Ce sera également une occasion pour notre pays de reprendre sa place de droit sur la scène internationale. » Et comme la réussite de cet événement appelle d’autres réalisations, Tlemcen fait sa mue. « Des hôtels sont prêts et d’autres en voie de réhabilitation ou de réalisation », nous confie le wali qui précise qu’une nouvelle ville est en phase d’étude à Marsa Ben M’hidi. Et comme ce genre d’événement nécessite d’autres commodités, un pole universitaire, des musés et d’autres infrastructures sont également prévus.

  6. #6
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    TLEMCEN, Mercredi 3 Février 2010 -- Le ministre de l'Aménagement du territoire, de l'Environnement et du Tourisme, Cherif Rahmani, a indiqué lundi à Tlemcen que l'adoption d'un plan de qualité dans la gestion du secteur du tourisme est capable de conférer à la ville un aspect reluisant lors de la manifestation "Tlemcen, capitale de la culture islamique en 2011". Ce plan doit être mis en place en coordination avec un bureau d'étude à la lumière de données scientifiques respectant les normes écologiques et les potentialités de la wilaya, afin d'améliorer les prestations et les promouvoir à la dimension de cette manifestation culturelle internationale, a affirmé M. Rahmani lors d'une séance de travail tenue à la salle de conférences de la maison du parc de "Lalla Setti", à laquelle ont pris part les autorités locales, des élus et des investisseurs du secteur touristique de la région.

  7. #7
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 22 Février 2010 -- La wilaya de Tlemcen reste, depuis une année entière, sans directeur de wilaya pour l’environnement, quoiqu’elle s’apprête à abriter le festival : « Tlemcen capitale de la culture Islamique » dans les quelques mois à venir. Il est prévu que 52 Etats Islamiques se rendront à la capitale des Zianides. Serait-il logique de dépenser des milliards de dinars pour réaliser des projets et structures pour les accueillir, sans qu’on prête, toutefois, d’importance au rôle de l’environnement ? Cherif Rahmani avait promis, rappelle-t-on, lors de sa dernière visite à Tlemcen, à résoudre les problèmes de cette ville et de désigner un directeur d’environnement dans les brefs délais.

+ Reply to Thread
Page 1 of 4 1 2 3 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts