+ Reply to Thread
Results 1 to 2 of 2
  1. #1
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 4 Avril 2010 -- L’Office national pour la culture et l’information (ONCI) organise, du 5 au 8 avril à la salle El Mouggar, les Journées du film humoristiques algérien. Quatre films à raison de quatre séances par jour sont au programme de cette manifestation. Le premier qui ouvrira cette manifestation est la Voisine, de Ghaouti Bendeddouche. Cette fiction qui plonge le spectateur dans un univers typiquement féminin relate les aventures des locataires d’une maison située dans le quartier de La Casbah. Le destin de ces habitants bascule lorsqu’une jeune femme vient troubler le calme et la vie paisible de ces petites gens ; une vie égaillée parfois par des disputes, des fêtes et même des malheurs. Pathétique certes, mais sociologique aussi. Dans ce film, le talent de Biyouna apparaît et se révèle. Le lendemain, les spectateurs de la salle El Mouggar apprécieront Gourbi Palace, de Bachir Derraïs. Dans cette fiction campée entre autres par Fatima Hlilou, Lakhdar Boukhers, Hakim Dekkar et Sid Ahmed Agoumi, l’humour est l’ingrédient-miracle, qui rend l’histoire quelque peu banale d’une famille pauvre tordante et comique. Tout commence lorsqu’un riche homme d’affaires et patron d’un très grand hôtel perd la tête et invite dans son palace une famille qui habite un gourbi. Dans son nouvel environnement, cette famille découvre le luxe. Lorsque la famille du riche propriétaire apprend l’invitation qu’il a adressée à cette famille, les ennuis commencent pour cette dernière. D’Hollywood à Tamanrasset, de Mahmoud Zemmouri, à qui l’on doit notamment Beur, Blanc, Rouge ou encore 100% Arabica, est un film qui raconte l’histoire d’un groupuscule d’Algérois, évoluant dans une bourgade, mais puisqu’ils sont insatisfaits de leur vie, ils refusent ce réel et préfèrent se réfugier dans un monde imaginaire. Ils se prennent pour les héros de leurs feuilletons télévisés favoris. Ainsi, le regard du spectateur croise celui de Rambo, JR, Sue-Ellen et même Colombo. Un long métrage totalement fou, de quoi se tordre de rire ! Hassan Terro, de Mohamed Lakhdar Hamina, est également au programme de cette manifestation. Après les planches, les aventures de Hassan Terro — un homme lâche, peureux mais inoffensif, qui cache chez lui, un fidaï — ont été portées à l’écran et campées par deux grands maîtres du cinéma algérien : l’éternel Rouiched et l’extraordinaire Keltoum. Ces projections seront également une occasion pour rendre hommage à des maîtres du genre comique, notamment Biyouna, Fatima Hlilou, Hassan Benzirari, Lakhdar Boukhers, Aïda Kechoud et, à titre posthume, Rouiched.

    Projection de la Voisine, de Ghaouti Bendeddouche, demain à El Mouggar à raison de quatre séances par jour : 14h, 16h, 18h et 20h

  2. #2
    Dounia is offline Registered User
    Join Date
    Jun 2011
    Posts
    386

    Vidéo ajoutée par Eljazairelmahroussa


    Hommage à Rouiched ( chanson ''Edenya b'lektaf - 1960)




Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts