+ Reply to Thread
Page 101 of 194 FirstFirst ... 51 91 99 100 101 102 103 111 151 ... LastLast
Results 701 to 707 of 1354
  1. #701
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 5 Février 2009 -- Depuis son installation à la tête d’Orascom Télécom Algérie (OTA) à la fin d’août 2008, M. Tamer El-Mahdi a été plutôt discret en matière de communication avec les médias. Ce qui a suscité moult interrogations auxquelles il a répondu lors d’une cérémonie organisée avant-hier avec l’ensemble de la presse nationale. Lors de son discours prononcé à l’ouverture de la rencontre, M. El-Mahdi a avoué savoir que beaucoup de gens de la presse se sont posé des questions sur son absence de la scène médiatique, avant d’expliquer à quoi cela était dû. «La raison est très simple. Quand je suis arrivé à Alger et une fois installé comme directeur général d’OTA, j’avais besoin de me familiariser avec le contexte. Je parle de l’Algérie, d’une façon générale, et de Djezzy, d’une façon particulière, que je me devais d’ailleurs de connaître en profondeur. Il s’agissait pour moi de ne pas me disperser. Il fallait d’abord que je maîtrise la gestion interne de Djezzy pour aller ensuite vers l’extérieur», a affirmé M. El-Mahdi. Le DG d’Orascom Télécom Algérie s’est dit, par ailleurs, très étonné par le nombre de rumeurs propagées au sujet de Djezzy. Dans ce sens, il a affirmé qu’il voulait aussi comprendre pourquoi autant de rumeurs et avec une telle ténacité. «J’ai entendu beaucoup de rumeurs depuis que je suis venu. Il y en a tellement eu qu’on ne sait plus à quoi répondre. Il me fallait aussi du temps pour démêler cela et je suis arrivé à la conclusion qu’il n’était pas possible de répondre à chaque fois que Djezzy était l’objet de tels agissements», a poursuivi M. El-Mahdi, avant de souligner que, pour lui, «la meilleure façon de discuter de tout cela était de se réunir, d’où la rencontre d’aujourd’hui». «Le deuxième point que je voudrais préciser est celui de notre relation avec la presse, basée sur un partenariat gagnant/gagnant. À ce titre, je dois préciser que je respecte trop votre métier et votre statut pour orienter des attaques contre la concurrence. Nous sommes connus pour notre éthique et notre respect de la concurrence. Nous n’avons pas d’ennemis, mais des concurrents.» M. El-Mahdi a tenu plus que tout à rassurer sur l’avenir de Djezzy qui, a-t-il dit, est une filiale très importante pour la maison-mère, Orascom Télécom, et dont le président Naguib Sawiris est très fier. «Nous poursuivrons nos investissements en Algérie, que ce soit dans les télécommunications ou autres», a-t-il affirmé, allusion, entre autres, au spot publicitaire qui sera bientôt diffusé pour mettre en valeur le potentiel touristique de l’Algérie. À propos des investissements, OTA a déboursé depuis 2001 un montant de près de 3 milliards de dollars, dont 737 millions de dollars au titre du prix de la licence. Cet opérateur, qui compte plus de 14 millions de clients, prévoit d’investir massivement dans les nouvelles technologies.

  2. #702
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 9 Février 2009 -- L’offre prépayée «Illimitée de Nedjma» est désormais accessible à moindre coût. L’opérateur de téléphonie mobile Wataniya Télécom Algérie (WTA/Nedjma) a, en effet, réduit son prix d’accès de 50% et de façon permanente. Dans un communiqué de cet opérateur parvenu à notre rédaction hier, il est expliqué que le client peut désormais profiter pleinement de communications illimitées vers tous les réseaux pour un abonnement mensuel de 4 000 DA seulement. Pour ce qui concerne la démarche pour accéder à l’Illimitée de Nedjma dans sa nouvelle version, les clients peuvent payer leurs factures sans se déplacer vers un espace Nedjma. Il suffit de recharger le montant de 4 000 DA par cartes de recharge ou Storm et envoyer le mot «facture» par SMS au 303. Wataniya Télécom Algérie précise dans son communiqué que, grâce à cette facture unique de 4 000 DA chaque mois, le client n’a plus besoin de calculer le coût de ses appels. En somme, il ne risque plus de se retrouver avec une grosse facture à payer.

  3. #703
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 12 Février 2009 -- Le premier opérateur de la téléphonie mobile en Algérie ATM Mobilis, a le plaisir d’annoncer le lancement d’une nouvelle promotion, des bonus sans limite, plus vous rechargez plus vous rallongez vos communications. Cette promotion débutera à partir d’aujourd’hui 12 février 2009, et restera valide jusqu’au 26 février 2009, par contre les bonus sont utilisables en (voix, SMS, GPRS) vers tous les réseaux (sauf international) jusqu’au 3 mars 2009. Les clients de l’offre prépayée “Gosto”, ayant des numéros commençant par 06 69 / 06 96 / 06 97 / 06 98 et 06 99 bénéficieront d’un bonus d’une valeur de 50% pour tous rechargements sur les montants supérieurs ou égaux à 200 DA via “Cartes de recharges” et services de rechargements électroniques “Arsselli” et “Racimo”.

  4. #704
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 14 Février 2009 -- Le monde de la téléphonie mobile en Algérie est en pleine ébullition depuis jeudi passé. La raison en est l’annonce par l’opérateur de la téléphonie mobile, Nedjma, du lancement dès aujourd’hui, soit le 14 février, d’une nouvelle offre, Free. Une offre dont les retombées risquent de transformer radicalement le marché algérien. C’est en tout cas l’avis de plusieurs experts du secteur avec qui nous avons pris attache et qui voient en Free, une véritable bombe lancée sur le marché et qui met en évidence les carences de l’ARPT (Autorité de régulation de la poste et des télécommunications) ainsi que celles des deux autres opérateurs. L’un des responsables de ces derniers ira jusqu’à dire : “Je suis ulcéré” après avoir eu connaissance de l’offre de Wataniya.

    Ainsi dans la dernière sortie de Wataniya Telecom Algérie, on peut y lire dans le communiqué sur la dernière offre que : “Free offre des appels gratuits et illimités vers Nedjma de 6h à 18h pour un rechargement de 1 000 DA valables 30 jours et des appels gratuits et illimités 24h/24 vers Nedjma pour un rechargement de 2 000 DA valables 30 jours”. Une offre qui pour WTA est purement commerciale. Les griefs retenus sont en premier lieu le dumping soit la vente d’un produit à un prix inférieur à son coût de revient. Une action que l’ARPT a, à maintes reprises, refusée (à l’instar d’ailleurs des subventions entrecroisées) aux opérateurs. Précisons que l’ARPT ne permet une vente à perte sur un mois qu’à condition de se rattraper sur l’année. Aussi, il est reproché à WTA de mettre sur le marché une offre de gratuité pour le prépayé, ce qui est une première puisque jusqu’à maintenant ça ne touchait que le post- payé. La durée de cette offre est également mise en cause. Si la date de lancement de Free a été bien précisée puisqu’elle sera disponible à partir du 14 février, par contre aucune précision n’a été donnée sur le jour limite. En se référant au communiqué de la filiale de Qatar Telecom que les rechargements sont valables 30 jours mais sans en préciser la limite. Cette ouvrabilité est ainsi remise en cause car l’ARPT d’ordinaire très à cheval sur les promotions comme l’indique la décision du 6 janvier 2009.

    Après cette présentation, beaucoup de questions se posent notamment que cette offre ne pouvait être lancée sans un accord de l’ARPT. Entre autres, l’autorité ignore-t-elle ses propres lois ? Nedjma a-t-elle seulement exploité une faille ? À quoi servent les lois si au bout, elles ne sont pas respectées ? À ces questions nous avons voulu avoir des réponses de l’ARPT surtout que son dernier communiqué fixant les conditions et modalités applicables aux offres promotionnelles des opérateurs de téléphonie mobile de type GSM ne date que du 6 janvier dernier. On y lit à l’article 10 que “Le directeur général est chargé du suivi de l’exécution de la présente décision”. Ce qui nous a amené à essayer de joindre le DG de l’autorité, M. Benyellès, mais nos tentatives ont été malheureusement vaines. Les milieux de la téléphonie commencent à jaser et ne vont certainement pas rester les bras croisés. D’ores et déjà, on peut s’attendre à des protestations dès aujourd’hui de la part des deux autres opérateurs, Mobilis et Djezzy auprès d’une autorité de régulation qui vient d’avaliser une décision troublante.

  5. #705
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 15 Février 2009 -- Suite à l’article publié dans notre édition d’hier concernant la nouvelle offre de l’opérateur Nedjma, dite Free, l’ARPT (Autorité de régulation de la poste et des télécommunications) a réagi pour faire état d’une “confusion”. Le représentant du département de la communication au niveau de l’ARPT nous a fait la déclaration suivante : “effectivement, il y a une confusion. Nedjma ne précise pas s’il s’agit d’une offre tarifaire ou promotionnelle. Une offre promotionnelle est limitée dans le temps. Dans la demande que l’opérateur a formulée pour le lancement de son offre, il était bien indiqué qu’il s’agissait uniquement du postpayé, avec une possibilité d’émigration vers le prépayé. Dans le placard publicitaire, il y a une confusion.” De même, M. Benyelles, directeur général de l’ARPT, nous avait contactés, tardivement la veille de la publication de l’article sus-cité. Il estime que “ce n’est pas clair”. Il précisera que l’ARPT va prendre attache avec la presse et l’opérateur pour éclaircir la situation.

    De son côté, Nedjma (WTA) a réagi par la voix de son directeur des relations publiques, Ramdane Djazaïri, qui a précisé que “de toute façon, l’offre ne pouvait être lancée sans l’aval de l’ARPT”. Il donnera les précisions suivantes : “il ne s’agit aucunement de dumping. Comme indiqué dans notre communiqué, c’est à l’intérieur de Nedjma qu’il y a la gratuité. Il n’y a donc pas d’interconnexion avec d’autres réseaux et donc, il ne peut y avoir de dumping. De plus, notre offre ne concerne que le postpayé.” Dans un communiqué daté d’hier, l’opérateur annonce que l’offre Free donne la possibilité d’appeler gratuitement vers Nedjma, pendant 30 jours, de manière illimitée, de 6 heures à 18 heures, moyennant 1 000 DA. Le communiqué indique que l’offre Free permet des appels “gratuits et illimités”, 24h/24, vers Nedjma, moyennant 2 000 DA pour une période de 30 jours.

  6. #706
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Ali Idir :


    Dimanche 15 Février 2009 -- C'est officiel : Algérie Télécom ne sera pas privatisée. Régulièrement évoquée depuis plusieurs années, l'ouverture du capital de l'opérateur historique de télécommunication est définitivement enterrée, selon son PDG Moussa Benhamadi. «Algérie Télécom ne sera pas privatisée et son capital ne sera pas ouvert au privé », a-t-il annoncé dimanche sur la radio chaîne III. Cette information confirme des révélations de TSA (tsa-algerie.com) publiées le 4 août 2008 sur l'abandon du projet de privatisation de l'opérateur historique.

    Algérie Télécom intéressait de nombreux opérateurs étrangers notamment France Télécom et Qatar Telecom (Qtel). «L'ouverture du capital ne se justifie plus », a précisé M. Benhamadi. L'opérateur historique entend se développer avec ses propres moyens. Il compte investir 100 millions d'euros d'ici à 2013 pour développer la fibre optique et la rendre accessible à la majorité des Algériens, notamment dans les centres urbains.

    Le groupe public qui vient de réintégrer sa filiale Internet Djaweb compte également atteindre 6 millions d'abonnés au fixe en 2013 et contribuer au développement de la réception de la télévision via le téléphone que le gouvernement veut généraliser pour lutter contre les paraboles individuelles. Ces dernières équipent la majorité des foyers algériens. Algérie Télécom compte aussi s'internationaliser en prenant des participations dans des entreprises à l'étranger, notamment en Afrique, selon son PDG.

    En 2008, Algérie Télécom a réalisé un chiffre d'affaires de 60 milliards de dinars. Ses créances impayées demeurent toujours importantes et s'élèvent à 50 milliards de dinars, selon M. Benhammadi. Ces créances étaient de 70 milliards de dinars en 2007. L'opérateur a investit 80 milliards de dinars entre 2003 et 2008 dont 20 milliards de dinars ont été consacrés au renouvellement de son réseau de téléphonie fixe, selon la même source.

    L'opérateur entend pour poursuivre l'opération d'assainissement de son réseau fixe, avec l'objectif de développer l'accès à Internat à haut débit et rendre les appels téléphoniques locaux gratuits à partir de 2013.

  7. #707
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Rafik Tadjer :


    Dimanche 15 Février 2009 -- L'opérateur mobile Nedjma a-t-il violé les lois sur la concurrence dans le secteur de la téléphonie mobile en Algérie en pratiquant du « dumping » ? Depuis samedi et le lancement d'une nouvelle offre illimitée de l'opérateur, la polémique enfle. Selon nos informations, l'Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications (ARPT) a adressé, dimanche 15, un rappel à l'ordre à l'opérateur mobile, filiale de Qatar Telecom (QTel).

    Le gendarme des télécoms reproche à Nedjma une confusion dans la communication autour de sa dernière offre « illimitée ». Selon l'ARPT, l'opérateur n'a pas respecté à la lettre le contenu de l'autorisation délivrée pour le lancement de l'offre. Le gendarme a exigé une rectification du message diffusé dans les médias. En fait l'ARPT soupçonne Nedjma d'avoir volontairement entretenu une certaine confusion dans ses messages publicitaires concernant la nouvelle offre.

    Le rappel à l'ordre de l'ARPT est intervenu après les protestations émises par Mobilis et Djezzy, les deux concurrents de Nedjma. Pour les deux opérateurs, l'offre de Nedjma, en plus de son manque de clarté, constitue un « dumping ». « C'est du dumping. On ne sait pas s'il s'agit d'une promotion ou d'une offre. En plus, comment un opérateur qui prétend perdre de l'argent lance une telle offre où on peut appeler gratuitement à tout moment de la journée », tempête un porte-parole de Djezzy. Plus discret, Mobilis a fait savoir à l'ARPT qu'il considérait cette offre comme du « dumping » car « il s'agit d'une offre permanente ».

    Chez Nedjma, on tente de minimiser. « Nous allons apporter des précisions dès demain dans la presse. La confusion se situe au niveau du prépayé et du postpayé. Nous allons expliquer qu'il s'agit d'une offre postpayée et qu'il ne s'agit pas d'une promotion », explique un porte-parole de l'opérateur qui a démenti tout rappel à l'ordre de la part de l'ARPT.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts