+ Reply to Thread
Page 11 of 194 FirstFirst ... 9 10 11 12 13 21 61 111 ... LastLast
Results 71 to 77 of 1354
  1. #71
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Siemens has won a EUR 7 million (USD 9.3 million) contract from Algérie Télécom for the supply of wireless broadband equipment, including 12,000 wireless LAN access points, plus Wi-Fi-enabled end-user devices and WiMAX base stations. The telco plans to set up a city-wide WLAN system covering the capital Algiers which will offer wireless internet services to business users. Siemens will also use WiMAX networks to connect WLAN systems or individual company premises to the backbone network. ‘With WLANs, we will enable attractively priced voice-data convergence for our customers, with data rates that are otherwise possible only in the fixed network. In addition to mobility, the Siemens devices also provide the same comfort and convenience as GSM and UMTS devices,’ said Mamoud Ramrani, head of Algérie Télécom wireless local loop division.


  2. #72
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    BRUSSELS (AFX) - Telecoms group Belgacom SA said it has launched a new mobile virtual network operator (MVNO) called Mobisud, which will target customers from North Africa who live in Belgium.

    The group said MVNO would launch in the second quarter of 2007 and be based on the platforms of Belgacom's Proximus mobile operator, and Moroccan peer Maroc Telecom.

    In addition, Belgacom said it has signed an agreement to offer Moroccan channel TVM International on its digital TV platform in Belgium.

    It will be available from April 1.

    Both services are aimed at people from Morocco, Algeria, and Tunisia, who currently number around 350,000 in Belgium.


  3. #73
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    21.03.2007 - An AIM-listed Irish company has entered into a deal with a Kuwaiti telecoms company that will see its mobile TV technology made available to over 8.8 million mobile phone subscribers in North Africa and the Middle East.

    Dublin firm Vimio plc’s business partner, Kuwait-based Noutique, has signed an agreement with Wataniya Telecom to provide live content to mobile subscribers across the region.

    “The agreement signed between Noutique and Wataniya is excellent news for Vimio and demonstrates that partnerships with specialist operators in key territories are the foundation for significant long-term revenues,” explained Vimio’s chief executive Malachy Harkin.

    “We are rapidly developing a significant presence in the Middle East and North African region and we continue to look for further opportunities to add content and distribution channels,” Harkin continued.

    “Our long-term goal is for Vimio to become recognised as an industry standard in the distribution of live content to mobile telephones,” he said.

    Noutique is a specialist telecoms corporation in Kuwait owned by a leading member of the Al Sabah family and is licensed to sell Vimio’s Live TV software for the delivery and management of live TV and content for mobile telephones.

    Noutique’s agreement with Wataniya will give Wataniya’s subscribers access to a wide range of live TV channels and traffic channels which show traffic situated at five major road junctions in Kuwait City. Subscribers will be charged between US$12 and $20 per month, of which Vimio will receive a substantial percentage.

    Wataniya has been a driving force in increasing the mobile communications market in Kuwait to more than 90pc of the population.

    The group serves more than 8.8 million customers in countries with a combined total population exceeding 92 million, including Algeria, Iraq and the Maldives.


  4. #74
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    ALGIERS, March 23 (KUNA) -- A huge fire broke out at the central post office in downtown Algiers on Friday and blocked the telephone network and the internet for four hours.

    The fire resulted from an electric shortcircuit and affected 40,000 phone subscribers, according to a statement issued by the Ministry Postal Services, Information and Communication Technologies.

    After hours of struggles, firefighters managed to put out the fire and technical crews of Algeria Telecommunications Co. fixed the malfunction of the telephone network.


  5. #75
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Samedi 24 Mars 2007 -- Le centre d’Alger a été réveillé hier par une grosse frayeur suite à un incendie qui s’est déclaré très tôt le matin dans le central téléphonique de la Grande Poste, au 127, rue Asselah Hocine. Selon les habitants de l’immeuble mitoyen, c’est aux environs de 4h30mn, hier, qu’ils ont été réveillés par l’odeur de la fumée. «Nous avons immédiatement appelé la Protection civile. La fumée était tellement épaisse que les sapeurs-pompiers qui sont arrivés à 5 heures ont eu du mal à localiser le sinistre», ont affirmé des jeunes qui ont précisé que tous les habitants de l’immeuble ont été immédiatement évacués et qu’ils n’ont pu rentrer chez eux qu’à 8 heures 30 minutes. «Selon la Protection civile, c’est un court-circuit qui a provoqué l’incendie à 4 heures 30 minutes», a déclaré le P-DG d’Algérie Télécom, M. Kheireddine qui s’est rendu sur les lieux, après le passage du ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, M. Boudjemaa Haïchour. «L’eau qui s’est infiltrée dans un câble. Il faut écarter la thèse d’un acte de sabotage ou de vandalisme. Nous avons l’habitude de tels incidents, mais pas à Alger», a poursuivi M. Kheireddine. La police scientifique était à pied d’œuvre pour déterminer les causes de l’incendie. S’il était trop tôt hier pour évaluer les dégâts, comme l’ont laissé entendre les intervenants sur le terrain, leur importance était évidente, selon les déclarations du P-G d’Algérie Télécom. Le sinistre a touché une partie de la galerie souterraine d’une hauteur de 5 mètres et qui s’étend sur environ 300 mètres. L’incendie a pris sur une distance allant de 60 à 100 mètres, endommageant le réseau téléphonique desservant le centre d’Alger qui compte 39 000 abonnés, avec plusieurs institutions publiques (chefferie du gouvernement, ministères, banques, ainsi que certains organes de presse). Alors que le GSM avait déjà été rétabli aux environs de 10 heures, une centaine d’employés d’Algérie Télécom, rappelés pour la circonstance, travaillaient au rétablissement du réseau de téléphonie fixe. «Nous avons promis qu’avant 16 heures, nous rétablirons une partie du réseau, en commençant par les édifices publics. Les dégâts sont importants, mais nous avons les moyens de prendre en charge au moins les institutions publiques. Nous n’arrêterons pas avant d’avoir remis tout le réseau en état de fonctionnement», a indiqué M. Kheireddine.

    Il a rappelé que cette ancienne galerie, dont l’installation remonte à l’époque coloniale, abrite les conduites d’eau et de gaz ainsi que les câbles électriques et téléphoniques.


  6. #76
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    L’hypothèse d’un acte de sabotage à l’origine de l’incendie du central de la Grande-Poste est d’ores et déjà écartée. Les pertes financières, suite à ce sinistre survenu vendredi matin, s’élèvent à 3,7 milliards de centimes. C’est ce qu’a indiqué le P-dg d’Algérie Télécom (AT), Khierredine Slimane:

    Dimanche 25 Mars 2007 -- Hier, au lendemain de l’incendie survenu à 4h30, à la Grande-Poste, c’était le branle-bas de combat. Plus de 300 agents d’Algérie Télécom, de la Société des eaux et assainissement d’Alger (SEAAL), de la Protection civile, de Sonelgaz étaient à pied d’œuvre pour coordonner les travaux des différentes équipes et rétablir les liaisons des lignes téléphoniques. Sur place, notamment au niveau de la grande porte, côté Zighoud Youcef, les traces du sinistre sont encore visibles. Une inondation a été observée dans les galeries d’où l’intervention de la SEAAL. Cette dernière a dû ainsi couper l’alimentation en eau potable aux habitations avoisinantes. Par ailleurs, une fuite de gaz a été décelée, ce qui a conduit à l’interruption des travaux durant une heure et demie à partir de 13h. Le courant électrique a pu être également rétabli. Les agents d’Algérie Télécom pouvaient donc effectuer leurs travaux sans avoir à recourir au groupe électrogène. «Les techniciens en lignes ont dû travailler sans arrêt toute la nuit avec un groupe électrogène. Ils ont tiré les câbles et ont détecté ceux défectueux. Ils les ont enlevés pour les remplacer par de nouveaux», a expliqué un agent sur place. Les localités situées sur les hauteurs ouest d'Alger à l'image des Tagarins, El Biar, les Sept-Merveilles et Télemly sont les plus touchées par les perturbations téléphoniques.

    Contacté, le P-dg d’Algérie Télécom a expliqué que 70 câbles ont brûlé suite à ce sinistre. Le rapport de la police judiciaire n’a pas encore été finalisé mais de visu, a souligné le P-dg d’Algérie Télécom, l’hypothèse d’un acte de sabotage est écartée. «La détérioration des câbles ne peut être mise en cause du fait qu’ils sont renouvelés périodiquement », a-t-il ajouté. Cette structure névralgique n’a pas été, de ce fait, l’objet d’un acte de sabotage ou d’acte de terrorisme. Ce centre est le cœur palpitant des télécommunications au niveau d’Alger-Centre et alimente près de 39 000 abonnés à la téléphonie fixe et des clients de GSM d’Algérie Télécom ainsi que l’ensemble des institutions et établissements publics de la capitale. Aussi, les pertes sont importantes. Selon, le P-dg d’AT, elles sont évaluées à près de 37 millions de dinars. «Il s’agit du manque à gagner et des pertes techniques», a-t-il souligné. Et d’ajouter : «Les lignes officielles ont commencé à être rétablies et tous les abonnés ont accès aux lignes nationales. » Khierredine Slimane estime : «D’ici 20 heures (hier, ndlr), l’opération sera finalisée à hauteur de 90%.» Dans la soirée de vendredi dernier, à 22h précisément, près de 19 000 lignes ont été déjà rétablies. Quant aux dégâts occasionnés à l’architecture de la Grande-Poste, le P-dg d’AT dira que seuls les câbles, qui ont fondu, des galeries souterraines et certains bureaux ont été touchés. Une commission d’enquête sera installée dès la fin des travaux pour déterminer les causes exactes de cet incendie. En raison de la panne d’électricité, certains services ont été interrompus à la Grande-Poste tels que les services des CCP, de Western Union ou encore des versements accélérés.


  7. #77
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Dimanche 25 mars 2007 -- Les responsables d’Algérie Télécom (AT) assurent que le réseau téléphonique ravagé par l’incendie qui s’est déclenché vendredi dernier au niveau du central téléphonique de la Grande-Poste sera rétabli avant la fin de la semaine.

    Le directeur territorial des télécommunications, M. Mohamed Dabi, a indiqué, hier en fin d’après-midi, au Jeune Indépendant que le réseau téléphonique des institutions étatiques et publiques a été «totalement rétabli». Ainsi, le réseau téléphonique du palais du Gouvernement, du ministère de la Défense, de l’APN, de la DGSN et d’autres institutions importantes, dont la panne a été traitée en priorité, a été rétabli hier.

    Notre interlocuteur a précisé que le réseau des banques, également ravagé lors de cet incendie, devait être rétabli au plus tard hier soir. Les 15 000 lignes téléphoniques du central téléphonique Alger-Liberté sont également rétablies, selon M. Dabi qui ajoute que les centraux d’Actel et de la Recette principale de la Grande-Poste sont rétablis et «fonctionnent à 100 %».

    Indiquant que le rétablissement du réseau se fait par ordre de priorité, M. Dabi a précisé que les lignes téléphoniques des particuliers ainsi que le central télégraphique sont «en cours de rétablissement». Les ouvriers des entreprises concernées par ce rétablissement étaient à pied d’œuvre et travaillaient encore d’arrache-pied la fin d’après-midi d’hier.

    Beaucoup de moyens humains et matériels sont mobilisés et les policiers chargés de la régulation de la circulation automobile peinaient à fluidifier celle-ci. «Vu les dégâts, les travaux de rétablissement devraient prendre au moins une quinzaine de jours», nous a dit un responsable du chantier qui rassure toutefois que cela ne sera pas le cas puisque «les travaux avancent à une très grande vitesse».

    M. Dabi, l’un des rares responsables à être encore en place, se démenait comme un beau diable entre les ouvriers en tenue bleue. «Tout le réseau ravagé sera rétabli et tout le monde pourra utiliser son téléphone avant la fin de cette semaine», a-t-il déclaré afin de rassurer les usagers d’Algérie Télécom.

    Interrogé sur les causes de cet incendie, M. Dabi n’a pas voulu s’avancer estimant que ce n’était pas de son ressort. Un des ses collaborateurs nous a indiqué toutefois que les services d’AT «pensent que cet incendie est due au mauvais temps qui avait régné cette nuit-là».

    «Les foudres et les grandes quantités de pluies qui se sont abattues pourraient être à l’origine d’un court-circuit qui serait l’élément déclencheur de la catastrophe», expliqua-t-il en ajoutant que de telles expériences «ont été déjà vécues dans des centraux dans d’autres régions du pays».

    Nos interlocuteurs ne voulaient pas s’avancer sur l’ampleur financière de cette véritable catastrophe, estimant qu’il «est prématuré de s’avancer sur cette question avant qu’un bilan des pertes ne soit élaboré».


Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts