+ Reply to Thread
Page 184 of 194 FirstFirst ... 84 134 174 182 183 184 185 186 ... LastLast
Results 1,282 to 1,288 of 1354
  1. #1282
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samia Amine :


    Lundi 20 Décembre 2010 -- La fusion entre le géant russe VimpelCom et la holding de Naguib Sawaris, Weather Investments, n’aura probablement pas lieu. L’opérateur norvégien, Telenor, qui détient 36% des actions du groupe russe, s’oppose officiellement à la transaction. «En notre qualité d'actionnaire dans VimpelCom, nous ne croyons pas que cette transaction aura un impact stratégique ou financier pour les actionnaires de VimpelCom», a indiqué, lundi 20 décembre, le porte-parole de Telenor, cité par des agences d’information financière. Cette déclaration intervient à la veille de la réunion du Conseil d’administration de VimpelCom qui devrait se tenir, mardi 21 décembre, à Amsterdam pour décider du rachat de Weather Investments. Outre l’ambiguïté et les incertitudes qui entourent l’avenir de Djezzy – filiale algérienne d’OTH – le prix relativement élevé de la transaction constitue l’un des plus importants arguments avancés par Telenor pour rejeter l’opération, selon le Financial Times. 1,8 milliard de dollars est le montant que VimpelCom doit avancer à Weather Investments, qui obtiendrait également l'équivalent de 4,8 milliards de dollars d'actions de l'opérateur russe. VimpelCom reprendrait également 15 milliards de dollars des dettes d'Orascom et de la filiale italienne du groupe de Sawiris, Wind. L’autre point sur lequel bute cette transaction est la détention par Weather Investments de trois sièges au conseil d'administration du groupe, ce à quoi Telenor s’oppose.

  2. #1283
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Sonia Lyes :


    Lundi 20 Décembre 2010 -- Le gouvernement algérien veut prendre son temps dans le dossier Djezzy. Le gouvernement pourrait formuler une offre de rachat de la filiale algérienne d’Orascom Telecom Holding (OTH) vers le milieu de l'année prochaine, probablement à la fin du mois de juin, selon l’agence Reuters. «Je pense que l’Algérie va faire une offre pour racheter Djezzy vers la fin juin 2011», a indiqué, lundi 20 décembre, une source proche du ministère de la Poste et des technologies de l’information et de la communication, citée par l’agence. Une autre source du même secteur a confié à Reuters que l’Algérie devrait finaliser le dossier de rachat de Djezzy d’ici la fin du premier semestre 2011. Le gouvernement a lancé un appel d’offres pour choisir une banque d’affaires ou cabinet conseil qui va l’accompagner dans le processus de rachat de Djezzy. Dix cabinets et banques ont répondu. Le choix du gouvernement devrait intervenir avant la fin de l’année en cours, ont précisé les mêmes sources à Reuters. Orascom Telecom n’a pas réagi à ces nouvelles informations sur sa filiale algérienne. Récemment, le groupe égyptien avait menacé de recourir à l’arbitrage international, estimant notamment que la lenteur du processus de négociations avec l’Algérie menaçait la survie de sa filiale locale. En plus d’un important redressement fiscal, Djezzy est interdit d’opérations de commerce extérieur depuis avril dernier suite à une décision de la Banque d’Algérie. Depuis, il n’est plus autorisé à importer les équipements nécessaires au fonctionnement de son réseau.

  3. #1284
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samir Allam :


    Mardi 21 Décembre 2010 -- Les choses se compliquent pour Naguib Sawiris. Le groupe russe de télécommunications VimpelCom a indiqué, mardi 21 décembre, qu’il allait tenter de renégocier les termes de son offre sur Weather Investments, la holding de Naguib Sawiris qui détient notamment l’opérateur mobile Orascom Telecom Holding (OTH). Cette annonce intervient au lendemain des réserves émises par Telenor, un opérateur norvégien qui détient 36% de VimpelCom, sur l’opération. L'offre de VimpelCom, sur laquelle un accord entre Weather et le groupe russe a été annoncé en octobre, porte sur le rachat de Wind, troisième opérateur mobile italien, et sur la prise d'une participation de 51,7% dans Orascom Telecom. Le montant de la transaction est estimé à 6,6 milliards de dollars. Mais l’accord a été retardé pour permettre à Naguib Sawiris de régler le différend qui l’oppose au gouvernement algérien au sujet de Djezzy, la filiale locale d’OTH. En fait, le dossier Djezzy constitue l’une des principales raisons qui ont poussé Telenor à réviser sa position. En Algérie, l’opérateur a subi plusieurs redressements fiscaux d’un montant total de près de 800 millions de dollars. Djezzy est également interdit de transactions bancaires avec l’étranger. Ce qui l’empêche d’importer des équipements pour son réseau et de transférer les dividendes de ses actionnaires à l’étranger. Enfin, le gouvernement algérien compte nationaliser l’opérateur. Une offre pourrait être formulée en juin prochain. Pour Telenor, la situation de Djezzy, principale filiale d’OTH en termes de chiffre d’affaires et de rentabilité, modifie les conditions de l’accord initial passé en octobre dernier. Sans sa filiale algérienne, OTH est moins attractive. Rien ne peut donc justifier le paiement du prix prévu initialement.

  4. #1285
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samir Allam :


    Mardi 21 Décembre 2010 -- Naguib Sawiris réagit, mardi 21 décembre, à l’annonce par le groupe russe VimpelCom de sa décision de réviser la transaction avec Weather Investments. Selon lui, il n’y aucun élément nouveau qui pourrait justifier une telle décision, hormis l’opposition du norvégien Telenor, actionnaire à hauteur de 36% de l’opérateur russe. Selon Naguib Sawiris, ce revirement ne peut pas être lié au dossier Djezzy en Algérie. Il a indiqué que Telenor connaissait la situation de la filiale algérienne au moment de la transaction et que depuis, il n’y a eu aucune évolution qui pourrait justifier un changement de position. La vraie raison est, d’après Sawiris, la présence de Telenor au Pakistan et au Bangladesh, deux pays où Orascom Telecom Holding (OTH) compte également des filiales.

    Concernant Djezzy, Naguib Sawiris a réitéré la position de son groupe : l’opérateur algérien ne sera pas vendu à l’Etat algérien à un prix inférieur à celui proposé par le sud-africain MTN. M. Sawiris n’a pas précisé ce prix mais il avoisinerait 7,8 milliards de dollars. «Le droit de préemption n’était pas prévu au moment où nous avons pénétré le marché algérien. Mais, à cause de l’acharnement fiscal, nous avons dû accepter (de céder Djezzy) à la condition que la valorisation se fasse sur des bases réelles», a-t-il dit. «Nous avons plusieurs évaluations de Djezzy qui sont supérieures aux chiffres avancés. Nous ne sommes prêts à discuter que sur la base de chiffres qui donnent une valorisation juste (de l’opérateur)», a ajouté Naguib Sawiris. Avant de conclure : «en cas de proposition de prix inférieure, nous ne l’accepterons pas. Il ne nous restera que l’arbitrage international».

  5. #1286
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Hamid Guemache :


    Mercredi 22 Décembre 2010 -- Nedjma a réalisé un bénéfice net de 5,3 millions de dollars durant les neuf premiers mois de l’année 2010, une première pour l’opérateur de téléphonie mobile depuis 2004, a annoncé mercredi 22 décembre son directeur général Joseph Ged. «Nedjma a réalisé un profit net de 5,3 millions de dollars durant les neuf premiers mois de 2010. C’est notre première année de profitabilité depuis six ans», s’est félicité M. Ged au cours d’une conférence au Forum El Moudjahid à Alger. «Ce succès est le résultat de notre stratégie commerciale, de nos décisions stratégiques, de la sympathie du public et de l’engagement de nos 1 900 salariés», a-t-il expliqué. L’opérateur a réalisé un chiffre d’affaires de 160 millions de dollars au troisième trimestre 2010 contre 124 millions durant la même période de 2009, a ajouté M. Ged. Le nombre d’abonnés de l’opérateur mobile a atteint 8,1 millions durant les trois premiers trimestres de 2010, en hausse de 40% par rapport à 2009. «Le chiffre d’affaires a progressé de 20%, le taux d’EBITDA (revenus avant intérêts, impôts (taxes), dotations aux amortissements et provisions) a augmenté de 35% contre une moyenne de 14%», a-t-il ajouté. M. Ged a indiqué que Nedjma est le deuxième opérateur du groupe Qtel en nombre d’abonnés après la filiale indonésienne. Nedjma, filiale du groupe Qtel a entamé son activité en 2004. Depuis, l’opérateur a investi 1,5 milliard de dollars. En 2011, l’opérateur compte poursuivre sa politique d’investissements pour développer les infrastructures techniques et le réseau commercial, selon son directeur général. Nedjma emploie 1 900 salariés dont 40% de femmes. L’opérateur est le sponsor officiel de la FAF et de l’équipe nationale. Joseph Ged a plaidé en faveur de l’introduction de la 3G pour relancer le marché de la téléphonie qui connait actuellement une légère stagnation en nombre d’abonnés. «Nous avons constaté une légère stagnation du nombre d’abonnés. La croissance est très modeste. Le recrutement de nouveaux abonnés ne suffira pas pour soutenir le marché qui a besoin d’une nouvelle dynamique, notamment l’introduction de la licence 3G, pour pousser le marché vers la croissance et offrir aux abonnés de nouveaux services, notamment l’Internet mobile», a expliqué M. Ged, en réponse à une question de TSA. Le directeur général de Nedjma s’est d’ailleurs félicité de l’annonce faite il y a quelques mois par le ministre de la Poste et des nouvelles technologies de l’information et de la communication, Moussa Benhamadi, de l’introduction de la 3G en 2011. «Si la 3G est lancée, nos investissements seront importants pour la développer. Nous sommes très bien positionnés pour augmenter nos investissements et le débit DATA», a-t-il indiqué. M. Ged a expliqué que sa société n’a enregistré aucune perte après le brouillage du réseau de la téléphonie mobile en Kabylie dans le cadre de l’opération antiterroriste menée par l’armée. «Il n’y a pas de perte lorsqu’il s’agit du devoir national», a-t-il dit. L’Algérie est un pays «très sérieux pour les investisseurs sérieux qui ont une vision à long terme. On n’investit pas juste pour transférer des dividendes», a ajouté M. Ged.

  6. #1287
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Rafik Tadjer :


    Mercredi 22 Décembre 2010 -- La valeur de Djezzy sera déterminée par le marché et le bureau d’études qui accompagnera le gouvernement algérien dans le processus de rachat de l’opérateur mobile, a indiqué, mercredi 22 décembre, Moussa Benhamadi,ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication. «C'est l'évaluation du bureau d'étude et le marché qui vont déterminer la valeur réelle de Djezzy», a-t-il souligné. C’est la première fois que le gouvernement algérien fait publiquement référence au marché dans la détermination du prix de Djezzy. Depuis le début de l’affaire, il avait souvent laissé entendre vouloir fixer un prix, selon des critères propres à l’Algérie. Les déclarations de Moussa Benhamadi interviennent au lendemain de l’annonce par le russe VimpelCom de sa décision de renégocier les termes de son accord avec Weather Investments, la holding de Naguib Sawiris, propriétaire notamment d’Orascom Telecom Holding (OTH), maison mère de Djezzy. Elle intervient aussi après les déclarations, mardi 21 décembre, de Naguib Sawiris menaçant de recourir à l’arbitrage international s’il n’obtenait pas un prix équitable pour sa filiale algérienne. «Il s'agit de spéculations de la part du propriétaire (…) Il est normal qu'il cherche à vendre son entreprise à un prix élevé», a commenté Moussa Benhamadi. M. Benhamadi, qui s’exprimait en marge de la séance de réponses aux questions des membres du Conseil de la nation, n’a fourni aucune indication chiffrée sur la valorisation de Djezzy. De même qu’il n’a pas avancé de date pour la remise de l’offre du gouvernement algérien. «Personne ne peut avancer la date d'acquisition finale de Djezzy», a-t-il précisé. «La commission, qui est à pied d'œuvre pour sélectionner un bureau d'étude, doit d'abord terminer son travail», a-t-il ajouté. Le bureau d’études qui accompagnera le gouvernement dans le processus d’acquisition de Djezzy sera connu avant la fin décembre, selon le ministre. Dix cabinets conseil ont remis des offres au gouvernement.

  7. #1288
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    ALGIERS, December 22, 2010 (Reuters) -- Algeria's second-biggest mobile telephone operator Nedjma, which is majority-owned by Kuwait's Wataniya, said on Wednesday third-quarter subscriber numbers were up 39 percent on last year. Nedjma competes in Algeria with the local unit of Egypt's Orascom Telecom which has been hit with back-tax demands and barred from moving its profits out of the country as part of a dispute with the government. Nedjma General Director Joseph Ged said his unit made a profit of $53 million in the year up to the end of the third quarter and was on course for its first profitable year since it entered the Algerian market. He said Nedjma had 8.1 million subscribers, up from 5.8 million in the third quarter of 2009. Turnover in the same period was $160 million against $124 million last year, he said. "We are very happy about our investment in Algeria. We believe that Algeria is a good place in the long-term," he said in a presentation. Wataniya, also known as National Mobile Telecommunications, is a unit of Qatar Telecom.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts