+ Reply to Thread
Page 54 of 194 FirstFirst ... 4 44 52 53 54 55 56 64 104 154 ... LastLast
Results 372 to 378 of 1354
  1. #372
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  2. #373
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lounes Guemache :


    Dimanche 24 Février 2008 -- Le redressement de l’opérateur de téléphonie mobile Nedjma tarde à se concrétiser. Pour l’année 2007, la filiale algérienne de Qatar Telecom (QTel) affiche de nouvelles pertes. Selon un document officiel de QTel, dont toutsurlalgerie.com a obtenu une copie, Nedjma a enregistré une perte nette de 35,2 millions de dollars en 2007, contre 41 millions de dollars en 2006.

    Sur la même période, le taux d’EBIDTA (Résultat brut d’exploitation avant dotation d’amortissement) s’établit à 22,8%. Plus inquiétant, ce chiffre dégringole à 11% au quatrième trimestre de l’année 2007, après avoir atteint 34% durant les trois premiers mois de la même année. « Cette situation montre que Nedjma ne dégage pas suffisamment de cash pour amortir ses dépenses d’investissements. Cela veut dire aussi qu’ils ont beaucoup de coûts et ne dégagent pas assez de marge. Les investissements continuent donc de peser sur les comptes », explique un banquier interrogé par toutsurlalgerie.com.

    Autre contre-performance enregistrée par Nedjma en 2007 : le revenu mensuel moyen par client (ARPU) calculé sur la base des revenus moyens sur chaque trimestre ressort à moins de 9 dollars, le plus faible de toutes les filiales de QTel à travers le monde. A titre de comparaison, Djezzy affiche un ARPU moyen de 14 dollars, selon des données fournies récemment par sa maison mère Orascom Telecom à des analystes financiers. Explication : quand un client de Djezzy débourse 1400 dinars par mois en moyenne, celui de Nedjma se contente de 900 dinars. L’ARPU de Mobilis, une entreprise publique qui ne publie pas ses résultats, n’est pas disponible.

    Seule bonne nouvelle : en 2007, le chiffre d’affaires de Nedjma s’est inscrit en forte hausse (+38%) à 370 millions de dollars, contre 299 millions en 2006. L’Algérie représente ainsi 10% du chiffre d’affaires global de QTel. Fin 2007, Nedjma comptait 4,53 millions de clients dont 124 551 en postpayé et 4,41 millions prépayé.

    QTel n’avance aucune explication sur les déboires de sa filiale algérienne. Mais ces nouvelles pertes vont sans relancer les interrogations et les spéculations sur l’avenir de Nedjma et plus globalement sur les projets de QTel en Algérie.

    « Ce résultat négatif était prévu dans le budget 2007 et pour un opérateur en pleine croissance, cette situation est tout à fait normale (ça a pris 7 ans pour SFR pour rentrer dans la profitabilité). Comme vous le constatez, il a été sensiblement réduit par rapport à 2006. Ce résultat est dû en grande partie à l'important volume d'investissement consenti par Nedjma pour le déploiement de ses réseaux technique et commercial en Algérie. Cet effort se poursuivra en 2008 avec le renforcement de la couverture réseau et l'ouverture de nouvelles boutiques dans plusieurs wilayas du pays. Selon son plan d’affaire supporté par ses actionnaires, WTA prévoit atteindre un équilibre financier durant les prochains 12 mois. QTel apporte son plein soutien au Management de Wataniya Telecom Algérie dans la poursuite de son programme d'investissements en Algérie », a indiqué un porte-parole de Wataniya Telecom Algérie.

  3. #374
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 27 Février 2008 -- Le gouvernement semble décidé à mettre de l’ordre dans le secteur de la téléphonie mobile. Selon le président de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT), les opérateurs de téléphonie mobile sont sommés, avant fin avril prochain, d’identifier l’ensemble de leur abonnés, faute de quoi les puces seront résiliées. «Les puces non identifiées seront résiliées à partir de cette date», a affirmé, mercredi 27 févier à Alger, Mohamed Belfodil. Trois millions de numéros seront résiliés prochainement.

    Selon le président de l’ARPT, cette décision est motivée par le souci d’élaboration d’un annuaire des abonnés. Mais, certains estiment qu’elle serait liée à des questions sécuritaires. De nombreux enquêteurs des services de sécurité ont établi depuis plusieurs mois que les terroristes ont souvent recouru au téléphone portable pour perpétrer des actes terroristes.

    Depuis l’ouverture du secteur des télécommunications, l’Algérie a connu un véritable boom dans la téléphonie mobile. Aujourd’hui, il est possible de disposer de plusieurs puces sans avoir à décliner son identité. Une puce est cédée à 200 dinars ! A fin décembre 2007, on a établi le chiffre effarant de 27 millions d’algériens abonnés à la téléphonie mobile, un chiffre qui n’est pas loin du nombre total de la population évaluée à près de 34 millions d’habitants. Cette mesure intervient alors qu’une loi votée en 2006 autorise les officiers et agents de la police judiciaire algérienne, lors d’une recherche ou d’une enquête, sur autorisation du magistrat, de recourir aux écoutes téléphoniques sur les mobiles.

  4. #375
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 28 février 2008 -- L'Autorité de régulation des postes et de télécommunications (ARPT) a décidé de résilier toutes les puces dont les propriétaires n'ont pas été encore identifiés, et ce, à partir de la fin du mois d'avril.

    Ainsi, à partir de la fin du mois d'avril, toutes les puces anonymes, c'est-à-dire, celles qui ont été achetées sans une pièce d'identité, seront désactivées. C'est ce qu'a annoncé officiellement, le président du conseil de l'ARPT, Mohamed Belfodil, hier, au forum d'El-Moudjahid. L'ARPT semble très préoccupée de l'aspect économique et sécuritaire. Des instructions ont été données, auparavant, par l'ARPT à l'ensemble des opérateurs de téléphonie mobile pour lancer des opérations d'identification des puces anonymes.

    Les choses ont bien fonctionné jusqu'à l'heure actuelle, selon Belfodil, mais cela ne va pas dire que toutes les puces ont été identifiées. Belfodil, n'a pas nié que certains kiosques et certains bureaux tabac continuent à vendre des puces sans exiger la présentation d'une pièce d'identité. Il a révélé que le pourcentage approximatif des puces anonymes, aujourd'hui, se situe entre 10 à 15% .

    L'ARPT a décidé ainsi de passer à «la procédure brutale» comme l'indique Belfodil après avoir donné assez de temps aux trois opérateurs de téléphonie mobile pour identifier leurs abonnés et usagers qui utilisent des puces anonymes. Belfodil a été catégorique. «Toutes les puces anonymes seront désactivées et supprimées dès la fin du mois d'avril et désormais, toute puce achetée sans pièce d'identité sera désactivée automatiquement», a-t-il indiqué avec insistance.

    Par ailleurs, Belfodil a évoqué la possibilité de permettre aux abonnés (fixe ou mobile) de conserver un numéro de téléphone, même en cas de changement d'opérateur. «Le citoyen deviendra propriétaire de son numéro, une fois que le roaming national sera mis en place», a-t-il affirmé. L'invité du forum d'El-Moudjahid a également annoncé le lancement du service universel en Algérie, un dispositif qui permettra aux habitants des zones rurales d'accéder aux services des télécommunications.

    Belfodil a souligné que le marché des télécommunications en Algérie a profondément évolué mais, en reconnaissant qu'il reste beaucoup à faire, dans l'apport des technologie nouvelles et dans l'objectif d'introduire de nouveaux services. Il a souligné que le nombre des usagers n'a pas cessé de s'accroître, notamment pour la téléphone mobile. Il est passé de 86.000 en 2000, à 28 millions «à l'heure où je vous parle», a-t-il avancé. Et de préciser que c'est ainsi qu'un nouveau plan de numérotation s'est imposé. Belfodil a ouvert une parenthèse, pour dire que nous sommes classés en seconde place après l'Egypte en matière de nombre d'abonnés et en seconde place après la Tunisie en matière de densité. Le président du conseil de l'ARPT estimera le chiffre d'affaires réalisé dans le marché des télécoms à 327 milliards de DA, soit 4% du PIB.

  5. #376
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 2 Mars 2008 -- Mobilis informe ses abonnés des offres prépayées du lancement de la campagne d’identification clients. Les abonnés concernés n’ayant pas de contrat doivent procéder à la régularisation de leur situation en se présentant au niveau des espaces Mobilis, munis d’une pièce d’identité.

    Mobilis précise que le contrat est une obligation légale, exigée par la loi. Pour toute régularisation, Mobilis offre à ses abonnés un bonus pour chaque contrat établi et surtout la possibilité de participer aux différents jeux et concours, et pour les plus chanceux de gagner de superbes cadeaux.

  6. #377
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    March 2, 2008 -- Concerns over the use of mobile telephones in terrorist bombings have prompted the Algerian Post and Telecommunications Regulatory Authority (ARPT) to call a halt to the proliferation of unidentified SIM cards. Algerian security officials say terrorists have used the anonymity and ready availability of mobile phone cards to their advantage.

    Officially, the sale of subscriber identity module cards for telephones must include a contract wherein the new subscriber is identified by name. In recent years, however, consumers have not been required to fill in forms or purchase cards only from approved retailers. Opting for lower prices, they have chosen to buy phone cards from street vendors and tobacconists who do not request identification.

    Although this was widely known, the phenomenon caused no undue concern. That was until security services revealed that a number of bombings had been triggered remotely using mobile telephones with unidentified SIM cards, which rendered criminal investigations more difficult.

    Even though Algerian mobile telephone operators Mobilis, OTA and Nedjmam were asked to control sales of SIM cards several months ago, nothing changed. On February 27th, however, ARPT council chief Mohamed Belfodil ordered the companies to introduce systematic identification of their subscribers and put an end to the anonymous SIM cards. If their owners still remain unidentified at the end of April, he warned, the phones will be blocked automatically.

    Speaking at a forum in Algiers, Belfodil said that out of a total of 28 million mobile telephone subscribers, 10 to 15% have not been identified. Up to now, he explained, "the ARPT has kept from using blunt methods for economic reasons", but the present clean-up procedure was put in place with the co-operation of the operators.

    According to Belfodil, the changes will yield certain benefits for consumers. For example, it will be possible to create a directory of mobile telephone subscribers.

    He also announced that the changeover to 10-digit numbers launched on February 22nd has been smooth thus far. By the end of March, he said, steps will begin toward building universal telephone service in Algeria, which will enable those living in rural and less accessible areas to receive telecommunication services. In addition to State funding, the project will be financed by contributions of up to 3% of annual turnover from telephone network operators.

    Belfodil highlighted the possibility that the new procedures would allow both fixed and mobile subscribers to keep their telephone numbers, even if they change service providers.

    "The citizen will become the owner of his number once national roaming is in place," he said.

    With around 28 million mobile telephone subscribers (compared with 86,000 in 2000) Algeria is second only to Egypt in user penetration among countries in the region, Belfodil said.

    According to ARPT estimates, the Algerian telecom sector has created 200,000 jobs and is worth 327 billion dinars, or 4% of Algeria's GDP.

  7. #378
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 5 Mars 2008 -- “Encore du nouveau pour les abonnés Djezzy Carte : un bonus de 50% pour tous les rechargements à partir de 500 DA sans condition ni limite !”, a annoncé, hier, OTA dans un communiqué. Et d’ajouter : “Les clients Djezzy Carte peuvent profiter de ce bonus tout au long de la période de promotion autant de fois qu’ils le souhaitent sans aucune restriction sur carte de recharge ou Flexy.”

    Le communiqué d’OTA précise que “le crédit offert pourra être utilisé pour tous les appels toute la journée sur une période d’un mois”. Cette promotion “est valable un mois qui permettra aux clients Djezzy carte de profiter pleinement de leur crédit de communication. Toutes les raisons pour communiquer avec ses proches… pour vous accompagner dans votre vie de tous les jours”. Et de conclure : “Toutes les raisons pour profiter pleinement de la super promotion de communication gratuite de 50% ! Djezzy, la meilleure offre tout simplement.”

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts