+ Reply to Thread
Page 7 of 194 FirstFirst ... 5 6 7 8 9 17 57 107 ... LastLast
Results 43 to 49 of 1354
  1. #43
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    With the momentum of a freight train, mobile phones are transforming economic and social lives in Africa. However, 2006 sees the emergent of five big operators, following a flurry of deals over the last 12 months.

    The five big operators that have emerged are: MTN of South Africa, MTC/Celtel of Kuwait, Egypt’s Orascoms, Etisalat of the United Arab Emirate and Vodacom, the Anglo-South African firm.

    A careful review of the five big operators shows that three of the companies: MTN, Vodacom and Orascoms are home grown, while the other two, Etisalat and MTC/Celtel are Middle East operators.

    Only one European operator, Millicom of Luxembourg, has presence in Africa today. Most European operators have stayed away from the continent.
    MTN is focused on the African continent. The MTN Group operates three business divisions: MTN-SA (South Africa), MTN International, and Strategic Investments. The company is listed on the Johannesburg Stock Exchange.

    MTN is the largest operator in both Africa and Middle East. This is largely because of its acquisition in May, 2006 of Investcom, a company with stakes in several Middle eastern operators.

    Under the year in review, The MTN Group also acquired a further 6.98 per cent interest in its subsidiary, MTN Nigeria Communications Limited (known as MTN Nigeria), from certain minority shareholders.

    The total purchase consideration of US$ 348.9million will be funded through a cash payment of US$287.8million and an issue of 6,093,463 ordinary shares in MTN. The purchase will be effected through MTN’s wholly-owned subsidiary, MTN International and will bring the MTN Group’s shareholding in MTN Nigeria to 81.87 per cent.

    MTN Nigeria launched operations in 2001 and is the leading GSM operator in Nigeria, with a subscriber base of 9.6 million as at 30 June 2006. MTN Nigeria’s GSM network comprises over 2, 336 base stations and an extensive transmission infrastructure, providing access to approximately 73 per cent of Nigeria’s population.

    "The acquisition will enable the minority shareholders to realise a portion of their investment in MTN Nigeria," says MTN President and Group CEO, Phuthuma Nhleko. "The acquisition is part of a process that will facilitate a broader spectrum of Nigerians to participate in the performance of MTN Nigeria."

    Orascom Telecom is a leading mobile telecommunications company in Africa with GSM operations in seven emerging markets in the Middle East, Africa and South Asia, having a total population under licence of approximately 460 million with an average mobile telephony penetration of approximately 8 per cent.

    Orascom Telecom operates GSM networks in Algeria ("Djezzy") Pakistan ("Mobilink") Egypt ("MobiNil") Tunisia ("Tunisiana") Iraq ("IraQna") Bangladesh ("Banglalink") and Zimbabwe ("Telecel Zimbabwe").

    Etisalat, the UAE’s partially state-owned operator, has made an inroad into the African continent with the purchase of 50 per cent stake in Atlantique Telecom, which operates throughout West Africa. In July, the company also paid $2.8 billion for Egypt’s third mobile licence.

    Until last month, Vodacom was not allowed to expand beyond the north of the equator as a result of the pact between its British and South African parents. But the deal has now been scrapped. So, Vodacom is on the move again. The company is targeting Algeria, Nigeria, Ghana and Angola for new deals.

    Vodacom is a pan-African cellular communications company providing a world-class GSM service to millions of customers in South Africa, Tanzania, Lesotho, Mozambique and the Democratic Republic of the Congo. Vodacom's South African operations also offer a UMTS or 3G service.

    Vodacom is the market leader in South Africa, with more than 5,700 base stations around the country ensuring in excess of 95% of South Africans are within the coverage area of its impressive cellular network.

    The Famous Five

  2. #44
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    TORONTO (MARKET WIRE) December 28, 2006 -- INNOTELCO, Inc. today announced that it expects to commence shipments of telecommunications products which will be shipped from China to the North African countries of Algeria, Libya, Tunisia and Yemen. INNOTELCO believes that the initial shipment can expand into a series of shipments which will create a revenue stream for several years.

    Approximately $3,000,000 to $6,000,000 in telecommunications products should be shipped by the end of June 2007. INNOTELCO may realize as much as $1.8 million in revenues for its participation in the facilitation of these shipments. This contract is in addition to the revenues that the company expects to realize from the sugar and feed barley shipments which were announced this month.

    Radomir Popovic, Vice President of Sales and Marketing for INNOTELCO, stated, "This is truly a very exciting time for our company. Over the past few years, we have worked diligently to create an infrastructure which will allow INNOTELCO to be a facilitator of large scale commodity-type transactions. We now have an infrastructure which will allow us to ship products from China and South America to several North African countries."

    Mr. Popovic concluded by saying, "It gives me great pleasure to begin announcing this series of great news to our shareholders. We appreciate their loyalty."

    INNOTELCO to commence shipments of telecommunications products from China to North African countries

  3. #45
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Près de 20 millions d'abonnés.....

    Jeudi 28 Décembre 2006 - -Même les experts en télécommunication n’en reviennent pas et d’ailleurs qui aurait cru que le marché de la téléphonie mobile en Algérie atteindrait des résultats nettement supérieurs aux estimations avancées par des responsables du secteur, lesquels soutenaient il y a de cela deux ans que le nombre d’utilisateurs de la technologie GSM atteindrait les 10 millions à l’horizon 2010 et les 23 millions en 2015. Qu’en est-il en cette fin d’année 2006 : on parle de près de 20 millions d’abonnés. Un véritable succès.

    Dès lors, dire qu’il y a eu explosion dans le marché national de la téléphonie mobile n’est aucunement erroné ou exagéré vu la dynamique persistante qui a régné et règne actuellement sur ce dernier (marché de la téléphonie mobile, ndlr). Sur cette dynamique orchestrée par les trois opérateurs qui se partagent le marché du GSM en Algérie, à savoir Orascom Télécom Algérie (OTA/Djezzy), Algérie Télécom et sa filiale Mobilis (ATM) et, enfin, le dernier opérateur entrant Watanyia Télécom Algérie (WTA/Nedjma) est venue se greffer une kyrielle de distributeurs de portables portant les noms des plus grands constructeurs de terminaux cellulaires et qui ont, eux aussi, créé des activités connexes faisant vivre des ce taines de personnes. Quant à savoir le nombre d’abonnés de chacun des trois opérateurs en cette fin d’année 2006, l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) avance que Djezzy est à la veille d’atteindre les 10 millions d’abonnés, suivi de Mobilis (près de 7,5 millions de clients) et, en dernier, Nedjma avec près de 3 millions d’utilisateurs de son réseau.

    Djezzy, leader incontesté

    On peut attribuer à OTA/Djezzy le qualificatif d’opérateur très actif. Ce qui n’est nullement usurpé si l’on se réfère à la chronologie de son évolution depuis le 11 juillet 2001, date à laquelle il s’est vu attribuer la 2ème licence GSM pour un montant de 737 millions de dollars. Sept mois plus tard, il est procédé à la mise en marche du réseau GSM, Djezzy. Août 2002 : lancement de la carte prépayée pour la première fois en Algérie sous le nom commercial «Eich la vie». Une formule dont on dit qu’elle a démocratisé en profondeur le marché algérien. Un an après, Djezzy est au rendez-vous des conditions des cahiers des charges : son réseau GSM couvre les 48 wilayas du pays. Cet objectif atteint, OTA s’attelle à gagner la confiance des citoyens en améliorant davantage la qualité de son réseau. L’opérateur égyptien récolte les premiers résultats de cette stratégie puisque, en septembre 2003, il atteint le million d’abonnés. Il finit la même année avec 1 500 000 clients, 23 centres de services, 8 distributeurs, 3 000 points de vente, 1 500 employés et contracte des accords de roaming avec 75 pays.

    Une croissance permanente qui se vérifie de plus en plus. Djezzy fête ses deux millions d’abonnés en juillet 2004. Il finit l’année avec trois millions d’utilisateurs de son réseau : un bond quantitatif des plus extraordinaires en termes de pénétration de marché. Cette expansion ne se fait plus par année, comme c’est le cas sous d’autres cieux, mais semestriellement, puis trimestriellement chez Djezzy. Et, pour preuve, en mars 2005, l’ARPT confirme le résultat donné par le propriétaire de la 1re licence qui annonce avoir atteint les 4 millions d’abonnés. L’ascension continue à grande vitesse puisque, en juin 2005, OTA enregistre son 5 milli nième abonné. Cette croissance trimestrielle ne s’arrête pas là : Dezzy comptabilise au 30 septembre 2005 les 6 millions de clients. Et puis, respectivement 7, 8 et 9 millions d’abonnés durant les quatre derniers tre mestres. En cette fin d’année 2006, Djezzy annonce, par la voix de son DG, Hassan Kabani, que le 10 millionième abonné va bientôt être connu.

    Mobilis déclare avoir des atouts et Nedjma se focalise sur l'UMTS

    L’opérateur historique Algérie Télécom, par sa filière Mobilis, après avoir connu une période de passivité, s’empresse de remettre le train en marche en installant une nouvelle direction en août 2003 avec pour objectif principal de tenter de gagner des parts de marché plus importantes. A titre de rappel, AT ne possédait que 50 000 clients sur son réseau GSM en 2000. Mais, les efforts permanents de la nouvelle dirigeante de Mobilis à qui on a donné plus de moyens et une bonne gestion ont fini par donner des résultats au point qu’il est devenu un concurrent sérieux à OTA/Djezzy. L’opérateur Mobilis a connu, lui aussi, une ascension sur le marché. Effectivement, en juillet 2005, il atteint les trois millions d’abonnés et il finit cette même année avec 4 millions de clients.

    En décidant d’être plus agressif sur le plan commercial, il fait un bon choix et pour preuve : Mobilis enregistre de plus en plus de ventes de clients sur son réseau et, aux dernières nouvelles, on apprend de la voix du P-DG de Mobilis, M. Belhamdi, que le chiffre de sept millions est dépassé et que l’horizon des 8 millions «est à notre portée». Quant au dernier opérateur entrant, Watania Télécom, son entrée en scène en septembre 2003 a eu comme impact de booster un peu plus le marché de la téléphonie mobile en Algérie et de laisser un peu sur la défensive les deux autres opérateurs en ce sens que toute la stratégie commerciale de Nedjma reposait sur l’innovation en mettant sur le marché les dernières technologies, c’est-à-dire permettre à ses clients d’user de MMS, du WAP, etc. Certes, cette démarche consistant à développer les options multimédias et permettre leur accessibilité aux accros a donné de l’effet puisque Nedjma, au bout de trois ans d’activité en Algérie, va bientôt atteindre les 3 millions d’abonnés. On peut qualifier ce résultat de performance en ce sens que WTA est arrivé en dernier sur le marché.....

  4. #46
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    La bataille commerciale

    Dans le marché du GSM, les trois opérateurs que sont OTA/Djezzy, AT Mobilis et WTA/Nedjma se livrent bataille à coups d’offres promotionnelles et où chacun y va de sa propre stratégie pour tenter et de gagner d’autres clients et de communiquer plus : les tarifs d’appel sont de moins en moins chers et par tranche horaire plus longue. Chaque opérateur à au moins trois chevaux de bataille avec un léger plus chez OTA/Djezzy. Ce qui d’ailleurs le rend plus agressif pour défendre son titre d’opérateur dominant. «Nous avons dans notre escarcelle beaucoup d’offres à lancer», tel est l’argument avancé par le patron de Djezzy en réponse à la question de la concurrence, et d’ajouter : «Il ne s’agit pas d’essayer d’avoir plus de clients mais c’est les fidéliser qui est le plus important. Et, pour ce faire, il suffit de donner toujours une meilleure qualité de service et beaucoup d’avantages aux clients. Toujours le meilleur et rester très àl’écoute de nos abonnés, voilà la devise de Djezzy.»

    Le marché du portable marqué par un circuit informel très actif

    C’est à partir du chiffre annuel que réalise chacun des grands distributeurs d’appareils GSM (mobi-one, ring, magiphone, novaphone, k point com, nomadic phone algérieka,fono, etc) qu’il est facile d’imaginer que c’est là une activité commerciale hautement lucrative.

    Par ailleurs, ces opérateurs officiels du circuit de la vente du portable en Algérie n’ont cessé d’affirmer à plusieurs occasions que le marché est et sera encore pour très longtemps porteur car il y a une forte demande. «Le client algérien reste très à l’écoute des dernières nouveautés, c’est pourquoi nous demandons à nos fournisseurs, c’est-à-dire la maison mère, de nous livrer leurs nouveaux produits aussitôt qu’ils sont commercialisables et dans les délais les plus courts», nous affirment quelques patrons d’enseignes citées ci-dessus. Au sujet du marché parallèle et de son influence sur leur activité, ils diront : «C’est là une réalité à laquelle nous devons faire face et parfois même composer avec ». Certes, l’importance du marché informel n’est plus à démontrer.

    Et du fait de son omniprésence, certains distributeurs officiels ont fini par intégrer cette donne dans leur stratégie de vente.

    On parle de 2 000 portables introduits frauduleusement chaque jour sur le territoire national, d’où cette concurrence déloyale entre les importateurs officiels et les trabendistes. Selon des opérateurs du circuit, les portables introduits frauduleusement ont représenté entre 30 et 35% du volume des ventes totales de terminaux cellulaires durant l’année 2005 et autant en 2006, soit près de 600 000 mobiles illicites importés frauduleusement et, bien sûr, cela se fait au détriment des distributeurs officiels.

    Des importateurs officiels nous diront : «Nous sommes conscients qu’il est du domaine de l’impossible de stopper totalement cette activité informelle mais nous pouvons la diminuer considérablement si la loi contre le flashage et le décodage de terminaux introduits illégalement venait à s’appliquer dans toute sa rigueur. Le trabendiste se trouvant dans l’incapacité de décoder ou de flasher ses portables va vite changer de créneau d’importation» et d’ajouter : «Du coup, c’est le consommateur qui en sera le grand bénéficiaire.» On rappellera dans la foulée que les distributeurs sont dans l’obligation de se munir d’un certificat d’agrément de vente de chaque type de portable qu’ils mettent en vente. Un certificat que délivre l’ARPT après avoir testé tous les mobiles et évalué leur conformité sous plusieurs angles.

    Nous dirons enfin et cela est indéniable que c’est grâce à la téléphonie mobile que le pays a pu combler son déficit en matière de télé-densité. Le taux de pénétration globale (fixe + mobile) a grimpé à hauteur de 48% non sans cette remarque que la vitesse de pénétration de la téléphonie fixe est de loin inférieure à celle du mobile. Quant à l’Internet, le taux des utilisateurs est passé de 150 000 en 2000 à 2 millions à novembre 2006 mais le taux de pénétration reste encore faible comparé à celui des pays développés (60% environ). Toutefois, le passage progressif au numérique en 2003, favorisé par l’installation de bretelles à fibre optique a améliorer la situation. Dès lors, l’ADSL a enregistré une forte croissance dans le nombre d’utilisateurs. Dans ce même contexte d’accès à la Toile, les connaisseurs en la matière avancent que l’année 2007 sera celle du Blog.

    La dynamique innovatrice de Djezzy

    Nul doute que les nombreuses innovations en matière d'offres ommerciales décidées par l'opérateur Orascom Télécom Algérie (OTA/Djezzy) tout au long de l'année 2006 ont largement contribué à ce qu'OTA atteigne les 10 millions d'abonnés.

    Une prouesse qui fait de Djezzy le leader incontesté du marché national de la téléphonie mobile de type GSM.

    Parmi ces innovations, on retiendra celle lancée à la veille du Ramadhan où l'abonné Djezzy pouvait appeler gratuitement après la cinquième minute de communication. Autre sortie commerciale des plus attractives : la validité illimitée que seul un leader peut offrir à ses clients. Avec de telles offres, Djezzy a en fait prouvé qu'il est à l'écoute de sa clientèle car toutes les bourses ont eu leur part d'avantages offerts par cet opérateur.

    Le boom de la téléphonie mobile

  5. #47
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Bahrain, January 4th 2007: Batelco, Bahrain's leading mobile operator, has added ORASCOM Telecom (Djezzy) in Algeria to the continually growing two-way mobile prepaid (SimSim) roaming list of destinations.

    Batelco SimSim and SimSim Shabab customers can now receive and make local and international calls to Bahrain while roaming in Algeria.

    The new addition brings Batelco's total number of commercial roaming agreements with operators worldwide to 309 and Batelco will continue with its efforts to add more destinations within the GCC and other regions.

    'Batelco will continue to expand its global reach to enable SimSim customers to benefit from full roaming services while travelling in any country worldwide,' said Batelco Corporate Affairs General Manager Ahmed Al Janahi.

  6. #48
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Quelque 24 millions d'Algériens sont abonnés au téléphone fixe et 21 millions au téléphone mobile, soit un taux de pénétration de respectivement 72% et 62,5%, selon une étude officielle présentée lundi à Alger à un séminaire sur la cybercriminalité.

    Le nombre d'Algériens abonnés à l'internet à haut débit (ADSL) est de 34.000, selon cette étude, présentée par Brahim Mansour, directeur central au ministère de la Poste et des technologies de l'information et de la communication.

    M. Mansour a assuré que l'Algérie ne subissait pas d'attaques informatiques majeures actuellement, mais qu'elle n'est pas à l'abri de telles attaques, et "ne peut se prémunir contre la cybercriminalité du fait du développement effréné des nouvelles technologies de l'information et de la communication (TIC)".

    Le dévelpppement de l'usage d'internet dans les prochaines années "augmentera l'exposition des Algériens aux attaques informatiques", a indiqué M. Mansour, qui estime qu'actuellement un Algérien sur 100 dispose d'un ordinateur personnel et 5 Algériens sur cent ont un accès direct à internet.

    M. Mansour a précisé qu'une commission de lutte contre la cybercriminalité a été mise en place en 2006 au ministère de la Poste et des technologies de l'information et de la communication. Elle est chargés d'élaborer des projets de loi pour la protection des citoyens et des investisseurs contre la cybercriminalité.

    Le séminaire entendra mardi une communication sur "le blanchiment d'argent à travers le réseau Internet et les nouvelles technologies".

    Algérie: 21 millions d'abonnés au téléphone mobile et 24 millions au fixe

  7. #49
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    PALO ALTO, California (BUSINESS WIRE) -- HP today announced that Wataniya Telecom Algeria is deploying a new HP billing solution that will support advanced wireless services and improve customer care for its almost 3 million mobile users in Algeria.

    The billing solution, HP Convergent Charging (HP CC), will handle all the billing for the voice services of Wataniya Telecom Algeria, the country’s leading mobile operator. It also will handle the new data services that provide mobile customers with messaging, entertainment and other personalized, content-rich information. With the HP CC, Wataniya customers will have the flexibility to choose their own method of payment, whether pre-paid, post-paid on a monthly basis or pay-now.

    At many operators, voice, data and content services are billed via separate systems, which can result in higher costs, inefficiency, customer care problems and difficulty launching new services. To solve these problems, the HP CC solution provides operators with a single, unified framework for billing of all services.

    Wataniya is one of the first mobile operators in the world to deploy a fully convergent billing solution that manages both voice and data, on both pre-paid and post-paid plans.

    “Wataniya is increasing its competitive advantage through unmatched customer service – and seamless, convenient billing is playing a leading role,” said Joseph Ged, chief operating officer, Wataniya Telecom Algeria. “HP understands our business needs. Its convergent solution increases internal efficiencies and enables us to provide world-class billing support for our customers.”

    Wataniya selected the HP CC over other solutions because of its unique convergent capabilities, its low total cost of ownership and its ability to accelerate time to market for new services. HP is managing the deployment of the solution with Wataniya and providing primary consulting and integration services.

    “Innovative operators like Wataniya understand that the new market realities demand a single billing platform that can support different kinds of services and different customer needs,” said Patty Lewis, director, BSS Solutions Domain, Communications, Media and Entertainment, HP. “With the HP solution, Wataniya can provision billing at the same time the service itself is created – and not as an afterthought.”

    The HP CC solution consists of the HP OpenCall Service Access Controller, pre-integrated with the convergent billing and customer care system, BSCS, from LHS TelekomGmgH & Co.KG. LHS is a strategic partner of HP, providing a fully convergent, end-to-end billing platform to carriers and supporting real-time rating, balance management and billing across all customers, both pre- and post-paid. HP is working with other partners, including VoluBill, which is providing software for content charging.

    The entire solution runs on standards-based HP Superdome servers running the HP-UX 11i operating system. HP StorageWorks XP10000 Disk Array provides a scalable storage infrastructure for the billing solution. HP Operations Support Systems software provides billing systems management, enabling Wataniya to reduce costs, increase efficiency and, ultimately, provide better quality of service to its customers.

    “In today’s fast-moving and competitive market, smart mobile operators know they can’t launch the new data and multimedia services without an advanced billing system that is efficient, highly adaptable and pain-free for customers,” said Elisabeth Rainge, program director, Next-Gen OSS and Billing, IDC. “Wataniya and HP are providing an example of a fully convergent approach which has the potential to transform billing from a cost center into a competitive advantage.”

    Wataniya Telecom Algeria is a subsidiary of Wataniya Telecom, which provides GSM-based wireless services throughout the Middle East and Africa.

    HP and Wataniya Telecom Algeria launch advanced billing solution to support new mobile services

+ Reply to Thread
Page 7 of 194 FirstFirst ... 5 6 7 8 9 17 57 107 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts