+ Reply to Thread
Page 3 of 8 FirstFirst 1 2 3 4 5 ... LastLast
Results 15 to 21 of 53
  1. #15
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 18 Octobre 2008 -- Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a rencontré, hier au Québec, les chefs d'entreprises et firmes canadiennes présentes en Algérie, et ce en marge de la participation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en qualité d'invité spécial, au 12e sommet de la Francophonie. A l'issue de cette rencontre, M. Medelci a indiqué, dans une déclaration à la presse, que cette réunion "nous a permis de rencontrer des chefs d'entreprises et des représentants de grandes firmes qui travaillent déjà en Algérie et qui ont le sentiment, de par leur présence dans notre pays, qu'elles pouvaient faire encore davantage". Ces firmes, a-t-il précisé, "se sont constituées sous forme d'alliance et entendent donner à leur union un contenu opérationnel".

  2. #16
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 1 Novembre 2008 -- «50 000 Algériens installés au Canada ont obtenu la citoyenneté canadienne», nous a déclaré Dubois André, délégué commercial principal et conseiller commercial à l’ambassade du Canada en Algérie. «Le nombre de visas octroyés aux Algériens, dans le cadre de l’immigration, entre autres, pourrait augmenter», ajoute-t-il. Evoquant la communauté canadienne en Algérie, il lance qu’«il y a des centaines, peut être des milliers de Canadiens en Algérie, dont ceux qui travaillent dans des sociétés internationales ou canadiennes». «Le constructeur canadien Bombardier postulera pour la vente de 16 avions de moyenne portée à Air Algérie», nous dit-il, d’autre part, dans le cadre de la soumission à l’avis d’appel d’offres lancé par Air Algérie. Il s’agit d’avions pouvant parcourir des milliers de kilomètres qui peuvent être utilisés dans des lignes intérieures et pour le bassin méditerranéen. «Le constructeur Bombardier a déjà vendu une série d’avions pour Air Algérie et Tassili Airlines, filiale de Sonatrach», rappelle-t-il. D’autre part, et pour ce qui est du contrat pour la réalisation des études et l’exécution des prestations de suivi et de contrôle et de coordination du projet de construction de la nouvelle ville de Hassi Messaoud, Dubois André estime que «les choses sont en bonne voie» pour la société canadienne SNC-Lavalin, soumissionnaire. Il se félicite des bonnes relations et du partenariat entre l’Algérie et le Canada. «L’Algérie est le premier partenaire du Canada au Maghreb arabe et au Moyen-Orient. Le Canada importe pour 5 milliards de dollars de pétrole et de gaz algériens», ajoute-t-il. «Le Canada est prêt à coopérer avec l’Algérie dans plusieurs domaines, dont l’ingénieering, la réalisation de routes, d’autoroutes virtuelles, de grands travaux, de barrages, l’eau et l’exploration de pétrole et de gaz». «Nous sommes contents de l’installation de CEDROM SNI (à travers la filiale algérienne CADOC, spécialisée dans les bases de données, entre autres) en Algérie», ajoute-t-il, par ailleurs.

  3. #17
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 26 Novembre 2008 -- Son excellence l’ambassadeur du Canada à Alger, M. Patrick Parisot, était hier à Oum El-Bouaghi où il a rencontré les personnels du groupement canadien Canac/Dessau-Soprin chargé du suivi technique d’un projet de la ligne ferroviaire Aïn M’lila-Tébessa, longue de 165,5 km. Cette dernière, une fois réalisée, devrait permettre, outre le transport des voyageurs, celui des céréales, du carburant, du ciment d’El-Ma Labiod. Il est prévu l’inauguration de ce projet qui a coûté la bagatelle de 180 milliards de dinars début de janvier par le président de la République. L’ambassadeur du Canada, dans une déclaration accordée à Liberté en marge de la visite, a évoqué les bonnes relations économiques algéro-canadiennes. “Il y a plusieurs projets d’investissement, comme celui entre Rinito et Cevital, dans l’aluminerie, pour une valeur de 7 milliards de dollars.” Le dossier relatif à ce projet est sur la table du gouvernement algérien. Il s’agit d’un investissement structurant, car au-delà de la production d’aluminium proprement dite, il fournira des composants aux industries automobiles et aéronautiques. “C’est le plus grand projet qui implique les intérêts canadiens”, précise M. Parisot. “Nous comptons avoir, au moins, une mission commerciale en Algérie en 2009”, conclut l’ambassadeur.

  4. #18
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 27 novembre 2008 -- « Les échanges commerciaux entre l'Algérie et le Canada atteignent 5,5 milliards de dollars, dont 5 milliards accaparés par le secteur des hydrocarbures », a indiqué hier l'ambassadeur du Canada, M. Patrick Parisot, lors d'une conférence de presse tenue à Constantine au restaurant «Les Platanes». «C'est un taux faible, relativement à d'autres échanges commerciaux réalisés par l'Algérie avec d'autres pays, reconnaît-il, mais il ne faut pas juger nos relations bilatérales sous cet angle restreint, car elles s'inscrivent dans la constance et l'investissement structurant ». Et de citer en exemple « le grand projet en partenariat, en attente d'un feu vert des autorités algériennes, d'une usine de production d'aluminium, devant créer près de 3.000 emplois, ou encore les 70 entreprises canadiennes en activité dans notre pays, ainsi que la coopération dans les domaines de l'éducation, la formation professionnelle, l'hydraulique, le lait..., et la mise en application d'un mode de gestion hospitalier ». Bref, le Canada opte en Algérie pour « un engagement structurant », comme l'indiquera son ambassadeur à Alger. Et toujours dans ce contexte, il confiera que «ses services s'attellent à préparer une mission économique en Algérie en 2009».

    Par ailleurs, sur le plan de la circulation des personnes, il soulignera que le Canada occupe la seconde place (après la France) pour ce qui est de la communauté algérienne vivant à l'étranger. «50.000 Canadiens sont d'origine algérienne », précisera-t-il à ce propos. Dans ce sillage, le conférencier indiquera que «ses services accordent en moyenne 2.000 visas par an aux Algériens, et que près de 5.000 étudiants sont inscrits dans les universités canadiennes». Quant à son séjour de «prospection», ces trois derniers jours à Oum El-Bouaghi et Constantine, M. Parisot relèvera qu'il a été très fructueux en matière de perspectives d'investissements ressenties après ses contacts avec les deux walis et les représentants de la chambre de commerce Rhumel, dans les domaines de l'industrie pharmaceutique, l'agro-alimentaire, le tourisme et autres. « On a semé les graines », signalera-t-il.

  5. #19
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 20 Décembre 2008 -- Une forte délégation de chefs d’entreprise et d’opérateurs économiques algériens a séjourné au Canada à la fin de la semaine dernière, dans le cadre de leur participation à la journée économique ayant pour thème «Partenariat d’affaires Algérie-Canada», qui s’est tenue à Montréal, a appris l’APS avant-hier auprès de l’ambassade d’Algérie au Canada.

    Organisée à l’initiative de l’Alliance d’affaires Algérie-Canada, en collaboration avec l’ambassade d’Algérie à Ottawa, cette rencontre devait, selon la même source, traiter notamment les opportunités d’affaires et de partenariats en Algérie, dans les secteurs des transports, de l’énergie, des finances, des travaux publics, des télécommunications, de l’environnement, de la réglementation des affaires et du secteur financier en Algérie (institutions financières, banques et assurances). Ce forum s’est tenu en présence notamment du ministre canadien des Affaires étrangères, M. Lawrence Cannon, qui a présenté un exposé sur l’état des relations algéro-canadiennes et leurs perspectives, et des patrons de grandes compagnies canadiennes dont les présidents-directeurs généraux de SNC-Lavalin et de Dessau.

    Hormis le président-directeur général de la compagnie aérienne nationale Air Algérie, l’APS ne cite pas autres chefs d’entreprise algériens qui ont participé à la rencontre. L’Agence de presse algérienne affirme, par ailleurs, qu’en marge de la journée sur le partenariat d’affaires Algérie-Canada, le P-DG d’Air Algérie, M. Abdelwahid Bouabdallah, devait procéder à l’inauguration de la première agence de la compagnie en Amérique du Nord, à Montréal. La presse canadienne accorde une attention particulière à cette journée, a ajouté la même source, qui cite en exemple le journal spécialisé les Affaires et le quotidien francophone le Devoir, ainsi que la télévision canadienne RDI.

    Il convient de rappeler que des responsables de grandes entreprises canadiennes avaient convenu, en juillet dernier, de relancer l’Alliance d’affaires Canada-Algérie (AACA), créée en 2004 pour contribuer au développement des échanges économiques et à la promotion des investissements et du partenariat avec l’Algérie. Avec des échanges commerciaux de l’ordre de 5,5 milliards de dollars canadiens, soit un peu plus de 6 milliards de dollars américains en 2007, effectués entre les deux pays, l’Algérie reste le premier partenaire commercial du Canada en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, tient-on à rappeler.

  6. #20
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Yasmine Djaber :


    Dimanche 21 Décembre 2008 -- L'Algérie est le premier partenaire commercial du Canada en Afrique et au Moyen-Orient, avec plus de 5 milliards de dollars d'échanges commerciaux en 2007. Ce montant a été révélé, dimanche 21 décembre, par le ministre canadien des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, à Ottawa, cité par l'agence APS. Le ministre prononçait une allocution au cours d'un déjeuner de l'Alliance d'affaires Canada-Algérie (AACA).

    Le représentant du gouvernement canadien a souligné que l'essentiel des échanges commerciaux entre les deux pays concernait le domaine de l'énergie. L'Algérie et le Canada « sont des superpuissances énergétiques dans leur région respective », a souligné le ministre. Pour ce dernier, l'Algérie contribue à la sécurité énergétique du Canada en assurant l'approvisionnement pétrolier d'une partie de l'est du pays, ajoutant que "pour leur part les sociétés canadiennes ont reconnu le formidable potentiel du secteur énergétique algérien en y investissant, fort de leur leadership technologique et de leur dynamisme ».

    M. Cannon a par ailleurs révéléque 50.000 Algériens vivent au Canada, dont plusieurs d'entre eux occupant des postes de responsabilité au niveau des universités, centres de recherche et certaines entreprises industrielles. « Nous sommes bien conscients, ici au Canada, que l'influence de l'Algérie dépasse largement ses frontières nationales et qu'Alger est devenue un acteur incontournable sur les échiquiers européen et méditerranéen », a ajouté le ministre canadien.

  7. #21
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 27 Mai 2009 -- À l’occasion de la 42e édition de la Foire internationale d’Alger, qui se déroulera du 30 mai au 4 juin 2009 au palais des Expositions de la Société algérienne des foires et exportations, le Canada sera présent à travers la participation de dix entreprises, a annoncé l’ambassadeur canadien en Algérie, M. Patrick Parisot, dans un communiqué rendu public hier. Le programme quinquennal 2009-2014 pour lequel le président de la République consacre un montant de 150 milliards de dollars ne laisse pas les Canadiens indifférents. Leur présence à la FIA s’inscrit dans la perspective de nouer des affaires ou de décrocher des contrats pour prendre part au programme de soutien à la croissance à travers divers canaux et dans différents secteurs. «L’Algérie s’est engagée dans un ambitieux programme de soutien à la croissance économique, crucial pour son développement. Le Canada est en mesure de répondre aux besoins des Algériens parce que nous maîtrisons les technologies de pointe nord-américaines et que nous pouvons les transmettre en français. Le fait que les compagnies canadiennes ne se contentent plus de vendre simplement des produits, mais qu’elles décident d’investir en Algérie, en y créant des partenariats durables ou des filiales, confirme l’importance des relations économiques algéro-canadiennes. Les compagnies canadiennes ont démontré leur fiabilité et leur volonté de partager leur savoir-faire et leurs technologies avec leurs partenaires algériens», a déclaré l’ambassadeur M. Patrick Parisot.

    Bombardier à la Foire internationale d’Alger

    Parmi les grandes entreprises canadiennes qui prendront part au rendez-vous annuel incontournable qu’est la Foire internationale d’Alger, il y a lieu de citer la présence, encore une fois, du constructeur spécialisé dans le transport aéronautique et ferroviaire Bombardier. La participation canadienne couvre différents secteurs d’activités et illustre «un leadership caractérisé par le sens de l’innovation et les technologies de pointe» dans différents secteurs d’activités : la construction, l’ingénierie et le conseil, le transport, l’industrie, les services et les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Les autres entreprises sont SNC-Lavalin (construction), Rio Tinto Alcan (aluminerie), Canac (services ferroviaires), Dessau (ingénierie-construction), Genivar (ingénierie et environnement), Ultragen international (ingénierie en hydrocarbures), Cedron-SNI, (agrégation de presse), BBC, représentant officiel de Smart Technologies (outils intuitifs et didactiques de communication) et Pan-ISOX, spécialisée dans la construction, précise-t-on dans la même correspondance, avant de rappeler que «plus de 60 entreprises canadiennes d’envergure internationale sont versées dans le monde des affaires» dans notre pays. Les firmes canadiennes exposeront leurs technologies et leur savoir-faire au pavillon G. Il convient de noter que l’Algérie est, depuis plusieurs années, le premier partenaire commercial du Canada en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. En matière d’échanges commerciaux à l’échelle mondiale, l’Algérie est le 9e pays partenaire du Canada et le Canada est le 6e partenaire de l’Algérie. Le montant des échanges bilatéraux a connu «un bond significatif» de + 54 % en 2008 par rapport à 2007, pour se situer à 6,4 milliards de dollars.

+ Reply to Thread
Page 3 of 8 FirstFirst 1 2 3 4 5 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts