+ Reply to Thread
Page 6 of 8 FirstFirst ... 4 5 6 7 8 LastLast
Results 36 to 42 of 53
  1. #36
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    MONTREAL, February 2 2010 -- Dessau, one of the largest engineering-construction firms in Canada, today announced that it obtained a contract of $38.8 million in Algeria's rail sector. The firm will conduct the preliminary and final design for the design and construction of a new 170 km electrified double track between the cities of Bordj Bou Arréridj and Thénia in Algeria's northeast. This contract is part of a project totalling $2.3 billion tabled by the National Agency of Studies and of Follow-up of the Realization of the Railway Investment (ANESRIF). "This mandate strengthens our presence in Algeria, where we have already successfully completed major engineering-construction projects," stated Jean-Pierre Sauriol, president and chief executive officer of Dessau. "We are honoured that our solid expertise in the rail sector as well as our approach to services are internationally recognized in this way."

    The consortium comprising China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC) and Turkish partner Ozgun Construction was awarded the mandate and chose Dessau to conduct the studies into the operation of a mixed service (passenger and freight), with trains reaching speeds of up to 160 km/h. "Our project team, based in Algiers, will primarily be mandated to define and design a modern track in order to reduce the time it takes to travel between Algiers and Constantine," emphasized Jean-Stéphane Bédard, vice-president of Dessau's Transportation Division. "Dessau, which will benefit from the talent of about 50 Canadian and Algerian engineers, demonstrates its tremendous ability to adapt and its international positioning by participating in this project, led by the Chinese in partnership with the Turks, in Maghreb." Furthermore, Dessau will be responsible for designing engineering works (bridges, viaducts, underpasses and overpasses), drainage structures, reconstruction of roads and railways, signalling and telecommunications facilities, and infrastructure and equipment for electrifying the track, and defining the features of tunnels and their equipment.

    About Dessau

    Founded in 1957, Dessau is the second largest engineering-construction firm in Quebec, the fifth largest in Canada and one of the 100 largest in the world. Dessau has expertise in a large number of areas of activity related to engineering and construction, allowing it to plan, design, build and manage all infrastructure required by its private and public sector clients. The firm employs 4,300 people and has annual sales of $600 million. The firm has regional offices in Quebec and Ontario, as well as several countries, primarily in Maghreb, Central America, South America and the Caribbean.

  2. #37
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Hakim Arous :


    Mardi 2 Février 2010 -- Les études d'avant projet pour la conception de la nouvelle ligne de voie électrifiée entre Bordj Bou Arreridj et Thenia ont été attribuées au groupe canadien Dessau. L'entreprise québécoise d'ingénierie-construction a décroché ce contrat d'un montant de 38,8 millions de dollars. Elle a été choisie par le groupement sino-turc CCEC-OZGUN qui a remporté l'appel d'offres lancé par l'Agence nationale d'études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires d'Algérie (Anesrif) pour la réalisation de la ligne ferroviaire. Dessau devra concevoir les ouvrages d'art et de drainage, les rétablissements de voies, les installations de signalisation et de télécommunication, les infrastructures et équipements pour l'électrification de la voie et devra définir les caractéristiques des tunnels et de leurs équipements, sur les 170 km du parcours, qui permettra un transport mixte de voyageurs et marchandises. Une cinquantaine d'ingénieurs canadiens et algériens travailleront sur ce projet. Dessau a déjà remporté plusieurs contrats dans les chemins de fer en Algérie. En août dernier, il été retenu par l’Anesrif pour réaliser l'étude de la nouvelle ligne ferroviaire de 110 km entre Guelma et Bouchegouf via la ville de Khroub près de Constantine. Dessau a également décroché le contrat d'études de la nouvelle ligne ferroviaire Laghouat-Ghardaia sur 170 km.

  3. #38
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 7 Mars 2010 -- Le Forum maghrébin des affaires (FMA), réseau d’affaires des chambres de commerce canado-maghrébines (Algérie, Maroc, Tunisie), dont la mission consiste à promouvoir et à favoriser les échanges économiques et commerciaux entre le Canada et le Maghreb, prendra part aux activités du Salon international du bâtiment et de la construction (SIBAC 2010) qui s’ouvrira le 31 mars prochain au palais des Congrès de Montréal, au Canada. Dans un communiqué diffusé sur son site officiel, le FMA explique que «dans le cadre de ce Salon, (il) a pour mandat, comme par le passé, d’identifier les entreprises du secteur de la construction au Maghreb et de les inciter à participer en tant qu’exposants au SIBAC, édition 2010». Lors de cet événement d’envergure internationale, les entreprises maghrébines du secteur du bâtiment et de la construction ainsi que les donneurs d’ouvrage publics et privés maghrébins viendront rencontrer les plus importants entrepreneurs généraux du Québec, ainsi que des professionnels du bâtiment, des manufacturiers et des donneurs d’ouvrage venus d’ailleurs. Le FMA, poursuit-on, «est fier de s’associer avec les organisateurs du SIBAC et la Corporation des entrepreneurs généraux du Québec (CEGQ) pour permettre aux entreprises maghrébines du secteur de la construction d’assister à ce grand événement afin de développer des partenariats et des opportunités d’affaires entre les deux continents».

    Sur le site du SIBAC, il est par ailleurs expliqué que celui-ci est «présenté par la Corporation des entrepreneurs généraux du Québec et le Réseau ConstruNet». Le Salon «accueille des propriétaires, des gestionnaires immobiliers, des professionnels, des entrepreneurs (généraux et spécialisés), des manufacturiers, des fournisseurs de produits et services et des travailleurs de la construction», peut-on également lire sur le même document qui ajoute que «plus de 2 000 participants sont attendus pour cette deuxième édition du SIBAC. Outre les produits et services des exposants, des conférences mais surtout des rencontres, selon une nouvelle formule pratique favorisant les échanges et le développement des affaires en une seule journée entre nouveaux contacts, sont au programme de cet évènement qui est l’un des plus grand rendez-vous d’affaires au Canada. Les participants auront également le privilège, selon les organisateurs, de «découvrir les opportunités d’affaires avec les représentants d’une quinzaine de pays dans le pavillon international».

  4. #39
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 24 Mars 2010 -- La deuxième édition du Salon international du bâtiment et de la construction (Sibac), organisé par les entrepreneurs généraux du Québec, qui se tiendra le 31 mars au Palais des congrès de Montréal, verra la participation d’un grand nombre d’entreprises de diverses nationalités (Canada, USA, France, Brésil, Maroc, Tunisie), ainsi qu’une dizaine d’entreprises algériennes dont les groupes ECO, Cipa et Viatral. Ces dernières, opérant dans le secteur de l’industrie de la construction, auront des opportunités de nouer de nouvelles relations commerciales avec les géants de la construction dans l’espoir de se frayer une place. Joint par téléphone, un responsable du Forum maghrébin des affaires, établi à Montréal, qui a pour mission de promouvoir les échanges économiques et commerciaux entre le Canada et les pays du Maghreb, dira que “cette manifestation sera une occasion pour les entreprises magrébines de mettre en valeur leur savoir-faire et de canaliser leurs compétences pour faire front face aux sociétés étrangères”. En marge du Salon dont le thème principal est “les perspectives dans l’industrie de la construction”, plusieurs rencontres seront programmées par des spécialistes avérés dans le domaine sous forme de conférences et d’ateliers de démonstration. Notons, enfin, qu’une très forte participation au Sibac est attendue. Pas moins de deux mille professionnels sont attendus, selon les prévisions des organisateurs.

  5. #40
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 4 Avril 2010 -- La deuxième édition du Salon international du bâtiment et de la construction (Sibac), qui s’est tenu, en l’espace d’une journée, mercredi dernier au palais des Congrès à Montréal, a vu la participation algérienne réduite seulement à deux entreprises sur les quinze prévues initialement. L’absence de ces dernières est due principalement au refus des autorités canadiennes de leur octroyer le visa d’entrée sur le sol canadien. Rencontré en marge du Salon, l’un des deux participants, en l’occurrence Ahmed Beldjezzar, président de la fédération nationale du BTPH/MC, n’a pas caché sa déception quant aux tracasseries administratives subies au niveau de l’ambassade du Canada à Alger pour la délivrance du visa en nous déclarant qu’il a eu son titre de séjour quelques heures à peine avant le jour de son embarquement sur le vol Alger-Montréal. Malgré tous ces aléas, il affirme que “le Salon nous a tout de même permis de découvrir des produits innovants et des savoir-faire dans le domaine des nouvelles techniques et tendances qui répondent aux exigences du marché de la construction”.

  6. #41
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 8 Avril 2010 -- Le groupe minier canadien Rio Tinto Alcan est intéressé par le marché algérien. « Nous explorons la possibilité de réaliser une usine pour l’exploitation de l’aluminium en Algérie », a affirmé, hier, Amir Mirchi, vice-président de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord du groupe. S’exprimant en marge de la tenue d’un séminaire portant sur la responsabilité sociale des entreprises, organisé au siège de l’ambassade du Canada en Algérie, M. Mirchi a souligné que Rio Tinto Alcan affiche l’ambition franche d’investir en Algérie dans une usine d’aluminium, dépassant même les capacités de l’usine réalisée avec Sohar Aluminium au sultanat d’Oman. Les partenaires de Rio Tinto Alcan dans le projet Sohar Aluminium sont Oman Oil Company SAOC et Abu Dhabi Water and Electricity Authority. Cette usine d’électrolyse, nouvellement inaugurée, a une capacité de production initiale de 360 000 t par an. « Nous sommes disposés à faire dans la transformation locale. » Ce responsable n’a pas toutefois fourni plus de détails.

    Pour M. Mirchi, ce projet permettra à l’Algérie de diversifier ses ressources. « L’économie de l’Algérie est basée essentiellement sur une industrie gazière. Tous les pays du Moyen-Orient, comme l’Algérie, ont besoin de diversifier leurs ressources. Ce projet aura des répercussions en matière de transformation de cette énergie, créer des postes d’emploi et des infrastructures », explique-t-il, non sans dire que la place géographique de l’Algérie, proche de l’Europe, pourrait lui permettre d’exporter une partie de ce minerai vers le vieux contient. « L’Algérie est très bien placée. Il faut que ce pays arrive à se positionner, d’autant plus que la production d’aluminium en Europe devra connaître des baisses sensibles », souligne-t-il encore.

    Amir Mirchi a rappelé que son groupe est le leader de l’aluminium dans le monde. Rio Tinto est un important groupe minier international dont le siège social se trouve au Royaume-Uni, regroupant Rio Tinto plc (société inscrite aux Bourses de Londres et de New York) et Rio Tinto Limited (inscrite à la Bourse d’Australie). Rio Tinto s’occupe de prospection, d’exploitation et de traitement de ressources minérales. Il produit principalement de l’aluminium, du cuivre, des diamants, de l’énergie (charbon et uranium), de l’or et des minéraux industriels (borax, dioxyde de titane, sel et talc) et du minerai de fer. Bien que ses activités soient d’envergure mondiale, Rio Tinto est solidement implanté en Australie et en Amérique du Nord et possède d’importantes entreprises en Amérique du Sud, en Asie, en Europe et en Afrique australe.

  7. #42
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    باشرت المجموعة الكندية، ريو تينتو ألكان، مفاوضات مع الحكومة الجزائرية لإقامة مركب خاص لصناعة الألومنيوم.وقد أعلنت المجموعة الكندية، على لسان نائب رئيسها لمنطقة الشرق الأوسط وشمالي إفريقي أمير ميرشي، خلال زيارة قام بها إلى الجزائر بأنها تنوي القيام بالمشروع
    وأنها في مفاوضات لتجسيده.

    أكد ستيفانو بيرتولي، الناطق باسم المؤسسة الكندية للصحافة الكندية، دراسة المشروع. مضيفا بأن مشاريع الشركة الجديدة لصناعة الألومنيوم تصل قدرتها الإنتاجية إلى 460 ألف طن سنويا، ويمكن مضاعفتها خلال المرحلة الثانية.

    ويأتي اهتمام الشركة الكندية بالاستثمار في الجزائر بالنظر إلى عدد من المزايا منها تكلفة الطاقة المتدنية خاصة منها الغاز الطبيعي. كما يأتي بعد فتح الشركة الكندية لمصنع بعمان بقدرة 360 ألف طن تمتلك فيها نسبة 20 بالمائة. وبالتالي، فإن الشركة يمكن أن تجسد مشروعها في الجزائر دون أن يكون لها إشكال كبير مع التشريعات الجديدة التي تحدد حصة الشركات الأجنبية بـ49 بالمائة أو أقل من ذلك.

    وقد شدد بيرتولي بأن إقامة مركب الألومنيوم في الجزائر لن يكون له تداعيات أو انعكاسات سلبية على مشاريع التطوير لشركة ريو ثينتو ألكان بمقاطعة كيبيك؛ حيث تمت برمجة إقامة مصنع كبير هناك.

    ويضاف هذا المشروع إلى الذي كان مرتقبا إقامته بين مجموعة ''مبادلة'' الإماراتية وشركتي سوناطراك وسونلغاز في منطقة بني صاف، والذي واجه عددا من الصعوبات مع التشريعات الجديدة الخاصة بالاستثمار، والذي يمنع أخذ الشريك الأجنبي أكثر من 49 بالمائة، فضلا على الأزمة المالية التي عرفتها إمارة دبي بالخصوص.

    وتسعى الشركة الكندية المتخصصة في مجال استخراج المناجم أيضا، لتوسيع نطاق تواجدها بمنطقة الشرق الأوسط وشمالي إفريقيا، بالنظر إلى المعطيات التي تشير إلى تراجع الطلب في الدول الصناعية لا سيما الأوروبية، وارتفاع الطلب في المنطقة وفي إفريقيا أيضا. ما يفسر اختياراتها، مع إقامة مصنع بعمان ومشروع مندمج مع عدة وحدات مترابطة، فضلا على مشروع مماثل في الكمرون ''ألوكام''. ويمكن من خلال المشروع في الجزائر تزويد المنطقة بالمادة النهائية فضلا على الاستفادة من مشروع مندمج أيضا يتضمن العديد من المشاريع الفرعية لاستغلال المناجم ونقلها ثم تحويلها وتصدير جزء من المادة النهائية الضرورية في العديد من القطاعات منها الصناعية والبناء.

    وبالإضافة إلى المشروع الكندي بالجزائر ودول إفريقية، فإن المجموعة الأمريكية ''سانتوري ألومنيوم'' تبدي رغبة في منافسة الشركة الكندية في دول إفريقية أيضا، بالنظر إلى نفس العامل. وقدمت اقتراحات لإقامة مشاريع منها في الكونغو ودول إفريقية أخرى.

+ Reply to Thread
Page 6 of 8 FirstFirst ... 4 5 6 7 8 LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts