+ Reply to Thread
Page 4 of 16 FirstFirst ... 2 3 4 5 6 14 ... LastLast
Results 22 to 28 of 112
  1. #22
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 20 Avril 2008 -- Déjà deux ans pour Emploitic, et beaucoup d’exploits, pour ce site. En effet, durant ses deux premières années d’exercice, Emploitic a réalisé une grande performance et a considérablement dépassé les objectifs fixés. Ceci grâce à l’engagement, l’énergie et l’enthousiasme dont a fait preuve l’ensemble des collaborateurs, clients et partenaires. A noter que depuis le lancement, la société a investi en ressources humaines, en outils de communication, en recherche et développement, mais aussi en acquisition d’équipements et de logiciels pour assurer la conformité de ses services aux normes internationales et atteindre les objectifs définis en termes d’audience, de crédibilité et de notoriété. En retour de ses investissements, Emploitic.com se positionne aujourd’hui comme le site leader dédié à l’emploi en Algérie. A la pointe de l’innovation, le site a mis à la disposition des utilisateurs les meilleures pratiques de la recherche d’emplois et du recrutement sur Internet, des outils performants, des services gratuits pour les candidats et des conditions tarifaires très favorables pour les entreprises. Par ailleurs, plus de 2,5 millions d’internautes ont visité Emploitic.com, en 2007. Ces chiffres positionnent clairement Emploitic.com comme acteur incontournable du e-recrutement. Il est utile de noter dans ce contexte que, la société Pulls- créée dans le cadre de l’Ansej, éditrice de services sur Internet, a lancé Emploitic.com en avril 2006, formation.dz.com en septembre 2006 ainsi que Kherdja.com en juin 2007. Elle compte aujourd’hui 17 collaborateurs avec un important plan de développement pour 2008.

  2. #23
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  3. #24
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Sonia Lyes :


    Jeudi 24 Avril 2008 -- Le gouvernement veut encourager les compétences algériennes établies à l’étranger à rentrer en Algérie. Dernière annonce en date : selon une nouvelle disposition adoptée mardi par l’exécutif, les cadres émigrés qui décident de retourner en Algérie garderont l’ensemble de leurs acquis professionnels. Explication : les cadres émigrés de retour en Algérie garderont leurs statuts, titres, fonctions et le bénéfice des expériences scientifiques acquises à l'étranger.

    L’information a été révélée, jeudi 24 avril, par le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Rachid Haraoubia, lors d’une rencontre avec la presse nationale. Pour la première fois "un texte de loi préserve les acquis de nos cadres émigrés", a souligné M. Haraoubia.

    Selon des statistiques officieuses, plusieurs milliers de cadres algériens ont été contraints à quitter leur pays durant les dix dernières années, dont un grand nombre sont employés en Europe. Parmi eux de nombreux médecin, enseignants, informaticiens… Pour la seule année 2007, plus de 500 médecins ont quitté l’Algérie pour l’Europe et le Canada. Aujourd’hui, ces compétences craignaient qu'à leur retour ils ne soient pas réintégrés dans leur fonction au niveau qu'ils avaient atteint avant leur départ.

    Depuis l’arrivée au pouvoir du président Bouteflika, en 1999, les gouvernements successifs ont tenté de mettre en place une politique pour encourager le retour des compétences établis à l’étranger. Mais ces politiques ne semblent pas avoir donné les résultats attendus.

  4. #25
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  5. #26
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samira Hamadi :


    Jeudi 8 mai 2008 -- Vous êtes à la recherche d'un emplois, besoin d'une aide ou d'un conseil, entreprises cherchent un profil pour un recrutement, "Sirrha" est le seule et unique rendez-vous incontournable en Algérie existant pour offrir cette opportunité. Après le succès de la 3ème édition à Alger et la 4ème édition à Oran, le "Sirrha" est devenu un rendez-vous international des professionnels du recrutement en Algérie. Cette 5éme édition du salon international du recrutement et des ressources humaines qui se déroulera a partir du 27 au 29 juin prochain au Palais des expositions Pins Maritimes, est un véritable lieu d'échange d'expériences, d'informations ciblées, et de découverte mutuelle.

    "En trois ans seulement, le Sirrha est devenu la référence des salons de recrutement à l'échelle du Maghreb et du monde arabe et africain" dira M. Mohamed El Ouahdoudit le directeur général de Sirrha Algérie intervenant lors d'une conférence de presse animée, hier, au siège de l'entreprise. En effet, "le Sirrha est un salon exigeant et sélectif qui prend en considération la qualité plus que la quantité, il compte des exposants respectant la législation, ayant une offre, une politique ressources humaines de qualité, et une expertise dans le domaine" ajoute M. El Ouahdoudit. Il indiquera par ailleurs, que plus de 2 700 visiteurs du salon ont trouvés un emploi via les précédentes éditions. Sur 9 000 offres d'emplois quelques 2 000 personnes ont été recrutés uniquement en répondant à des profils de l'entreprise de Sonalgaz. Dans le dernier Sirrha plus de 700 personnes ont trouvés un emploi à durée indéterminée.

    Il faut dire que Sirrha s'adresse en premier lieu aux entreprises recherchant des compétences et des informations en GRH, responsables des politiques d'emploi en Algérie et à l'international, DRH, consultants et formateurs, Cabinets de conseil en ressources humaines, cadres en recherche d'emploi, ou de mobilité , jeunes diplômés, et demandeurs d'emploi, managers à la recherche d'informations, et de contacts en ressources humaines. Le conférencier a fait savoir que plusieurs entreprises étrangères l'ont contacté afin de pouvoir participer au salon, et de proposer des postes de recrutement aux algériens à travers leurs filiales en Algérie, ou de les accueillir dans leurs entreprises mère. Il dira dans le même ordre d'idée, que des entreprises étrangères se sont installées via le Sirhha tels l'entreprise française "ALD-Automotiv", même des banques étrangères qui souhaitent s'installer en Algérie et qui attendent toujours l'agrément par les pouvoirs publics à titre d'exemple la banque libanaise "El Aawadi", d'autre part "McKinsey" le cabinet de stratégie international reconnu mondialement a affiché son intérêt lui aussi d'après l'interlocuteur.

    Il convient de signaler que parmi les objectifs de "Sirrha" est de réunir les acteurs du recrutement en Algérie, faire rassembler les offres d'emploi difficiles à pourvoi, promouvoir les compétences locales, et réunir les conseils des professionnels, faciliter la mobilité professionnelle en Algérie. Par ailleurs, plus de 18 conférences et ateliers sont prévus et de nouvelles thématiques seront développés. La Sirrha permettra aux visiteurs qu'ils soient des entreprises, des institutionnels, cadres à la recherche d'emploi ou jeunes diplômés, de s'informer sur le marché du travail en Algérie. Quelques 35 entreprises seront présentes au salon, à l'image de Sonelgaz, ACC, Orascom Construction, BNP Paribas, Ericsson. Une remise de Trophées Sirrha 2008 est prévue durant ce salon. La nouveauté cette année c'est le Salon "Entreprendre en Algérie" qui répond également aux attentes d'environ 25% des participants au Sirrha qui se tient en parallèle. Ces derniers, souhaitent créer leur entreprises. Ils constituent environ 2 500 personnes, parmi les dix mille visiteurs du Sirrha.

  6. #27
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 10 Mai 2008 -- Au cours d’une séance plénière de l’APN consacrée aux questions orales, des députés ont soulevé certaines inquiétudes quant au bon déroulement des examens de fin de cycles, notamment en raison du manque d’enseignants de langue française dans une dizaine de wilayas du sud du pays.

    Le ministre des Relations avec le Parlement, M. Mahmoud Khedri, répondant à la place du ministre de l'Éducation nationale, a affirmé jeudi que “le ministère de l'Éducation nationale a décidé d’un grand nombre de mesures en coordination avec d'autres secteurs, en vue de combler le manque enregistré en matière d'enseignement de la langue française dans les 11 wilayas suivantes : Adrar, Chlef, Laghouat, Tamanrasset, Djelfa, M'sila, Ouargla, El-Bayadh, El-Oued, Khenchela et Ghardaïa”.

    M. Khedri précisera, par ailleurs, que “le manque d'enseignants de langue française a été essentiellement constaté au niveau des classes primaires”. D’après les déclarations du ministre des Relations avec le Parlement, ces mesures s’articuleront autour de trois axes, à savoir le recrutement de nouveaux enseignants, la délocalisation d’enseignants excédentaires et l’amélioration du niveau de la langue étrangère enseignée via le plan national de formation des formateurs et l’utilisation des manuels scolaires agréés.

    En effet, M. Khedri a annoncé que pour palier ce déficit en enseignants de langue française, “le ministère de l’Éducation nationale a décidé le recrutement de licenciés en langue française et en traduction et d'étudiants universitaires en 4e année de littérature française en plus de rappeler les enseignants retraités”. Il ajoutera qu’il a également été décidé de “mettre en place un système de coordination entre wilayas, pour le recrutement de l'excèdent d'enseignants de langue française que connaissent certaines régions, en mettant en avant plusieurs avantages tels que la mise à disposition d'un logement”. En outre, M. Khedri a rappelé que “l'excèdent d'enseignants, qui découlera de la réduction de la durée de l'enseignement primaire à cinq années, servira à combler le manque d'enseignants dans certaines écoles”.

    L’autre problématique posée par les députés concerne les universitaires qui n'ont pas reçu un bon enseignement en langue française au primaire et qui rencontrent des soucis lors de la poursuite de leurs études supérieures dans des spécialités universitaires dispensées uniquement en langue française, à l'instar des sciences médicales et des filières scientifiques. À ce sujet, le ministre a répondu que “la réforme du système éducatif a intégré dans les cursus et les manuels scolaires agrées, l'utilisation des symboles universels employés dans l'enseignement des matières scientifiques telles que les mathématiques, la physique et la chimie”, pour mieux préparer l'étudiant à ses études supérieures dans les filières scientifiques, a-t-il ajouté...

  7. #28
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    ...Pour accompagner son développement, la filiale algérienne du groupe bancaire français va lancer début juin une nouvelle campagne de recrutement de plus 400 personnes. BNP Paribas recrutera essentiellement du personnel formé aux différents métiers de la banque pour faire face au plan d'extension de son réseau d'agences bancaires. « Nous recrutons des candidats de niveaux Bac+4 et Bac+5 qui reçoivent une formation d'un durée de 2 mois avant d'être totalement opérationnels », explique une source de la banque...

+ Reply to Thread
Page 4 of 16 FirstFirst ... 2 3 4 5 6 14 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts