+ Reply to Thread
Page 5 of 63 FirstFirst ... 3 4 5 6 7 15 55 ... LastLast
Results 29 to 35 of 441
  1. #29
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Dimanche 17 juin 2007 -- M. Amar Ghoul, ministre des Travaux publics, a procédé, hier, en présence des autorités de la wilaya, au lancement officiel des travaux de réalisation du tunnel de djebel Ouahch, sur les hauteurs de la ville, qui constitue un segment essentiel du grand projet de l’autoroute Est-Ouest dont le membre du gouvernement s’était plu à signaler qu’elle serait l’une «des plus importantes du Bassin méditerranéen».

    Cette autoroute, qui assurera la jonction entre le centre-est du pays, des wilayas de Bordj Bou Arréridj et Sétif à la frontière tunisienne, en passant par les wilayas de Constantine, de Mila et d'El tarf, est considérée comme un équipement d’une très grande importance pour la politique de développement engagée par le gouvernement. «Cette opération a fait l’objet d’études très rigoureuses», a tenu à préciser le ministre qui a aussi souligné qu’«elle sera réalisée selon les normes de qualité et de fonctionnalité internationales», laissant clairement entendre que les travaux feront l’objet d’«un suivi rigoureux».

    Il est prévu, selon les indications fournies en marge de ce lancement, que les travaux de réalisation devraient s’étaler sur quarante mois. Ce projet de grande envergure aura, a affirmé M. Amar Ghoul, «un impact direct et notable sur les grands équilibres de la ville même de Constantine», engagée, comme on le sait, dans une série de travaux d’aménagement urbain, particulièrement dans le domaine sensible des transports publics. Il sera ainsi fait état des effets que devrait avoir la mise en place du tunnel de djebel Ouahch, notamment en matière de glissement de terrain ou de réduction sensible des remblais. L’autre versant qui aura retenu l’attention tient à l’impact économique immédiat de la réalisation du tronçon constantinois de l’autoroute Est-Ouest, notamment en matière de création d’emplois.

    En l’espèce, le chantier devrait créer plus de neuf mille emplois répartis entre nationaux et étrangers. L’apport des étrangers, six cent soixante-douze au niveau de l’encadrement, quarante-trois pour la maîtrise et deux mille trois cent vingt- quatre pour l’exécution, s’ajoute à une mobilisation significative de la main-d’œuvre et des cadres algériens. D’autres précisions sur les travaux initiés ont aussi été fournies qui portent autant sur le souci des pouvoirs publics de la dimension écologique -le ministre a ainsi affirmé sa volonté d’élargir les espaces verts- que sur l’indemnisation des personnes dont les terres ont été requises pour la réalisation de cet imposant équipement.


  2. #30
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Dimanche 17 juin 2007 -- Les travaux sur les deux fronts du lot est de l’autoroute sont déjà lancés avec une vitesse de référence de 100 km à l’heure au lieu des 80 km/h prévus. Les 29 chantiers ont été également lancés avec l’installation, entre autres, de bases de vie et le recrutement de 9 286 agents, ce qui va permettre de réaliser l’ouvrage dans les délais prévus.

    C’est le constat établi par les responsables de la société japonaise Cojaal, lors de la visite, hier, du ministre des Travaux publics, M. Amar Ghoul, sur les chantiers de l’autoroute est-ouest, du tronçon de Constantine. Le ministre a, par la même occasion, lancé les travaux de réalisation du tunnel «T1» de Djebel Ouahch, l’un des quatre tunnels que compte le tronçon de Constantine.

    Cet ouvrage, d’une longueur de 1 800 m et d’une ouverture de 15 m, suivi d’une piste de 1, 2 km et d’un autre tunnel de 295 m de longueur, devrait permettre l’accès à la localité de Didouche-Mourad, dans la continuité du tracé de l’autoroute.

    Par ailleurs, selon les responsables du consortium algéro-japonais chargé de la réalisation de l’ouvrage, «un gain important a été réalisé sur tous les plans, suite à la déviation d’une partie du tracé de la route dans la zone de Djebel Ouahch».

    En effet, selon les mêmes responsables, le nouveau tracé a permis d’éviter la zone pré-urbaine d’El-Berda, ce qui lui permettra d’étendre sa superficie, d’une part, et de préserver le contexte naturel de la zone en suivant la courbe naturelle, d’autre part.

    Pour ce qui est du gain économique, plus de 2 millions de m3 de béton vont être économisés avec la suppression de 4 300 mètres d’ouvrage, soit un tunnel et un viaduc, prévus initialement. Le ministre a insisté sur le besoin d’appliquer les normes européennes en vigueur actuellement pour la réalisation et la gestion des tunnels et de l’autoroute.

    Les responsables de Cojaal ont opté pour une capacité de 100 mégawatts quant à l’accès de camions transportant des matières à risque, le bitumage des tunnels de 16 m de diamètre de chaque côté et l’utilisation des derniers équipements en matière de ventilation, signalisation, surveillance et gestion des tunnels, autant de points déjà discutés et sur lesquels le ministre a insisté lors de ses deux dernières visites à Constantine.

    Par ailleurs, sur le plan de la création des postes d’emploi par le chantier de l’autoroute, le ministre a demandé aux responsables de Cojaal de recruter, et au plus vite, du personnel algérien qualifié qui devrait non seulement travailler, mais apprendre des experts japonais les techniques et d’être capable de réaliser des chefs-d’œuvre comme celui de l’éventuel autoroute des Hauts Plateaux «sans l’aide des étrangers».

    Sur ce point d’ailleurs, on saura, de l’un des responsables de Cojaal, que la main-d’œuvre recrutée jusqu’à présent a atteint 6 962 Algériens contre 2 324 étrangers, soit un taux de 69 % d’Algériens . Le recrutement s’effectue d’une façon graduelle, selon un calendrier établi par la société, en collaboration avec l’APC, la wilaya et l’ANEM, à l’issue d’un test concluant.

    Le ministre a ensuite visité la base de vie de Cojaal située à Aïn S’mara où il s’est informé de l’état de réalisation de cette dernière en insistant sur la nécessité de l’installation du quartier général au niveau des bases de vie elles-mêmes pour le suivi des travaux par les responsables.


  3. #31
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Dimanche 17 juin 2007 -- Lors de sa visite effectuée, hier, à Constantine pour de donner le coup d’envoi aux travaux d’exécution du premier tunnel de la section 4 du tronçon est de l’autoroute Est-Ouest, le ministre des Travaux publics, M. Amar Ghoul, a fait savoir que l’autoroute algérienne fait partie d’un mégaprojet autoroutier reliant la mer Rouge à l’océan Atlantique.

    M. Ghoul a déclaré que la première tranche de cette autoroute de 7 000 km, dont 1 300 km traversent le territoire national, a été négociée dans le cadre de l’Union du Maghreb arabe (UMA) et passera, de ce fait, par la Libye, la Tunisie, l’Algérie et le Maroc. La deuxième tranche, ajoute le ministre, va allonger cette autoroute à l’est, vers l’Egypte et au sud-ouest, vers la Mauritanie pour atteindre 12 000 km. Finalement, elle reliera la façade sud du Nigeria à l’océan Atlantique pour cumuler 15 000 km et ce, en passant par le Sénégal. “Ce projet s’inscrit dans une perspective de continuité de la ligne autoroutière sinon, il devient peu intéressant”, a-t-il dit.

    M. Ghoul a indiqué par ailleurs que la variante adoptée dans la réalisation du tronçon traversant le parc d’El-Kala dans la wilaya d’El-Tarf permettra de gagner du temps sur les délais, de faire des économies sur le coût de l’ouvrage et de connecter l’autoroute algérienne avec celle de la Tunisie. Et de préciser que l’autoroute ne touche que 0,2% de la superficie du parc, loin des lacs et des massifs forestiers. “Nous allons boiser ce passage afin de l’intégrer dans l’environnement du parc et participer ainsi à l’enrichissement de cette réserve classée patrimoine national.

    L’étude a été exhaustive et tout est pris en charge. De plus, si nous contournons ce parc, qui, sachons-le, abrite la ville d’El-Tarf avec toutes ses commodités et perspectives, nous allons dépenser l’équivalent de 200 km d’autoroute supplémentaire sur une durée de 5 ans et ce, parce que cette variante nécessitera de creuser 20 km de tunnels dans une zone montagneuse, non fonctionnelle, qui débouchera sur le sol tunisien vers un autre massif montagneux où il faut financer 40 km de tunnels pour pouvoir la connecter à l’autoroute tunisienne. Soit, dépenser l’équivalent de 400 km d’autoroute supplémentaire”, avança M. Ghoul.

    Il convient de noter que le chef du département des Travaux publics a exhorté les responsables du projet afin d’accélérer les études de mise à niveau des tronçons de l’autoroute réalisés par des entreprises publiques nationales et ouverts à la circulation depuis plusieurs mois. Ces études, lancées déjà et dont le coût est assumé par les Chinois et les Japonais en charge de l’exécution des travaux de l’autoroute algérienne, selon les dispositions des contrats signés avec ces partenaires étrangers, concerne 300 km. La grande partie est située sur la tranche centre de l’ouvrage qui s’étend de Bordj-Bou-Arréridj à Chlef. La partie est de l’autoroute est concernée par 17 km du tronçon de Constantine.

    Aussi, le premier tunnel, dont le coup d’envoi des travaux de réalisation a été donné par M. Amar Ghoul, sera construit selon la deuxième variante. De ce fait, ce tunnel occupera 1 779 mètres linéaires contrairement à ce qui a été prévu dans le tracé initial. Cette variante stipule la suppression d’un tunnel et un viaduc, et permettra ainsi d’économiser 4 399 mètres d’ouvrages d’art et environ 2 000 000 m3 de terrassements. Elle servira aussi à sécuriser le tracé en l’éloignant de la zone des glissements et également de faire passer la vitesse de référence, calculée pour ce tronçon, de 80 à 100 km/h.

    Ce tunnel, situé dans la section 4, laquelle est d’une longueur de 49 km dont 30 km dans la wilaya de Constantine et 19 km dans celle de Skikda, fait 16 mètres de diamètre et sera doté d’équipements de haute technologie, dont une centrale de 100 mégawatts et un système d’aération à redondance, conformément aux normes européennes, ce qui permettra à tous les engins de passer, sans exception et ce, quelle que soit la dangerosité des produits transportés.


  4. #32
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Dimanche 17 Juin 2007 -- “Ce n’est pas la première fois qu’un parc national devrait être traversé par une autoroute”, a déclaré, hier et depuis Constantine, le ministre des Travaux publics après la polémique suscitée autour du tracé, à hauteur de la localité d’El-Kala dans la wilaya d’El-Tarf, de l’autoroute Est-Ouest.

    En effet, plusieurs “voix locales” se sont élevées pour demander le changement du tracé initial de l’autoroute qui devait, selon l’étude du projet, passer par le parc naturel du même nom. “L’autoroute ne touchera que 0,2% de la superficie du parc, estimée à 800 km2”, précisera le ministre. Joignant pertinence et pédagogie, Amar Ghoul ajoute qu’un nouveau contournement dans cette région exige une rallonge de 200 km à l’autoroute, c’est-à-dire une dépense supplémentaire de 150 milliards de DA, soit six fois plus que le coût du tronçon actuel, tout en attendant cinq nouvelles autres années pour la réalisation.

    Un gâchis que ni les populations locales, déjà pénalisées par l’énorme retard économique de la région, ni le citoyen ne sont prêts à payer. “Il n’est plus admissible de revoir le tracé car nous devrons prendre en considération, en plus des coûts et des délais de réalisation, le sort de l’autoroute une fois achevée. En effet, cette dernière doit être reliée à l’autoroute de Tunis pour assurer la continuité du tracé vers les autres pays maghrébins”.

    L’autoroute Est-Ouest est plus qu’un projet national, c’est un ouvrage à dimension internationale. Afin de lever toute équivoque, le ministre des Travaux publics a tenu à préciser que des spécialistes des différents secteurs se sont déplacés sur les lieux et ont donné leur aval quant à la validation de ce tronçon. Un avis que le Conseil des ministres a validé. “Jusqu’à nouvel ordre, l’autoroute passera par le parc, comme prévu sur le tracé initial, ce qui revalorisera du coup ce même patrimoine national”, conclut le ministre.

    Il faut savoir que le ministre des Travaux publics Amar Ghoul a assisté hier, au lancement des travaux de réalisation des deux tunnels de djebel Ouahch qui s’étendent sur une distance de 2 095 mètres. Le premier tunnel s’étend sur une distance de 1 800 m. Il relie la partie basse du djebel Ouahch à la clôture du parc d’attractions. Le deuxième tunnel, lui, reliera la sortie du premier tunnel à la localité de Didouche-Mourad, sur une distance de 295 m.

    Selon les précisions des techniciens de l’entreprise japonaise Cojaal, chargée du projet, le tracé de l’autoroute a été contourné au niveau du djebel Ouahch. C’est dire, qu’au lieu de trois tunnels, deux seulement ont été retenus, le troisième a été supprimé puisqu’il traversait une zone active de glissement. Les travaux de réalisation des deux passages ont été lancés en parallèle afin d’éviter tout retard à signaler que l’opération d’expropriation concernant cette tranche du tronçon de Constantine a été finalisée.

    Sur le terrain, le ministre a insisté sur la prise en considération des nouvelles règles de sécurité vis-à-vis des risques majeurs, dont les séismes et les glissements, conformément aux normes internationales. Par ailleurs, l’accent a été mis sur le maintien de la cadence des travaux et le respect des délais. Le chef du département des Travaux publics est revenu, lors de cette visite, sur le respect du volet social du business plan présenté par Cojaal, faisant allusion au recrutement massif des jeunes Algériens dans le cadre du programme lié à l’autoroute Est-Ouest. “Ces jeunes devront, dans un premier temps, profiter du savoir-faire étranger dans la réalisation de ce grand ouvrage pour participer à leur tour, et dans un deuxième temps, à l’amélioration du niveau de nos compétences nationales”, a-t-il indiqué.

    En effet, d’après le cahier des charges signé avec l’entreprise Cojaal, plus de 69% de la main-d’œuvre devraient provenir du marché national de l’emploi. Pour le tronçon de Constantine, 700 jeunes ont été recrutés, jusque-là, alors que le total des besoins s’élève à près de 6 000 ouvriers.


  5. #33
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    ALGIERS, June 17, 2007 (Reuters) - Environmentalists urged the Algerian government on Sunday to protect a major Mediterranean wetland threatened by the construction of a $11 billion highway seen by the authorities as key to boosting Maghreb trade.

    They warned in a petition to President Abdelaziz Bouteflika the El Kala coastal park of marshes and forests would eventually disappear unless the 1,200 km (750 mile) road intended to link Algeria to Tunisia and Morocco was routed around it.

    The road is currently due to be built across the 800 sq km (300 square miles) northeastern park, the home of many varieties of predator birds, fox, lynx, tortoise and wild cat, under a plan to build the first ever direct motorway between Algeria, Morocco and Tunisia.

    Public Works Minister Amar Ghoul said in remarks published on Sunday the project was economically profitable and the government was determined to complete it.

    "It is no longer admissible to revise the line because we should take into consideration the fate of this highway once achieved," he told Liberte newspaper.

    "The highway will affect only 0.2 percent of the park area, estimated at 800 square kilometres," he said, adding re-routing the road would cost about $2 billion, six times the cost of that portion of the highway as currently planned.

    But environmentalists and worried members of the public including journalists said the government would be breaking a commitment it entered into under Algerian law when it created the park in 1983 to protect the area from environmental damage.

    In addition, the park contains one site that Algeria has undertaken to protect under the 1971 Ramsar Convention on the protection of wetlands, the Ramsar website shows.

    In the petition published in El Watan daily, more than 100 signatories said the project should avoid the park because it would undermine its status as a protected zone and make it more vulnerable to other development.


  6. #34
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Jeudi 21 juin 2007 -- Les travaux de réalisation du tronçon de l'autoroute Est- Ouest devant passer par la wilaya sur 26,63 km, ont officiellement démarré lundi dernier à partir de la commune de Aïn-Berda où a été installé le premier chantier de cette infrastructure la plus importante enregistrée dans le secteur des travaux publics depuis l'indépendance du pays.

    Ils ont été programmés préalablement pour les mois d'octobre et novembre prochains, selon le chef de section du programme des routes nationales de l'autoroute Est- Ouest, M. Mohamed Kheladi, qui a annoncé, d'autre part, que deux autres chantiers similaires seront ouverts dans les jours à venir. Le délai de réalisation de tronçon de l'autoroute Est-Ouest qui traverse les communes de Aïn-Berda, Chorfa et El-Eulma, à partir de la limite de la wilaya de Skikda pour aboutir à la wilaya d'El- Tarf, a été fixé à 12 mois.

    Ce projet qui a été confié, rappelle-t-on, à l'entreprise japonaise Kojal, va employer, a-t-on relevé, une maind'œuvre constituée de 70 % d'Algériens et de 30 % de Japonais. Les équipes de travail qui seront chargées de la réalisation de ce projet, vont travailler de 16 h à 24 h. Parmi les travaux prévus dans ce projet, figurent des ouvrages d'art et des échangeurs sur les routes nationales 44, 26 et 16 pour faciliter la circulation des riverains. Ce projet, qui aura un impact économique important dans la région, est au diapason des normes internationales et environnementales.


  7. #35
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

+ Reply to Thread
Page 5 of 63 FirstFirst ... 3 4 5 6 7 15 55 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts