+ Reply to Thread
Page 3 of 14 FirstFirst 1 2 3 4 5 13 ... LastLast
Results 15 to 21 of 94

Thread: Algérie Poste

  1. #15
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 4 Décembre 2007 -- Le groupe français d’informatique Bull annonce aujourd’hui avoir remporté un contrat auprès d’Algérie Poste. Le projet, dont le montant n’a pas été révélé, concerne pour la modernisation et la sécurisation des ses systèmes informatiques du groupe algérien.

    " Bull prendra en charge la réalisation d'une plate forme matérielle et logicielle de haute disponibilité de la gamme Novascale 7320, permettant de traiter en temps réel et sans interruption les opérations relatives à toute la palette des produits d'Algérie Poste ", précise le communiqué du groupe français.

    Selon Bull, Algérie Poste, via cette nouvelle plateforme, pourrait offrir de nouveaux services à ses clients : la possibilité d’ouvrir un compte CCP au niveau des bureaux de poste sans passer au préalable par le centre national des cheques postaux, la décentralisation des opérations CNEP qui sont disponibles dans tous les bureaux de poste, l'informatisation généralisée de tous les établissements postaux, avec notamment la mise en permettant au de suivre à travers l'Internet l'acheminement et la distribution de son courrier ainsi que la création d'un guichet unique polyvalent.


  2. #16
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 15 Janvier 2008 -- Le ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, Boudjemaâ Haïchour, a réagi, hier, officiellement aux rumeurs circulant dans la presse sur le départ de la directrice générale d'Algérie-Poste, Ghania Houadria. Lors d'une cérémonie en l'honneur des cadres retraités d'Algérie-Poste, organisée au siège de cet établissement, le ministre a révélé, devant un auditoire médusé, les dessous de ce qu'il convient désormais d'appeler “l'affaire Houadria”.

    La directrice générale de la Poste était bel et bien sur le départ puisque c'est elle-même qui a fait valoir récemment ses droits à la retraite. Selon le ministre, Mlle Houadria a demandé à partir à la retraite pour des raisons personnelles. Elle a déposé sa demande le 27 septembre dernier, mais le ministre n'en a été informé qu'au mois de décembre, soit près de trois mois plus tard. Boudjmaâ Haïchour n’a pas hésité du reste à accuser Ghania Houadria d'insubordination. “On doit informer son chef hiérarchique de tout”, a-t-il fait remarquer.

    En effet, le 4 décembre dernier, le ministre apprend de la direction des ressources humaines de son département que le dossier de Mlle Houadria avait été déposé au niveau du Fonds spécial des retraites (FSR), avec accusé de réception. Lorsqu'il a eu vent de cette histoire, le ministre affirme avoir demandé à Mlle Houadria de temporiser et de s'en référer à sa famille avant de trancher définitivement cette question. “J'ai discuté avec elle, je lui ai dit que je ne voulais pas qu'elle parte”, a expliqué le ministre.

    Ils ont ensuite convenu de se revoir après le 1er Mouharam (9 janvier) pour discuter de l'avenir de Ghania Houadria. Ce n'est qu'après le long week-end du 1er Mouharam, et à la suite de nombreux articles de presse faisant état de son remplacement, que Ghania Houadria a informé le ministre qu'elle n'était plus intéressée par le départ. “Personne n'a contraint Mlle Houadria à déposer son dossier. Je veux qu'elle reste, mais elle m'a mis dans l'embarras”, a affirmé M. Haïchour.

    Le ministre a ensuite fixé un ultimatum à Mlle Houadria. Il lui a donné jusqu'à la fin de la journée de lundi pour décider de son sort. “Je ne m'oppose pas à ce qu'elle poursuive sa mission à la tête d'Algérie-Poste, à condition quelle suspende par écrit sa demande de départ à la retraite”, a déclaré M. Haïchour. “Il faut qu'on soit fixé d'ici à ce soir. Je la laisse réfléchir. C'est à elle de décider”, a ajouté le ministre.

    Autrement dit, si Mlle Houadria refuse de revenir par écrit sur sa décision de partir à la retraite, le ministre n'aura alors d'autre choix que de la remplacer. Une entreprise de l'envergure d'Algérie-Poste, qui emploie près de 28 000 personnes, ne peut en effet rester longtemps dans l'expectative. Il y va de son avenir.


  3. #17
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 15 Janvier 2008 -- «Algérie Poste a enregistré un chiffre d’affaires de 272 millions de dinars pour l’exercice 2007, un résultat que nous estimons très positif», a déclaré le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication (PTIC), M. Boudjemâa Haïchour, lors d’une cérémonie organisée, hier à Alger, à l’occasion de la célébration du 6e anniversaire de la création d’Algérie Poste.

    Dans son allocution, le ministre a dressé un tableau de l’évolution du secteur postal, qualifiant celle-ci de «graduelle et caractérisée par une gestion saine». Et de préciser que le processus de réforme du secteur postal a été financé par l’EPIC Algérie Poste indépendamment du budget de l’Etat.

    «A la faveur des retombées de ces réformes, nous avons pu dégager un budget de l’ordre de 4,5 milliards de dinars pour l’exercice 2008», a-t-il indiqué avant de rappeler que le secteur des PTIC avait bénéficié d’une enveloppe budgétaire de près de 20 milliards de dinars au titre du programme quinquennal de développement 2005/2009, dont 6 milliards au profit d’Algérie Poste.

    En termes de projets de développement du secteur postal, le ministre a cité l’automatisation du tri postal, le courrier hybride et la distribution de 4,5 millions de cartes de retrait CCP, qui seront effectifs vers la fin de l’année 2008.

    Abordant les affaires liées aux détournements de fonds dans certaines postes, fortement médiatisés, le ministre s’est voulu rassurant en minimisant l’impact de ce trafic. Concernant la manipulation de fonds, il a relevé une régression sensible du fait d’un recours plus important aux transactions scripturales.

    Enfin, il est à noter que, durant cette cérémonie, 22 postiers admis à la retraite ont été récompensés.

  4. #18
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 19 janvier 2008 -- Suite à l’injonction faite par le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication à Ghania Houadria de confirmer par écrit son intention de conserver son poste de directrice générale d’Algérie-Poste, pour mettre fin aux rumeurs engendrées par un supposé dépôt de dossier qu’elle aurait effectué auprès de la Caisse nationale de retraite, cette dernière aurait, selon des sources proches du ministère et de l’entreprise concernés, adressé immédiatement après la déclaration du ministre, une correspondance par laquelle elle a confirmé sa ferme intention de rester à la tête de l’institution qu’elle dirige depuis sa création en 2003.

    Toujours selon les mêmes sources, M. Haïchour aurait donné son accord en vue de son maintien, mettant fin aux digressions qui ont quelque peu déstabilisé l’institution. Les cadres supérieurs d’Algérie-Poste que nous avons pu contacter ce matin confirment ces informations en insistant sur l’apaisement qu’elles ont suscité, notamment au niveau de l’encadrement.

  5. #19
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 24 février 2008 -- Des sources bien informées ont révélé à El Khabar que le directeur des finances et comptabilité d’Algérie Poste a été convoqué par la brigade économique et financière de la Sûreté Nationale. A noter que le trou financier au bureau d’Algérie Poste de la de Chéraga a été estimé à 38 milliards de centimes. Ce responsable a été auditionné dans des affaires relatives à des détournements qui ont eu lieu à Algérie Poste. Après avoir été libéré, ce dernier a rejoint son lieu de travail à Algérie Poste et a annulé son congé.

    Les mêmes sources ont indiqué que le directeur des finances et de comptabilité d’Algérie Poste avait disparu depuis le 16 Février. Il a été convoqué le lendemain le 17 par la brigade économique et financière de la Sûreté Nationale qui l’avait auditionné sur les détournements qui ont eu lieu dans un nombre de bureaux d’Algérie Poste dont celui de Chéraga. Le montant du détournement a atteint 38 milliards alors qu’il ne dépassait pas les à 34 milliards lors de la découverte du trou financier.

    Il est à noter que quelques personnes ont témoigné contre ce dernier et essayé de l’impliquer dans une affaire de chèques qu’il a débloqués en faveur de certains entrepreneurs. Nous avons essayé de contacter le chargé de l’information auprès d’Algérie Poste, M. Boufenara, mais en vain. Le Directeur des Finances et de comptabilité s’est rendu à la police qui l’avait auditionné avant de le libérer. La brigade économique et financière de la Sûreté Nationale a ouvert des enquêtes sur la gestion des fonds d’Algérie Poste, après avoir reçu des correspondances anonymes dont El Khabar a eu des copies, faisant état de détournements et de trous financiers.
    Last edited by Guest 123; 26th March 2008 at 21:31.

  6. #20
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Badiaa Amarni :


    Mercredi 26 Mars 2008 -- 2009 sera l’année du lancement du nouveau produit des colis postaux d’Algérie Poste. C’est ce qu’a annoncé Mlle Ghania Houdria, directrice générale de cette institution, en marge du séminaire organisé hier à l’hôtel El Aurassi.

    Regroupant les responsables et les cadres d’Algérie Poste et l’entreprise de vente par correspondance Post-shop, cette rencontre, qui a pour objectif le renforcement du partenariat entre les deux parties, a donné l’occasion à Mlle Houdria de révéler un nouveau projet structurant pour l’entreprise dont elle a la charge. Selon notre interlocutrice, «le colis est une prestation d’avenir que nous voulons réhabiliter car perdue de vue depuis des années». Cette prestation, poursuit-elle, «va contribuer au développement économique, et c’est pourquoi Algérie Poste compte déployer tous les efforts nécessaires et mettre tous les moyens à même de repositionner ce produit sur le marché national».

    Fournissant plus de détails sur ce projet structurant, la directrice d’Algérie Poste fait savoir qu’«il est déjà engagé avec une entreprise italienne appelée Apollonia qui est en train de nous accompagner, depuis quatre mois, dans la mise en place d’un système complet de traitement des colis postaux selon les standards internationaux». Un appel d’offres international vient d’être lancé, ajoute-t-elle, «pour engager une société spécialisée dans le traitement des colis pour nous fournir les équipements et tous les moyens nécessaires à même d’installer un nouveau centre de tri des colis répondant aux normes internationales». Pour ce faire, «l’année 2008 est consacrée à la concrétisation de ce projet qui verra sa mise en place officiellement au premier trimestre 2009», explique Mlle Houadria.

    Par ailleurs, la directrice générale d’Algérie Poste, concernant le partenariat avec Post-shop, dira que «cette relation permet d’améliorer nos prestations et de solutionner les nombreuses contraintes existantes de part et d’autre». Effectivement, les interventions des délégués régionaux d’Algérie Poste ont chacun exposé les problèmes rencontrés au quotidien concernant le service de vente à distance fourni par Post-shop et qui, dans leur majorité, sont relatifs «au renvoi des colis car les clients jugent excessifs les prix appliqués, ou encore parce qu’ils sont surpris par la différence entre les tarifs appliqués, considérés plus chers que ceux affichés sur le catalogue». Souvent aussi, «les adresses mentionnées ne sont pas exactes ou encore incomplètes». Certains clients déclarent aussi «être surpris de voir recevoir en leur nom un avis d’arrivée de colis alors qu’ils n’ont pas passé de commande au niveau de Post-shop».

    Il faut noter que le taux de retour des colis est estimé à 50%. Interrogé à ce propos, le directeur général de Post-shop, M. Yahia Salah Eddine, et en affirmant la présence de son entreprise dans 7 pays, a signalé que «le montant des retours ne dépasse pas les 15 à 20%». Selon lui, «la présence de Post-shop en Algérie remonte à 2002, et c’est la seule société faisant de la vente par correspondance intervenant avec notre installation». Aujourd’hui, «la société emploie pas moins de 220 personnes, toutes algériennes, et gère 500 000 clients à travers les 48 wilayas du pays».

    Pour les problèmes rencontrés et les réclamations des clients, notre interlocuteur a déclaré que la devise de Post-shop est : «Satisfaire ou rembourser le client immédiatement et sans conditions.» Sur les produits qui arrivent à destination endommagés, notre interlocuteur dira que «parfois les colis sont mal traités au niveau de la poste ou mal gérés par les gens qui les distribuent». En tous les cas, la rencontre d’hier avait pour objectif de cerner les problèmes et de mieux servir la clientèle. Des ateliers devaient être organisés l’après-midi pour justement trouver les solutions et fournir une meilleure prestation au client final qui est le citoyen.


    Mercredi 26 Mars 2008 -- La directrice d’Algérie Poste, Mlle Ghania Houadria, avec laquelle nous nous sommes entretenu en marge du séminaire organisé avec l’entreprise Post Shop, a déclaré que «le volume des détournements au niveau des bureaux de poste est négligeable et ne représente que 0,000025%». Cela étant, poursuit-elle, «nous n’acceptons pas cette situation et nous faisons tout pour lutter et éradiquer ce phénomène.» Le plus souvent, selon elle, «ces malversations sont opérées sur les liquidités, c’est-à-dire le coffre, et c’est donc le receveur ou le caissier qui puisent dans cet argent».

  7. #21
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 2 avril 2008 -- Le bilan d’Algérie Poste affiche une courbe ascendante. L’entreprise a réalisé, selon les données communiquées par la direction d’Algérie Poste, un chiffre d’affaires de plus de 27 milliards de dinars en 2007. En 2003, année de la fondation d’Algérie Poste, indique-t-on, l’entreprise enregistrait un déficit de 2.38 milliards de dinars. Elle a progressivement remonté la pente, réalisant un surplus de 2 milliards de dinars en 2004 et 4.11 milliards de dinars en 2006 jusqu’à atteindre les 5 milliards de dinars en 2007.

    Aujourd’hui, le lancement des cartes de paiement est l’un des plus grands défis de l’entreprise. Le bilan d’Algérie Poste indique que plus de 4.5 millions de cartes magnétiques ont été distribuées. Les données communiquées par Algérie Poste montrent que près de 3.5 millions de transactions de retrait ont été effectuées du 1er mars au 30 novembre 2007. Le nombre de distributeurs étant de 460, l’objectif d’Algérie Poste est d’atteindre les 700 avant juin 2008. Le service sera étendu au paiement « online ». Le système de paiement en masse reste néanmoins au stade embryonnaire. Il existe, pour l’heure, seulement 1 928 porteurs de cartes de paiement.

    Algérie Poste mise sur la modernisation des services postaux. Un centre de tri d’une capacité de 40 000 plis par heure a été mis en place. Le trafic potentiel est évalué à 150 millions d’objets par an. Pour l’heure, la machine tourne à 52%. La direction d’Algérie Poste a également procédé à la mise en service, en décembre 2007, du « courrier hybride central » ainsi qu’un nouveau produit « colis fiable ». Au chapitre de l’extension de son réseau, l’entreprise précise que 31 bureaux de poste ont été installés en 2007 et 17 bureaux de poste sont en cours de réalisation. L’année 2007 a été marquée par l’ouverture de plus d’un million de comptes CCP et près de 84 000 comptes Cnep. Les effectifs sont passés de 24 853 en 2003 à 27 225 en 2007.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts