+ Reply to Thread
Page 8 of 14 FirstFirst ... 6 7 8 9 10 ... LastLast
Results 50 to 56 of 94

Thread: Algérie Poste

  1. #50
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 9 Juillet 2009 -- Sur les 5,8 millions de cartes monétiques CCP d’Algérie Poste fabriquées et personnalisées, à peine 2 millions de cartes ont été utilisées par leurs propriétaires. C’est ce qu’a annoncé hier l’opérateur postal, qui impute cette situation à « un état d’esprit qui ne changera qu’avec le temps ». Noureddine Boufennara, directeur des études et de la communication, reconnaît qu’« il faut comme pour toute technologie passer par une courbe d’apprentissage ». Pour booster cette opération, Algérie Poste a pris deux mesures importantes : la validité des cartes monétiques qui était de 2 ans a été portée à 4 ans et la réactivation des anciennes cartes dont la date a expiré dans un délai d’une dizaine de jours. En fait, cette dernière mesure répond à un souci d’ordre économique : chaque carte coûte 150 DA l’unité. Un lourd investissement que l’entreprise ne peut plus continuer à supporter.

    Depuis janvier 2007, Algérie Poste a procédé au lancement de l’opération de mise en circulation de la nouvelle carte de retrait à partir de guichets automatiques (GAB) à l’échelle nationale. Il a fallu 20 mois pour toucher les 48 wilayas du pays. L’opération a commencé à Alger, qui compte quelque 1,5 million de clients CCP ; l’opérateur a pris un premier lot chez les clients les plus actifs qui ont effectué au moins une opération CCP durant les six derniers mois, soit 660.000 clients retenus, mais 93.000 cartes ont été utilisées. À Oran, ce sont 230.000 clients qui ont été ciblés, mais à peine 60.000 l’ont réellement utilisée. Il y avait dans les bureaux de poste certaines cartes qui n’ont jamais été retirées malgré les avis d’appel. Au même moment, les demandes de chèques ne cessaient d’être enregistrées. Actuellement, il existe 500 GAB et il est prévu d’en déployer 200 autres chaque année, selon le plan d’action qui s’étale jusqu’à 2013.

  2. #51
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 13 Juillet 2009 -- Le président du tribunal correctionnel de Sidi M’Hamed a rendu hier son verdict dans l’affaire des anciens cadres et receveurs d’Algérie Poste, poursuivis pour détournement de deniers publics et octroi de marchés non conformes à la réglementation. Ainsi, l’ancien directeur des moyens généraux, Bechar Redouane, a été condamné à deux ans de prison dont un an avec sursis. Le président a condamné dans la même affaire l’ancien directeur des finances et de la comptabilité, à quatre ans de prison dont une année avec sursis. Le même juge a par ailleurs condamné l’ancien receveur de la poste de Hydra, Doughdag Toufik, à quatre de prison dont trois avec sursis. Quant à l’ex-receveur de Birkhadem, Bouchefaâ Hassen, il a été reconnu coupable et entièrement responsable de la mauvaise gestion de la caisse. Il a été condamné à deux ans de prison ferme. Le sous directeur chargé des bâtiments a été purement et simplement relaxé pour manque de preuves légales et matérielles. Le président du tribunal a prononcé pas moins de huit relaxes au profit d’anciens employés. Le président a en outre prononcé pas moins de dix autres peines d’un an de prison, notamment avec sursis. Pour rappel, la représentante du parquet de la République avait requis la semaine écoulée des peines allant de cinq à quinze ans de prison ferme à l’encontre des mis en cause. Quant aux avocats de la défense, ils ont sollicité soit la relaxe pure et simple de leurs clients soit l’application des articles ayant trait aux circonstances atténuantes. À noter que l’enquête préliminaire a été menée par la brigade économique de la Gendarmerie nationale. Le trou financier découvert serait de plus de 13 milliards de dinars. Signalons enfin que le juge a conclu qu’il n’y a jamais eu de détournement mais plutôt dilapidation de deniers publics.

  3. #52
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 22 Août 2009 -- La majorité des citoyens ainsi que les fonctionnaires sont unanimes à dire que le nouveau système «Poste pilote», lancé il y a quelques jours par Algérie Poste, n’est pas vraiment rentable et est la cause de beaucoup de retard dans l’exécution des différentes opérations postales. Les citoyens rencontrés hier dans les différents centres de retrait de la capitale estiment que le nouveau système «Poste pilote», qui fait obligation à chaque agent de faire toutes les opérations postales, «ne peut pas fonctionner dans les grandes villes, sauf peut-être dans les villages», comme nous l’a déclaré un fonctionnaire de la poste de Sidi M’hamed. Un autre fonctionnaire dira dans le même sens que «ce nouveau système ne marchera jamais, parce que les citoyens sont habitués à payer leurs factures dans des endroits précis et à effectuer des retraits d’argent dans des endroits destinés à cet effet». Un autre fonctionnaire dans le même centre de retrait souligne que «ce nouveau système est infernal. Nous avons déjà de grands problèmes avec des citoyens qui n’arrivent pas à s’habituer. En plus, ce système va créer une irrégularité dans la charge de travail». Un père de famille, venu payer sa facture de téléphone, nous dira : «Je ne sais même pas où je dois aller. C’est vraiment un grand problème. Ce nouveau système n’arrange ni les fonctionnaires ni les citoyens.» Ce même père de famille continue à se poser des questions : «Comment voulez- vous que ces fonctionnaires travaillent devant un monde pareil ?» Par ailleurs, à la veille du mois sacré du ramadan, la majorité de centres de retrait sont pris d’assaut par les citoyens. Le nouveau système mis en place par la direction d’Algérie Poste retarde beaucoup les opérations, de l’avis de nombreuses personnes interrogées. Un citoyen rencontré à la poste d’Hussein Dey, venu payer une facture d’eau, se pose cette question : «Pourquoi à chaque fois qu’un système ne marche pas ailleurs, nos responsables le testent en Algérie ?» Par contre, pour un autre citoyen, ce nouveau système marche bien. Il permet, selon notre interlocuteur, de supprimer toutes les queues, et une très bonne organisation à l’intérieur de l’agence postale. Enfin, une dame d’un certain âge, rencontrée dans la même poste, avoue que «c’est une catastrophe. Au lieu d’aller faire mes courses pour le mois du ramadan, je suis là en train d’attendre pour retirer mon argent». La vieille dame suggère le retour à l’ancien système.

  4. #53
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 29 Août 2009 -- Algérie Poste informe sa clientèle du service des chèques postaux que les taxes d’inactivité et de tenue annuelle de compte CCP pour l’exercice 2008, fixées respectivement à 150 DA et 100 DA par décret exécutif n°04-172 du 10 juin 2004 seront recouvrées au cours du mois de septembre 2009. Les titulaires dont l’avoir du compte courant postal est inférieur au montant de la taxe correspondante sont invités à alimenter leur compte par mandat de versement afin d’en éviter la clôture d’office.

  5. #54
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 9 Septembre 2009 -- Algérie Poste informe le public qu’à compter du samedi 12 septembre 2009, les grands bureaux de poste situés dans les chefs-lieux de commune, de daïra et de wilaya seront ouverts du samedi à jeudi après le f’tour de 21h30 à 23h. Ces ouvertures seront maintenues jusqu’à la fin du mois de Ramadhan.

  6. #55
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  7. #56
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 12 Octobre 2009 -- Pour la célébration de la Journée mondiale de la poste de cette année, le choix s’est porté sur l’émission d’un timbre sur la thématique de la protection des personnes âgées. À cet effet, des portes ouvertes sont organisées depuis samedi dernier à la Grande-Poste, à Alger, parallèlement à une exposition philatélique. Algérie Poste a émis, hier, depuis la Grande-Poste, le premier timbre portant sur la thématique en question. Faisant part des projets de cette institution, le chargé de communication auprès d’Algérie Poste, M. Boufanara, a fait part de l’extension des bureaux de poste à travers les wilayas du pays, dans le but d’assurer de bonnes prestations de service. Relevant, dans ce registre, que l’Algérie enregistre un déficit, notamment en milieu urbain, le chargé de communication a fait savoir qu’il existait 3 345 bureaux au niveau national, à raison d’un bureau pour 10 500 habitants. Au niveau de la capitale, on signale un déficit de 100 bureaux de poste. Pour y remédier, une vingtaine de bureaux ont été ouverts au cours du dernier trimestre. Une opération qui se poursuit au niveau national. Il est prévu, a précisé M. Boufanara, l’ouverture prochaine de quelque 24 bureaux dans les villes sujettes à une surpopulation. Abordant les nouveautés d’Algérie Poste, le même responsable a fait état de travaux d’aménagement des salles d’accueil des bureaux de poste au niveau de la capitale. Il a fait savoir, à ce sujet, que 50 bureaux ont déjà été réaménagés. Et de souligner, au passage, que 80 % des missions de la poste relèvent d’activités financières. Signalons qu’un autre timbre a été émis à l’occasion de cette Journée, portant sur la thématique de l’environnement, qui constitue un impact fort de l’activité des postes. Selon l’Union postale universelle, (UPU) dans son message à l’occasion de la célébration de cette Journée, pour contribuer à la sauvegarde de l’environnement, celui-ci doit être «mieux considéré» par l’ensemble de la famille postale.

+ Reply to Thread
Page 8 of 14 FirstFirst ... 6 7 8 9 10 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts