Algeria.com Discussion Forum - Powered by vBulletin


+ Reply to Thread
Page 1 of 14 1 2 3 11 ... LastLast
Results 1 to 7 of 94

Thread: Algérie Poste

  1. #1
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Algérie Poste

    Well-informed sources confirmed to El Khabar that the Algerian postal administration is preparing to privatise part of its services after its admittance of the non-efficiency of these services and the impossibility to withstand competition from foreign companies in the same sector, especially the ones specialised in express mail. The French bank company for post is trying to have the contract and participation with Algerian post in the preparation of a commercial strategy and the planning of the creation of an Algerian-French Company for marketing missions.

    The director of communication in Algeria post, Boufennara Noureddine, insisted in an interview with El Khabar that the privatisation of some economic branches in the company grew necessary in this period, especially the ones related to commercial and financial management, where the company prefers to have a partner with 50% of shares.

    Noureddine confirmed that the deficit that is being experienced by the Algerian company is not only in the management of the express mail, but also in the management of financial procedures like the management of current accounts and the provision of services similar to those provided by banks.

    He pointed to the preparation of branch specialised in the express mail, saying that despite the nature of the relationships between Algerian and French posts, the competition will be opened to other foreign parties. It is expected that Algeria post will issue an international bid in the few coming months to start the project “we will give priority to a foreign partner which is leading in this field, thus it will not necessarily be a French partner even though the French have big experience in this field".

    Noureddine confirmed that the agreement that was signed between Algerian and France posts will give its results in six months, where these dossiers’ working teams are studying all sectors and that through them the development of partnership with France can be achieved, knowing that France post became a financial institution that provides the same services provided by banks, the thing that is the target of the Algerian-French group, which is working for developing Algeria postal services. The director of communication pointed out the fact that the Algerian party is lacking expertise in postal services.

    >>>Source<<<

  2. #2
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Algérie Poste


  3. #3
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Mardi 6 Mars 2007 - - Au cours de son passage au forum de la Chaîne I de la Radio nationale, Mme Houadri a Ghania a affirmé que le plus grand chantier d’Algérie Poste est le passage à la monétique. Des cartes magnétiques vont bientôt prendre le relais des chèques postaux classiques. D’ailleurs, une opération pilote a permis à près de 700 000 clients du CCP d’être dotés de cet outil pour leur besoin d’utilisation quotidien.

    Ces cartes magnétiques qui vont être généralisées au cours de l’année 2008, équiperont près de 4,5 millions d’utilisateurs avant la fin de l’année 2007. Outre une plus grande souplesse d’utilisation et l’ouverture vers de nouveaux services à valeurs ajoutées, ce nouveau système permettra à Algérie Poste de réaliser des économies. En effet, un seul chéquier coûte 120 DA sachant que ces frais sont totalement supportés par Algérie Poste. En plus des cartes de retraits classiques, Mme Houadria a également annoncé la prochaine mise en circulation d’autres cartes magnétiques dédiées aux paiements. Scindées en deux catégories (Gold et Classique), ces cartes à puce peuvent servir pour le règlement des différentes opérations dans les commerces via les TPE ou alors via Internet. Au jour d’aujourd’hui, la poste compte près de 9 millions de clients titulaires de CCP. Il est prévu l’enrichissement de ce parc clients d’environ 400 000 nouveaux utilisateurs par an. Pour ce qui est des pannes récurrentes dans les réseaux informatiques de paiement (visu) la directrice d’Algérie Poste a expliqué que des solutions V-Sat vont être employées pour pallier les aléas du réseau filaire.

    Algérie Poste : Des cartes magnétiques remplacent les chèques CCP

  4. #4
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  5. #5
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Des sources bien informées ont indiqué à El Khabar qu’avec la lenteur enregistrée dans la distribution des cartes de retrait électroniques, il serait impossible de réaliser le chiffre de 4,5 millions de cartes de retrait prévu pour la fin de cette année, par la direction d’Algérie Poste. Le problème principal que rencontre cette opération, est la difficulté de distribution de ces cartes aux clients, qui ne sont pas intéressés par ce moyen de retrait, ainsi que sa mauvaise utilisation.

    La même source a indiqué qu’il est arrivé que les comptes de certains citoyens soient détournés suite à la perte de leurs cartes de retrait et leur code de sécurité, que ces derniers n’ont pas gardé séparément.

    En dépit du fait que les cartes de retrait soient, selon certains cadres, un moyen plus rassurant que les cartes d’identité dans la gestion des comptes, ces dernières ne sont pas très utilisées par les citoyens. Plusieurs observateurs, qui suivent de près cette opération, s’attendent à ce que Algérie Poste généralise ces cartes à 50%, cependant cela reste difficile à réaliser d’ici la fin de l’année en cours.

    Le directeur de communication de la direction d’Algérie Poste, M. Nourredine Boufnara, a affirmé que la carte de retrait permet aussi de récupérer l’imprimé de l’unique opération, qu’Algérie Poste avait commencé l’année dernière, mais qu’elle avait abandonné en raison du manque de garanties. Il a ajouté que jusqu’au mois de Janvier dernier, 600 mille cartes ont été distribuées.

    Le même responsable a affirmé, dans un autre contexte, que la direction d’Algérie Poste n’est pas responsable de la perte des cartes et code de sécurité des citoyens, suite à laquelle, leur argent est retiré d’une manière illégale. Il a notamment affirmé que ce n’est pas Algérie Poste qui est responsable de la sécurité des machines de retrait, mais que cela relève des services de sécurité.


  6. #6
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  7. #7
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Mercredi 30 mai 2007 -- Le piratage du système informatique d’Algérie Poste (CCP), tel que révélé hier par le journal en langue arabe Echourouk peut prendre des proportions plus «graves si le phénomène s’étend au stade de transfert de compte à compte». Selon un spécialiste en informatique, «l’absence voire la faiblesse de sécurisation des données du système informatique d’une entreprise bancaire peut déboucher sur un piratage dont la finalité est le transfert d’un compte bancaire vers un autre».

    Au niveau d’Algérie Poste, une source proche de cette entreprise a indiqué que «c’est cette problématique qu’appréhendent aujourd’hui les responsables ». A ce propos, la directrice générale d’Algérie Poste a indiqué dans son entretien accordé au quotidien Echourouk, «qu’une décision portant investissement de deux millions d’euros supplémentaires qui rentrera en vigueur dans les prochaines semaines a été décidé dans le but de mettre définitivement à l’abri le système informatique de l’entreprise».

    La même source dira que «le piratage du système informatique d’Algérie Poste remonte à une année et demie, d’où l’urgence d’investir 7 millions d’euros, soit l’équivalent de 70 milliards de centimes pour le renforcement de la sécurité du système informatique au niveau central.» Selon notre source, le nombre d'attaques sur un système informatique relié à Internet se chiffre à plusieurs dizaines par jour. «Ces attaques prennent des formes multiples qui seules ou cumulées peuvent causer des dégâts considérables aux données, logiciels voire matériels. Et plus encore, si les données ne sont pas sauvegardées régulièrement», explique l’expert en informatique.

    En effet, l’informatique qui est devenue aujourd’hui pour l'entreprise un outil incontournable de gestion, d'organisation, de production et de communication, est exposée aux actes de malveillance de différentes natures. Il convient en conséquence de ne pas renoncer aux bénéfices de l'informatisation, et pour cela, de faire appel à des spécialistes qui apportent une garantie contre les risques, d'une manière permanente, en préservant la stricte confidentialité des données, et pour un budget raisonnable.

    «Les attaquants (les pirates informatiques) disposent d'outils efficaces, leur ouvrant l'accès à des réseaux pourtant conçus par des professionnels de bon niveau. Puisque 44% des sites Internet ont pu être piratés malgré la présence de "pare-feux", comment résisteraient les 93% de sites représentant des cibles faciles à pénétrer ?» s’est interrogé notre interlocuteur, ajoutant que «les malfaiteurs sont difficilement identifiables, comme ils agissent à distance, à travers des relais».

    En Europe, «les pirates informatiques selon des statistiques Europol - G8 qui constituent 60% des équipes effectuant des attaques lourdes sont financés par le crime organisé. Pour le cas d’Algérie Poste, on plaide pour «une prise en charge réelle et urgente de la sécurisation du système informatique à travers un plan de modernisation plus approprié et à la hauteur de la mission de cette entreprise».

    Cette urgence s’explique par le fait qu’au niveau de cette banque postale, près de sept millions de comptes courants sont alimentés en permanence et dont les propriétaires sont des fonctionnaires, à la différence des structures bancaires où les intervenants sont limités tant au niveau interne à l’entreprise et moins exposés à l’extérieur. Comme il faut reconnaître que les banques publiques algériennes avaient pris plusieurs longueurs d’avance sur Algérie Poste en termes de modernisation de son système de payement.


+ Reply to Thread
Page 1 of 14 1 2 3 11 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts