+ Reply to Thread
Page 2 of 18 FirstFirst 1 2 3 4 12 ... LastLast
Results 8 to 14 of 122

Thread: Cevital

  1. #8
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  2. #9
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 6 Septembre 2007 -- Qu’apporte Cevital à l’économie algérienne, dans le nouveau contexte de libéralisation ? La question s’est imposée d’elle-même, hier matin, lors d’une conférence de presse animée par son patron, Issad Rebrab, au siège de son groupe, à Alger. Selon ce dernier, le groupe agroalimentaire a versé 54% du chiffre d’affaires, soit 49 milliards de dinars, au budget de l’État, entre 1999 et 2006. “L’État est le premier actionnaire de Cevital, sur le plan de la fiscalité”, a déclaré M. Rebrab, en insistant sur la participation de son entreprise au “bien-être” des citoyens algériens.

    La société Cevital (SPA) a été créée, pour rappel, en 1998, pour répondre au marché de l’agroalimentaire : huile, margarine, sucre, etc.

    De 1999 à 2006, la quasi-totalité des bénéfices ont été réinvestis et “seulement 1% a été distribué, pendant toutes ces années, aux actionnaires”. C’est ainsi qu’en 2005, le groupe a investi d’autres secteurs et s’est lancé dans la réalisation de 5 projets industriels, comprenant 6 unités : une nouvelle raffinerie de sucre (1 million de tonnes par an), 2 centrales électriques en cogénération (50 MWA), une unité d’eau minérale, une ligne de verre plat (600 tonnes par jour) et 2 unités de fabrication de bâtiment préfabriqué en béton.

    Aujourd’hui, ce privé national qui se dit “fier” d’apporter sa pierre pour l’édification de l’économie nationale, est sur le point de mettre en place, au plan intérieur, un “plan de développement à moyen et long terme”, qui se traduira par un nouveau projet d’investissement “un complexe logistique, industriel et énergétique intégré autour de 5 à 7 pôles d’activité”. Un projet qui coûtera au groupe plus de 20 milliards de dollars et permettra la création “de plus de 100 000 nouveaux emplois directs et un million d’emplois indirects”. Et qui exigera la construction, toujours par le même groupe, d’un port à Cap-Djinet (Dellys) de près de 5 000 hectares, dont une première partie, incluant seulement 1 500 hectares, devra être rapidement érigée.

    “5 000 hectares, ce n’est rien pour un pays. Mais, il faut voir ce que va rapporter ce port pour le pays, c’est-à-dire des emplois, des devises, un développement économique et social”, a expliqué Issad Rebrab à la presse. Ce dernier a également fait savoir que ce port “va recevoir nos complexes industriels, mais aussi des porte-conteneurs pour dispatcher les containers sur différents ports algériens et d’autres ports africains et européens”.

    Parmi les “projets industriels structurants et performants de dimension internationale”, le conférencier a cité notamment le complexe pétrochimique d’une capacité de 10 millions de tonnes d’acier, c’est-à-dire plus de 10 fois la capacité du complexe d’El-Hadjar de Annaba. Ce complexe, dira-t-il, “va alimenter d’autres complexes”, à l’exemple du complexe automobile qui devrait fabriquer, “non pas faire le montage”, quelque 250 000 véhicules annuellement, dont une partie de la production (100 000 véhicules) serait exportée.

    “Un millier de petites et moyennes entreprises seront des sous-traitants et se chargeront de transformer une partie des produits primaires que nous allons produire”, a précisé le P-DG de Cevital. Non sans rappeler que le but de son groupe est de “créer le maximum de valeur ajoutée et d’emplois”. “Notre première priorité est le développement du pays”, a appuyé M. Rebrab.

    Ce dernier a, en outre, assuré que sa société a décidé de s’investir aussi dans la construction de centrales logistiques des produits agroalimentaires et autres, pour “réguler le marché national”, d’une part, et “développer les exportations”, d’autre part.

    D’après lui, le groupe Cevital lancera, par ailleurs, 2 projets touristiques, l’un dans la wilaya de Tipasa, non loin de Cherchell, et l’autre dans la wilaya de Béjaïa, particulièrement à Souk El-Tenine. Des projets qui profiteront, selon lui, aux Algériens et aux entreprises nationales.


  3. #10
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Jeudi 6 septembre 2007 -- Le groupe Cevital, qui souhaite porter ses recettes d’exportation à 15 milliards de dollars d’ici à 2015, ambitionne de devenir le deuxième exportateur national après Sonatrach et le premier exportateur hors hydrocarbures au niveau national.

    «Nous avons une stratégie pragmatique et volontariste qui nous permettrait de nous hisser au rang des grandes sociétés internationales pourvu que nous ayons le soutien des pouvoirs publics», a déclaré le P-DG du groupe Cevital, M. Issad Rebrab, lors d’une conférence sur la stratégie du développement de son groupe, tenue hier en son siège.

    M. Rebrab a parlé du projet de Cap Djinet que le groupe compte réaliser d’ici à l’horizon 2015 et qui consiste en la création d’un complexe logistique, industriel et énergétique intégré autour de 5 à 7 pôles d’activité dans la région (Boumerdès).

    Cevital prévoit d’investir d’ici à l’échéance susmentionnée 20 milliards de dinars en partenariat avec des entreprises étrangères. Les projets à réaliser sont, selon M. Rebrab, un complexe portuaire qui aura une vingtaine de kilomètres de quai et s’étendant sur 5 000 hectares avec des usines de pétrochimie, d’aluminium, de sidérurgie, de construction navale et automobile, de production électrique, de dessalement d’eau de mer.

    Il prévoit, à terme, l’implantation d’une ville nouvelle de 250 000 habitants, la création de 100 000 emplois directs et un million d’emplois indirects en Algérie. Cette méga-installation de Cevital permettra de générer, selon M. Rebrab, un surcroît d’exportations hors hydrocarbures de 15 milliards de dollars à l’horizon 2015 et 30 milliards de dollars en 2030.

    Interrogé sur les fonds pour la réalisation de ce grand projet, M. Rebrab a assuré que l’argent existe, qu’il y a des banques étrangères qui cherchent à mettre leur argent dans des projets sûrs et rentables. «Il y a des partenaires étrangers qui sont prêts à travailler avec nous, à nous accompagner sur le plan technologique et financier avec comme seule garantie notre crédibilité», a-t-il assuré.

    M. Rebrab s’est félicité de la santé financière qu’affiche son groupe. «Il a réalisé depuis sept ans consécutifs une croissance financière de 50 %», a-t-il assuré.


  4. #11
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Dimanche 9 septembre 2007 -- Le groupe privé Cevital a inauguré ce matin son usine de verre plat. Implanté dans la région de Larbaâ, dans la wilaya de Blida, ce complexe a nécessité un investissement de 181 millions dollars US.

    Grâce à ce projet L’Algérie s’apprête ainsi à devenir un grand producteur de verre plat. En effet, le groupe d’Issaâd Rebrab ambitionne de figurer dans les prochaines années parmi les 12 grands producteurs de verre plat à travers le monde, avec une production annuelle de 760 000 tonnes par an.

    «Nous avons choisi d’investir dans le verre plat parce que le marché local est servi exclusivement par l’importation, destinée essentiellement pour le secteur du bâtiment. Nous avons aussi de réelles potentialités d’exportation vers le Maghreb, l’Afrique et l’Europe. Les besoins du marché maghrébin dépassent 120 000 tonnes par an dont 50 000 pour l’Algérie», a souligné le PDG de Cevital.

    Selon les prévisions de Cevital, l’usine de production du verre plat de Larbaâ devra créer plus de 2 500 emplois directs et 1 000 autres emplois dans la distribution et la transformation.

    En Afrique, seuls deux pays produisent du verre plat : l’Egypte et de l’Afrique du Sud.


  5. #12
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Lundi 10 septembre 2007 -- Grâce à un premier investissement de 100 millions de dollars dont les trois quarts sur fonds propres, Cevital a mis en place une unité de production de verre plat qui fera passer l’Algérie d’un statut d’importateur à celui d’exportateur de ce produit.

    Mais ce n’est pas tout, puisque le patron du groupe prépare plusieurs autres projets dans divers secteurs d’activité. Le président du groupe Cevital, Issaad Rebrab, a annoncé hier officiellement l’entrée en production de la première ligne de production de verre plat au niveau du complexe industriel de Larbaâ.

    Un projet qui permettra, selon lui, de placer l’Algérie à la 10e position mondial dans le domaine. Mais, au-delà de ce projet qui a nécessité un investissement de 7,2 milliards de dinars (100 millions de dollars), dont 75 % sur fonds propres, c’est toute une vision à long terme qu’a présentée, hier, le P-DG du groupe.

    Une vision qui placera le groupe sur tous les fronts à travers des projets qui seront développés dans des secteurs aussi divers que la pétrochimie, l’immobilier, la construction navale et automobile, la production d’électricité, l’agroalimentaire et la grande distribution notamment.

    Devant un parterre composé de plusieurs hommes d’affaires, de partenaires étrangers et d’anciens chefs de gouvernement et ministres, M. Rebrab a étalé les grandes lignes de ces projets, aussi nombreux qu’ambitieux puisqu’ils seront développés aussi bien au niveau local qu’international.

    Il a ainsi fait savoir qu’actuellement le groupe est en discussion avec plusieurs leaders mondiaux dans le domaine de la pétrochimie, un secteur dans lequel 7 projets seront réalisés à Cap Djinet. Des discussions tournent également autour d’un projet sidérurgique de 10 millions de tonnes pour lequel la signature devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

    D’autres pourparlers sont aussi en cours pour un projet dans l’aluminium d’une capacité de 750 000 tonnes extensibles à 1,2 million de tonnes. «Nous allons investir dans la construction navale, l’automobile et les énergies renouvelables», a indiqué le P-DG de Cevital, en précisant que les financements seront réalisés partiellement sur fonds propres.

    Il a assuré que les produits issus de ces projets seront placés localement et aussi exportés à l’étranger grâce à l’engagement pris par les partenaires étrangers. Cevital ambitionne de se placer sur les marchés européens, africains et du Moyen-Orient grâce, principalement, à ses productions de verre, d’huile et de sucre.

    Une extension des capacités de production de sa raffinerie de sucre est d’ailleurs prévue en 2007 pour passer de 600 000 à 1,6 million de tonnes. Au cours de cette année, le groupe prévoit aussi l’extension de son unité de production de préfabriqué.

    M. Rebrab a, en outre, annoncé le prochain lancement d’une usine de montage de bus et indiqué que trois centrales électriques sont actuellement en chantier. D’autre part, une dizaine de centrales logistiques et plusieurs surfaces de grande distribution seront mises en place.

    «Nous commencerons par deux supérettes et nous enchaînerons avec l’ouverture du premier supermarché avant la fin du mois d’octobre», a-t-il dit. L’Algérie produira plus d’un million de tonnes de verre plat à l’horizon 2015 En attendant la mise en application de cette stratégie de déploiement d’envergure, M. Rebrab a inauguré, hier, la première ligne d’une unité de production de verre plat qui en comptera cinq.

    Cette ligne produira 600 tonnes par jour, soit 180 000 tonnes par an de verre plat dont 30 % seront destinés à couvrir les besoins nationaux estimés à 70 000 tonnes/an, alors que les 70 % restants seront exportés vers l’Europe, où une filiale de commercialisation est en cours de création, et vers le Maghreb où on estime que, pour la Tunisie et le Maroc seulement, les besoins sont estimés annuellement à 40 000 et 60 000 tonnes respectivement.

    Le projet promet d’être rentable pour Cevital, du moins sur le continent africain vu que les seuls producteurs de verre plat sont l’Egypte avec 400 tonnes/jour et l’Afrique du Sud avec 500 tonnes. La première ligne sera suivie par la mise en place de 4 autres lignes d’ici à l’horizon 2015 d’une capacité de 800, 500, 800 et 900 tonnes annuellement.

    La deuxième ligne sera mise en chantier d’ici à la fin de 2007, alors que la troisième est prévue pour 2009. Il est à signaler la troisième et la quatrième sont attendues avant 2015. M. Rebrab a précisé que l’engineering général du projet et la supervision de la réalisation ont été assurés par la société chinoise CLFG, alors que les équipements ont été acquis auprès de fournisseurs anglais, français, allemands, américains et chinois.

    Cevital compte, à travers ce projet extensible, atteindre une taille significative sur le marché régional et mondial avec une capacité de plus d’un million de tonnes par an. La production de la Mediterranean Float Glass profitera au marché du bâtiment, de l’automobile, de l’ameublement et de l’industrie notamment.

    L’unité permettra la création de 1 500 emplois directs et plusieurs centaines d’autres indirects grâce aux unités de transformation. Cevital compte développer une véritable filière de verre plat en investissant lui-même et en encourageant d’autres à le faire dans la transformation de tout type de verre, a indiqué le groupe dans un communiqué transmis à la presse.


  6. #13
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  7. #14
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    September 10, 2007 -- Speaking to a group of local and international investors and diplomats, Cevital Group CEO Issad Rebrab announced Sunday (September 9th) in Algiers that the company would begin construction on Hyundai automotive and Samsung television assembly factories in Algeria by October, El Khabar reported. He announced that the new float glass unit in Larbaâ municipality has been operational since August 22nd and that the company's manufactured products meet EU and international standards, thus posing competition for Egypt and South Africa, the only glass producers on the continent. He also stated that Cevital plans to invest in aluminium production, maritime transport, electricity and shopping centres.


Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts