+ Reply to Thread
Page 14 of 22 FirstFirst ... 4 12 13 14 15 16 ... LastLast
Results 92 to 98 of 151
  1. #92
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 29 Mars 2009 -- La chambre de commerce et de l’industrie Algéo-Allemande a programmé pour l’année 2009 plusieurs rencontres et échanges de visites entre les hommes d’affaire Algériens avec leurs homologues Allemands, dans une étape considérée comme indice de l’intérêt Allemand au marché Algérien. Les agendas de la chambre de commerce et de l’industrie Algéo-Allemande obtenus par El Khabar contiennent plusieurs événements économiques permettant aux hommes d’affaire Algériens de connaître de prés le marché Allemand, en plus de la connaissance des besoins du consommateur Allemand, ce qui rentre dans le cadre du développement des exportations Algériennes hors hydrocarbures. Quant aux Allemands, cela leur permettrait d’étudier les données économiques du marché Algérien et ses besoins pour une plus grande ouverture pour la commercialisation de ses produits.

    Parmi les événements qui seront abrités en Allemagne, et auxquels les Algériens y prendront part, figure « Le salon international des eaux », qui se déroulera entre le 30 Mars et le 4 Avril prochain, « le salon international du foncier » qui se déroulera le 19 avril prochain à Munich, et le forum économique Algero-Allemand qui se tiendra à Berlin les 25 et 26 Juin. En parallèle, l’Algérie abritera plusieurs événements économiques avec la participation des Allemands, entre autres « La foire internationale d’Alger » qui se tiendra du 30 Mai au 04 Juin, en plus de la visite en Algérie d’une délégation composée d’hommes d’affaire Allemands spécialisés dans l’énergie entre les 17 et 19 Mai prochain.

  2. #93
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 15 Avril 2009 -- Quelque 1.500 artisans ont réussi à surmonter leur scepticisme, en créant des groupements d'entrepreneurs avec l'assistance et la coopération allemande (GTZ). Après 18 mois de travail, les partenaires allemands exerçant dans le cadre du programme de développement durable (DEVED) ont exposé hier, au siège du département Mustapha Benbada, avec les responsables du ministère de la Petite et Moyenne entreprise et de l'Artisanat, les résultats préliminaires du programme « l'approche Nucleus ».

    Le chef de la composante du projet DEVED, Winfneid Stitz, a explicité, lors de son intervention, l'approche Nucleus. Elle consiste à regrouper une vingtaine d'entrepreneurs qui développent la même activité, ayant les mêmes capacités et qui font partie de la même région, pour un travail en commun. L'approche, explique le conférencier, soutient l'auto-mise à niveau des entrepreneurs pour l'amélioration de leur compétitivité. Avec satisfaction, Winfneid Stitz a exposé le résultat de 18 mois de travail. Ils précisent que les membres de la GTZ ont décidé d'aider les entrepreneurs à vaincre leurs difficulté, voire leur scepticisme, quant à décrocher des parts de marchés, et ce, malgré les difficultés rencontrées. Le conférencier est parti d'une conviction que ce projet est réalisable, puisque son groupe a déjà accompli le même travail au Brésil « Nous avons réalisé au Brésil 5.500 Nucleus (regroupement) avec l'adhésion de 50.000 entrepreneurs ». Pour ce qui est de l'Algérie, il a affirmé qu'après 18 mois de travail, plus de 150 Nucleus ont été créés, regroupant 1.500 entrepreneurs et artisans, et près de 48 secteurs d'activités sont représentés.

    Le directeur général de l'Artisanat a affirmé, pour sa part, que le pourcentage des artisans en faillite est passé de 60 % à 30 %. Et d'ajouter que certains groupements ont pu décrocher des marchés publics importants. Il cite l'exemple d'un groupe de maçons de Mostaganem qui, après leur regroupement, ont pu décrocher un marché de construction de logements. Le cas d'un groupe de plombiers de la wilaya de Sétif qui, après leur regroupement dans l'approche Nucleus, ont pu toute de même conclure un marché avec la Sonelgaz, est également cité. Et d'ajouter que des couturières dans la wilaya de Tipasa ont, elles aussi, bénéficié d'un marché portant sur l'unification des tabliers scolaires, avec le ministère de l'Education nationale. L'atout principal de ces regroupements est l'acquisition de la matière première à moindre coût, puisqu'il s'agit de grosse commande, et l'échange d'informations et de formation entre eux. « Agir en groupe veut dire agir en force », a conclu la directrice du Programme de développement économique durable, Ulrike Roester. Cette dernière a rappelé que le partenaire allemand est là pour soutenir techniquement ces regroupements. Autrement dit, en leur fournissant de la formation et en les aidant à s'organiser pour qu'ils participent à des visites, à des formations et à des foires.

    Le ministre de la PME et de l'Artisanat, Mustapha Benbada, a affirmé pour sa part que son département a procédé à la signature de 15 conventions de partenariat avec les Chambres de l'Artisanat et des Métiers et les Chambres de Commerce et d'Industrie pour la redynamisation et le développement. Et d'ajouter, que son département a tracé un objectif avec les partenaires allemands, pour arriver ensemble à regrouper 150 000 artisans représentant 330 activités, et ce, d'ici 2011.

  3. #94
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 18 Avril 2009 -- Le scandale publié par El Khabar dans un de ses derniers numéros sur le plaintes déposées par des Algériens contre les injures portugaises « Lina », travaillant sur un tronçon traversant Tamanrasset, a secoué d’autres travailleurs subissant de différents types d’insultes et d’injures et de réactions raciste par des responsables étrangers chargés de la gestion des sociétés étrangères au Sud de l’Algérie, telle que la société Allemande spécialisée dans le contrôle securitaire dans les groupes pétroliers à In Aminas.

    Le verdict prononcé par le juge du tribunal correctionnel à Illizi en date du 31 du mois de mars dernier au profit des deux jeunes Algériens « Aouabdia Mohamed Djalil et Meknassi Adel » de retourner et réintégrer leurs postes de travail, d’où ils étaient renvoyés, directement après que le verdict est rendu, condamnant « S. J. Philippe Bernard Henry », Président directeur général de la société en question, spécialisée dans le contrôle et la protection securitaire des infrastructures pétrolières à In Aminas dans la wilaya d’Illizi, accusé d’avoir proféré des insultes et injures à l’encontre des ces deux employés Algériens.

    L’une des deux victimes a dit qu’il a découvert après une longue période de travail des dépassements et des violations existants dans les contrats de travail que détiennent 400 employés, dont leurs non déclarations aux assurances sociales, et les arriérés des salaires qu’ils n’ont pas perçu depuis le mois d’Août dernier, en plus de ne pas avoir bénéficié des heures supplémentaires, des congés du week-end et leur privation des primes de transport d’hébergement et de restauration.

    La source a indiqué que ces dépassements ont poussé le responsable étranger, selon ce qui a été mentionné sur le PV, à tenir des propos vulgaires et des insultes à l’encontre de ces deux employés Algériens. Alors que le responsable étranger a renié les accusations qui lui sont attribuées.

  4. #95
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 13 Juillet 2009 -- L’usine de plaques de plâtre, la première du genre au Maghreb, est en voie de réception à Oran, a indiqué le groupe allemand Knauf, qui a assuré respecter les délais de livraison prévus pour septembre prochain. Cette unité de production, implantée au complexe plâtrier Knauf Plâtres Fleurus (KPF) à Benfréha (Oran), sera opérationnelle dès septembre prochain et fonctionnera avec une capacité de production annuelle de 20 millions de plaques de plâtre, volume représentant l’équivalent de 100 000 logements, ont souligné les responsables du groupe allemand à l’APS. Ses produits répondront aux «besoins des professionnels du bâtiment, notamment en matière de structure, d’isolation thermique et phonique, de protection incendie et de décoration». Selon KPF, environ 80 postes d’emploi permanents et des centaines d’autres indirects seront créés à la faveur de cette réalisation. Celle-ci intervient dans le cadre d’un programme d’investissement du groupe allemand en Algérie évalué à 40 millions d’euros. Cet investissement avait débuté en mars 2006, date à laquelle l’opérateur allemand avait racheté 50 % des actions de la société auprès de son partenaire, l’Entreprise régionale des ciments de l’Ouest. Ce volume d’investissement a été également consacré à la modernisation du complexe plâtrier, dont la création remonte à 1970, et à l’augmentation de sa capacité de production de plâtre à 600 000 tonnes/an contre 230 000 tonnes auparavant. La formation constitue également une composante majeure de cet investissement avec la réalisation, au sein de l’usine, d’un centre de perfectionnement pour 500 stagiaires chaque année aux techniques innovantes de construction dans les domaines du plâtre, a-t-on signalé.

  5. #96
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 3 Août 2009 -- Dans le cadre du renforcement de la coopération entre l’Algérie, les Emirats arabes unis et la République fédérale d’Allemagne, un protocole d’accord portant sur un partenariat industriel, commercial et technologique a été signé entre un groupement d’opérateurs économiques des trois pays, a annoncé le Premier ministre dans un communiqué. Ce protocole d’accord, qui a été signé le 28 juillet à Alger, porte notamment sur «la création de trois sociétés d’économie mixte qui auront à charge de conduire et d’exploiter des projets industriels au niveau des pôles mécaniques d’Aïn Smara, Oued Hamimine et Tiaret», indique la même source, sans pour autant donner plus de précisions. La partie émirienne de ce groupement se compose du groupe Aabar Investments et celle de l’Allemagne comprend les sociétés Man Ferrostaal, Daimler, Deutz MTU et Rheinmettal. Il est à signaler que l’Algérie a toujours entretenu de bonnes relations avec ces deux pays. L’Allemagne reste le partenaire stratégique de l’Algérie en Europe, alors que les Emirats arabes unis constituent un des plus importants investisseurs étrangers en Algérie. En effet le partenariat économique entre l’Algérie et l’Allemagne ne date pas d’aujourd’hui. Et pour cause, plusieurs accords ont été signés entres les deux pays. Les deux derniers en date remontent à la visite, l’année dernière, de la chancelière de la République fédérale d’Allemagne, Mme Angela Merkel, qui était accompagnée d’une importante délégation d’hommes d’affaires allemands. Lors de cette visite, la chancelière allemande avait déclaré : «Nous sommes conscients du fait que de nombreux grands pays s’intéressent à l’Algérie, c’est pour cela que nous devons, nous Allemands, faire des propositions attrayantes et plus intéressantes.» Les deux accords de partenariat algéro-allemand, rappelons-le, ont concerné les domaines de l’industrie et de la formation. Le premier accord concerne une joint-venture entre l’entreprise allemande Europoles Pfeider, leader mondial dans la production de mâts en béton pour le transport de l’énergie électrique, et le groupe privé algérien Cevital. Le deuxième est une convention cadre relative à la formation entre l’entreprise allemande Knauf International et le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels. En matière de coopération avec les Emirats arabes unis, on soulignera, en premier lieu, le mémorandum d’entente exemptant de visa les titulaires de passeport diplomatique, spécial et de service signé à Alger en juillet 2007 entre l’Algérie et les Emirats à l’occasion de la visite d’Etat de l’émir Cheikh Khalifa Ben Zayed Al-Nahyane. Selon un accord signé en mars de la même année, deux entreprises émiriennes devaient investir 5 milliards de dollars pour la création, en quatre à cinq ans, d’un complexe d’aluminium en Algérie d’une capacité de production de 700 000 tonnes par an.

  6. #97
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    DUBAI, August 10, 2009 -- United Arab Emirates' Aabar Investments said Monday it signed a deal with Algeria and five German companies including MAN Ferrostaal and Daimler AG to make all-terrain vehicles and trucks in North Africa. The agreement will eventually create a joint venture company between Aabar and German plant builder MAN Ferrostaal to operate the car plants in Algeria, MAN Ferrostaal said in a separate statement. The Algerian venture will make up to 10,000 vehicles and trucks a year, with work expected to start in 2010. Aabar bought a stake in German carmaker Daimler earlier this year. Neither company gave a value for the deal and Aabar chairman Khadem Al Qubaisi declined to comment when called. Algeria's Ministries of Defense and Industry, which signed the deal, didn't return calls for comment. Aabar and MAN Ferrostaal are both majority-owned by the Abu Dhabi government's International Petroleum Investment Co., or IPIC, which invests the emirate's oil wealth. MAN Ferrostaal will build three vehicle and engine manufacturing plants and modernize others - in Tiaret, Ain Smara and Oued Hamimine - while four other German firms will provide parts and licenses for the vehicles. Daimler, Deutz AG, MTU, and Rheinmetall will act as technology partners in the deal, providing licenses and intellectual property, Aabar said. "It is intended that the portion of local production in Algeria can be gradually increased over time, for example by identifying and using domestic suppliers," MAN Ferrostaal said. "The products which have been identified for potential manufacturing include Sprinter, Unimog, G-Type and other four wheel drive vehicles and engines," Aabar said. Mercedes-Benz, a unit of Daimler, produces a range of Unimog trucks, which are multipurpose four-wheel drive trucks vehicles for off-road purposes and as military vehicles. "Aabar continues to develop opportunities through our partnership with Daimler," Aabar chairman Al Qubaisi said in the statement. Aabar became the biggest shareholder in Daimler in March when it bought a 9.1% stake in the company and said it would pursue joint projects. In July, Aabar bought 40% of Daimler's stake in electric car start-up Tesla Motors. It also bought in July a 32% stake in Virgin Group's space travel unit Virgin Galactic and said it would create the world's first commercial spaceline with Virgin. Initially created to invest in oil and gas, Aabar has become a diversified investment vehicle for the Abu Dhabi government. It is majority-owned by IPIC, which owns 70% of MAN Ferrostaal.

  7. #98
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 11 Août 2009 -- Le fonds d'investissement public d'Abou Dhabi, Aabar Investments, s'est associé avec cinq firmes allemandes pour produire jusqu'à 10.000 véhicules par an en Algérie, rapporte mardi la presse. L'accord, qui inclut le gouvernement algérien, est le dernier d'une série d'investissements d'Aabar, qui avait pris en mars 9,5% dans le groupe automobile allemand Daimler et fin juillet 32% des parts de Virgin Galactic, une compagnie spécialisée dans le tourisme spatial appartenant à Virgin Group du milliardaire britannique Richard Branson. Selon le quotidien The National d'Abou Dhabi, qui cite un communiqué d'Aabar, Daimler est associé au projet ainsi que la firme allemande MAN Ferrostaal et les ministères algériens de l'Industrie et de la Défense. Une compagnie soeur d'Aabar, l'International Petroleum Investment Company (IPIC), contrôle 70% de MAN Ferrostaal, ajoute le journal. MAN Ferrostaal va diriger le projet qui implique outre Daimler, Rheinmetall, le fabricant de moteurs Deutz et MTU Aero Engines Holding, ajoute le journal, selon lequel le montant de l'investissement d'Aabar n'a pas été révélé. Trois sites de production sont prévus. Certains seront créés et d'autres installés dans d'anciennes usines qui seront modernisées. La production de camions et de voitures doit démarrer dès l'année prochaine et une partie pourrait servir à équiper l'armée algérienne.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts