+ Reply to Thread
Page 16 of 22 FirstFirst ... 6 14 15 16 17 18 ... LastLast
Results 106 to 112 of 151
  1. #106
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 29 Novembre 2009 -- PC-Ware Information Technologies AG continue sa stratégie d’internationalisation en établissant PC-Ware North Africa dans la capital Algérienne, Alger. L’offre de la compagnie sur la région couvrira tout ses champs d’activités à savoir Data Center et Software Licensing et services. « Notre décision d’entrer dans le marché Algérien est une fois de plus une conséquence aux besoins de nos clients et d’établir une organisation locale souligne clairement nos engagement envers eux. Etant le deuxième exportateur mondial de gaz et ayant de grandes réserves de gaz naturel, l’Algerie est, et continuera d’être, un marché très intéressant pour nos clients opérants au niveau mondial dans le secteur des hydrocarbures et, par conséquent, il est pour nous », déclare Dr.Klaus Elsbacher, CEO PC-Ware.

    L’éventail de l’offre PC-Ware North Africa sera axé sur le Software et le service dans les domaines de l’Intégration, Virtualisation, Haute Disponibilité, IT Sécurité, Storage, Consolidation, et aussi bien MultiVendor Helpdesk, Infrastructure et Communication, Maintenance, Asset Management et du Hardware Procurement. Et en plus du secteur des hydrocarbures et télécommunication la compagnie désirerait participer activement au développement de la stratégie des TIC mise en place par les autorités publiques Algériennes en offrant son support, son savoir faire et son expérience.

    Le Directeur Général de PC-Ware North Africa, Mr Djaoued Salim Allal, est chargé de mettre en place une organisation profitable dans les plus brefs délais: « Notre équipe sera composée de 15 professionnels avec un solide expérience et connaissance du marché Algérien. Nous connaissons très bien nos clients, et nous savons comment leur apporter plus de succès sur ce qu’ils entreprennent. Ce savoir faire nous servira de levier et d’efficacité dans notre business a court terme et nous aidera à atteindre notre objectif d’être parmi les leaders des fournisseurs des TIC dans le marché IT Algérien ».

  2. #107
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 7 Décembre 2009 -- La vice-ministre bavaroise de l’Economie, des Infrastructure, des Transports et de la Technologie, Katja Hessel, a estimé, hier à Alger, que les restrictions imposées par la loi de finances complémentaires 2009 pourraient constituer un frein pour les opérateurs allemands qui voudraient s’établir en Algérie. Accompagnée d’une délégation d’hommes d’affaires de différentes branches d’activité, la ministre a affirmé que la Bavière, qui est l’un des plus grands lands de la République d’Allemagne et la huitième économie en Europe, pourrait développer de fortes relations économiques avec l’Algérie, qui dispose d’importantes potentialités industrielles. Mais elle conditionne cet engagement par un climat juridique plus confortant afin de garantir les intérêts des opérateurs économiques. Un avis partagé par le directeur général de la Chambre algéro-allemande (AHK), Andréas Hergenröther, qui a affirmé que la réalisation des investissements dépend de la disponibilité des deux partenaires à coopérer mais aussi d’un climat juridique à même de garantir les intérêts des investisseurs étrangers. «Chaque partenariat devrait prendre en considération les intérêts des deux parties et les accords réellement équitables», a-t-il souligné, ajoutant que l’engagement des sociétés allemandes et bavaroises est de dépasser l’aspect commercial et d’approfondir le partenariat à travers le transfert de technologie, le savoir-faire et la formation continue. Les Allemands, tout comme les autres opérateurs étrangers, estiment que l’Algérie fait marche arrière à travers la LFC 2009 après avoir libéré son marché, notamment concernant la limitation de l’actionnariat étranger dans les investissements à hauteur de 49 %.

    Forcer la main aux opérateurs étrangers

    Une mesure justifiée par le gouvernement qui veut protéger l’économie nationale contre les aléas de la crise économique mondiale et la libérer de la forte dépendance des hydrocarbures. «C’est une réponse brutale dictée par les grands chamboulements engendrés par la crise économique mondiale et les opérateurs devraient connaître les règles du jeu et revoir leur méthode d’approche du marché algérien», a rétorqué le directeur général du développement industriel auprès du ministère de l’Industrie et de la Promotion des investissements, Benhamdi Hamoud. «Nous voulons forcer la main aux opérateurs étrangers en les amenant à penser davantage aux investissements plutôt qu’aux opérations commerciales. Nous avons recentré les choses et nous misons actuellement sur des investissements durables et des partenariats équilibrés», a-t-il déclaré à l’adresse de la délégation allemande. Tout en soulignant la disponibilité de l’Etat à prendre en charge financièrement les projets d’investissement, ce responsable a affirmé que les sociétés algériennes ont plus besoin d’acquérir le savoir-faire. En marge de cette rencontre, M. Benhamdi a déclaré à la presse que le plus difficile est de trouver des partenaires pour les PME car ve sont des entreprises familiales pour la plupart. «Les relations sont très personnalisées», a-t-il indiqué en ajoutant que le partenariat nécessitera du temps. Organisée par l’AHK, cette rencontre a regroupé une vingtaine de chefs d’entreprise bavarois et une cinquantaine de leurs homologues algériens.

  3. #108
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    December 7, 2009 -- German companies are strongly committed to investing in Algeria, Bavarian Vice-Minister of Economy Katja Hessel said in Algiers on Sunday (December 6th). Algeria, which "does not seem to be affected by the global financial crisis", offers "significant potentialities" to German investors, El Moudjahid quoted Hessel as saying on the sidelines of a meeting between German and Algerian business leaders.

  4. #109
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    February 10, 2010 -- With effect from 9 February 2010, Arkas Algérie SPA took charge of all agency duties for the German shipping company Hamburg Süd in Algeria. Arkas Algérie SPA has offices in the two principal ports of Algiers and Oran and succeeds Dolphin One, the agency with which Hamburg Süd has successfully worked in Algeria up to now. Hamburg Süd's press release stated that "with the integration of Arkas Algérie SPA, the shipping group is enhancing its commercial presence in the region and guaranteeing its customers short communication channels and significantly faster, on-the-spot handling.

    ***

    Hamburg Süd

    ***
    Last edited by Guest 123; 11th February 2010 at 17:05.

  5. #110
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    February 22, 2010 -- Big step for BeachTech: 14 beach cleaning machines were purchased by the Agence pour la Promotion et la Protection du Littoral Algérois (APPL), in January and brought into service to clean beaches in Algiers. The 1,200 km long Mediterranean coast and the world's largest desert constitute the best foundations for successful tourism which is already starting to grow. Since 2003 the number of tourists increased from a little over one million to 1.6 million in the year 2006, 6-700 000 of them being Europeans. The government aims at making the tourist potential of this country better known around the globe. Many building projects have already been decided on, foreign investments are being boosted, state-run hotels are being privatized. Our customer, the APPL, is a public enterprise with industrial and commercial character, founded in 1998 by the municipality of Algiers. Their objectives are to market, protect and enhance the status of the 57 communities of the province of Algiers. These activities shall be expanded to the entire coastal area in the upcoming years. The first step of the pilot project "beach cleaning" resulted in the purchase of 4 BeachTech Marina and 10 BeachTech Sweepy hydro machines. These were placed at the disposal of the communities of Zeralda, Staoueli, Herraoua and Borj El Kiffan as an addition to the hitherto manual cleaning. More communities will also be given BeachTech Sweepy hydro machines. In March – as soon as the weather conditions permit – the "real" beach cleaning will begin. Kässbohrer Geländefahrzeug AG is a worldwide leading supplier of technology for the environment, nature and recreation. The company has subsidiaries, sales agents and service stations in more than 40 countries to ensure world-wide, on-the-spot distribution and after-sales support for PistenBully and BeachTech vehicles. The BeachTech division has succeeded in continuously increasing its worldwide market share to over 50 % in the past few years and has thus become market leader in this field.

  6. #111
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 1 Mars 2010 -- Les entreprises allemandes spécialisées dans les activités maritimes ont exprimé leur intention d’accompagner l’Algérie dans le développement de son transport, notamment à travers la formation de personnels dans le secteur de la construction navale et de la logistique. Accompagnés de leur ministre de l’Economie, du Travail et des Transports de Basse-Saxe (nord-ouest de l’Allemange), M. Jörg Bode, les responsables de ces entreprises sont venus prospecter le marché algérien en vue d’établir des relations durables avec des entreprises nationales pour contribuer au transfert du savoir-faire allemand en Algérie à travers la formation. «Nous souhaitons un partenariat permanent qui consiste, pour nous, en la formation du personnel», a déclaré le ministre allemand, hier à Alger, lors d’une conférence de presse qui a précédé les rencontres individuelles des hommes d’affaires allemands avec leurs homologues algériens.

    M. Jörg Bode a souligné, à ce titre, que l’enseignement dans son pays «est unique au monde car il permet aux jeunes d’aller à l’école et de côtoyer en parallèle le monde du travail, ce qui leur permet d’avoir une formation de qualité et un diplôme qui répond parfaitement au marché de l’emploi». Il a précisé que la visite de sa délégation vise à «développer des partenariats à long terme avec des firmes algériennes». M. Bode a estimé que l’expérience «positive» que vivent les quelque 200 entreprises allemandes implantées en Algérie incitent d’autres firmes à venir y investir, dont celles de la Basse-Saxe, connue pour ses ports dotés d’une importante logistique. «Les entreprises allemandes vivent une très bonne expérience à travers leurs activités en Algérie, et l’ensemble des contrats signés avec les partenaires algériens sont respectés», a-t-il déclaré en soulignant qu’il s’agit là d’un point très important car relevant de la sécurité juridique.

    En termes d’investissement, M. Bode a annoncé que le grand constructeur automobile Wolkswagen a déjà investi quelque 30 millions de dollars pour développer son réseau de vente en Algérie : «Cette firme, qui dispose d’usines de montage dans plusieurs pays, est prête à investir encore dans son réseau en Algérie si la demande sur ses produits augmente.» Pour Dirk Malgowski, un des membres de la délégation allemande, «le marché algérien est l’un des plus attrayants en Afrique du Nord en raison des coûts réduits de la production vu les prix réduits de l’énergie et de la main d’œuvre qualifiée». M. Malgowski, directeur d’une entreprise de construction navale, a exprimé son «désir» de développer ses activités en Algérie, lancées depuis 2006, à travers des partenariats et des joint-ventures avec des firmes algériennes.

    De son côté, le directeur général de la Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie, M. Hergenrother, a indiqué que cette délégation est la deuxième à avoir visité l’Algérie depuis le début de l’année. Il a considéré que le «nombre élevé d’entrepreneurs allemands venus cette année en Algérie démontre l’intérêt de l’économie et des institutions allemandes à participer activement dans la dynamique que connaît l’économie algérienne. La Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie a été créée en 2006 et compte actuellement 620 adhérents, a-t-il rappelé. En 2009, les exportations allemandes vers l’Algérie ont atteint plus de 2,7 milliards de dollars (en hausse de 12,4 %), plaçant l’Allemagne au 5e rang des fournisseurs de l’Algérie, selon les statistiques des Douanes algériennes.

  7. #112
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    ALGER, Mardi 2 Mars 2010 -- Le ministre de l'Industrie et de la promotion des Investissements, Abdelhamid Temmar, a reçu à Alger le ministre de l'Economie, du Travail et des Transports de la République d'Allemagne et vice-Premier ministre du gouvernement de Basse Saxe, Jorg Bode, a indiqué lundi le ministère dans un communiqué. M. Temmar a souligné au cours de l'entretien que le fort potentiel des entreprises de la Basse Saxe dans plusieurs filières industrielles "intéresse hautement notre pays en vue de développer ses capacités" et d'"acquérir l'expertise et le savoir-faire", selon la même source. Le ministre a indiqué que l'objectif étant de "constituer des joint-ventures entre les entreprises des deux pays dans les domaines notamment de l'innovation et de son financement, les industries mécaniques, chimiques alimentaires et des constructions navales".

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts