+ Reply to Thread
Page 4 of 22 FirstFirst ... 2 3 4 5 6 14 ... LastLast
Results 22 to 28 of 151
  1. #22
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Samedi 23 Juin 2007 -- En marge du Forum arabo-germanique de Berlin, une grande exposition de peinture sera organisée le 13 juillet prochain au siège de la Fondation Friedrich-Ebert autour du thème “L’image de l’Algérie contemporaine en Allemagne”. Cette manifestation est organisée avec le soutien de la Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie (AHK), mais également par la Fondation Friedrich-Ebert.


  2. #23
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Lundi 6 août 2007 -- Le directeur général de la chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie, Andreas Hergenröther, était hier à Tizi Ouzou où il a rencontré un groupe d’opérateurs activant dans la région.

    La séance de travail initiée par la Chambre de commerce et d’industrie du Djurdjura (CCID), qui englobe les wilayas de Tizi Ouzou et de Bouira, a été mise à profit pour débattre des opportunités de partenariat entre les entreprises locales et allemandes. Dans son discours d’ouverture, M. Medjkouh, président de la CCID, a mis en relief l’importance que revêt ce genre de contacts pour booster la dynamique d’échanges et de complémentarité entre les entreprises des deux pays. Evoquant les atouts dont dispose la wilaya, il a révélé qu’en termes de projets montés dans le cadre de la microentreprise, Tizi Ouzou est classée à la troisième place au niveau national. S’agissant de la coopération entre les deux pays, il a souligné que durant le premier semestre 2007, l’Allemagne est remontée au 4e rang des fournisseurs de l’Algérie, devant les USA et après l’Italie, alors que la France caracole toujours en pole position, suivie de la Chine. Selon lui, il y a un intérêt grandissant des sociétés allemandes pour notre pays.

    Dans son intervention, M. Hergenröther fera remarquer que l’Algérie travaille beaucoup plus avec la France. « Si on veut faire du business, il faut regarder vers l’Allemagne et promouvoir vos produits chez nous. Il s’agit également pour l’Algérie d’opter pour les meilleurs produits sur le marché. » D’autre part, il a indiqué que l’Allemagne était le premier exportateur mondial en 2006. Sur un autre volet, le même orateur a souligné que des délégations algériennes se sont déjà déplacées en Allemagne pour des négociations. « 340 sociétés algériennes sont membres de la chambre de commerce et d’industrie allemande. Nous voulons améliorer nos relations », a-t-il encore ajouté. Dans les débats, les opérateurs économiques exerçant dans la wilaya de Tizi Ouzou ont plaidé pour une véritable coopération entre les deux pays.


  3. #24
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Henkel prévoit l’extension de ses activités en Algérie

    Jeudi 6 septembre 2007 -- Henkel Algérie envisage de faire d’autres investissements en Algérie dans un autre domaine que les détergents. L’annonce a été faite par Michel Katlama, directeur général de cette entreprise, qui a animé une conférence de presse hier à l’hôtel Mercure.

    Ce responsable n’a pas indiqué la nature de ces investissements. Il s’est contenté de révéler qu’une équipe travaille pour maturer le dossier. Il a indiqué que l’annonce officielle sera faite d’ici à la fin de l’année en cours. Plus de détails seront donnés à cette occasion, a-t-il ajouté. La filiale algérienne du groupe allemand investira probablement dans les créneaux des cosmétiques ou encore des colles où cette société familiale est leader mondial. Ainsi, la présence de la multinationale allemande en Algérie s’inscrit dans la durée.

    « L’extension de nos activités fait partie de notre plan de développement en Algérie », a souligné à ce propos Michel Katlama. La soumission dans le cadre de l’avis d’appel d’offres lancé récemment pour l’ouverture du capital de l’unité de l’Entreprise nationale des détergents (ENAD), située à Sour El Ghozlane, ne fait pas partie de ce plan de développement du groupe qui, d’ailleurs, « ne compte pas participer dans cette opération », a confié Michel Katlama.

    Pour rappel, la multinationale a déjà acquis en 2000 trois unités de l’entreprise publique économique dont celles de Chelghoum Laïd et Réghaïa. « Nous préférons concentrer nos efforts sur les trois unités que nous avons déjà acquises », a-t-il ajouté. L’enjeu commercial de la stratégie d’entreprise de Henkel Algérie est de développer ses exportations. L’entreprise, qui a investi entre 40 à 50 millions d’euros depuis 2000, a commencé depuis juillet dernier à exporter des produits finis vers l’Afrique subsaharienne (Sénégal) et semi-finis vers la Tunisie. Elle continue à prospecter d’autres marchés du continent africain tels que celui du Cameroun. Les bénéfices des exportations représenteront à moyen terme près de 5 à 10% du chiffre d’affaires de Henkel Algérie qui a atteint les 7,2 milliards de dinars en 2006.

    Henkel Algérie table sur un montant de ses exportations avoisinant les 300 millions de dinars pour 2007 mais, assure Michel Katlama, la vitesse de croisière devrait être atteinte en 2008 où l’on s’attend à un résultat beaucoup plus performant. Le DG de Henkel Algérie relève que tous les ingrédients sont réunis pour que cette introduction dans le marché international soit réussie. « Nous avons des partenaires fiables et nous avons fait des études de marché », a-t-il confié.

    Henkel Algérie a par ailleurs annoncé le lancement d’une opération de mécénat au profit de 35 orphelinats répartis à travers le territoire national. Cette opération consiste à consacrer un dinar de chaque produit poudre vendu à l’achat d’équipements pour l’aménagement d’espaces de jeu dans ces orphelinats. Henkel Algérie ambitionne de récolter entre le 1er septembre et le dernier jour du mois sacré de Ramadhan, au minimum 15 millions de dinars. Le ministère de la Solidarité nationale a été associé pour le choix des sites qui bénéficieront de cette action humanitaire qui vise également à rehausser l’image de marque de Henkel Algérie auprès des consommateurs.


  4. #25
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Mardi 11 Septembre 2007 -- Un programme algéro-allemand de la mise à niveau des PME algériennes a été présenté, hier à Alger, par les experts de l’agence allemande GTZ en collaboration avec l’agence nationale de développement de la petite et moyenne entreprise (AND-PME). Financé par le gouvernement allemand, à hauteur de 8,7 millions d’euros, ce programme a pour objectif d’améliorer la compétitivité des PME de moins de 20 salariés et ce, dans le cadre d’un dispositif de mise à niveau mis en œuvre en février dernier par le ministère en charge du secteur et qui cible toutes les PME au niveau national.


  5. #26
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Mercredi 12 Septembre 2007 -- Henkel Algérie, qui vient d’initier une vaste opération en direction des orphelinats qu’elle va équiper, dans le cadre de la solidarité nationale, envisage d’élargir sa gamme en Algérie. Après avoir récemment percé le marché de l’exportation des détergents dans certains pays africains comme le Sénégal et la Tunisie, Henkel compte se lancer dans un autre segment, en l’occurrence la production et la commercialisation des colles multi-usages. L’expérience des détergents semble avoir réussi à cet opérateur pour mieux se “coller” au marché algérien.


  6. #27
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    September 12, 2007 -- Algeria's Ministry of Small and Medium-sized Enterprises (SMEs) announced an 8.7m euro German-Algerian programme for sustainable economic development on Monday (September 10th), La Tribune reported on Tuesday. The programme targets Algerian SMEs with less than 20 employees and is to be financed and managed by the German Agency for Technical Co-operation (GTZ) over an eight-year period. The programme aims to support Algeria's SME sector by provide technical support to the SME ministry and helping banks create credit instruments designed for the emerging sector. Algeria currently has approximately 300,000 SMEs operating in the private sector.


  7. #28
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Jeudi 4 Octobre 2007 -- Le président de la République a adressé un message de félicitations à son homologue allemand à l’occasion de la fête nationale de la RFA.

    Occasion pour le président Bouteflika de rappeler les solides relations qui lient l’Algérie et l’Allemagne, sa volonté de renforcer la coopération et le partenariat. Occasion placée par le Président sous le signe de la coopération économique.

    Ce message, qui cerne les contours de l’avenir de ces relations, est un prélude à la visite qu’effectuera le président allemand, M. Horst Kohler en Algérie au mois de novembre prochain. Un pas en avant, faut-il noter, puisque Bouteflika et Kohler auront à être les premiers présidents des deux pays à effectuer des visites dans les deux pays respectifs. En 2001, Bouteflika fait une visite officielle en Allemagne, la première du genre d’un président algérien depuis l’Indépendance.

    Depuis, les relations entre les deux pays ont connu un saut qualitatif particulièrement dans le domaine économique malgré une légère hésitation induite par le problème de la dette, les explications allemandes — les mécanismes du Club de Paris, l’appréciation allemande de la situation financière de l’Algérie — le volume des échanges a connu un développement considérable. L’Algérie devient un fournisseur important pour l’Allemagne, notamment en hydrocarbures, mais surtout en gaz, la RFA ayant opté pour la diversification de ses sources d’approvisionnement pour réduire sa dépendance du gaz russe. Et là, l’Allemagne se hisse au rang de 4e fournisseur de l’Algérie. Elle est son 13e client en 2006.

    Constat qui fait dire au président de la République : “Je suis heureux de constater que les relations entre nos deux pays enregistrent, d'année en année, des développements satisfaisants, au bénéfice mutuel de nos deux peuples. Je forme le vœu que les liens traditionnels d'amitié et de coopération qui unissent l'Allemagne et l'Algérie puissent se consolider davantage à l'avenir.”

    Un avenir dont les prémices sont visibles dans le rythme des échanges, de l’installation des entreprises allemandes en Algérie ainsi que celui des visites à un haut niveau.

    Depuis 2002, c’est sur un rythme soutenu que les relations entre Alger et Berlin se sont concrétisées par des réalisations, des contrats ouvrant ainsi des perspectives sur le long terme. Les différentes marques allemandes sont présentes en Algérie, en 2007, elles sont plus de 140 entreprises allemandes, d’autres s’y installeront certainement vu les opportunités qu’offre le marché algérien, les besoins allemands notamment en énergie. Siemens, Henkel, Linde, ZF, Knauf, Estel, Man, Deutz, Liebherr, Messer, BASF… dont certaines sont des joint-ventures. On enregistre également le retour en force de la compagnie aérienne, Lufthansa. Le dernier investissement allemand en Algérie enregistré est le rachat par Deutsch Bank du cabinet d’études Strategica.

    Les investissements allemands ont atteint 350 millions d’euros.

    Parallèlement, pour appuyer cette coopération, les deux pays ont mis en place des mécanismes comme la Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie en 2006, la haute commission mixte qui se réunit normalement, hormis quelques ratages, tous les six mois. Il est envisagé également un texte pour éviter la double imposition.

    L’Allemagne souhaite par ailleurs “un partenariat plus élargi” avec l’Algérie. Ce partenariat pourra être poussé dans le domaine de la coopération militaire qui n’est qu’à ses débuts et se limite surtout au cadre de l’Otan.


+ Reply to Thread
Page 4 of 22 FirstFirst ... 2 3 4 5 6 14 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts