+ Reply to Thread
Page 4 of 9 FirstFirst ... 2 3 4 5 6 ... LastLast
Results 22 to 28 of 61
  1. #22
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 22 janvier 2008 -- Le partenariat initié entre l’entreprise espagnole Europactor et son homologue algérienne, l’Entreprise nationale de matériel de travaux publics (ENMTP), en juin 2005, est devenu effectif depuis hier puisque celles-ci sont passées à la phase pratique en exhibant le fruit de leur labeur commun, à travers une journée de présentation du nouveau produit, le compacteur R 712.

    Une présentation qui s’avérera très impressionnante, eu égard aux performances démontrées par l’engin algéro-espagnol, après que deux conducteurs, un Algérien et un Espagnol, eurent testé séparément « le monstre » de plus d’une tonne et qui coûte un peu plus de 8 MDA pour celui destiné au marché européen et 5 MDA pour celui réservé à l’utilisation locale.

    « La différence de prix est le fruit d’exigences européennes, plus draconiennes que celles des autochtones, qui entendent se passer d’une cabine insonorisée et climatisée, et autres outils de confort pour un moindre coût », nous expliquera M. Belmadjat, assistant du président-directeur unique de l’ENMTP.

    Cette collusion, entre la société algérienne et son coopérateur espagnol, a abouti à la fabrication de 50 engins destinés au compactage des routes, 10 essentiellement pour le marché algérien et 40 pour l’espace européen. L’opération, évaluée à près de 650 000 euros, sera suivie par beaucoup d’autres, car le patron d’Europactor ne tarira pas d’éloges sur le partenariat avec l’ENMTP qui, « grâce à un coût de main-d’œuvre compétitif et un savoir-faire en partie de mécano-soudure, nous permettra de consolider un peu plus notre présence en Espagne et d’élargir nos ventes en Europe ».

    L’engin en question, à savoir le compacteur R 712, est le résultat « d’un beau mariage », comme le soulignera M. Lebrero, directeur gérant de la société espagnole. La moitié des composants a été usinée en Algérie (carcasse, cabine, mécano-soudure), alors que la pièce d’achat (moteur, composants énergiques et roulement) a été l’œuvre des Espagnols. Cette gamme de produits passera, dans un proche avenir, de l’engin de 12 t à celui de 22 t. Et d’un commun accord, l’activité de fabrication des compacteurs sera délocalisée progressivement en Algérie, compte tenu de la main-d’œuvre et des capacités propres à l’ENMTP.

    Comme l’a souligné ainsi Salim Noui, PDU de l’ENMTP : « Cette forme de partenariat tendra aussi vers la société mixte en fonction des résultats des prochaines années. On ne fait pas de cinéma. Nous sommes deux partenaires fifty-fifty. Ce petit pas pour l’ENMTP sera peut-être un prélude pour l’économie algérienne et conforte Constantine comme pôle mécanique indiscutable. L’ENMTP, qui était en survie, respire et vit aujourd’hui après un dur labeur de redressement de l’entreprise. »

    A signaler que c’est la première fois dans l’histoire de la mécanique en Algérie qu’un engin est délocalisé de l’Europe vers l’Algérie, ce qui augure de bons lendemains de coopération et casse la mainmise du commerce à sens unique du vieux continent en direction de notre pays.

  2. #23
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Deux entreprises espagnoles pour la rénovation des tours de contrôle des aéroports


    Lundi 18 Février 2008 -- Deux groupes espagnols, le cabinet d’architecte GOP et l’entreprise Sener construiront ensemble cinq tours de contrôle en Algérie d’une valeur de 3,8 millions d’euros. Au terme d’un contrat avec les autorités, GOP sera en charge du projet architectural et Sener de l’ingénierie aéronautique dans les principaux aéroports du pays : Alger, Oran, Constantine, Ghardaia et Tamanrasset.

    GOP a déjà construit les tours des aéroports de Madrid et Barcelone ainsi que l’extension du terminal de Malaga. Sener est, pour sa part, impliqué dans la construction du futur métro d’Alger.

  3. #24
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mohamed Maghlaoui appelle les entreprises espagnoles à investir en Algérie


    Samedi 23 Février 2008 -- Depuis Madrid, le ministre des Transports, Mohamed Maghlaoui, a appelé, aujourd’hui, les entreprises espagnoles à renforcer leur présence sur le marché algérien. Mettant en exergue les «bonnes relations qu’entretiennent l’Algérie et l’Espagne, notamment dans le domaine des transports», il a indiqué que l’Algérie présente des «opportunités d’affaires très intéressante» et connaît une stabilité politique et économique.

    Le premier responsable de ce département ministériel a estimé que ces bonnes relations économiques sont le résultat naturel de «l’excellence des relations politiques bilatérale». M. Maghlaoui a expliqué que la densité des relations entre les deux pays s’est traduite aussi par l’augmentation du nombre de vols reliant l’Algérie à l’Espagne, passant de 4 auparavant à 20 vols hebdomadaires, et aussi par les liaisons maritimes, qui ont atteint 400 traversées par an.

    Tout en affichant sa satisfaction sur la qualité du travail des entreprises espagnoles implantées en Algérie, il a qualifié de «positives» les relations algéro-espagnoles dans le secteur des transports. «C’est dans cette direction qu’il faut aller pour atteindre des relations plus durables.» Voulant battre en brèche certaines idées, il a tenu à affirmer que «le marché algérien est ouvert et n’est la chasse gardée d’aucun pays». Au cours de cette visite dans la capitale espagnole, il s’est rendu aux ateliers de la société Alstom Espagne, chargés de la fabrication des rames du tramway d’Oran.

  4. #25
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 24 Février 2008 -- Plusieurs entreprises espagnoles intervenant dans le secteur des transports ont exprimé leur ferme volonté de renforcer leur présence en Algérie pour contribuer à la réussite du PCSC et assurer un transfert de technologie au bénéfice du développement du pays. C’est du moins ce qui ressort de la visite du ministre des Transports, M. Mohamed Maghlaoui, depuis mercredi à Barcelone.

    Intervenant dans ce même contexte, le ministre a qualifié de positives les relations algéro-espagnoles dans le secteur des transports, et s’est déclaré satisfait des entreprises espagnoles activant en Algérie, affirmant que “nous apprécions leur travail de qualité”.

    D’ailleurs, il a invité les entreprises espagnoles à hisser cette coopération économique et commerciale au niveau des relations politiques qu’entretiennent les deux pays. “C’est dans cette direction qu’il faut aller pour atteindre des relations plus durables “, a-t-il dit en appelant les entreprises espagnoles à être plus présentes sur le marché algérien, qui présente des opportunités d’affaires très intéressantes, faisant ainsi allusion aux nombreux projets relatifs au secteur des transports au titre du programme complémentaire de soutien à la croissance (PCSC, 2005-2009), prévus par le gouvernement. C’est ainsi qu’il a souligné que “le marché algérien est ouvert et n’est la chasse gardée d’aucun pays”.

    Intervenant lors d’un déjeuner de travail avec plusieurs responsables d’entreprises espagnoles participant à la réalisation de plusieurs projets dans le secteur des transports en Algérie ou intéressées par le marché algérien, M. Maghlaoui s’est réjouit du climat des relations économiques entre l’Algérie et l’Espagne. ‘’Ce climat traduit en fait la qualité et l’excellence des relations politiques qu’entretiennent les deux pays’’, a affirmé M. Maghlaoui.

    Le ministre n’a pas omis de relever la densité des relations entre les deux pays qui se traduit par l’augmentation du nombre de vols reliant l’Algérie à l’Espagne, passant de quatre auparavant à 20 vols hebdomadaires, et aussi par les liaisons maritimes, qui ont atteint 400 traversées par an. A noter au passage, que le ministre des Transports s’est rendu à Saint Sébastien pour visiter cette fois-ci les ateliers de l’entreprise CAF où seront construits les 17 autorails commandés par la SNTF pour le transport ferroviaire régionale, ainsi que des rames du métro d’Alger.

  5. #26
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 19 mars 2008 -- Deux représentants du bureau d'études espagnol SENER sont, depuis lundi, en visite au port d'Arzew. Cette visite qui s'inscrit dans le cadre du projet d'extension des ports d'Arzew et de Bethioua, a permis aux membres de cette délégation espagnole chargés de l'étude de faisabilité de ce projet, de s'enquérir des données techniques après une inspection de l'ensemble des structures où de nombreux détails leur ont été fournis par les responsables de l'entreprise. Celui-ci porte sur une extension au niveau de la jetée secondaire, à hauteur du complexe GNL4 et dans les alentours du complexe ex-Asmidal, précise une source portuaire.

    En effet, ce projet d'envergure va permettre de faire face à l'ampleur du trafic que va connaître la région avec la réalisation de deux usines spécialisées dans l'ammoniac liquide et l'urée dans les cinq années futures. Un trafic portuaire important qui, avec la concrétisation de ces deux projets, placera la région à un niveau important. Dans ce cadre, il est prévu la réalisation de nouveaux quais de chargement pour la livraison de produits solides et liquides.

    Cette extension, dont l'étude de faisabilité sera financée gratuitement par la partie espagnole, portera sur une réalisation de quatre à cinq postes à quai, ce qui augmentera vraisemblablement l'activité commerciale. Notons que la réalisation de deux usines dans la zone industrielle d'Arzew, à savoir SORFERT et Bahwan, a été retenue dans le cadre d'un projet de partenariat, respectivement entre le groupe Sonatrach et Orascom, et Sonatrach et le groupe d'Oman Bahwan, où il est prévu une production variant entre un million et deux millions de tonnes d'urée par an entre ces deux complexes.

  6. #27
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    March 27, 2008 -- Two Spanish water companies have signed agreements to build seawater desalination facilities in the north of Algeria, according to the country's official press agency.

    Inima and Aqualia have signed investment conventions with state private investment agency Agence Nationale de Developpement de l'Investissement. They will build one plant in the Relizane region in the northwest and another in Boumerdes in the northeast, according to Algerie Presse Service.

    Each facility will be developed by a project company made up of one of the Spanish companies and a state-owned partner. The project companies will also be responsible for the sale and marketing of the desalinated water.

    The state partner is likely to be Algerian Energy Company, which is responsible for the development of the country's power and water infrastructure.

  7. #28
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 29 Mars 2008 -- Une convention d’investissement entre l’Andi et le groupement d’entreprises espagnoles Inima-Aqualia pour la réalisation de deux usines de dessalement d’eau de mer a été signée mercredi dernier. La première sera implantée à Mostaganem. Elle aura une capacité de production de 200 000 m3/jour. La deuxième, prévue à Cap-Djinet à Boumerdès, produira jusqu’à 100 000 m3/jour. Le premier projet est évalué à près de 230 millions de dollars et le second à plus de 130 millions de dollars. Le financement est effectué à 20% avec les fonds propres du groupement espagnol. Les 80% restants sont assurés par un syndicat de banques : BEA pour Mostaganem et BNA pour celui de Cap-Djinet. Pour l’usine de Mostaganem, le packaging contractuel a été signé le 4 juillet 2007.

    Les travaux ont démarré 4 mois plus tard, plus précisément le 26 novembre 2007. Elle sera mise en service en décembre 2009. Celle de Cap-Djinet sera opérationnelle à compter de juin 2010. Les deux structures seront réalisées, faut-il le rappeler, selon la formule DBOO (Design, Built, Own and Operate) qui signifie conception, construction et exploitation. Les deux sociétés de projet, STMM pour Mostaganem, et SMD pour Cap-Djinet, sont à 51% détenues par les espagnols Aqualia-Inima et à 49% par AEC. Pendant l’étape de réalisation, ces deux sociétés bénéficieront d’une exonération et/ou de franchise de droits de douane, des taxes et autres impositions.

    Quant à la période d’exploitation, elles ouvrent droit à une exonération de l’IBS, (impôt sur le bénéfice des sociétés) et de la TAP (taxe sur l’activité professionnelle) pendant dix ans. Ce sont en fait les avantages qu’offre l’Andi pour encourager ce type d’investissement qui, faut-il le souligner, a pour but de satisfaire l’un des besoins vitaux du citoyen algérien, à savoir l’eau potable.

    Les deux projets, faut-il le préciser, font partie d’un programme de 13 unités de dessalement d’eau de mer ayant une capacité globale de 2,35 millions de m3 /jour engagé par le président de la République. Les usines de Skikda et de Béni-Saf entreront en production à partir de la fin de l’année en cours. Six sur les 13 projets sont, indique Chakib Khelil, ministre de l’Énergie et des Mines, présent à cette cérémonie, en construction. Parmi les 7 restantes, 5 sont en étape d’ouverture des plis commerciaux. Il cite celle de Mactaâ à Oran, d’une capacité de 500 000 m3/jour, l’une des plus grandes au monde, El-Tarf et Ténès…

    Le dossier de l’usine de Honaïne est actuellement au Conseil national d’investissement pour étude. “Aussitôt l’ouverture des plis effectuée, les travaux seront lancés”, promet Chakib Khelil. L’État, affirme-t-il, a mis le paquet pour que le prix de l’eau dessalée sortie d’usine soit le plus faible possible au grand bénéfice du consommateur. Celui-ci est estimé à 0,7 257 dollar à Mostaganem et à 0,7 275 dollar à Cap-Djinet. Sonatrach achètera cette eau à partir de ces usines au profit de l’Algérienne des eaux. Celle-ci le commercialisera au consommateur final à travers son réseau.

+ Reply to Thread
Page 4 of 9 FirstFirst ... 2 3 4 5 6 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts