+ Reply to Thread
Page 2 of 10 FirstFirst 1 2 3 4 ... LastLast
Results 8 to 14 of 64
  1. #8
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Mardi 26 juin 2007 -- Le groupe allemand UHDE a décroché un contrat de 120 milliards de dinars (1,28 milliard d’euros) pour la conception, le développement et la construction clés en main d’un complexe d’ammoniac et d’urée dans la zone industrielle d’Arzew, près d’Oran.

    La filiale du groupe allemand ThyssenKrupp a été choisie pour ce projet par la société Sorfert qui est un joint-venture détenu à 51 % par Orascom Constructions et à 49 % par Sonatrach. Le complexe est composé d’une unité de production d’ammoniac et d’urée d’une capacité de 1,1 million de tonnes par an et d’une seconde unité d’ammoniac d’une capacité de 770 000 tonnes, a indiqué Orascom Construction dans un communiqué de presse rendu public hier.

    La première unité devrait être opérationnelle à la fin de 2010, alors que la seconde devrait l’être six mois plus tard. Le début des travaux est, quant à lui, prévu pour les prochains jours. Il s’agit de l’un des plus importants projets lancés par l’Algérie dans un souci de développer son industrie pétrochimique et de mettre en valeur la richesse de ses ressources énergétiques.

    Le directeur exécutif d’Orascom Construction, M. Nassef Sawiris, a déclaré, suite à l’accord signé entre UHDE et Sorfert, que sa compagnie «est très fière de son partenariat avec Sonatrach à travers ce projet qui fera de l’Algérie l’un des plus grands producteurs d’ammoniac la plaçant en position d’exportateur majeur en Méditerranée».

    La compagnie allemande UHDE est réputée leader dans son domaine en matière de technologie servant à la production de fertilisants.


  2. #9
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 28 janvier 2008 -- Une source responsable a indiqué à El Khabar que sept mille poste de travail seront créés grâce à la convention signée entre les deux groupes « Sonatrach» et « Orascom », pour la réalisation et l’exploitation d’un complexe d’Ammoniac et d’urée, dans la zone industrielle de Bétioua à Oran.

    A noter que 3000 postes de travail devaient être créés durant la période des travaux, fixée entre 30 et 36 mois, le nombre de ces derniers a augmenté jusqu’à 7000.

    Le groupe Orascom a recruté 80 employés pendant les travaux d’installation des ateliers de ce projet, il y a quelques jours. 53 de ces derniers ont été recommandés par l’Agence d’emploi de jeunes d’Arzew. Orascom a demandé de l’Agence d’Emploi de Jeunes d’Arzew de ne pas lui envoyer d’autres personnes, jusqu’au début réel du projet.

    Les travaux de réalisation de ce projet qui s’étalera sur un terrain supérieur à 33 héctares, les deux compagnies auront besoin d’un plus grand nombre d’employés, dont plus de 2000 non qualifiés.

    Après la fin des travaux, la compagnie mixte entre Sonatrach et Orascom, « Sorfart Algérie », pour la production d’Uranium et d’urée, devrait créer plus de 700 postes d’emplois permanents en plus de 300 postes d’emploi indirects.

    Il est à noter que l’agence d’emploi de jeunes d’Arzew a trouvé des emplois directs et indirects pour 1680 jeunes en 2007.

  3. #10
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  4. #11
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 9 Mars 2008 -- La Sonatrach et le groupe omanais Suhail Bahwan Group Holding (SBGH) ont annoncé, dimanche 9 mars à Alger, la création d'une société mixte de réalisation et d'exploitation du futur complexe d'ammoniac et d'urée à Arzew près d’Oran.

    La société par actions (SPA) algéro-omanaise, El Djazairia El Omania Lil Asmida, est dotée d'un capital social de 200 millions de dollars détenu à hauteur de 51% par SBGH et 49% par Sonatrach.

    La société doit gérer le futur complexe d'ammoniac et d'urée de Mers El Hadjadj dans le zone industrielle d'Arzew, qui doit doit être réalisé dans un délai de 43 mois. Il aura une capacité de production de 7.000 tonnes/jour d'urée et 4.000 tonnes/jour d'ammoniac destinées à l'exportation sur la base de contrats à long terme. Le coût du projet est de 2,4 milliards de dollars. Entre 65% et 70% de l'investissement doit être financée par des banques algériennes et le reste doit être couvert par des fonds propres des deux partenaires.

    Le vice-président chargé des activités aval de Sonatrach, Abdelhafid Feghouli a indiqué que trois autres projets de la même envergure dans le domaine de la pétrochimie étaient en cours de réalisation: un projet d'ammoniac et d'urée avec le groupe Orascom (Egypte) à Arzew, un projet de vapocraquage d'éthane et de production d'oléfines avec Total (France) à Arzew et un complexe de méthanol avec le consortium international Almet.

  5. #12
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    March 10, 2008 -- State energy company Sonatrach and Oman's Bahwan Group have signed a project agreement to develop a fertiliser complex at Arzew in the northwest.

    Under the agreement, Bahwan will take a 51 per cent stake in the project company, El-Djazairia El-Omania Lil Asmida, with Sonatrach retaining 49 per cent.

    The fertiliser plant will generate 4,000 tonnes a day (t/d) of ammonia, which will be processed to produce 7,000 t/d of urea for export. Some liquid ammonia may also be exported.

    The 90-hectare facility, at Mers El-Hadjaj in Arzew's industrial zone, will process 2 billion cubic metres a year of natural gas.

  6. #13
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 29 Mars 2008 -- Le plan Valhyd, conçu à la fin des années 1970, enterré durant la décennie 80, est réactivé. En effet, Sonatrach prévoit 28 milliards de dollars d’investissements dans la pétrochimie dans son programme de développement 2008-2012. Ce vaste chantier de développement de la pétrochimie nationale qui accuse un grand retard vise au moins trois objectifs : valoriser les ressources hydrocarbures, augmenter les exportations du pays et contribuer à une plus grande intégration de l’industrie nationale.

    D’ores et déjà, quatre contrats ont été signés pour 9 milliards de dollars d’investissements. Les deux plus importants sont le complexe de vapocraquage d’éthane en partenariat avec le français Total et le complexe d’urée et d’ammoniac avec l’omanais Suhail Bahwan, tous deux implantés à Arzew, nécessitant chacun un investissement de 3 milliards de dollars. Les deux autres projets déjà contractés sont celui d’ammoniac et d’urée avec Orascom d’un montant de 2 milliards de dollars et le complexe de méthanol avec le consortium Almet d’un coût de 1 milliard de dollars.

    Si on ajoute le contrat de 5 milliards de dollars avec un consortium émirati pour la production d’aluminium à Béni-Saf, le montant d’investissement est porté à 14 milliards de dollars. Ces engagements vont permettre de développer les actifs pétrochimiques et hors hydrocarbures (investissement dans l’aluminium) de Sonatrach. Avec la réalisation des deux complexes d’urée et d’ammoniac et un troisième projet avec l’espagnol Fertiberia, la compagnie pétrolière nationale va devenir un acteur non négligeable dans le marché international des engrais.

    À noter que Sonatrach est partenaire à 49% dans ces projets, l’associé étranger détenant la majorité, mais elle écrème l’essentiel des profits lorsque les prix du produit sont élevés sur le marché international. Le financement de ces projets est assuré en monnaie locale principalement. Le mode de financement est le project financing, c’est à un projet qui se finance sur les revenus rapportés par l’usine ou le complexe lors de son exploitation.

    Parmi le restant des projets en négociations figure la raffinerie de Tiaret qui revêt une grande importance en termes de couverture des besoins locaux et de la croissance des exportations de produits raffinés. Tous ces projets seront en principe achevés en fin de période. En 2011-2012, le pôle pétrochimique de Sonatrach sera ainsi plus développé contribuant à une augmentation des exportations de l’Algérie, en valeur et cela, si les prix du pétrole restent élevés.

  7. #14
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 13 avril 2008 -- Une explosion s'est produite, hier, aux environs de 15 h 30, dans le complexe Fertial (ex-Asmidal) dans la zone industrielle d'Arzew. L'incident a eu lieu après l'explosion d'un ballon de gaz, suivi d'un incendie qui s'est déclaré quelques instants après. Fort heureusement, les éléments d'intervention de la zone ont réussi à maîtriser le feu. Un seul blessé léger a été enregistré, en plus de quelques dégâts matériels. Une enquête a été ouverte par les services de sécurité pour déterminer les circonstances exactes de l'incident.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts