+ Reply to Thread
Page 6 of 9 FirstFirst ... 4 5 6 7 8 ... LastLast
Results 36 to 42 of 61
  1. #36
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    October 28, 2009 -- Orascom Telecom Algeria, or Djezzy, a mobile operation owned by Orascom Telecom said that it is negotiating with the Algerian Central Bank to introduce mobile banking services, Egyptian daily Al Mal reports Wednesday, quoting Tamer Al Mahdi, Chief Executive Officer of Djezzy. Al Mahdi also said that Orascom Telecom is considering an initial public offering, or IPO, for Djezzy in the Algerian Stock Exchange, the paper reports. He also told the paper that Djezzy is considering applying for a voice over internet protocol, or VoIP, license in Algeria, since there is a possibility that the Algerian government will offer these licenses in the near future.

  2. #37
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Sonia Lyes :


    Lundi 23 Novembre 2009 -- ETRHB Haddad, premier groupe privé algérien de travaux publics, lancera son premier emprunt obligataire de six milliards de dinars durant la première semaine du mois de décembre, a appris TSA auprès de source proche du dossier. Cet emprunt sera réservé exclusivement aux institutionnels, selon la même source. La banque publique CPA a été désignée comme chef de file de cette opération. Les sommes récoltées grâce à cet emprunt permettront au groupe des frères Haddad de renforcer ses moyens matériels et ses capacités opérationnelles, avec l’acquisition d’équipements de production dans les travaux publics. Le groupe est engagé dans plusieurs projets d’envergure, notamment la réalisation du futur stade de 50.000 de Tizi Ouzou en partenariat avec un groupe espagnol. L'emprunt obligataire ETRHB-Haddad sera le quatrième lancé par un groupe privé algérien après ceux de Dahli, à la fin 2008, Cevital en 2006 et de la société Eepad (Informatique et Internet) en 2007. Plusieurs entreprises publiques (Sonatrach, Algérie Télécom, Sonelgaz, Air Algérie...) ont également lancé des emprunts obligataires pour financer des investissements.

  3. #38
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Rafik Tadjer :


    Lundi 5 Avril 2010 -- La Commission d'organisation et de surveillance des opérations de Bourse (Cosob) va mettre en place un nouveau plan de développement du marché financier algérien visant notamment une large introduction en Bourse des grands groupes privés, selon le rapport annuel 2009 de cette institution, publié lundi. Ce plan de développement et de modernisation du marché financier national prévoit principalement une prise en charge des nouveaux besoins de financement direct par le marché de l'économie nationale, note le document. Ces nouveaux besoins sont exprimés à travers "l'émergence des nouveaux grands groupes privés dans l'agriculture, l'industrie, le BTP et les services, la mise à niveau d'un nombre, de plus en plus important, de PME/PMI, par un programme soutenu sur plusieurs années et la nouvelle configuration d'organisation du secteur public (Sociétés économiques de développement ou SED, groupes…) et de partenariat avec des professionnels stratégiques privés et étrangers'', détaille la Cosob dans son rapport. Il s'agit également du programme de réalisation des grands projets d'infrastructures et de complexes industriels dans le cadre des plans d'investissements publics et l'intérêt croissant des investisseurs étrangers pour la Bourse d'Alger. Cette prise en charge des besoins de financement de l'investissement par le marché ''passe inévitablement par le positionnement définitif de la Bourse d'Alger dans l'économie nationale et au cœur de la croissance'', souligne la même source.

    Par ailleurs, la Cosob avance qu'un Fonds de garantie pour indemniser les investisseurs en Bourse en cas de défaillance d'un intermédiaire en opérations de Bourse (IOB) sera mis en place au courant de l'année 2010. Dénommé ''Fonds de garantie clientèle'', il a pour mission l'indemnisation des investisseurs en cas de défaillance d'un IOB et vise à protéger les investisseurs contre les risques non commerciaux, en l'occurrence l'incapacité d'un IOB à restituer des titres ou des fonds à ses clients. La Cosob a saisi tous les intervenants au marché financier pour recueillir leurs éventuelles remarques et observations afin de finaliser les procédures opérationnelles et mettre en place le fonds courant 2010. Elle a aussi fait savoir avoir retenu la prise en charge du suivi et de l’analyse continue des sociétés cotées en Bourse par un expert indépendant. Cette mesure a été rendue nécessaire par le besoin d'apprécier l’évolution de l’activité des sociétés cotées afin de refléter leurs performances et, partant, contribuer à la transparence du marché en fournissant une information périodique, pertinente et éclairée, indique l'autorité de régulation du marché financier.

  4. #39
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 7 Avril 2010 -- Un nouveau plan de développement du marché financier national pour une large introduction en Bourse des grands groupes privés sera mis en place par la Commission d’organisation et de surveillance des opérations de Bourse (Cosob), indique cette dernière dans son rapport annuel 2009. Mais la question qui se pose est de savoir si les grands groupes privés algériens visés sont en mesure d’accepter ou même de réfléchir à leur éventuelle entrée en Bourse, sachant que ce sont, en général, des entreprises familiales qui tiennent à garder sous leur coupe et la gestion et les comptes de leur bien. Il s’agit, en quelque sorte, de secrets de famille que les détenteurs de ces groupes se sont toujours gardés de divulguer à tout-va. Or, une entrée en Bourse signifie, entre autres, une transparence totale et la divulgation à la Cosob des bilans des trois dernières années d’exercice. Nombre de responsables d’entreprises privées nationales se sont exprimés sur la question à maintes reprises et, hormis le groupe Cevital qui aborde le sujet sans complexe et parle de son introduction en Bourse, il faudra peut-être attendre longtemps avant de voir se développer un véritable marché boursier qui accueillira la cotation de groupes privés algériens.

    Pour en revenir au plan de la Cosob, celui-ci prévoit «une prise en charge directe des nouveaux besoins de financement par le marché de l’économie nationale. Ces nouveaux besoins sont exprimés à travers «l’émergence de nouveaux grands groupes privés dans l’agriculture, l’industrie, le BTP et les services la mise à niveau d’un nombre, de plus en plus important, de PME/PMI par un programme soutenu sur plusieurs années et la nouvelle configuration d’organisation du secteur public (sociétés économiques de développement ou SED) et de partenariat avec des professionnels stratégiques privés et étrangers», selon la Cosob. Il s’agit également du programme de réalisation de grands projets d’infrastructures et de complexes industriels par le gouvernement et les collectivités locales et de l’intérêt croissant des investisseurs étrangers pour la Bourse d’Alger. Cette prise en charge des besoins de financement de l’investissement par le marché «passe inévitablement par le positionnement définitif de la Bourse d’Alger dans l’économie nationale et au cœur de la croissance», souligne la même source.

    Par ailleurs, la Cosob avance qu’un fonds de garantie pour indemniser les investisseurs en Bourse en cas de défaillance d’un intermédiaire en opérations de Bourse (IOB) sera mis en place cette année. C’est le Fonds de garantie clientèle, selon l’APS, qui a pour mission d’indemniser les investisseurs en cas de défaillance d’un IOB et de les protéger contre les risques non commerciaux, à savoir l’incapacité d’un IOB à restituer des titres ou des fonds à ses clients. À cet effet, la Cosob a saisi tous les intervenants dans le marché financier pour recueillir leurs éventuelles remarques et observations afin de finaliser les procédures opérationnelles et mettre en place le fonds.

  5. #40
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Riyad Hamadi :


    Mercredi 21 Juillet 2010 -- Alliance Assurances se dirige vers la Bourse d'Alger pour augmenter son capital social. Selon nos informations, la compagnie d'assurance privée à capitaux algériens envisage d'ouvrir son capital via une introduction d'une partie de celui-ci en Bourse, ce qui serait une grande première en Algérie. Alliance Assurances levera les fonds nécessaires pour augmenter son capital social à deux milliards de dinars contre 800 millions actuellement. L'objectif de l'opération est de se conformer à la nouvelle loi qui exige des compagnies d'assurance dommage un capital social mimimum de deux milliards de dinars. La compagnie privée avait au départ retenu deux options pour concrétiser cette augmentation de capital. La première était une introduction à la Bourse et la seconde l'ouverture du capital à un fonds d'investissement européen. Finalement, Alliance Assurances se pencherait donc vers la première option, qui aurait en plus le mérite de plaire au gouvernement. Alliance Assurances a réalisé 2,85 milliards de dinars de chiffre d’affaires en 2009 contre 1,675 milliard en 2008, soit une progression de 80%. La compagnie a réalisé un résultat net après impôts de 313 millions de dinars en 2009, ce qui représente un taux de rentabilité de 12%. Alliance Assurances est classée à la 2ème place des compagnies privées d’assurances en Algérie après quatre ans d’exercice. Elle revendique 4% du marché national des assurances.

  6. #41
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    تدرس مديرية التأمينات لدى وزارة المالية حاليا، إمكانية تمديد مهلة رأسمال شركة أليانس للتأمينات كإجراء استثنائي بعد رفضها التمديد للشركات الأخرى، نظرا لإقدام الشركة على فتح رأسمالها بنسبة 30 بالمائة وطرح أسهمها على الاكتتاب ابتداء من منتصف أكتوبر إلى الفاتح نوفمبر.

    ولم تحسم بعد الوزارة الوصية في الأمر، إلا أن هنالك إمكانية كبيرة، حسب نفس المصدر، في أن تستفيد الشركة الخاصة من مهلة إلى غاية نهاية السنة الحالية لتسوية وضعيتها وفقا للشروط المنصوص عليها من قبل وزارة المالية.

    وأوضحت نفس المصادر أن شركة التأمينات الخاصة «إليانس» ستشرع في عملية الاكتتاب لأسهمها بعد الانتهاء من كافة التحضيرات.

    ويرتقب أن يتم ذلك في منتصف شهر أكتوبر لتمتد إلى غاية الفاتح نوفمبر. وتمكن العملية من توفير الموارد المالية الضرورية لعملية رفع رأس المال وكذلك توسيع قاعدة الشركة الخاصة التي ستكون الأولى التي تدخل بورصة الجزائر بعد انسحاب «الرياض سطيف» وبقاء مؤشرين للتداول هما صيدال والأوراسي.

    ولم تستبعد نفس المصادر أن يشرع بداية السنة المقبلة عدد من الشركات الخاصة في إجراءات الاكتتاب والدخول إلى البورصة، إلى جانب عدد من الشركات العمومية التي تأجل موعد طرح أسهم لها للاكتتاب ودخولها البورصة على شاكلة الشركة الوطنية للتبغ والكبريت والمؤسسة الوطنية للمواد الدسمة، فضلا عن شركات خاصة على شاكلة سيفيتال ومصبرات الجزائر الجديدة التي أبدت استعدادها لتحضير دخولها البورصة. وقد يكون ذلك خلال السنتين المقبلتين، في اطار تفعيل بورصة الجزائر التي عرفت جمودا كبيرا منذ بداية سنوات 2000.

  7. #42
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Hamid Guemache :


    Lundi 27 Septembre 2010 -- Le calendrier se précise pour l’introduction d’Alliance Assurances à la Bourse d’Alger. L’opération sera lancée le 1er novembre prochain, a-t-on appris auprès de son PDG, Hassen Khelifati. «Nous allons lancer l’opération début novembre. Le titre sera côté à la Bourse d’Alger vers février 2011, c'est-à-dire dans un délai de deux mois après la fin de l’opération de souscription», a précisé M. Khelifati, lundi 27 septembre, dans une déclaration à TSA. Alliance Assurances est la première compagnie privée à être côtée à la Bourse d’Alger.

    La compagnie privée d’assurance avait obtenu le 8 août dernier le visa de la Commission d’organisation et de surveillance des opérations de Bourse (COSOB) pour augmenter son capital social de 1,4 milliard de dinars par appel public à l’épargne destiné au grand public et son introduction à la Bourse d’Alger. L’offre de souscription aux nouvelles actions émises par Alliance Assurances porte sur un nombre de 1.804.525 d’une valeur nominale de 200 dinars au prix de 830 dinars l’action, selon la Cosob. «Ces nouvelles actions sont réparties pour 20% aux personnes physiques de nationalité algérienne, pour 30% aux institutions, pour 30% aux personnes morales de droit algérien, pour 10% aux agents généraux d’assurances et pour 10% aux salariés d’Alliance Assurances et de ses filiales», a précisé la même source.

    Alliance Assurances a décidé de recourir à la Bourse d’Alger pour augmenter son capital social et se conformer à la nouvelle réglementation nationale sur les compagnies d’assurances dont le capital social doit être au minimum de deux milliards de dinars. Selon la nouvelle réglementation promulguée en 2009, les compagnies d’assurance doivent augmenter leur capital social avant le 19 novembre 2010. Des sources proches du ministère des Finances ont indiqué à TSA que la compagnie Alliance Assurances avait obtenu un délai supplémentaire de trois mois pour mener son introduction en Bourse et lever les fonds nécessaires à l’augmentation de son capital social.

+ Reply to Thread
Page 6 of 9 FirstFirst ... 4 5 6 7 8 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts