+ Reply to Thread
Page 1 of 11 1 2 3 ... LastLast
Results 1 to 7 of 76
  1. #1
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    U.K. - Algeria business ties


    May 9th 2007 -- Algerian President Bouteflika's visit to London in July 2006, the first one by a President of Algeria, marked the deepening and expanding of relations between Algeria and the United Kingdom. The official visit heralded greater cooperation across a range of areas including building stronger business and trade links.

    Discussions have underlined the importance of the UK's energy interests in Algeria -the country is a key supplier of gas to the country and to Europe generally. UK companies have long maintained a strong presence in Algeria's energy sector, including BP which is the country's single largest foreign investor.

    A clear indication of a growing awareness among UK firms of the Algerian market is the recent sharp increase in UK trade missions to Algeria. Many UK companies have expressed an interest in greater participation in projects financed by Algeria's sizeable public investment programme.

    Following the presidential visit meetings at government level have been taking place on improving economic, business and investment links. The two countries are continuing to work towards developing ever stronger commercial ties and are developing closer partnership in educational, social, legal and cultural activities. In terms of co-operation in education, new agreements have been concluded between UK and Algerian educational establishments for educational exchange and English language training. Bi-lateral co-operation is also moving ahead in scientific research.

    The forthcoming ABCC Export Club will be a briefing for businesses interested in this large and increasingly important market in North Africa. Speakers are yet to be confirmed.

    There are many opportunities in Algeria:

    Oil & Gas - Pipeline Construction - Nickel mining - Lubricants - Agricultural machinery - Pharmaceuticals - Aerospace - Timber - Textiles - Power supply -Tourism

    (Source: UKTI)

    3rd July at 3.30pm-6.00pm
    43 Upper Grosvenor Street London W1K

    For further information or to register (free of charge) contact
    Layla Derraz
    Tel: 020 7659 4860
    Email: layla.derraz@abcc.org.uk
    Arab British Chamber of Commerce - ABCC


    Arab-British Export Club: New Opportunities in Algeria

  2. #2
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Les opportunités d’investissement en Algérie en débat à Londres le 3 juillet

    Dimanche 24 juin 2007 -- Le Club arabo-britannique de l’exportation, une organisation destinée à la promotion de la coopération commerciale et économique arabe et britannique organisera, le 3 juillet prochain à Londres, une rencontre spéciale sur les nouvelles opportunités d’investissements en Algérie, a annoncé hier l’APS.

    Cette rencontre qui verra la participation d’hommes d’affaires, de représentants de la Chambre algérienne de commerce et de l’industrie (CACI) permettra de passer en revue les différentes opportunités d’investissement en Algérie, en dehors du secteur attractif traditionnel, en l’occurrence celui de l’énergie. Elle a pour objectif l’élargissement des domaines de coopération entre l’Algérie et le Royaume-Uni, dans le cadre des objectifs tracés lors de la visite effectuée par le président Abdelaziz Bouteflika en juillet dernier au Royaume-Uni.

    La visite du chef de l’Etat en Grande-Bretagne a, pour rappel, ouvert la voie à la consolidation et à la diversification des domaines de coopération et au renforcement des relations commerciales entre l’Algérie et le Royaume-Uni. L’Algérie est le premier fournisseur de gaz de la Grande-Bretagne alors que la compagnie British Petroleum (BP) demeure le plus important investisseur étranger en Algérie. L’indicateur majeur de la consolidation continue des relations bilatérales demeure, cependant, le nombre croissant de sociétés britanniques qui ont décidé de créer des représentations en Algérie.

    Elles sont au total près de 35 grandes entreprises britanniques à explorer le marché algérien, ce qui montre clairement la prise de conscience grandissante quant à l’importance du marché algérien et la volonté des entreprises britanniques de contribuer à la réalisation de certains projets. Les Britanniques, est-il nécessaire de le souligner, sont intéressés par l’investissement dans des secteurs précis hors hydrocarbures.

    C’est le cas de l’industrie pharmaceutique, des infrastructures, des ressources en eau, de la communication, des TIC et du secteur des services, notamment les services bancaires. D’ailleurs, l’une des plus importantes banques londoniennes, à savoir la HSBC, a réussi à décrocher tout récemment son agrément pour l’ouverture d’une succursale en Algérie.


  3. #3
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 1 juillet 2007 -- Le club d’exportation arabo britannique va accueillir à Londres lundi une conférence sur les nouvelles opportunités d’investissements en Algérie et ce en présence d’un grand nombre d’économistes et d’hommes politiques afin de chercher plus d’opportunités de coopération d’investissement commun entre les deux pays. Il est à noter que cette conférence couronne la visite officielle du président Bouteflika à Londres en juillet 2006.

    Cette conférence sera animée par M. Andrew Tesorière, ambassadeur de la Grande Bretagne en Algérie ainsi que le représentant de l’ambassade d’Algérie à Londres et M. Michael Hodges, directeur régional du Moyen Orient de la banque britannique HBC.


  4. #4
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Mardi 3 juillet 2007 -- Une rencontre sur les opportunités d’investissements en Algérie sera organisée aujourd’hui à Londres par la Chambre de commerce arabo-britannique, a annoncé hier un communiqué de l’ambassade du royaume de Grande-Bretagne à Alger.

    Sponsorisé par la banque britannique HSBC, récemment installée en Algérie, l’événement verra la participation de l’ambassadeur de Grande-Bretagne en Algérie, M. Andrew Tesoriere, du président de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie, M. Brahim Bendjaber, ainsi que d’un représentant de l’ambassade d’Algérie à Londres.

    Cette rencontre constitue, selon M. Tesoriere, «une opportunité magnifique, pour les investisseurs arabes résidents au Royaume-Uni de découvrir ce que recèle le marché algérien comme richesses. C’est également une occasion pour que la délégation algérienne trouve de nouvelles opportunités pour l’écoulement des produits algériens au Royaume-Uni et pour renforcer l’investissement algérien dans un marché de 60 millions d’habitants».

    Il convient de relever que «les relations algéro-britanniques se sont renforcées à la faveur de la visite du président Bouteflika au Royaume-Uni il y a un an, en juillet 2006», note l’ambassade dans son communiqué, avant d’ajouter que «ce genre de rencontre reflète l’intérêt croissant des compagnies britanniques d’investir en Algérie.

    Un intérêt qui se traduit sur le terrain par le nombre de délégations d’opérateurs économiques se rendant en Algérie ainsi que par le nombre de compagnies britanniques de renommée internationale qui s’y sont installées», dont le prestigieux groupe pétrolier British Petroleum.


  5. #5
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Mardi 23 Octobre 2007 -- Les entreprises britanniques multiplient les investissements en Algérie. Selon le ministre britannique de l'Energie, Lord Truscott, des entreprises et banques anglaises nouvellement agréées en Algérie, comme la banque d'affaires HSBC, seront opérationnelles et développeront leurs activités dans le pays avant la fin de l'année en cours.

    « Des entreprises leaders sur le marché britannique emboîteront le pas à celles déjà opérationnelles en Algérie. Il s'agit entre autres de GlaxoSmith dans le secteur de la pharmacie, Unilever pour les produits de consommation divers ou encore CST Global dans le Bâtiment », a-t-il déclaré dans une à « Emerging Algeria 2007 » éditée par le cabinet d'affaires anglais Oxford Business Group.

    Les secteurs des hydrocarbures, de la finance, de la pharmacie, des télécommunications, de la santé et du bâtiment intéressent particulièrement les investisseurs britanniques, selon le ministre. La Grande-Bretagne ambitionne de devenir l’un des principaux concurrents de la France sur le marché algérien.


  6. #6
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  7. #7
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

+ Reply to Thread
Page 1 of 11 1 2 3 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts