+ Reply to Thread
Page 2 of 9 FirstFirst 1 2 3 4 ... LastLast
Results 8 to 14 of 60
  1. #8
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Mardi 26 Juin 2007 -- Dans le cadre de la promotion des relations bilatérales entre la République de Corée et l’Algérie, notamment dans le domaine économique et commercial, et en collaboration avec la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), ainsi que l’Agence nationale pour la promotion du commerce extérieur (Algex), l’ambassade de la République de Corée annonce la visite d’une importante délégation coréenne représentant l’association des importateurs de Corée (Koima), c’est du moins ce qu’a indiqué, hier, un communiqué de l’ambassade de Corée à Alger. “M. Wan-Hee Kim, président de l’association des importateurs de Corée (Koima) et chef de la délégation, est accompagné de plusieurs de ses proches collaborateurs ainsi que de représentants de dix importantes entreprises coréennes”, précise le communiqué.

    Durant leur séjour en Algérie, qui s’étend du 24 au 26 juin 2007, des rencontres d’affaires sont programmées à l’hôtel Sheraton entre les membres de la délégation et les représentants de la CACI, Algex ainsi que des opérateurs économiques algériens afin de permettre à la délégation coréenne de mieux connaître le marché algérien et d’identifier des partenaires dans les différents domaines d’activités qu’ils représentent.

    Il est à noter que la Koima, qui fut créée en 1970, regroupe présentement quelque 10 000 entreprises membres qui représentent à l’étranger 60 000 fournisseurs potentiels. La mission de la Koima est de faciliter la commercialisation des produits étrangers en Corée de même que les produits coréens à travers le monde, elle a pour rôle de tisser des liens avec les opérateurs économiques de façon à leur permettre d’élargir leurs activités et leur part de marché. Les membres de la Koima sont regroupés dans 39 comités industriels selon la nature de leurs produits et de leurs spécificités commerciales afin de faciliter les transactions de manière globale.


  2. #9
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Mardi 26 juin 2007 -- L’organisation de cette rencontre d’affaires, à l’initiative de l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX), figurait parmi les recommandations adoptées au terme de la 3e session du comité de suivi de la coopération bilatérale algéro-coréenne (Task Force), tenue au début de juin à Alger.

    Elle avait porté, pour rappel, sur le développement des investissements, des opportunités d’affaires et des échanges commerciaux entre les deux pays. Le directeur général de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), M. Mohamed Chami, a souligné, à l’ouverture des travaux, le caractère inédit de cette rencontre car «l’Algérie accueille pour la première fois une délégation d’importateurs hors hydrocarbures».

    Il a invité les industriels algériens à saisir cette opportunité pour tenter de placer leurs produits sur le marché sud-coréen. Abondant dans le même sens, l’ambassadeur sud-coréen en Algérie, M. Jug Hai-Ung, a qualifié la rencontre d’opportunité «spéciale et rare que les Algériens devraient mettre à profit pour augmenter le volume des exportations hors hydrocarbures».

    S’agissant des produits algériens qui suscitent le plus d’intérêt chez les importateurs sud-coréens, le président de la KOIMA, M. Wan Hee Kim, a cité, particulièrement, certaines matières premières et des produits semi-finis dans le domaine agricole.

    Les travaux de cette rencontre se sont poursuivis par des réunions de mise en relation d’affaires entre hommes d’affaires algériens et sud-coréens relevant de nombreuses branches économiques, notamment les matériaux de construction, la chimie, la pharmacie, le matériel médical, électronique et électrotechnique.

    Il convient de rappeler que les exportations algériennes vers la Corée du Sud ont atteint 600 millions de dollars en 2006. Les produits pétroliers représentent près de 97 % de ce montant. En revanche, l’Algérie a importé de ce pays pour 400 millions de dollars de produits, notamment des biens d’équipements industriels.

    Les deux pays sont liés par plusieurs accords, notamment un accord sur la protection réciproque des investissements, et un autre de non double imposition.


  3. #10
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Mardi 30 Octobre 2007 -- Le ministre de l'Industrie et de la Promotion des investissements, M. Hamid Temmar, conduira aujourd’hui la délégation algérienne aux travaux de la 4e session conjointe de la Task Force et la 3e session de la commission mixte de coopération en Corée du Sud, a annoncé hier le ministère dans un communiqué.

    La délégation algérienne, qui participera à ces deux rencontres, s'étalant sur six jours, regroupera des cadres de différents ministères aux côtés d'opérateurs économiques, ajoute la même source.

    M. Temmar s'entretiendra lors de son séjour avec des membres du gouvernement coréen ainsi que des responsables de groupes industriels intéressés par la privatisation des entreprises publiques et l'investissement en Algérie. Une délégation d'hommes d'affaires sud-coréens avait déjà effectué au mois de juin dernier une visite de trois jours en Algérie au lendemain de la tenue, début juin à Alger, de la troisième session du comité de suivi de la coopération entre l'Algérie et la Corée du Sud.

    Le comité avait axé ses objectifs sur le développement des investissements, des opportunités d'affaires et des échanges commerciaux entre les deux pays.

    L'Algérie et la Corée du Sud avaient convenu au cours de la précédente Task Force, du principe de tenir des rencontres sectorielles dans les deux capitales en vue d'établir une tradition de consultations régulières entre les deux pays sur les différents projets de coopération à concrétiser.


  4. #11
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    SEOUL, October 31, 2007 (Yonhap) -- South Korea and Algeria seek to expand economic cooperation in the areas of petrochemical plant construction and military hardware, the Seoul government said Wednesday.

    The Ministry of Commerce, Industry and Energy said such cooperation could strengthen the countries' two-way trade that reached US$1 billion in the first nine months of this year, up from $500 million during the whole of 2005.


  5. #12
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    SEOUL, November 1, 2007 (Yonhap) -- South Korea and Algeria agreed in principle to waive entry visas for businesspeople visiting from each other's country, the Seoul government said on Thursday.

    The decision, reached at the third joint economic cooperation committee meeting held in downtown Seoul, will be a stopgap measure until a formal multiple visa agreement is reached, the Ministry of Foreign Affairs and Trade said.


  6. #13
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    SEOUL, November 2, 2007 (Yonhap) -- President Roh Moo-hyun Friday stressed closer cooperation with Algeria in commercial and industrial fields, his spokesman said Friday.

    "Roh received Minister Temmar Friday afternoon and highly evaluated the rapid progress being made in various bilateral economic cooperation projects," Cheon Ho-seon said during a briefing on Roh's meeting with visiting Algerian minister for Participation and Investment Promotion, Abdelhamid Temmar, at the presidential office Cheong Wa Dae.

    "Roh said he is interested in creating an order of cooperation and integration in Northeast Asia and asked for support from Algeria. The president also promised to consider widening cooperation with Algeria in culture, tourism and personnel exchanges," said Cheon.

    In response, Temmar said his country highly evaluates the outcome of the latest inter-Korean summit talks, noting bilateral cooperation projects are brisk in electronics, steel, defense, petrochemicals and construction sectors, said Cheon.


  7. #14
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Dimanche 4 Novembre 2007 -- Le consortium coréen conduit par Daewoo Engineering et Construction, Hanwha Engineering et Construction et Korea Exchange Bank devrait réaliser une nouvelle ville à Bouinan, dans la wilaya de Blida. Un projet de zone d’affaires de 4 milliards de dollars qui s’étendra sur une superficie de 23 millions de mètres carrés et dont la livraison est attendue pour 2011.

    L’Algérie et la Corée du Sud ont accepté le principe de lever de part et d’autre l’obligation de visas d’entrée sur leur sol pour les hommes d’affaires des deux pays, a indiqué avant-hier le ministre coréen des Affaires étrangères et du Commerce.

    Cette décision a été prise à l’occasion de la visite effectuée depuis la semaine dernière dans ce pays par le ministre de l’Industrie et de la Promotion des investissements, M. Hamid Temmar, et qui doit s’achever aujourd’hui. Selon le représentant du gouvernement coréen cité par la presse locale, cette mesure arrêtée lors de la tenue de la troisième session de la commission mixte de coopération bilatérale, sera transitoire jusqu’à ce qu’un accord plus global sur les visas multiples soit conclu.

    La décision permettra, également, selon le représentant du gouvernement coréen, de renforcer les relations de coopération entre les deux pays qui ont convenu de construire «un partenariat stratégique» à l’issue du sommet de leurs deux chefs d’Etat tenu l’année dernière.

    Des officiels de l’ensemble des ministères coréens en charge de l’économie présents à la réunion ont par ailleurs indiqué que l’Algérie a également accepté d’octroyer l’autorisation de construire une nouvelle ville à Bouinan (30 km au sud d’Alger, dans la wilaya de Blida) à un consortium coréen conduit par Daewoo Engineering et construction, Hanwha Engineering et construction et Korea Exchange Bank.

    Le projet de 4 milliards de dollars porte sur la construction d’une ville ultra-moderne sur une superficie de 23 millions de mètre carrés, avec ses zones d’affaires, de commerce et de résidence. Il devrait être achevé en 2011. M. Temmar était arrivé mardi dernier à Séoul à la tête d’une délégation interministérielle et d’hommes d’affaires pour prendre part à la 4e session conjointe de la Task Force de coopération bilatérale, ainsi qu’à la 3e session de la commission mixte.

    Lors de ces deux réunions, les deux pays sont tombés d’accord sur la nécessité d’élargir leur coopération dans les domaines du transport, de l’agriculture, des technologies de l’information et de l’industrie de la défense. M. Temmar a, par ailleurs, été reçu avant-hier par le président sud-coréen, Roh Moo Hyu, qui a plaidé pour une intensification de la coopération bilatérale dans le domaine commercial et industriel après avoir évalué avec son hôte le progrès rapide que connaissent les divers projets économiques bilatéraux.

    M. Roh a fait savoir qu’il était intéressé par la création d’un «ordre de coopération et d’intégration au nord-est asiatique» et qu’il sollicitait le «support de l’Algérie». Il a aussi promis de considérer l’élargissement de la coopération aux domaines de la culture et du tourisme notamment.

    Pour rappel, la 3e session de la Task Force algéro-sud coréenne s’était déroulée en juin dernier à Alger avec comme objectif principal la concrétisation des projets communs négociés lors des précédentes sessions, notamment dans le secteur industriel.

    Les deux parties avaient notamment envisagé de créer des joint-ventures pour l’exportation vers l’Europe et d’organiser des rencontres sectorielles dans les deux pays en vue d’asseoir une tradition de consultations régulières sur les projets de coopération commun.

    Environ, une cinquantaine de projets impliquant des opérateurs privés et publics sont en discussion entre l’Algérie et la Corée du Sud.


Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts