+ Reply to Thread
Page 3 of 9 FirstFirst 1 2 3 4 5 ... LastLast
Results 15 to 21 of 60
  1. #15
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  2. #16
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 27 Février 2008 -- A la faveur d’une journée d’étude organisée en vue de débattre de la nouvelle approche mise en chantier par le département de Abdelhamid Temmar afin de favoriser l’émergence d’un climat d’affaires, une délégation de la Corée du Sud aura séjourné à Mostaganem.

    Après avoir assisté aux communications des représentants du ministère de l’Industrie et de la Promotion des Investissements, les coréens visiteront les infrastructures portuaires de Mostaganem. Au niveau du terre-plein, le PDG de l’EPM fera un bref et utile exposé sur les perspectives d’aménagement d’un troisième bassin. Apparemment très intéressé par les projets envisagés, un expert coréen s’inquiètera de la profondeur du tirant d’eau.

    L’extension du terre-plein et l’aménagement d’une zone à proximité du port de pêche de Salamandre donnent au port de Mostaganem de grandes et alléchantes perspectives d’extension dont ne peuvent se prévaloir les autres ports de l’ouest Algérien. Autant d’atouts semblent avoir également convaincu les directeurs centraux qui ne cachèrent pas leur enthousiasme à l’idée de voir s’ériger une structure nouvelle capable de donner une réelle importance stratégique à la région.

    Par ailleurs, la délégation s’est rendue sur le site de la zone industrielle de Fornaka où des investisseurs nationaux et arabes érigent des unités industrielles qui devraient avoir une envergure régionale et maghrébine. Auparavant, le chef de la délégation de la Corée du Sud aura eu un entretien avec un expert en développement agricole. Les Coréens semblent intéressés par les perspectives de production des semences de pomme de terre dont l’Algérie est l’un des plus gros consommateurs à l’échelle africaine et arabe, avec un tonnage en saison qui varie entre 80 000 et 100 000 tonnes.

  3. #17
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  4. #18
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    May 23, 2008 -- Algerian Ambassador to Seoul Rabah Hadid hosted a reception at his residence near Hyatt Hotel in Seoul for the visiting former Minister of Foreign Affairs Mohammed Bedjaoui on May 22, 2008. He is visiting South Korea from May 18 to May 25, 2008 at the invitation of the Seoul government.

    Scores of guests — local journalists, scholars, businesspeople as well as Algerians living in Seoul were invited to the dinner reception.

    During the reception he praised South Korea’s economic development in his short speech.

    “South Korea is a model for all the developing countries for its rapid economic success,” he said.

    “50 years ago, Korea was one of the poorest countries in the world,” he said. “Now Korean people have made a great achievement.”

    He said that Algeria would do its best in developing bilateral ties with South Korea.

    He said he did not have a chance to visit South Korea previously.

    Who is Mohammed Bedjaoui?

    Algeria’s former Foreign Minister Mohammed Bedjaoui is a career diplomat and jurist. He has also served for 20 years as a judge president of the International Court of Justice of the Hague in Netherlands and as president of Algeria's highest judicial authority, the Constitutional Council.

    On May 1, 2005 he was appointed as foreign minister of Algeria during a cabinet reshuffle. He served as Algeria’s chief diplomat until June 4, 2007 when a new government was appointed. He was excluded from the new government.

    He was replaced as foreign minister by Mourad Medelci. Before he assumed the post of foreign minister, he had served as Algeria's ambassador to France and the United Nations among other places.

    His long and prestigious diplomatic and legal career includes serving in Algeria as the minister of justice. He also served as the Keeper of the Seals of Algeria, and the former dean of the Faculty of Law of Algiers. Mohammed Bedjaoui was born on Sept. 21, 1929.

  5. #19
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    May 26, 2008 -- The following is a message from Algerian President Abdelaziz Bouteflika to commemorate the inauguration of the Korea-Arab Society in Seoul Monday. The message was delivered by Ahmed Ouyahia, former prime minister of the African country:

    It is with great pleasure that Algeria associates herself today with the launching of the Korea-Arab Society (KAS) that your friendly country has created to serve as a dialogue between our respective civilizations, enriching the important relations that Korea enjoys with the Arab World.

    It is all the more significant, as the KAS is yet another achievement; your country having already, last year, opened an Arab-Muslim cultural center in the city of Incheon.

    I highly praise the sustained interest of the great people of Korea, whose civilization is many millennia old, toward the Arab-Muslim civilization which has also taken, throughout the ages, a very significant part in the enrichment of universal civilization.

    The peoples of the Arab-Muslim world are grateful to you for your display of consideration toward their culture, their civilization and also toward Islam, their religion, which is being subjected, in recent times, to libel campaigns.

    By taking this exemplary choice, Korea is testifying that relations of exchange and cooperation between the different regions of the world have so much to gain from a mutual enrichment through learning more about their respective cultures and civilizations.

    Algeria is actively working for the promotion of dialogue between cultures, civilizations and religions. She is convinced that such an input is more necessary than ever for respect between peoples and for the consolidation of international peace and security in the contemporary world threatened by the shock of civilizations.

    Therefore, my country will spare no effort, and will invest with faith and conviction, toward the success of the KAS.

    We, moreover, hope that this example will encourage the emergence of similar initiatives between the Muslim-Arab countries and other countries and regions throughout the world.

    Since the signing of the joint Declaration for a Strategic Partnership in March 2006, our bilateral relations have registered remarkable progress.

    Political dialogue between Algeria and Korea has been dense as numerous exchanges of delegations have taken place to strengthen the friendship and cooperation between our countries.

    A few years ago, trade relations were very modest; last year they surpassed the threshold of $1 billion; this year the figure for the sole fist quarter is almost as high as the total figure for the whole of last year.

    We are also grateful to our friend Korea for sharing with Algeria its development experience and know-how.

    The many training sessions which were organized for hundreds of Algerian officials in several fields, and the Korean expertise which is supporting some of our projects in areas such as information technology, the construction of new cities, and the consolidation of our industry strategy are clear illustrations of the genuine cooperative spirit of our relations.

    Algeria and Korea have henceforth to endeavor to promote the industrial partnership which affords multiple opportunities, because as peace has been restored thanks to the path of national reconciliation, my country is today resolutely undertaking the task of national reconstruction.

    No doubt, the conclusion of the negotiations which are underway to set up an Algeria-Korea Fund dedicated to industrial cooperation will open the path to more dense and substantial exchanges between our two countries, for the good of our two peoples and the benefit of both our national economies.

    I avail myself of this opportunity to renew our call to Korean enterprises and companies, renowned worldwide for their know-how, to engage more and more with Algeria, the gate of Africa, which offers an attractive environment for investment and partnership, to contribute to the industrial take-off presently underway in my country, as well as to strengthen their share in our market.

    Thanks to our common political will, and efforts by our two states, Algeria and Korea have managed to overcome the obstacle of geographical distance to initiate a cooperation which is already sizable and most of all very promising.

    In this era of free enterprise and democracy prevailing in our two countries, the knowledge of our respective civilizations, the KAS contribution, will undoubtedly facilitate to our two peoples a more direct involvement in the blossoming of their multifaceted exchanges.

    This is my fervent hope and I also express my best wishes for success to the builders of the KAS, who, I am convinced, will rise to our expectations.

  6. #20
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Ghada Hamrouche :


    Mardi 27 Mai 2008 -- «L’Algérie milite activement pour la promotion du dialogue des cultures, des civilisations et des religions.» C’est l’essentiel du message du chef de l’Etat, lu hier par son représentant personnel, M. Ahmed Ouyahia, à Séoul à l’occasion du lancement de la société arabo-coréenne. Le président Bouteflika a donc soutenu que l’Algérie «est convaincue que c’est là un apport aujourd’hui plus que jamais nécessaire pour le respect entre les peuples et pour la consolidation de la paix et de la sécurité internationales dans le monde contemporain menacé par le choc des civilisations».

    Saluant l’intérêt porté par la Corée à la civilisation arabo-musulmane à travers le lancement de la société arabo-coréenne au service du dialogue entre les deux civilisations respectives, le président Bouteflika qualifiera ce choix d’«exemplaire», assurant que l’Algérie «s’investira donc avec foi et conviction pour le succès» de cette société. Dans ce contexte, il indiquera que, par cette initiative, «la Corée atteste que les relations d’échanges et de coopération entre les différentes régions du monde ont tant à gagner d’un enrichissement réciproque à travers la connaissance de leurs cultures et de leurs civilisations respectives».

    Le président de la République a souligné, dans ce sillage, que la nouvelle société arabo-coréenne est venue s’ajouter au Centre culturel arabo-musulman que la Corée a ouvert l’année dernière dans la ville d’Incheon. Le chef de l’Etat a affirmé, en outre, que «l’Algérie et la Corée doivent désormais progresser dans le partenariat industriel qui recèle de multiples opportunités», relevant que l’Algérie «est aujourd’hui résolument attelée à la reconstruction nationale». Le président de la République a estimé, à cet égard, que «la finalisation des négociations en cours pour la création d’un fonds algéro-coréen de coopération industrielles ouvrira la voie à des échanges plus denses et plus substantiels encore entre nos deux pays, dans l’intérêt mutuel de nos deux peuples et au bénéfice de nos deux économies nationales».

    Une opportunité pour le chef de l’Etat de lancer, une nouvelle fois, l’appel de l’Algérie aux entreprises coréennes, au savoir-faire universellement reconnu, à s’engager davantage en Algérie qui offre désormais un cadre adapté à l’investissement et au partenariat pour contribuer à l’essor industriel en cours, et pour y renforcer leurs parts de marchés. M. Bouteflika a également soutenu que les relations bilatérales entre les deux pays «ont connu une progression remarquable» depuis la signature, en mars 2006, d’une déclaration commune pour un partenariat stratégique. Le chef de l’Etat a relevé que le «dialogue politique algéro-coréen s’est densifié à travers de nombreux échanges de délégations au service de l’amitié et de la coopération entre nos deux pays». «Nos échanges commerciaux, forts modestes il y a quelques années seulement, ont dépassé le milliard de dollars l’année dernière et se rapprochent, déjà, de ce montant pour le seul premier trimestre de cette année», a précisé le chef de l’Etat. Le président Bouteflika a fait remarquer par ailleurs que, grâce à la volonté politique commune et aux efforts déployés par nos deux Etats, «l’Algérie et la Corée ont su triompher du handicap de la distance pour initier une coopération déjà appréciable et de surcroît prometteuse».

  7. #21
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 29 Juin 2008 -- La firme sud-coréenne LG compte ouvrir en Algérie une succursale et dépasser ainsi le stade de la représentation à travers un bureau de liaison. C’est le président Ki Wan Kim, responsable du Moyen-Orient et de l’Afrique qui l’a annoncé hier à l’occasion de la visite qu’il effectue dans notre pays dans le but “de rencontrer nos partenaires Essalem électronique, Algerika ainsi que les responsables de l’Enie”, fait-il savoir aux journalistes présents.

    Les responsables de LG affichent ainsi leur ambition de se repositionner sur le marché algérien où ils enregistrent un taux de croissance de 40% annuel et des objectifs “100% atteints pour ce 1er semestre 2008”, selon le directeur marketing, M. Adel Abdi. Changement de stratégie donc pour LG, selon le président de la région Moyen-Orient et Afrique, qui souligne l’importance de la place de l’Algérie dans la vision globale de la firme.

    “Bien entendu, souligne-t-il, nous n’avons pas encore arrêté de date ou la forme de notre nouvelle implantation puisque nous prévoyons d’abord de discuter la question avec nos partenaires locaux afin de les associer dans l’approche nouvelle”. Et de déclarer : “Le principal objectif étant de voir comment devenir numéro 1 en Algérie.” Appuyant donc la philosophie du responsable du bureau d’Alger, M. Ahn Deuksoo, le conférencier insiste pour “parvenir à faire de LG, la marque préférée du consommateur algérien”.

    Le challenge étant relevé, M. Ki Wan Kim semble vouloir réussir à passer à la vitesse supérieure dans cette stratégie d’implantation d’autant que, selon lui, les chiffres liés aux ventes et à la présence sur le marché algérien plaident en faveur de cette formule. “Depuis des années nous réalisons en Algérie d’excellentes ventes, mais il nous fallait renforcer notre présence surtout dans le GSM”, soutient-il en mentionnant que pour 2008 “nous prévoyons d’atteindre 60 millions de dollars de chiffre d’affaires et passer ensuite à l’horizon 2012 à 240 millions de dollars”.

    Il faut savoir, ajoute-t-il, que LG a réalisé 4 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans la région MEA (Moyen-Orient et Afrique) avec une progression annuelle de 30%. C’est dire, souligne-t-il, que le marché algérien est plus grand que celui du Maroc ou de la Tunisie et est classé 3e en Afrique. L’Algérie, selon lui, représente un fort potentiel et “c’est pourquoi nous serons plus présents pour dépasser le stade de la simple représentation dans la mesure où nous offrons au consommateur local les dernières technologies et autres innovations”.

    Par ailleurs, pour la téléphonie mobile, le responsable annonce une surprise en déclarant redoubler d’efforts pour “être le numéro 2 en Algérie dans quelques années”. Enfin, s’agissant des négociations pour le partenariat annoncé avec l’Enie, le responsable sud-coréen souligne “l’importance de l’Algérie et le sérieux de ces négociations ouvertes pour réussir, car nous sommes déterminés à réaliser de bons résultats. Celles-ci sont en cours et nous sommes convaincus qu’elles aboutiront dans le sens des intérêts mutuels”.

+ Reply to Thread
Page 3 of 9 FirstFirst 1 2 3 4 5 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts