+ Reply to Thread
Page 5 of 21 FirstFirst ... 3 4 5 6 7 15 ... LastLast
Results 29 to 35 of 141
  1. #29
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 18 Octobre 2007 -- La délégation d’hommes d’affaires et de dirigeants des Émirats arabes en visite hier à Alger a été reçue par de hauts responsables algériens.

    La première des audiences accordées à cette délégation, composée d’une quinzaine de personnes, à leur tête Hezaâ Ben Zayed Al-Nahiane, conseiller aux affaires sécuritaires auprès du chef de l’État des Émirats arabes unis et président du conseil d’administration de la première banque du Golfe, leur a été accordée par le président de la République. Cette audience, qui s’est déroulée en présence du ministre de l’Industrie et de la Promotion des investissements, Hamid Temmar, et des conseillers auprès du président de la République, Mohamed Ali Boughazi et Heba El-Okbi, a porté sur “les relations d’amitié et de fraternité entre les deux pays ainsi que sur les projets d’investissement qui intéressent les deux parties”, nous explique-t-il. À ce propos, il est indiqué que les hôtes de l’Algérie ont exprimé leur disposition à venir “investir dans notre pays dans plusieurs domaines”.

    Le domaine touristique et l’habitat constituent, nous dit-on, leur créneau de prédilection. C’est pour cette raison d’ailleurs que les hommes d’affaires et les dirigeants émiratis avaient décidé initialement, avant leur venue en Algérie, d’investir dans “un certain nombre de projets à ce propos”. Il s’agit “de la prise en charge de la réhabilitation des stations thermales de façon à les rendre telles que des sites touristiques modernes, pouvant accueillir énormément de touristes nationaux et étrangers”.

    Dans le même ordre d’idées, les hommes d’affaires et des dirigeants émiratis avaient tout aussi décidé d’investir dans la wilaya de Skikda en construisant un lot de logements avec un cachet particulier, nous explique-t-on. La construction d’un site touristique dans la wilaya de Mostaganem avec un hôtel cinq étoiles a été également décidée. Dans cette wilaya à vocation touristique, les hôtes de l’Algérie avaient également décidé d’investir dans un ensemble de résidences luxueuses dans un centre commercial, ainsi qu’un centre de thalassothérapie. Il est utile de préciser que les décisions inhérentes à la prise en charge de ces projets de manière concrète ont fait l’objet de discussions préalables des mois durant.

    Hier, lors des rencontres qu’ont tenues les responsables émiratis avec les membres du gouvernement (le Chef du gouvernement Abdelaziz Belkhadem, Chérif Rahmani, le ministre de l’Environnement et du Tourisme, Abdelhamid Temmar, le ministre de la Participation et de la Coordination des réformes, Karim Djoudi, le ministre des Finances), ainsi que le gouverneur de la Banque d’Algérie, Laksassi ont été destinées à discuter autour de la faisabilité d’autres projets d’investissement. Quoi qu'il en soit, les Émiratis comptent, nous dit-on, développer leurs projets d’investissement surtout après l’annonce de la création de la filiale Algérie de la First Golf Bank.

    Cette banque, ajoute-t-on, a été créée aux Émirats arabes en 1979 et son siège se trouve à Abou Dhabi. Considérée comme étant une des premières banques dans le monde, la First Golf Bank est dotée d’un capital de 18 milliards de dollars. Pendant deux ans consécutifs, elle a été désignée comme la banque la plus rapide dans le développement financier dans le monde, nous dit-on. Sa particularité est qu’elle propose des services aux personnes tout comme aux entreprises parmi lesquelles la gestion des projets d’investissement et le financement des entreprises. Cette banque a adopté, est-il expliqué, depuis quelques années une nouvelle politique qui consiste à se déployer dans plusieurs pays du monde. C’est ainsi qu’elle a ouvert des filiales et des bureaux de représentration dans plusieurs pays dans le monde. Son dernier bureau a été ouvert à Singapour avant celui qu’elle a annoncé hier en Algérie. Il s’agit de sa première filiale en Afrique du Nord.


  2. #30
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    October 20, 2007 -- First Gulf Bank (FGB) announced in a statement that its senior delegation has met with Algerian government officials in Algiers to discuss FGB's application for a license to operate in the country. This would be FGB's second branch in North Africa following last month's announcement of an MoU with the Economic & Social Development Fund (ESDF) Libya to open a fully fledged commercial bank in Tripoli.


  3. #31
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Quote Originally Posted by Al-khiyal View Post

    Samedi 20 Octobre 2007 -- First Gulf Bank (FGB) a annoncé aujourd’hui dans une déclaration avoir demandé une autorisation d’opérer en Algérie. Une importante délégation de la banque a récemment à Alger où elle a rencontré de hauts responsables du gouvernement.

    Selon nos informations, FGB pourrait s’installer à Alger très rapidement, dès le début de l’année 2008, via la création d’une filiale de droit algérien. Objectif : accompagner les investisseurs émiriens attendus en Algérie dans les prochains mois. Plusieurs groupes issus de ce pays ont en effet lancé des projets importants de plusieurs milliards de dollars en Algérie, notamment dans les secteurs de l’immobilier et du tourisme de luxe. FGB devrait également jouer un rôle de premier plan dans les grandes opérations de privatisation des groupes publiques algériens, en apportant son soutien à des acquéreur émiriens.

    Avec des actifs estimés à plus de 15 milliards de dollars, First Gulf Bank est l’une des plus importantes institutions financières des Émirats arabes unis. Après la Libye le mois dernier, l’Algérie sera le second pays du Maghreb où la banque s’implantera.


  4. #32
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  5. #33
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 18 novembre 2007 -- L’opération d’assainissement des crédits contractés par les entreprises publiques auprès des banques, sous leurs différentes formes, a dépassé les 1376 milliards de dinars. L’équivalent de 21,29 milliards de dollars. Et ce, depuis la première opération initiée dans ce cadre. D’autre part, des négociations nouvelles ont lieu entre l’Algérie et les Emirats pour convertir une partie de la dette extérieure en investissement. Le montant concerné est de 330 millions de dollars.

    Les directeurs des Impôts, du Budget et du Trésor public ont dévoilé, hier, au cours d’une conférence de presse conjointe portant sur les principaux indicateurs de la loi de Finances 2008, « les changements majeurs attendus au niveau des équilibres financiers et budgétaires ». Monsieur Hadji Baba Ammi, le directeur du Trésor public a indiqué que des négociations ont lieu actuellement entre l’Algérie et les Emirats Arabes Unis pour convertir une partie de la dette publique algérienne auprès de ce pays en investissement.

    Les négociations portent sur un montant de 330 millions de dollars. Ce responsable a précisé que le montant global de la dette extérieure atteint 833 millions de dollars à fin septembre 2007. La dette extérieure comprend une grande part de crédits bilatéraux à long termes.

    La dette publique intérieure avoisine, selon ce responsable, les 1779 milliards de dinars dont 403 milliards de crédits en cours liés à des opérations de placements et des prélèvements sur les marchés financiers primaires. Quant à la partie la plus importante, d’un montant de 1376 milliards de dinars, elle représente les dettes générées par l’assainissement des crédits non performants des banques publiques, principalement contractés par les entreprises publiques.

    Environ 603 milliards de dinars sont détenus au niveau de la Banque d’Algérie. Le reste, environ 773 milliards de dinars, sont des opérations de rachat effectuées par le Trésor public. La dernière opération de ce genre a été réalisée cette année par le Trésor et a porté sur un montant dépassant les 90 milliards de dinars.

    D’autre part, les directeurs des impôts et du budget ont développé les principales mesures prévues par la loi de Finances 2008. Il s’agit de la suppression de la disposition du prélèvement préalable obligatoire pour les sociétés importatrices. Cette mesure fixée à 2% puis à 4% du montant global d’importation est devenu, ont-ils indiqué, un poids important pour les sociétés ce qui a nécessité sa suppression. La deuxième mesure porte sur les diminutions de l’impôt sur le revenu global et l’élargissement de cette imposition. Il a été introduit de nouvelles mesures qui dispensent les salariés percevant une rémunération inférieure ou égale à 15000 DA de cette taxation. Elle peut atteindre un taux de 7,8% si le salaire est de 25 000 DA.

    Les responsables du ministère des Finances ont également abordé d’autres dispositions. Celles-ci visent à encourager l’investissement telles que la vente du foncier au dinar symbolique et la prise en charge, à hauteur de 25%, de la réalisation des projets d’investissements dans les zones enclavées. Le directeur du Trésor public a indiqué par ailleurs que le fond de régulation des recettes a atteint le seuil de 3654 milliards de dinars a fin octobre.

    Des mesures de réduction de la dette intérieure ont également été prises, selon M. Baba Ammi. Elles portent sur 600 milliards de dinars pour l’année en cours et de 500 milliards de dinars pour 2008. Il précisera le choix opéré par l’Etat de ne pas avoir recours aux crédits extérieurs et la décision de réduire la dette intérieure.

    Concernant la vignette automobile, le directeur général des impôts a indiqué que le montant global atteint les 4,5 milliards de dinars dont 80% sont versés au fond de financement des collectivités locales. Les 20% restant sont versés au budget de l’Etat. Les revenus fiscaux ont dépassé les 1835,46 milliards de dinars.

  6. #34
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 13 Décembre 2007 -- Une source du gouvernement a informé que deux délégations Emiraties, représentant les deux compagnies « capital investment » et la compagnie immobilière « Sourouh », ont effectué, cette semaine, une visite en Algérie. Ces deux délégations ont signé un accord avec le gouvernement, portant sur le financement et la promotion des projets immobiliers sous ses trois formules, sociale, participative et location vente.

    Cette délégation s’est entretenue, avant-hier, avec le ministre de l’habitat, M. Noureddine Moussa à ce propos. Ces deux compagnies fourniront les moyens nécessaires et participeront au programme de réalisation d’un million de logements. Elles participeront également à la construction des logements sous les trois formules sus indiquées.

    Le ministre de l’habitat, M. Noureddine Moussa s’est montré satisfait des propositions des deux compagnies. Il a promis d’établir une fiche technique concernant les opportunités disponibles. Cette fiche sera officialisée lors de leur prochaine visite, au mois de janvier prochain. Ces projets devront être réalisés par un consortium de compagnies Emiraties. Les compagnies émiraties « Rym », « Sourouh » et « TAAMIR » ont montré leur prédisposition à participer à ces projets.

    Une rencontre de deux heures a eu lieu entre cette délégation et le ministre du tourisme, de l’environnement et de l’aménagement du territoire, M. Chérif Rahmani. Les deux parties ont discuté des offres concernant les sites de réalisation de ces projets touristiques et immobiliers. Les wilayas de Tipaza et de Médéa ont été proposées pour la réalisation de ces projets, qui seront présentés par la délégation Emiratie, avant la fin du mois en cours, à M. Chérif Rahmani.

    Il est également prévu que la délégation Emiratie présente des dossiers de réalisation des usines d’élevage de vaches et de production de lait au ministre de l’Agriculture, M. Saïd Barkat. Les délégations des deux compagnies ont également été reçues par le ministre de l’Industrie et de la promotion des investissements, M. Hamid Temmar.


  7. #35
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0


    GAC Logistics targets 20% growth in 2008

    “We are already one of the biggest transshipment operators in the Suez,
    and we are looking to grow westwards into Africa –
    our next target will be Algeria”

    February 4, 2008 -- GAC Logistics, part of GAC Group, is expecting its profit and operations to grow by 20 per cent this year as a result of the transportation boom in Dubai, according to its vice-president.

    The company is planning to enter new sectors this year and is hoping to take advantage of Dubai’s position as a re-export hub to improve its multimodal logistics services.

    “We do not foresee any slowdown in the logistics market. With the pace of expansion and the growing demand for imported items in the country, we can easily see a growth of more than 20 per cent this year,” said William Hill, GAC Group Vice-President, Logistics Services.

    Continuing its impressive expansion in the past five years, GAC Logistics recorded a 20 per cent growth in 2007 across all its service areas, including air, sea, warehousing and distribution. The company’s flagship GAC Logistics Park in Jebel Ali has undergone continual expansion over the past 15 years to meet the growing demand and has been key to the group’s sustainable growth.

    The company will invest Dh18 million this year to purchase new handling equipment and to reconfigure rackings.

    Last year, GAC Logistics added more capacity with the acquisition of a 42,000 square metre pallet warehouse in Jebel Ali Free Zone – South. The purchase was driven by increasing 3PL business in Dubai, according to Hill.

    The enlarged facility is the largest and most advanced of its kind in the region, spreading over 150,000 sq m.

    “With the expansion of the Jebel Ali Free Zone, and the upcoming Dubai World Central (DWC), we expect the demand for our end-to-end logistics solutions to increase exponentially. This is a wake up call for us to do something about our capacity,” said Hill.

    To augment its operations at the GAC Logistics Park, the group has reserved a 200,000 sq m plot of land at Dubai Logistics City (DLC), which will reinforce its ability to serve the future needs of its customers.

    GAC Logistics also handles logistic demands for major brands including Marks and Spencer and it serves the region through land transport, air to sea and sea to air and boasts a leading warehousing operation.

    GAC Dubai, the headquarters of a 70-strong office network, is among the largest of its operations in terms of manpower, employing close to 800 people.

    The company moved its headquarters from Athens to Dubai as the emirate is a global hub. “In Dubai we constantly have clients passing through,” said Hill. “We also get closer to our clients and their operations.”

    Hill said the firm’s sea freight operations were on a slowdown since the business is seasonal and volatile as it is determined by international freight rates.

    “In recent years, we have noticed a shift in preference towards using air freight. By leveraging our global agreements with major air carriers such as Emirates airline, we have managed to negotiate some attractive rates for our clients. This is particularly appealing to those who are dealing with time-definite products or those operating with low inventories in rapidly changing industries.”

    GAC continues to expand its international business, sealing agreements with Tyco Fire and Security Asia and the Swedish Meteorological Institute, which provides routing aides at sea.

    Within the next five years the company hopes to add Iraq to its increasing Middle East portfolio. “We are already one of the biggest transshipment operators in the Suez, and we are looking to grow westwards into Africa – our next target will be Algeria,” he added.

    GAC Logistics currently has a fleet of 120 trucks, and around 60 will be added this year. It plans to expand its fleet by at least 100 per cent next year to strengthen its regional road network.

+ Reply to Thread
Page 5 of 21 FirstFirst ... 3 4 5 6 7 15 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts