+ Reply to Thread
Page 6 of 11 FirstFirst ... 4 5 6 7 8 ... LastLast
Results 36 to 42 of 71
  1. #36
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Quote Originally Posted by Al-khiyal View Post

    KUWAIT, April 18, 2008 (KUNA) -- Algerian President Abdulaziz Bouteflika, along with an accompanying delegation, is scheduled to arrive in Kuwait on Saturday.

    The president, during the three-day official visit, will hold talks with His Highness the Amir Sheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, the Amiri Diwan said in a terse statement released on Friday.

  2. #37
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 20 Avril 2008 -- Au faste déployé à l’aéroport royal de Koweït City, où un cérémonial grandiose a été mis en place pour l’accueil du président de la République, et ce, en présence de l’ensemble de la famille royale - privilège rare - à sa tête cheikh Sabah Al Ahmed Al Djaber Al Sabah, émir du Koweït, on peut sans équivoque affirmer que le périple de Abdelaziz Bouteflika dans ces deux pays du Golfe, puisqu’il se rendra dans deux jours au Qatar, est déjà marqué par le sceau de visite d’Etat de très haut niveau et augure des perspectives de signature d’accords politico-économiques qualitatifs, à même de conforter «le cadre de la démarche commune pour le renforcement des relations bilatérales entre l’Algérie et ces deux Etats frères dans différents domaines», comme se plaisent à le souligner des sources diplomatiques des différentes parties au cours de leurs contacts avec les médias algériens locaux qui, à l’image de la presse koweïtienne et des chaînes de télévision de l’émirat, ont consacré nombre d’émissions et de commentaires élogieux à cette visite officielle du chef de l’Etat - première du genre - tout en mettant en exergue le redéploiement de l’Algérie sur la scène internationale sous la direction de Abdelaziz Bouteflika, présenté comme un homme de sagesse et de paix, qui n’a manqué aucun rendez-vous des sommets arabes comme l’a noté l’influent quotidien koweïtien Al Raï, proche du palais royal, notamment pour la défense de la cause palestinienne.

    C’est dans ce contexte, et dans cet état d’esprit d’excellence des relations politiques algéro-koweïtiennes que débutera aujourd’hui la visite officielle du chef de l’Etat, dont un programme chargé, au vu des audiences programmées, aura pour socle, afin de dynamiser encore plus les relations d’Etat, la consolidation des piliers de cette relation, à savoir la structure économique, commerciale d’investissement et de partenariat, tant ils offrent de grandes opportunités et ouvrent des perspectives prometteuses de coopération bilatérales, par le biais de contacts entre les hommes d’affaires algériens et leurs homologues koweïtiens.

    Au-delà des entretiens officiels, dont le point d’orgue aura lieu en milieu de matinée, au centre de conférence du palais Al Bayane, entre Abdelaziz Bouteflika et l’émir du Koweït, afin de passer en revue les différentes questions arabes, régionales et internationales d’intérêt commun dans le cadre de «la continuité de la coordination et de la concertation politique» entre l’Algérie et le Koweït, le président de la République aura, au cours de l’audience qu’il accordera au directeur général du Fonds koweïtien du développement de l’économie arabe et du responsable de l’organisme général de l’investissement, à expliquer et à convaincre de l’intérêt qu’il accorde aux secteurs de l’énergie, des télécommunications, des finances, de l’agriculture, de l’habitat et de l’urbanisme, vecteurs phares de son plan de relance économique, où les hommes d’affaires koweïtiens, pourtant présents en force à l’occasion de forums d’investissement en Algérie, ont, certes, manifesté leur volonté d’investir en prospectant différentes opportunités, mais tardent à les concrétiser. A l’image du groupe Koweït Investissement Building qui a soumis une étude pour la création d’une filiale de la Banque koweïtienne de financement en Algérie, du projet d’un centre touristique à Aïn Taya à l’est d’Alger, ou comme le groupe Al Babitine qui a exprimé le désir d’investir dans le secteur de l’industrie avec le projet d’une usine de construction de voitures à Taghit, d’une usine de plâtre blanc à Laghouat et dans une compagnie de ligne aérienne intérieure à Alger.

    En chef d’Etat avisé, Abdelaziz Bouteflika n’a jamais cessé, au cours de ses différentes visites à l’étranger, de tirer nombre de bénéfices des signatures d’accords économiques de très haut niveau, au moment où le climat d’investissement en Algérie «est devenu plus attractif grâce à la mise à niveau des entreprises, et à l’opération de privatisation ainsi qu’à l’élaboration de la stratégie industrielle nationale plus que porteuse et prometteuse», comme l’expliquent les membres de la délégation algérienne qui accompagnent le Président à leurs vis-à-vis respectifs.

  3. #38
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    April 20, 2008 -- Algerian President Abdulaziz Bouteflika and the accompanying delegation arrived here on Saturday at the start of a three-day official visit to Kuwait during which he will hold talks with His Highness the Amir Sheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah. Upon arrival at the Kuwait airport, Bouteflika was received by His Highness the Amir, HH the Crown Prince Sheikh Nawaf Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, Deputy Commander of the National Guards Sheikh Mishaal Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, HH the Prime Minister Sheikh Naser Al-Mohammad Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, First Deputy Prime Minister and Minister of Defense Sheikh Jaber Al-Mubarak Al-Hamad Al-Sabah, Minister of the Affairs of the Amiri Diwan Sheikh Naser Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, ministers, governors and senior statesmen. The Amiri Diwan set up a mission of honor led by Advisor at the Amiri Diwan Mohammad Dhaifalla Sharar. The Algerian president is accompanied by an official delegation grouping the diplomatic advisor for the President of the Republic Abdullatif Rahal, Minister for External Affairs Mourad Medelci, Minister of Finance Karim Djoudi, Minister of Mining Chakib Khelil, Minister of Trade El-Hachemi Djaaboub and senior government officials.

  4. #39
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    KUWAIT, April 20, 2008 (KUNA) -- Visiting Algerian Minister of Commerce El-Hachemi Djaaboub and Minister of Energy and Mining Chakib Khelil called on Kuwaiti investors on Sunday to invest heavily in their country.

    "Algeria offers all possible facilities to Arab and foreign investors," Khelil said during his, and Djaaboub's, meeting with representatives of Kuwait Chamber of Commerce and Industry (KCCI).

    "The Kuwaiti government and private investments in Algeria are growing steadily. Algeria is experiencing an unprecedented economic growth rate which provides ground for more Kuwaiti investments," he pointed out.

    Khelil also called for more visit exchanges between leading investors of both countries to enhance the economic cooperation and bilateral ties in all fields.

    All economic sectors in Algeria are open to foreign direct investment, he noted, asserting the profitability and transparency of investment in the North African country.

    "A total of 64 Arab and foreign oil companies are vying for investments in oil prospecting and production in Algeria. The total volume of investments in the petrochemical sector amounts to USD 120 billion," Khelil disclosed.

    All indicators show that Algeria is an attractive country for investments, Djaaboub said, citing the 5 percent growth rate and the good infrastructure of his country.

    "Algeria has 16 international airports and a railroad network covering all parts of the vast country. The state lifted its monopoly over the foreign trade sector and invited local, Arab and foreign investors to seize the promising opportunities in that sector," he went on to say.

    "Algeria made a remarkable progress towards joining the World Trade Organization (WTO) as it carried out a package of economic reforms and adopted investment-friendly legislations," Djaaboub added.

    For his part, KCCI Deputy Board Chairman Helal Al-Meteiri hailed as deep the friendly ties between Kuwait and Algeria. He asserted the need for both Kuwaiti and Algerian investors to explore the prospects of joint ventures and tap the promising investment opportunities in both countries.

    Khelil and Djaaboub arrived here on Saturday accompanying President Abdelaziz Bouteflika on a state visit to Kuwait.

  5. #40
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    KUWAIT, April 20 (KUNA) -- Kuwait and Algeria signed on Sunday accords for cooperation in media, economic, taxation and vocational fields. The signing ceremony, held at Bayan Palace, was attended by His Highness the Amir Sheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, HH the Crown Prince Sheikh Nawaf Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah and the visiting Algerian President Abdulaziz Bouteflika.

    The Kuwaiti and Algerian sides signed a memorandum of understanding for setting up a mechanism for consultations between the Kuwaiti and Algerian foreign ministries. On the Kuwaiti side, it was signed by Deputy Prime Minister and Foreign Minister Sheikh Dr. Mohammad Sabah Al-Salem Al-Sabah, and on the Algerian side by Minister of Foreign Affairs Mourad Medelci.

    Deputy Prime Minister and Foreign Minister Sheikh Dr. Mohammad Sabah Al-Salem Al-Sabah and Medelci signed a memo of understanding in the sector of education and vocational training. The two ministers also signed an executive program for cultural cooperation for 2008-2010. Minister of Information Sheikh Sabah Al-Khaled Al-Hamad Al-Sabah and Medelci signed a cooperation accord.

    An accord for economic and technical cooperation was signed by Minister of Finance Mustafa Al-Shimali and his Algerian counterpart, Karim Djoudi. Both also signed an agreement for averting double taxation and fees' evasion. The ceremony was also attended by Minister of Amiri Diwan Affairs Sheikh Nasser Sabah Al-Ahmad Al-Sabah, senior officials and ranking Algerian counterparts.

  6. #41
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 21 Avril 2008 -- Incontestablement, la personnalité et la stature du président Abdelaziz Bouteflika aura pesé et impressionné trois jours durant ses hôtes koweïtiens qui ont mesuré à juste titre la constance des positions algériennes lorsque ont été évoquées avec l’émir de l’Etat du Koweït Cheikh Sabah Al Ahmad Al Djabar Al Sabah, au cours d’un très long tête-à-tête, les différentes questions arabes, régionales et internationales, où la position de vue commune a débouché sur la mise en place d’«un mécanisme permanent entre les deux ministères des Affaires étrangères».

    Tout comme la relation de confiance et de transparence toujours mise en avant par le président algérien au cours de tous ses entretiens et contacts avec les décideurs koweïtiens, à l’image de cheikh Nacer Al Mohamed Al Ahmad Al Djabar Al Sabah, président du Conseil des ministres et véritable homme fort du pays, a été hautement appréciée. Et ce, au moment où le Koweït, émirat enclavé, subit les influences politico-économiques de ses puissants voisins, l’Iran, l’Arabie saoudite et l’Irak, et traverse une crise politique et institutionnelle sans précédent.

    C’est, donc, dans ce climat délétère que Abdelaziz Bouteflika, en homme d’Etat chevronné, a fait montre de sa diplomatie et de sa courtoisie pour rassurer ses hôtes koweïtiens afin de pérenniser, de consolider et d’amplifier les relations politiques entre les deux pays, surtout pour la partie koweïtienne, encore traumatisée par l’invasion irakienne de l’ère Saddam Hussein et, donc, très prude dans son ouverture, toutes tendances confondues, vers les pays arabes presque frappés d’ostracisme pour certains d’entre eux.

    La chaleur et la qualité des relations personnelles entre Bouteflika et l’émir du Koweït cheikh Al Sabah ont permis de mettre en place des balises à même de concrétiser rapidement cette excellence des relations puisque, dès le mois de juin prochain, la commission mixte algéro-koweïtienne se réunira à Alger, tout comme les hommes d’affaires des deux pays se rencontreront autour d’un forum à la même date pour finaliser les projets en cours ou à venir.

    Dans cette vénalité, les hommes d’affaires koweïtiens ont écouté avec attention les exposés de Chakib Khelil, ministre de l’Energie et des Mines, et de El Hachemi Djaaboub, ministre du Commerce, lors d’une rencontre organisée à la Chambre de commerce de Koweït City, en notant avec bonne surprise les 145 milliards de dollars réservés à la relance économique pour l’année 2007/2008, les huit cents entreprises à privatiser et les 72 zones industrielles où le problème de foncier ne semble plus être une contrainte majeure, selon les dires du ministre du Commerce.

    Il reste comme l’a fait assurément et subtilement fait passer dans ses messages Abdelaziz Bouteflika lors des audiences qu’il a accordées aux trois têtes pensantes de l’économie koweïtienne, à savoir le directeur général du Fonds koweïtien du développement de l’économie arabe, le responsable de l’organisme général de l’investissement ainsi que le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Koweït, que sur les quatre milliers de dollars de fonds arabes investis en Algérie, le Koweït, qui se targue d’être l’un des premiers investisseurs dans le monde, reste en marge.

    Comme à son accoutumée lors de ses visites d’Etat dans des pays sensibles politiquement, porteurs économiquement ou leadership dans différents pôles régionaux, à l’image de la Chine, de l’Iran, du Brésil, de la Russie, et d’autres, ou aujourd’hui du Koweït, Bouteflika, fort de ses réserves de changes et de la solidité économique de son pays, ne se positionne jamais en quémandeur économique, mais plutôt en argentier à même de diversifier, de densifier ses choix stratégiques de partenariat ou de les réfuter quels qu’en soit les secteurs, à l’exemple de l’armement lors de sa rencontre avec Poutine, l’autoroute Est-Ouest avec la Chine, le contentieux avec l’Espagne pour le gaz ou la portion congrue réservée à la France, etc.

    L’exemple le plus probant a été donné par le ministre de l’Energie, Chakib Khelil, qui a appliqué à la lettre «la nouvelle stratégie énergétique de l’Algérie» publiée dans la presse nationale où, sans ambages mais fermement, il a expliqué à ses vis-a-vis koweïtiens que le secteur de l’énergie est certes ouvert en Algérie mais sur la base de la compétitivité, de la transparence puisque soumise aux appels d’offres les plus-disants, sur la base d’un partenariat ou les lois algériennes seront rigoureusement appliquées. Cette intervention résume à elle seule la tonalité voulue et certifiée par Bouteflika dont la démarche pour préserver les intérêts de l’Etat algérien a été la constante de sa politique.

  7. #42
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Quote Originally Posted by Al-khiyal View Post

    Lundi 21 Avril 2008 -- Six accords de coopération ont été signés hier, dans la capitale koweïtienne entre l’Algérie et le Koweït en présence du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, et de l’émir de l’Etat du Koweït, Cheikh Sabah El Ahmed Al Jaber Al Sabah.

    Le premier accord, signé par le ministre des Affaire étrangères, M. Mourad Medelci et cheikh Mohamed Sabah Salem Al Sabah, vice-président du Conseil des ministres et ministre des Affaires étrangères, porte sur un mémorandum d’entente pour la création d’un mécanisme de concertation entre le ministère algérien des Affaires étrangères et son homologue koweïtien.

    Un deuxième accord d’information entre les gouvernements des deux pays a été également signé par M. Medelci et le ministre koweïtien de l’Information, cheikh Sabah Khaled El Ahmed Al Sabah. Les deux pays ont conclu un troisième accord de coopération économique et technique signé par le ministre des Finances, M. Karim Djoudi, et son homologue koweïtien, M. Mustapha Djassem Al Chimali.

    Les deux ministres ont également signé un accord sur la non-double imposition et la prévention de l’évasion fiscale concernant l’impôt sur le revenu. Le cinquième accord portant sur un mémorandum d’entente dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnels, a été signé par M. Medelci et cheikh Mohamed Sabah Salem Al Sabah. Quant au sixième accord, signé par M. Medelci et cheikh Mohamed Sabah Salem Al Sabah, il porte sur le programme exécutif de coopération culturelle entre les deux pays pour la période 2008-2010.

+ Reply to Thread
Page 6 of 11 FirstFirst ... 4 5 6 7 8 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts