+ Reply to Thread
Page 2 of 18 FirstFirst 1 2 3 4 12 ... LastLast
Results 8 to 14 of 126
  1. #8
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Italy earmarks 153,000 euros for water treatment project in Algeria

    June 27, 2007 -- A pilot project in Algeria aimed at reusing purified wastewater in agriculture has been launched under an agreement signed Monday (June 25th) by the Algerian Ministry of Water Resources and representatives of the International Hydrological Programme (IHP) of UNESCO, Liberte reported. The Italian Environment Ministry is contributing 153,000 euros to the project, which concerns the protection of Reghaia Lake (25 kilometres east of Algiers) which is contaminated by industry outside the capital and the water purification plant in Constantine. IHP representative Alice Aureli said that after receiving the results of the feasibility study and the implementation of the project in Algeria, the experience from the reuse of purified water in agriculture could be extended to other Mediterranean countries.


  2. #9
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Samedi 30 juin 2007 -- Un don de 1 million d’euros a été effectué par le ministère italien des Affaires étrangères à l’Algérie, dans le cadre du projet de mise à niveau du Centre national de technologie et consulting (CNTC), a indiqué avant-hier un communiqué de l’ambassade d’Italie en Algérie.

    La réalisation de ce projet a été confiée au groupe italien Soges, en collaboration avec le ministère de l’Industrie. Le projet vise à «renforcer la qualité des services à l’industrie et aux PME-PMI algériennes dans le but d’accroître leur compétitivité sur les marchés, à travers la formation de techniciens, la fourniture d’équipements et la création d’un laboratoire de métrologie», a en outre précisé la même source.

    Le communiqué ajoute que «grâce à ses capacités accrues, le CNTC s’est vu attribuer la certification ISO 9001 pour l’ensemble de ses activités, par DNV France, ainsi que l’accréditation aux normes ISO/IEC 17.025 pour les pesées métrologiques, lors de la clôture de la cérémonie dans le cadre de la manifestation organisée à l’occasion du lancement du projet.


  3. #10
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Mercredi 10 Octobre 2007 -- Les échanges commerciaux algéro-italiens ont atteint, au premier semestre de l'année en cours, un montant de 4,3 milliards d'euros, enregistrant ainsi une légère baisse par rapport à la même période de l'année 2006. Mais cela «ne pourrait être considéré que comme une stabilisation d'un résultat qui avait enregistré une croissance record de 37,4% des exportations italiennes sur le marché algérien», lit-on dans un communiqué de l'Institut italien pour le commerce extérieur (ICE) à Alger.

    Les exportations italiennes vers l'Algérie demeurent dominées par les produits sidérurgiques qui ont connu une croissance durant cette période estimée à 12%, ce qui représente 165 millions d'euros, suivis très largement par les produits énergétiques et les lubrifiants avec un montant de 59 millions d'euros, les produits alimentaires avec 12 millions, les véhicules automobiles qui, après une baisse pour la même période de l'année 2006, enregistrent une hausse de plus de 22%, soit une valeur globale de 15,8 millions d'euros.

    Contrairement aux importations italiennes, les exportations algériennes vers l'Italie ont enregistré quant à elles «une baisse assez importante durant le premier semestre 2007, elles sont de l'ordre de 3,5 milliards d'euros. En effet, 98,2% des exportations représentent l'achat de gaz naturel et de produits pétroliers», ce qui laisse une marge très infime aux produits hors hydrocarbures. Cette situation a permis d'équilibrer la balance des échanges entre les deux pays. D'après la même source, cette baisse des exportations algériennes vers l'Italie «a permis la baisse du déficit de la balance commerciale italienne qui représente maintenant un montant de 27 milliards [moins 1 milliard par rapport à la période correspondante de l'année 2006]», ajoute la même source.

    Le développement économique entre les deux pays a tendance à s'élargir puisque, au cours des six premiers mois de l'année en cours, «les entreprises italiennes se sont adjugées un montant de plus de 3,5 milliards d'euros de marchés publics à travers les avis d'appels d'offres internationaux», précise le communiqué. Cette situation a permis l'augmentation du nombre des entreprises italiennes implantées en Algérie qui a atteint 125 contre 80 en 2004. Durant le premier semestre 2007, les deux pays ont assisté à des échanges de visites des délégations d'opérateurs économiques dont certains ont participé à des manifestations économiques dans les deux pays. Pour l'année 2008, le bureau de l'ICE d'Alger diversifiera ses activités, et son programme comprendra des formations, des visites de salons spécialisés en Italie, des délégations d'hommes d'affaires italiens, des participations à des foires et des salons en Algérie.


  4. #11
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  5. #12
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  6. #13
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Dimanche 21 Octobre 2007 -- En l’espace de huit mois, les Italiens ont remporté 4 milliards d’euros, soit six milliards de dollars au titre de contrats de partenariat et autres appels d’offres de marché en rapport avec le secteur des travaux publics, l’hydraulique et l’énergie. Les entreprises italiennes semblent avoir été sélectionnées par les autorités pour la qualité de leurs prestations. L’ICE du commerce extérieur rattaché à l’ambassade d’Italie, qui totalise un nombre record d’échanges entre opérateurs des deux pays, n’est pas étranger au “boom” des affaires.


  7. #14
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Mardi 23 octobre 2007 -- L’Institut italien pour le commerce extérieur (ICE) a organisé, hier, dans le cadre des activités de soutien aux entreprises italiennes, une présentation du Desk italien, créé au sein du groupe BNP Paribas en collaboration avec la filiale BNL, en présence de Samuele Porsia, directeur de ICE Algérie.

    Le responsable italien de Desk BNL, M. Umberto Discepolo, a indiqué que l'implantation des banques italiennes ne dépend pas uniquement du gouvernement italien mais plutôt de la volonté des institutions bancaires elles-mêmes qui investissent en fonction de la rentabilité et de l'efficacité du marché. Il ajoute que l'objectif est de présenter aux entreprises italiennes le marché algérien afin d'approfondir les opportunités d'investissement dans différents domaines et même dans le domaine bancaire.

    M. Jérome LE HEC, senior manager KMPG Algérie, a insisté sur la présentation au investisseurs italiens des différentes législations concernant l'investissement et la fiscalité des entreprises afin d'accéder au différents services comme la réglementation des changes, la réévaluation des actifs en exemption d'impôts et aussi la réglementation sur les appels d'offres.

    Notons que l'ICE vise, à travers son bureau d'Alger, à faciliter et assister les entreprises italiennes désireuses de pénétrer le marché algérien et de s'y installer, et ce, par le biais de divers services d'assistance et de conseil.

    Plus concrètement, la promotion des échanges algéro-italiens se matérialise par la participation régulière de l'ICE aux salons et aux foires, par la tenue de séminaires/workshops favorisant les rencontres bilatérales d'acteurs économiques des deux pays, et, enfin, par l'organisation de missions d'opérateurs locaux en Italie contribuant de cette manière à faire connaître le produit "made in Italy" et à favoriser tout type de coopération industrielle et technologique, soit par le biais d'opportunités de joint- venture ou de partenariat.

    A ce titre, et pour la seule année 2006, de nombreuses délégations d'opérateurs algériens ont été invitées par l'ICE pour se rendre aux foires et salons de leurs domaines d'activité, comme par exemple, dans le domaine de la pêche avec le Salon international de la pêche d'Ancône (Rimini), dans le secteur de l'automobile (Mission de Turin), dans le secteur de l'agriculture (Mission en Toscane), dans celui des meubles (Pesaro, Foire de Bari) ou encore dans le secteur des telecommunications par satellite et telemedecine (Salon SATEXPO) pour ne citer que celles-ci...

    Durant les six premiers mois de l'année en cours, l'Algérie a exporté vers l'Italie pour 3,5 milliards d'euros, en baisse de 21,8% par rapport à la même période de 2006, ajoute l'ICE, en soulignant que le gaz naturel et les produits pétroliers ont représenté 98,2% de ces exportations. La même source indique que les exportations italiennes vers l'Algérie ont, quant à elles, connu un bond record de 37,4%.


Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts