+ Reply to Thread
Results 1 to 7 of 7
  1. #1
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    France's St-Gobain purchases CM Gypso

    PARIS (AFX) - Building materials maker St-Gobain said it has acquired two South African industrial mortar companies, TAC and Tylon, and has agreed to buy insulation producer Owens-Corning South Africa in a move that is awaiting approval from competition authorities.

    It also said it has bought an Algerian gypsum company, CM Gypso; a 61.2 pct stake in Turkish insulation producer Izocam in a joint move with local partner Alghanim; and the Argentine industrial mortar company Iggam.

    St-Gobain and Alghanim will make a public offer for the remaining shares of Izocam.

    It did not disclose financial details, but said the six companies' total sales are more than 230 million euro per year.

    France's St-Gobain purchases CM Gypso

  2. #2
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    dimanche 21 janvier 2007 - - Le groupe Saint-Gobain vient d’annoncer dans le cadre du développement de ses activités dans les pays émergents, avoir effectué six acquisitions au cours des dernières semaines dont une en Algérie. Ces opérations concernent «les mortiers industriels, l’isolation et le gypse», et représentent au total «un chiffre d’affaires supérieur à 230 millions d’euros», selon le communiqué publié par le groupe jeudi dernier.

    Saint-Gobain est un producteur de matériaux à forts contenus technologiques et un prestataire de services associés à ces matériaux. En Algérie, le groupe français a annoncé avoir acquis 66 % du capital de la société algérienne CM Gypso, qui a son siège à Bouira.

    Cette société possède deux carrières qui, selon les prévisions, devraient contenir plus de 40 millions de tonnes de gypse. Elle est par ailleurs idéalement située pour desservir deux grandes villes comme Alger et Constantine, qui représentent 75 % du marché national des plâtres.

    Pour son développement en Algérie, Saint-Gobain prévoit de construire une unité de 220 000 tonnes pour la production d’une gamme de plâtres. Outre l’Algérie, le groupe poursuit son extension en Afrique à travers l’acquisition en Afrique du Sud des sociétés TAC et Tylon, leaders des mortiers industriels de pose de carrelage, et la conclusion d’un accord en vue de l’acquisition de la société Owens-Corning South Africa (isolation).

    En Turquie, Saint-Gobain et son partenaire Alghanim ont pris conjointement le contrôle de la société Izocam (isolation), après avoir acquis ensemble la majorité (61,2 %) des titres de la société. Une OPA va être lancée à la Bourse d’Istanbul sur le capital restant.

    Enfin, en Argentine, Saint-Gobain a acquis la société Iggam, spécialiste des mortiers industriels et des plâtres. Le groupe français est présent dans une cinquantaine de pays à travers le monde.

    Le français Saint-Gobain majoritaire dans le capital de la société algérienne CM Gypso

  3. #3
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Le groupe français Saint Gobain veut renforcer sa présence en Algérie


    Samedi 14 Juillet 2007 -- Le groupe Saint Gobain, une multinationale française spécialisée dans la transformation du verre, a pu convaincre les responsables de la BEA, principal créancier de la Sovest en cessation de paiement, pour la cession définitive de cette PME. Selon des sources crédibles, proches du dossier, les négociations entre les deux parties sont arrivées au stade de finalisation de la vente des actifs. Ces mêmes sources précisent que l’unité sera cédée au groupe Saint Gobain pour une valeur de 100 milliards de centimes.

    Au départ, en créant cet établissement public à caractère industriel et commercial (Epic), la Sovest, les pouvoirs publics cherchaient à doter la région steppique d’un tissu industriel à même de participer au développement socioéconomique de ces contrées à la fois rurales et frontalières. Ainsi, en 1989, cette PME de transformation du verre, appartenant au groupe Onava et implantée dans la région d’El Ma Labiod, à 30 kilomètres de la ville de Tébessa, a été créée et l’usine réceptionnée.

    Pour atout, elle devrait bénéficier d’une forte demande sur ses éventuels produits et de la présence à proximité de gigantesques carrières de sables blancs (gré) en guide de matière première pour la production du verre fondu. Cette Sovest avait tout pour réussir. Un important patrimoine industriel (machines de fromage, outillages et appareillages sophistiqués) et un personnel qualifié qui a subi une formation en Italie. Le tout pour un coût global de réalisation de l’infrastructure estimé à 200 milliards de centimes.

    Un investissement jugé lors des études technico-économiques du projet largement amortissable avec une capacité de production de 200 tonnes par jour de verre fondu pour la fabrication des bouteilles pour l’agroalimentaire, boissons gazeuses et même pour les boissons alcoolisées. Malgré ces facteurs plaidant pour un franc succès, l’unité n’a pas démarré et la production n’a pas vu le jour. Les 140 employés (toutes catégories confondues), dont 50 agents de gardiennage, servaient à l’entretien de l’appareillage seulement, durant plus de 18 ans.

    Cet état des lieux, où l’exploitation et la gestion sont mises en veilleuse, ne pouvait que se répercuter négativement sur la santé financière de l’entreprise. Elle connaîtra au fil des ans l’aggravation du déséquilibre financier à cause d’une pratique qui a fait d’une entreprise économique une simple caisse de dépenses pour ne pas dire de paiement de salaires sans contrepartie productive.

    Face aux résultats nuls d’exploitation, les responsables assistaient, sans broncher, à l’envol des charges de toute nature. Ce déséquilibre n’est pas causé uniquement par les salaires mais aussi par le poids des charges de stockage de la matière première acquise non transformée. Au début de l’an 2000, ce fut à la BEA de prendre en charge l’entreprise en matière des salaires et des fonds de roulement destinés au strict minimum de fonctionnement. Ce goulot d’étranglement a fini par asphyxier Sovest en cessation de paiement.

    Pour faire face à cette situation catastrophique, l’entreprise a été hypothéquée par le principal créancier, la BEA. Cette dernière, afin de recouvrir ses droits et, peut-être, remettre l’entreprise sur la voie du redressement, a ouvert les portes aux partenaires locaux et étrangers pour le démarrage de l’unité. Seulement, tous les essais ont échoué jusqu’à ce jour. En effet, cette fois-ci, il est question d’un repreneur sérieux. Le groupe Saint Gobain, en l’occurrence.

    Last edited by Guest 123; 3rd December 2007 at 02:46.

  4. #4
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Mardi 27 novembre 2007 -- St-Gobain veut renforcer sa présence en Algérie. Le directeur du pôle de produits pour la construction, Claude Imauven, est attendu dimanche prochain à Alger. L'objectif de cette visite est de lancer officiellement les activités de Placo, la filiale locale du groupe français, leader mondial dans la production, la transformation et la distribution de matériaux (verre, fonte, plastique, abrasifs...).

    Ce lancement intervient deux mois après la concrétisation, début octobre, du rachat par St-Gobain de l'entreprise publique de plâtre et dérivés de Ouled Djellal, dans la wilaya de Biskra. Cette acquisition a été approuvée par le Conseil des participations de l'Etat (CPE) le 3 septembre dernier. Montant du rachat: près de 9 millions de dollars, selon une source sûre.

    Numéro un mondial de la plaque de plâtre, le groupe français veut produire directement en Algérie. St-Gobain compte profiter du contexte actuel favorable à l'industrie du bâtiment, un secteur en plein essor, avec la construction de plus d'un million de logements entre 2004 et 2009.

    Les projets de construction de nouvelles villes et des centres d'affaires attirent également les groupes spécialisés dans les matériaux de construction.

    Les promoteurs immobiliers arabes du Golfe, comme Eamar et Al-Qudra, comptent réaliser d'importants ensembles immobiliers à Alger et dans les autres grandes villes. Et selon les spécialistes, la plaque de plâtre a beaucoup d'avenir en Algérie, où ce produit reste peu utilisé, contrairement aux pays développés. La plaque de plâtre sert notamment pour les séparations à l'intérieur des logements, des administrations et des centres commerciaux. Légère et facile à utiliser, elle permet aux entrepreneurs de gagner du temps dans la réalisation et d'alléger les constructions.

    Outre St-Gobain, le groupe français Lafarge a entamé des investissements avec Cosider pour la production près d'Alger de la plaque de plâtre. L'allemand Knauf s'est emparé, il y a plus d'une année, de l'entreprise publique Fleuris basée à Oran pour produire et commercialiser la plaque de plâtre. La société allemande a annoncé des investissements de plusieurs millions d'euros pour moderniser la société Fleuris.


  5. #5
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Lundi 3 décembre 2007 -- Leader mondial dans le marché de l’habitat et des produits pour la construction et présent dans 55 pays à travers le monde, le groupe français Saint-Gobain vient de franchir le premier pas d’une stratégie d’implantation et d’extension durable en Algérie.

    L’acquisition de deux entreprises nationales dont la dernière en date est l’Entreprise de plâtre et dérivés (EPD) d’Ouled Djellal «est une étape importante dans notre développement international», a déclaré M. Claude Imauven, directeur du pôle produits pour la construction lors d’une conférence de presse animée hier à Alger.

    Jusque-là, le groupe français a été présent en Algérie à travers des flux commerciaux, mais «nous aurons désormais une implantation industrielle que nous espérons durable», a-t-il souligné. Saint-Gobain a racheté la totalité des parts d’EPD pour un montant de 8,89 millions de dollars par une transaction qui a été validée par le gouvernement le 3 septembre dernier.

    Outre la remise en état de la carrière et l’aménagement architectural de l’usine, le groupe français prévoit une amélioration de l’outil de production et un doublement des capacités de production qui passeront de 30 000 ou 50 000 tonnes à 120 000 tonnes à l’horizon 2010, selon M. Hassan Dahmoun, directeur général de Saint-Gobain Algérie.

    Par ailleurs, les effectifs de l’entreprise vont également augmenter en fonction des extensions et des investissements opérés, a-t-il précisé. Le recrutement des compétences algériennes en fonction des besoins exprimés sera par ailleurs privilégié au même titre que la formation de la main-d’œuvre puisque le groupe a annoncé qu’il ouvrira un centre de formation à Ouled Djellal à partir de 2008 pour former les artisans.

    L’objectif du groupe sera, dans un premier temps, axé sur la production locale pour répondre aux besoins du marché national exprimés par une demande croissante en matériaux de construction, avant de se tourner éventuellement vers l’exportation, même si de l’avis de M. Imauven, les produits tels le gypse et les plaques de plâtre ne s’exportent pas facilement.

    Dans ce cadre, M. Jean-Marie Vaissaire, directeur général des activités gypse a indiqué que «l’ambition du groupe est de transformer le marché algérien en développant de nouveaux plâtres plus faciles et plus rapides à poser. Il s’agit également de créer un marché pour la plaque de plâtre et de développer ses applications dans le marché de l’habitat».

    C’est en apportant des produits plus faciles à l’emploi que «nous pourrons attirer plus facilement la main-d’œuvre». Mais Saint-Gobain n’envisage pas de rester cantonné au marché du plâtre et compte bien profiter des avantages comparatifs de l’Algérie comme le faible coût de l’énergie et de la main-d’œuvre pour se développer dans d’autres segments dans lesquels elle est spécialisée comme les solutions d’isolation et les mortiers industriels, a souligné M. Imauven, en précisant par ailleurs qu’à travers ses avantages, l’Algérie «offre un intérêt certain notamment dans le domaine du verre».

    Outre l’entreprise d’Ouled Djellal, Saint-Gobain a acquis 66 % du capital de la société CM Gypso de Bouira où il prévoit de construire une unité de 220 000 tonnes pour la production d’une gamme de plâtres. Il le fera, selon M. Imauven, dès que le marché algérien le nécessitera.

    Pour l’heure, le groupe prévoit que l’exploitation à partir de la carrière de Bouira débutera à partir du printemps 2008, alors qu’une éventuelle extension interviendrait ultérieurement. Le représentant du groupe français a assuré que ce dernier «investira là où la croissance le justifie» et l’Algérie «qui va avoir besoin de beaucoup de capacités», représente un marché «à très fort potentiel», a-t-il noté.

    Les deux acquisitions de Saint-Gobain ne sont que «la première pierre» à l’édifice qu’il envisage d’y bâtir, notamment de travers d’autres acquisitions.


  6. #6
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Lundi 3 Décembre 2007 -- Le P-DG du pôle produits pour la construction du groupe français, M. Claude Imauven, a, dans une conférence de presse animée hier à l’hôtel Sheraton, dévoilé les grandes lignes du projet du groupe dans le marché de la construction en Algérie. «Un marché très prometteur», selon le conférencier. «L’acquisition est un premier pas pour une présence plus significative dans le domaine du gypse et du plâtre», a déclaré M. Imauven dont l’ambition est d’engager des actions de longue durée en Algérie. Il s’agit aussi d’accroître les capacités de production afin de répondre aux besoins du marché national, d’abord, avant de passer à l’exportation.

    «Notre priorité absolue est de consolider notre présence sur le plâtre», a encore avancé M. Imauven dont le groupe a acquis 66% du capital de l’entreprise de plâtre et dérivés (EPD) de Ouled Djellal dans la wilaya de Biskra via sa filiale BPB Placo pour un montant de 889 millions de dollars. «C’est un cas d’investissement direct en Algérie qui consiste à racheter des gisements existants. Nous voulons réaliser dans le futur d’autres acquisitions pour un meilleur maillage», a expliqué M. Imauven, dont l’objectif à travers une telle opération est d’améliorer la qualité au service de la construction avant de passer à la technologie sèche (utilisation des plaques de plâtre).

    Et ce, en jouant sur l’outil de production à travers notamment le développement de la formation. Un centre de formation spécialisé sera d’ailleurs lancé à Ouled Djellal en 2008, selon le responsable du groupe en Algérie, M. Hassen Dahmoun. Cette structure aura pour vocation la formation et la qualification du personnel et des artisans relevant de cette filière pour les initier aux nouvelles techniques du domaine.

    «Apporter des produits plus faciles d’emploi nous permettra d’attirer plus facilement une main-d’œuvre», a tenu à préciser M. Imauven. Le groupe, qui compte doubler la production, projette également d’augmenter la main-d’œuvre en lançant un programme de recrutement au niveau local. «Nous favoriserons les recrutements locaux à tous les niveaux même les plus élevés», a noté M. Dahmoun. Lequel a également annoncé l’engagement de procédures de sécurité, d’hygiène et de protection de l’environnement.

    En ce qui concerne l’unité de Bouira (la société algérienne CM Gypso), l’exploitation du gypse commencera au deuxième trimestre 2008. Pour rappel, cette société possède deux carrières, qui, selon les prévisions, devraient contenir plus de 40 millions de tonnes de gypse.

    A titre indicatif, Saint-Gobain est présent dans 55 pays. Il consolide ses positions dans les pays émergents «où la croissance est forte», comme l’a souligné hier M. Imauven qui aura au cours de sa visite en Algérie une série de rencontres avec les responsables politiques et les décideurs économiques.


  7. #7
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Merouane Mokdad :


    Lundi 30 Mai 2011 -- Alver, une filiale du groupe industriel des verres et abrasifs (ENAVA), a été cédée à 100% au groupe français Saint‑Gobain. Le contrat a été finalisé à la faveur de la tenue à Alger du Forum de partenariat algéro‑français. «Oui, c’est une privatisation à 100% décidée par les pouvoirs publics. Alver appartient désormais à Saint Gobain. Les salariés seront maintenus selon des engagements et un cahier de charges bien scellés. Les intérêts des travailleurs seront préservés», nous a déclaré Abdallah Henni, directeur général du groupe Enava. M. Henni a refusé de dévoiler le montant de l’acquisition par le groupe français d’Enava. «Il appartient aux pouvoirs publics de le faire», a‑t‑dit. Comme il n’a pas voulu donner d’indication sur les raisons du non‑respect par ces mêmes pouvoirs publics de la règle des 51/49 relative au partenariat en Algérie. Selon lui, l’Algérie importe de 60 à 70% de ses besoins en verre. «Ce partenariat permettra un gain de devises. C’est un acquis pour le pays. À travers le résultat que fera l’entreprise, l’État sera bénéficiaire avec l’imposition, les IBS, etc. Il y a aura aussi un transfert de savoir‑faire. Et le personnel algérien va se former davantage dans un métier sensible. C’est un acquis pour la main d’œuvre algérienne», a précisé Abdallah Henni. Selon lui, les entreprises marocaines, tunisiennes et égyptiennes ont déjà traversé ce genre de parcours. «Et nous importons des produits d’Égypte, de Tunisie et du Maroc. Il faut voir ce produit. Par rapport aux potentialités du pays, il est temps de réagir à travers une première expérience dans le genre. Rien n’empêchera que d’autres sociétés dans le cadre du partenariat permettent de développer l’industrie du verre en Algérie», a‑t‑il insisté. Alver-Saint‑Gobain Algérie a inscrit dans son plan d’action de passer à l’exportation. «La tendance sera inversée dans les cinq années à venir. Alver‑Saint‑Gobain exportera vers les pays méditerranéens et peut‑être ailleurs. Compte‑tenu de la notoriété de l’entreprise, nous n’avons pas de doute», a précisé Abdallah Henni.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts