+ Reply to Thread
Page 13 of 71 FirstFirst ... 3 11 12 13 14 15 23 63 ... LastLast
Results 85 to 91 of 492
  1. #85
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  2. #86
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 16 janvier 2008 -- Les travaux de réalisation du projet d'électrification de la ligne ferroviaire Thénia/Tizi-Ouzou n'ont pas démarré à la date prévue c'est-à-dire au courant de la semaine dernière pour des considérations liées à la sécurisation dudit chantier, apprend-on. Selon notre source, les services de sécurité, compte tenu du contexte sécuritaire, ont demandé de repousser la date de lancement de ce projet pour cette semaine.

    L'électrification de cette ligne ferroviaire, longue de 64 km, qui permettra aux trains de rouler à 160 km/h et ramener la durée de cette liaison par chemin de fer à 30 minutes, va coûter 450 millions d'euros et sera réalisée, dans un délai de 30 mois, par un consortium international composé des entreprises: Texeira Duarte (Portugal), ETRHB (Algérie), Ozgun (Turquie) et Enyse (Espagne).

    Ledit projet fait partie du grand projet de modernisation du réseau ferré national pour lequel l'Etat a dégagé 500 milliards de DA pour sa modernisation, prévue pour l'horizon 2010.

  3. #87
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 16 janvier 2008 -- Une soixantaine de maisons sera désormais détruite dans les localités de Oued Nil et Sarouel, dans la commune d'El-Bouni. Ces habitations sont situées dans le couloir devant servir de base au dédoublement de la voie ferrée Annaba -Ramdane Djamel sur une distance de 8 km. Un projet qui avait été retardé pour le lancement des travaux, prévu en 1994. Depuis, il y avait eu reprise des études et après le lancement des travaux en 2006, des problèmes ont surgi mettant en évidence l'inadéquation de l'étude précédente avec l'urbanisation des lieux soumis à la traversée de la voie nouvelle. Par conséquent, des incidences financières seront générées par les nouvelles modifications du tracé, induites par les nouvelles études.

    Ainsi, la double voie de chemin de fer devant relier Annaba à Ramdane Djamel, dans le cadre du développement de la rocade ferroviaire nord, s'étend sur 96 km et devant permettre une circulation à 160 km/h. Ce projet s'inscrit dans le cadre du programme complémentaire de soutien à la croissance, initié par le président de la République M. Abdelaziz Bouteflika. L'exécution de ce projet confié à un groupement d'entreprises algéro-espagnol (OHL-Infrarail) a déjà été lancée le 4 décembre 2006 et permettra d'améliorer la performance des chemins de fer dans ses aspects, débit, trafic, sécurité, conditions d'exploitation et de parcours...

    Concernant l'investissement, ce projet coûtera globalement la somme de 26 millions de dinars qui couvrent les frais des études, maîtrise de l'ouvrage des bâtiments et génie civil, en plus d'autres financements sont prévus pour l'électrification et la signalisation de la ligne Annaba - Ramdane Djamel. Le suivi et la maîtrise d'oeuvre sont cependant confiés à un bureau d'études portugais. La ligne sera à cet effet opérationnelle à partir de février 2010.

  4. #88
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 17 Janvier 2008 -- La ligne ferroviaire Aïn M'lila-Tébessa sera réceptionnée au mois de juin et exploitée à partir de septembre prochain, a indiqué hier le ministre des Transports, M. Mohamed Maghlaoui, qui effectue une visite de travail dans la wilaya d'Oum-El-Bouaghi. En visitant des ateliers de pose de rails de cette voie ferroviaire, le ministre a appelé à l’intensification de la cadence du travail par le recours au système de roulement des équipes “deux fois huit ou, même, trois fois huit pour réceptionner à temps ce projet” qui mobilise 17 milliards de DA. M. Maghlaoui a estimé que les responsables du projet “assumeront les conséquences du retard” de ce grand projet, estimant qu' “aucun motif ne sera accepté pour justifier le retard d’un projet qui a atteint en décembre passé un taux d’avancement de 80,61 %”.

    Au chef- lieu de wilaya, le ministre a inauguré le nouveau siège de la direction des transports et exprimé sa satisfaction quant à la qualité des travaux réalisés. Il a appelé, à ce propos, les responsables des projets à tenir compte de la norme qualité dans toutes les réalisations du secteur. Le ministre a ensuite inauguré une passerelle pour piétons à la sortie est de la ville, avant d’inspecter un projet d’ouvrage d’art dans la ville de Aïn Beïda où il a également inauguré un centre d’examen de candidats au permis de conduire aménagé pour 30 millions DA.

  5. #89
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 19 janvier 2008 -- Le wali vient enfin de donner son accord au nouveau tracé de la voie ferrée devant relier Relizane à Tiaret jusqu'à Tissemsilt. En effet, rejeté à maintes reprises, le tracé a été revu et corrigé en fonction des nombreuses réserves émises par le wali de la wilaya lors de plusieurs rencontres avec les représentants du bureau d'études austro-allemand et les cadres de la Société nationale de transport ferroviaire (SNTF).

    Pour rappel, le tracé intra-muros de la voie ferrée devant traverser la ville de tiaret a fait l'objet de plusieurs rejets par le premier responsable de la wilaya avant que l'étude ne soit refaite pour épouser la nouvelle configuration de la capitale de la wilaya et notamment les giga-projets en cours de réalisation à l'exemple du port sec, le marché de gros des fruits et légumes et la raffinerie de pétrole par lesquels la voie ferrée doit absolument passer selon le wali de la wilaya. Pendant très longtemps relégué au dernier rang des priorités en matière de développement, le rail et le rôle capital qu'il pourrait jouer dans l'essor socio-économique mais aussi le désenclavement de la région demeure le fer de lance des autorités de la wilaya qui semblent, enfin, s'engager sur «la bonne voie».

    Le chemin de fer en voie large, véritable locomotive du développement tous azimuts, doit relier Relizane à Tiaret jusqu'à la capitale de l'Ouarsenis Tissemsilt. La réalisation de cette ligne est perçue par les autorités centrales comme un «passage obligé» en prévision de la construction de la prochaine raffinerie de pétrole à Tiaret. La deuxième voie ferrée devrait, quant à elle, desservir une bonne partie des Hauts Plateaux de l'Ouest puisque la nouvelle voie doit relier Saïda à Aïn Ouessera, dans la wilaya de Djelfa, en passant par Tiaret et Tissemsilt.

    Le développement du rail à Tiaret devrait avoir des conséquences non encore mesurables sur tout le développement socio-économique de la wilaya occupant une position stratégique de par son statut de ville tampon entre l'Est et l'Ouest et en même temps porte du Sahara.

  6. #90
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 19 janvier 2008 -- La société nationale du transport ferroviaire (SNTF) envisage de lancer, en février prochain, une cinquième navette qui reliera Oran et Alger. Selon le directeur régional chargé du département commercial à la SNTF d’Oran, M. Ben Bouazza, la décision de lancer une nouvelle liaison ferroviaire entre les deux principales villes du pays répond au souci de satisfaire la demande qui est importante. Cette ligne de 450 km a bénéficié ces deux dernières années de plusieurs travaux d’aménagements des structures d’accueil et de rénovation des installations et des équipements qui la longent. Il s’agit du doublement de la voie à partir de Oued Tlélat (Oran), en passant par les gares de Mohammedia (Mascara), de Yellel (Relizane) et de Oued Sly (Chlef). Les tronçons Relizane-Chlef et Aïn Defla-Blida seront également doublés. Hormis la ligne Mascara-Mohammedia- Sidi Bel Abbès, par Oued Tlétat, une reprise du trafic vers le Sud est également prévue en juin prochain sur la ligne Mecheria-Béchar et, dans un proche avenir, la frontière marocaine, à partir de la gare de Tlemcen, sera également renforcée. Pour ce qui de la reprise des trains de nuit sur la ligne Oran-Alger, cette éventualité a été abandonnée par la SNTF.

    Nouvelle tarification

    Cependant, celle-ci assure durant ces trois dernières années, de nouvelles navettes Oran-Alger en 4 h 30 au lieu de 8 h, en attendant la création de Lignes à Grande vitesse (LVG) à l’horizon 2010. Oran ne sera alors plus qu’a 2 h 40 d’Alger. Pour atteindre ses objectifs, la SNTF qui a bénéficié en 2007 d’une rallonge de 500 milliards de dinars, prévoit dans les deux prochaines années de doubler le volume de transport de voyageurs et de marchandises. Elle a, pour cela, élaboré un programme pour l’acquisition de matériels roulants de haut niveau. 30 millions de voyageurs, dont plus de 26 millions en banlieue, ont été transportés l’an dernier. Sur ce bilan, la part sur le réseau ouest est de 4 millions de voyageurs. A titre de rappel, sur le trajet Oran-Alger, la société nationale applique depuis octobre dernier une nouvelle tarification sur le prix du billet. Ainsi, le prix du billet est passée de 1 200 DA à 1 300 DA pour la première classe et de 900 à 1000 dinars pour la seconde. Les réductions tarifaires sont, quant-elles, toujours maintenues, notamment sur les billets en « aller-retour ».

  7. #91
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 20 janvier 2008 -- Les responsables de l’Agence nationale d’étude et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anisrif) ont procédé à l’ouverture des plis de plusieurs appels d’offres. Pour ce qui est de la nouvelle ligne à double voie électrifiée Oued Tlelat - Tlemcen, quatre soumissions ont été déposées sur les neuf cahiers des charges retirés. Il s’agit du groupement d’entreprises conduit par un chef de file dont Saiti, Desso, MDI ainsi que SNC Lavalin.

    Le deuxième appel d’offres qui concerne la ligne à voie unique sur le tronçon Saïda - Moulay Slissen a vu la soumission de quatre groupements (TPS/Ceto, Esso Obertmayer et Bernard, SNC Lavalin Canada et Maghreb). La dernière opération a concerné l’ouverture des plis pour la fourniture et les travaux d’aménagement et d’installations ferroviaires de la banlieue algéroise. Trois groupements d’entreprises ont soumissionné, il s’agit de SNC Lavalin, Andruy, groupe THC USA, ainsi qu’un groupement composé de six entreprises.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts