+ Reply to Thread
Page 21 of 71 FirstFirst ... 11 19 20 21 22 23 31 ... LastLast
Results 141 to 147 of 492
  1. #141
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Ali Idir :


    Mardi 25 Mars 2008 -- Un groupement de bureaux d'études franco-algérien a décroché un contrat de 40 millions dans les chemins de fer en Algérie, a appris toutsurlalgerie.com auprès de l'Agence nationale des investissements ferroviaires (Anesrif). Le groupement constitué de Secorail (France, chef de file) et de Sotref (Algérie) réalisera dans un délai de 19 mois les études et travaux d'assainissement, de renouvellement du rail, voie et ballast et de protection contre les inondations des lignes ferroviaires entre Mohammadia et Mostaganem et entre Oued-Tinn et Marset El Hadjadj près d'Arzew.

    Par ailleurs, l'Anesrif a choisi le groupement de bureaux d'études constitué par SNC Lavalin (Canada) et Ardanuy (Espagne) pour le contrôle et la surveillance des études et travaux de modernisation et d'électrification de la ligne ferroviaire entre Thenia et Tizi Ouzou. Le montant du contrat avoisine 14 millions d'euros.

    De son coté, le groupement germano-canadien composé de Dessau international (Canada) et Obermeyer et Bernard (Allemagne-Autriche) assurera pour près de 16 millions d'euros le contrôle et la surveillance des études et travaux de la nouvelle ligne ferroviaire à voie unique entre Saida et Moulay Slissen.

    L'Anesrif a également confié à un groupement de bureaux franco-allemand la surveillance et le contrôle des études et travaux de dédoublement de voie et de modernisation de la ligne ferroviaire entre Khemis Miliana et El Affroun. Le groupement est composé de Systra (France, chef de file) et Poyry infra (Allemagne). Montant du contrat : 15 millions d'euros. Par ailleurs, le suivi des travaux de construction de la nouvelle ligne ferroviaire entre Tlemcen et Oued Tlelat près d'Oran a été attribuée au groupement de bureaux d'études TPF Planege (Portugal), Getinsa (Espagne) et Saeti (Algérie) pour près de 25 millions d'euros.

  2. #142
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Ali Idir :


    Mardi 25 Mars 2008 -- Initialement prévue en février 2008, la livraison par Alstom du projet d'électrification du réseau ferroviaire de la banlieue d'Alger est reportée à septembre prochain, a appris toutsurlalgerie.com auprès de sources proches du projet.

    Ce retard est du en très grande partie aux actes de vandalisme qui ont touché la caténaire nouvellement installée dans le cadre de l'électrification du réseau ferroviaire de la banlieue algéroise, selon les mêmes sources. Sur les 350 km de câbles électriques de la caténaire, une cinquantaine de kilomètres ont disparu, volés par la mafia du cuivre. Peu sécurisé, le projet fait le bonheur des voleurs de câbles électriques. « Il y a quasiment des vols chaque nuit. Les voleurs agissent même de jour », affirme un proche du projet.

    Le préjudice du vandalisme est double : retard dans la livraison et hausse du coût du projet. Selon le nouveau planning des travaux, le groupement dirigé par Alstom livrera la partie du projet située entre Alger et Thenia avant juin prochain. L'achèvement des travaux sur la seconde partie, celle située entre Alger et la Chiffa, est programmée pour septembre 2008. La fin des travaux sera suivie d'une nouvelle étape de tests techniques des nouvelles rames électriques qui constitueront le futur RER algérien. Les tests dureront au moins trois mois. Les premiers trains électriques rouleront sur le réseau ferré de la banlieue d'Alger à partir de fin 2008.

  3. #143
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    La Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) a le plaisir d’informer son aimable clientèle de la reprise, le 25 mars 2008, du trafic commercial voyageurs entre Alger et Annaba en optant pour un mode de transport combiné (par route entre Bouira et Alger et par rail entre Bouira et Annaba). Cette mesure, rappelons-le, a été décidée suite à la rupture de la circulation des trains entre Béni Amrane et Lakhdaria depuis le 28 février 2008.

    Les heures de départ et d’arrivée

    sur la rotation Alger-Annaba :

    1- Sur le tronçon Alger-Bouira par bus
    Départ d’Alger à 6h35
    Arrivée à Bouira 8h40

    2- Sur le tronçon Bouira-Annaba par train
    Départ de Bouira à 9h
    Arrivée à Annaba à 15h25

    sur la rotation Annaba-Alger :

    1- Sur le tronçon Annaba-Bouira par train
    Départ d’Annaba à 6h45
    Arrivée à Bouira 13h10

    sur la rotation Alger-Annaba :

    1-Sur le tronçon Bouira-Alger par bus
    Départ de Bouira à 13h30
    Arrivée à Alger à 15h30

  4. #144
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 29 Mars 2007 -- Les ministres des Transports maghrébins discuteront, aujourd’hui à Skhirat (20 km au sud de Rabat), du développement des transports dans l’espace maghrébin, notamment la faisabilité d’un TGV maghrébin, au cours des travaux d’une journée de la 11ème session ministérielle de l’Union du Maghreb arabe (UMA). La 11ème session du Conseil des ministres maghrébins des Transports devra examiner plusieurs points relatifs au développement des différents secteurs des transports dans les pays de la région, ainsi que de la mise en œuvre de la politique maghrébine des transports aériens et terrestres, indique un expert maghrébin. Au menu de cette session figurent notamment le suivi des recommandations de la dernière session de Tunis. Les ministres des Transports maghrébins discuteront, d’autre part, d’un projet de code de la circulation routière maghrébine unifié, de la réalisation d’un TGV (train à grande vitesse) maghrébin, du tracé euro-maghrébin de transport de marchandises, ainsi que des tarifs maghrébins pour le transport de marchandises. Les experts du secteur des transports des pays de l’UMA ont achevé hier à Skhirat leurs travaux avec l’adoption d’un ordre du jour qui sera soumis à la 11ème session des ministres maghrébins des transports.

  5. #145
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 31 mars 2008 -- Dès ce début du 2e trimestre 2008, qui coïncide avec le mois d'avril, la wilaya de Sidi Bel-Abbès, nous indique-t-on, va pouvoir bénéficier d'abord d'une étude, suivie de la pose d'une nouvelle ligne double de chemin de fer de la ville de Oued Tlélat à la frontière marocaine. Cette opération profitera aux communes de Makedra, Aïn El-Berd, Sidi Hamadouche, Sidi Brahim, la ville de Sidi Bel-Abbès, Sidi Lahcen à la sortie nord-ouest et ce, outre les localités de Sidi Khaled, Lamtar, Bedrabine, Hassi Zahana, Benbadis, sur une longueur de 86 km sur les 200 km de cette ligne double.

    Pour le sud de la wilaya, la réalisation, voire la pose d'une nouvelle ligne de chemin de fer aura lieu entre la localité de Moulay Slissen jusqu'à Saïda, soit 61 km dans le territoire de la wilaya de Sidi Bel-Abbès sur une longueur de 120 km. A l'extrême sud de la wilaya, une nouvelle ligne de chemin de fer aura lieu entre Rjem Demmouche jusqu'à la ville de Mécheria dans la wilaya de Naâma, sur une longueur de 140 km dont 39 km dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès. C'est à un partenariat algéro-italien qu'a été confié ledit projet qui avait débuté en 2007, indique la même source. La réception de cette réalisation est prévue durant l'année 2008.

    Par ailleurs, il est prévu la réfection et la réhabilitation de la ligne de chemin de fer entre Tabia et Rjem Demmouche sur 77 km. Cette ligne passe par Sidi Ali Benyoub (ex-Chanzy), Moulay Slissen, Hacaïba, Ras El-Ma. Les travaux ont débuté l'année écoulée. Les délais de réalisation ont été fixés pour l'année 2008. Six gares routières sont également retenues pour l'année en cours dans la wilaya Sidi Bel-Abbès. A noter que ces atouts ont bien des perspectives de développement régional intégré car jusque-là le tracé du chemin de fer implanté par la colonisation avait un objectif d'exploitation et d'exportation des richesses vers la France.

  6. #146
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 31 Mars 2008 -- Afin de moderniser et rénover le parc ferroviaire, plusieurs opérations d'extensions et d'aménagements ont été lancées. Dans ce cadre, les travaux d'aménagement des tracés et de terrassement du projet de la ligne ferroviaire Mecheria-Redjem Demouche (Naâma), préalablement à la pose et fixation des supports en béton et en métal des rails, ont été achevés, apprend-on du groupe Italien "Astaldi" et ses partenaires algériens en charge de l'opération de réalisation.

    A noter que cette ligne ferroviaire doit relier les wilayas de Naâma et Sidi Bel Abbès, via les communes de Mecheria, Labiodh, Tabia et Redjem Demouche, sur 140 km, soutient-on. Cependant, l'opération de transfert des supports en béton à partir de Sidi Bel Abbès vers Mecheria sera, incessamment, lancée dans le but d'assurer la disponibilité de quantités suffisantes en matériaux de construction pour alimenter la tranche sud représentant la plus grande longueur du projet, afin de clôturer l'opération dans les délais impartis, soit avant la fin 2009.

    En parallèle, les travaux de réalisation des ouvrages d'art et autres infrastructures seront achevés prochainement au niveau du tronçon ferroviaire en question. Ce projet, pour lequel une enveloppe financière de 17 milliards de dinars a été consacrée et qui sera livré dans un délai de 22 mois, permettra de promouvoir l'activité de transport des voyageurs et de marchandises, outre son impact quant au désenclavement d'un grand nombre de villages et zones steppiques et rurales. Dans une première phase, les entreprises de réalisation ont procédé à la pose de près de 19.000 tonnes de rails, avant l'opération de fixation qui a enregistré un retard causé par la perturbation dans l'approvisionnement en matériaux importés, explique-t-on de même source.

    Il est à noter que la ligne ferroviaire Mecheria-Redjem Demouche s'inscrit dans le cadre du programme national afférent à la modernisation de la voie ferrée dans sa tranche relative à la réalisation de lignes au niveau des Hauts-Plateaux et du Sud, laquelle dotera la région d'un réseau moderne et plus performant (vitesse, sécurité et gain de temps), indique-t-on. Par ailleurs, la réalisation de la ligne des Hauts-Plateaux et sa liaison avec la ligne du Nord aura un impact significatif en matière de développement socio-économique au niveau des régions traversées, au delà du fait de sa liaison au réseau en cours des exécution dans le cadre de la ligne du Grand Sud, signale la même source. Il y a lieu de signaler que cette ligne augure d'échanges florissants avec les régions du sud en sus du prolongement du réseau ferroviaire desservant le Sud-Ouest à travers la liaison entre Béchar et Tindouf, tout en assurant l'accès à la mine de Ghara Djebilet.

  7. #147
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 1 avril 2008 -- Le train de voyageurs sifflera de nouveau à la gare de Maghnia aujourd'hui (1er avril), et ce après environ 14 ans d'absence, pour relier cette dernière au chef-lieu de wilaya, desservant les localités situées sur l'itinéraire (Sidi Medjahed, Sebra, Zelboun...). Ce n'est pas là un poisson d'avril, c'est une réalité qui a l'air de ravir la population dont le déplacement est fréquent sur Tlemcen où l'administration est concentrée. Le voyage inaugural officiel aura donc lieu aujourd'hui (mardi) en présence des autorités locales et de wilaya. Si cette nouvelle a été subite, après une attente vaine qui s'est éternisée pour le voyageur, elle l'est étrangement aussi pour l'administration des transports qui semble être prise à court tellement les travaux de restauration, désherbage, peinture... s'effectuent depuis seulement le début de semaine d'une manière expéditive.

    Ceci ressort par ailleurs, alors que le 1er voyage est imminent, des propos évasifs d'un élément des services des transports, relatifs au prix du billet aller simple et qui le situe entre 70 DA et 100 DA ! C'est à cause du relief très accidenté de la région qui contraint ainsi le train à emprunter plusieurs ponts et tunnels, ce qui demande énormément de moyens humains et matériels pour assurer la sécurité des voyageurs contre les actes terroristes dans les années 90, que le transport ferroviaire a été carrément suspendu en 1994 (transport transmaghrébin, intérieur et marchandises) pour reprendre peu de temps après mais uniquement pour le transport de marchandises. Alors qu'auparavant le train reliait Maghnia à Oran avec une correspondance vers Alger à Oued Tlélat. Selon les responsables du transport, celui-ci fera uniquement, dans un premier temps, Maghnia-Tlemcen où se fera la correspondance vers Oran et Alger, avec un seul voyage par jour avant d'être doublé dans un proche avenir.

    Pour les étudiants maghnaouis et ceux de la région, c'est là une opportunité qui peut être mise à contribution pour atténuer énormément la tension relative au logement que connaît la résidence universitaire de Tlemcen et ce en prévoyant une navette spéciale dont les départs à partir de Maghnia et Tlemcen seront respectivement à 6h30 et 17h30.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts