+ Reply to Thread
Page 51 of 71 FirstFirst ... 41 49 50 51 52 53 61 ... LastLast
Results 351 to 357 of 492
  1. #351
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Vendredi 9 Octobre 2009 -- Le ministre des Transports, Amar Tou, a révélé que les infrastructures ferroviaires ont été ciblées par 512 actions de dégradation perpétrée par les groupes terroristes durant les années 90. Le ministre a précisé que ces attentats ont mis à genou le secteur du rail en Algérie qui a connu un déficit financier énorme. À titre illustratif, M.Tou a annoncé que les dettes de la SNTF s’élèvent à 54 milliards de dinars. Selon le même ministre qui répondait à une question orale, l’électrification des lignes de chemin de fer, actuellement développée au nord du pays, sera étalée à tout le territoire national à l’occasion du prochain plan quinquennal de relance économique.

  2. #352
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 11 Octobre 2009 -- Faisant un point de conjoncture sur l'état d'avancement du programme de développement du secteur du rail, Abderrahmane Belkadi, le directeur général de l'Agence nationale pour les études et le suivi de la réalisation des infrastructures ferroviaires (ANESRIF), a indiqué à l'APS qu'un total de 16 projets d'envergure sont actuellement en cours et leur taux d'achèvement diffère d'un projet à l'autre. Le premier responsable de l'ANESRIF a cité, en plus de la réalisation des lignes Annaba-Ramdane Djamel, Bouchegouf-Souk Ahras, Sétif-El Gourzi, Thénia-Bordj Bou Arréridj et Thénia-Tizi Ouzou, 12 autres projets actuellement au stade des études. À propos de l'enveloppe financière allouée pour l'ensemble de ces projets inscrits dans le cadre du plan de relance du secteur des chemins de fer, M. Belkadi l'a estimée à 80 milliards de dinars. Concernant les projets achevés, le DG de l'ANESRIF a cité la réalisation des lignes Oued Smar-Gué de Constantine, Mohammadia-Bechar, Aïn Touta-M'sila, Bordj Bou Arréridj-M'sila, Bordj Bou Arréridj-Sétif et Béni Mansour-Béjaïa.

    Au chapitre de l'électrification de la banlieue algéroise en 25.000 volts, achevée respectivement en novembre 2008 pour le tronçon Est et en février 2009 pour le tronçon Ouest, des lignes, pour rappel, mises en service en mars dernier, M. Belkadi a indiqué que la maintenance de ce réseau a été confiée avec une durée de deux années de garantie à un opérateur national, en l'occurrence la Sarl Rail Electric, pour un montant de 393,3 millions de dinars. Quant à la réception des projet achevés, M. Belkadi a fait savoir qu'elle est du ressort de la SNTF. Au plan des perspectives, le même responsable a révélé que plus d'une vingtaine d'avis d'appels d'offres ont été lancés par son établissement ces derniers mois, dont les ouvertures des plis seront effectuées fin octobre et début novembre 2009. Dans les détails, ces plis concernent l'étude et la réalisation de gros projets dont l'électrification des lignes nouvelles Moulay Slissen-Saïda (120 km), Saïda-Tiaret (153 km), Relizane-Tissemsilt (185 km), Tissemsilt-Boughezoul (139 km) et Djelfa-Laghouat (110 km).

    Au chapitre des appels d'offres infructueux, le DG de l'ANESRIF a précisé que son agence compte relancer ces avis, notamment pour le concours national et international d'architecture de la gare centrale du Hamma-Alger, et au volet travaux pour la mise en service des signalisations, télécommunications et énergie de la ligne ferroviaire Annaba-Tébessa. Au plan de l'apport des entreprises et bureaux d'études nationaux, M. Belkadi a souligné que ces derniers soumissionnent en groupement avec les BET et entreprises étrangères lorsqu'il s'agit de marchés complexes et soumissionnent seuls quand il s'agit de projets plus simples. Il a cité l'exemple des établissements nationaux spécialisés tels Infrarail, Erthb, Ifrafer, Seta, Sidem et Setirail. Concernant toujours les projets du rail, Amar Tou, le ministre des Transports, avait déclaré récemment que tous les projets liés au rail inscrits dans le cadre du schéma directeur de développement du secteur pour 2010-2014 seront engagés à temps, soit en 2010, avec une durée de réalisation s'étalant entre 35 et 48 mois. Selon le ministre, une fois réceptionnés selon les délais impartis, à savoir en 2014, ces réalisations permettront d'établir un véritable maillage du réseau ferré. À court terme, M. Tou a indiqué que les projets inscrits à partir de 2005 seront réceptionnés à partir de l'année prochaine.

  3. #353
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 11 Octobre 2009 -- Seize projets d’envergure liés au rail sont en cours de réalisation au niveau du territoire national, selon le directeur général de l’Agence nationale pour les études et le suivi de la réalisation des infrastructures ferroviaires (Anesrif), M. Abderrahmane Belkadi. Ces projets, qui ont atteint des degrés d’avancement divers, concernent notamment la réalisation des lignes Annaba-Ramdane Djamel, Bouchegouf-Souk Ahras, Sétif-El Gourzi, Thenia-Bordj Bou Arreridj et Thenia-Tizi Ouzou, auxquels s’ajoutent douze autres projets qui sont au stade des études, a précisé le même responsable. Globalement, un montant de 80 milliards de dollars est alloué par l’Etat à l’Anesrif pour les projets entrant dans le cadre du plan de relance du secteur des chemins de fer en Algérie, rappelle-t-on. Concernant les projets achevés à ce jour, M. Belkadi a indiqué que les plus importants concernent notamment la construction des lignes Oued Smar-Gué de Constantine, Mohammadia-Béchar, Aïn Touta-M’sila, BBA-M’sila, BBA-Sétif et Beni Mansour-Béjaïa.

    Il s’agit aussi du projet d’électrification de la banlieue algéroise en 25 000 volts, achevé en novembre 2008 pour le tronçon Est et en février 2009 pour le tronçon Ouest, et dont la mise en service s’est effectuée en mars dernier. Pour la question relative à la maintenance des projets réceptionnés, M. Belkadi a fait savoir qu’elle est du ressort de la SNTF à l’exception de celle d’électrification de la banlieue algéroise pour laquelle un contrat de maintenance d’une durée de deux ans (durée de la garantie) a été engagé par Anesrif et attribué à la Sarl Rail Electric (Algérie) pour un montant de 393,3 millions de dinars. Sur un autre plan, M. Belkadi a énuméré plus d’une vingtaine d’avis d’appels d’offres lancés par son établissement ces derniers mois et dont les ouvertures des plis seront effectuées fin octobre et début novembre 2009. Ces plis concernent l’étude et la réalisation de gros projets dont l’électrification des lignes nouvelles Moulay Slissen-Saïda (120 km), Saïda-Tiaret (153 km), Relizane-Tissemsilt (185 km), Tissemsilt-Boughezoul (139 km) et Djelfa-Laghouat (110 km). Par ailleurs, l’Anesrif compte relancer les avis d’appels d’offres déclarés infructueux, au volet études et portant concours national et international d’architecture de la gare centrale du Hamma-Alger, et au volet travaux pour la mise en service des signalisations, télécommunications et énergie de la ligne ferroviaire Annaba-Tebessa.

    Questionné sur la participation des bureaux d’études (BET) et entreprises algériens dans la réalisation de cet important programme, M. Belkadi a indiqué que ces derniers «soumissionnent en groupement avec les BET et entreprises étrangers lorsqu’il s’agit de marchés complexes et soumissionnent seuls quand il s’agit de projets plus simples», citant les établissements algériens Infrarail, ERTHB, IFRAFER, Seta, Sidem et Setirail. Il est à rappeler que le ministre des Transports, M. Amar Tou, avait indiqué récemment que tous les projets liés au rail inscrits dans le cadre du schéma directeur de développement du secteur pour 2010-2014 seront engagés à temps, soit en 2010. Ces projets d’importance dont la durée de réalisation s’étale entre 35 et 48 mois, permettront à terme (en 2014) d’établir un véritable maillage du réseau ferré, avait précisé le ministre, soulignant qu’à partir de 2010, les projets de 2005-2010 seront réceptionnés.

  4. #354
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 12 Octobre 2009 -- La Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) ne propose pas encore d’abonnement pour le train électrifié de la banlieue d’Alger, contrairement à ce qui s’applique avec le train roulant au diesel. Cette situation semble causer quelques désagréments aux usagers du nouveau train électrifié qui sont contraints, lorsque celui-ci est annoncé en gare, de faire la queue pour acquérir le ticket devant des guichets souvent encombrés. La SNTF est donc appelée à prendre en charge les doléances de ses clients afin que l’abonnement souscrit soit valable pour tous les trains.

  5. #355
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 18 Octobre 2009 -- Selon des informations recueillies auprès des services de la direction régionale Ouest de la Société nationale du transport ferroviaire (SNTF), la gare d’Oran sera renforcée par l’arrivée d’un nouvel autorail qui sera mis en service, d’ici le premier trimestre de l’année 2010, sur la desserte Oran-Aïn Témouchent. Pour le moment, les mêmes services indiquent que des travaux d’aménagement de cette ligne sont en cours pour recevoir les équipements de l’autorail. Ce dernier, qui est le quatrième de la série de nouveaux équipements dont a bénéficié la SNTF de la région Ouest, permettra l’amélioration des prestations de service de transport par voie ferrée avec des équipements modernes et adaptés pour les dessertes régionales et des grandes lignes, sachant que les trois autres autorails assurent actuellement la liaison entre Oran et les wilayas de Chlef et Tlemcen. D’autre part, l’on saura de mêmes sources d’information que la société de transport ferroviaire a appliqué plusieurs augmentations des tarifs de son transport, dont la dernière en date, qui est de 20%, a été effectuée en mai 2009. Ceci, dans le but de revaloriser ce type de transport par l’investissement de moyens financiers dans le développement du matériel et autres prestations, soit pour le transport de voyageurs ou de marchandises. Et cela semble porter ses fruits puisque l’entreprise a enregistré une hausse de 9% dans son activité durant les 9 premiers mois de l’année en cours pour le transport de voyageurs et 5% pour le transport de marchandises.

  6. #356
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    NAAMA, Dimanche 1 Novembre 2009 -- Le projet stratégique de la voie ferrée reliant Tabia (Sidi Bel Abbès) et la wilaya de Bechar, via la daïra de Mechria (Naama) sur une distance de 580 km, devra être prêt au voyage d'essai au début du mois de janvier prochain, a affirmé vendredi à Naama le ministre des Transports, M. Amar Tou. ''Cette ligne ferroviaire a été réalisée conformément aux normes techniques modernes, dont l'extension des lignes, devant permettre la rapidité des trains et le raccordement, en un temps record et haute sécurité, le plus grand nombre de villes et localités'' a indiqué le ministre lors d'une séance de travail avec les cadres du secteur au terme de sa visite de travail et d'inspection de trois jours dans la région.

  7. #357
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 8 Novembre 2009 -- Lors de son exposé, avant hier, à Chlef, le ministre des Transports, M. Amar Tou, a exposé les grands axes du schéma directeur de développement du réseau ferroviaire national. Le ministre a précisé que ce schéma rentre dans une stratégie qui se veut une vision globale de la stratégie de développement du secteur des transports ferroviaires qui s'articule sur plusieurs axes de développement. Le ministre a souligné que cette nouvelle stratégie de développement concerne toutes les régions du pays (Nord, Sud, Est et Ouest), ainsi que les Hauts-Plateaux ; il a fait remarquer que des études sont en cours, comme il n'a pas manqué de rappeler l'électrification du réseau. Le ministre a avancé un coût global du programme de développement du secteur ferroviaire pour la période 2010-2014 qui s'élève à 4 297 120 milliards de dinars, soit plus du double du précédent plan quinquennal 2005-2009, qui se chiffre à 1 659 814 milliards de dinars. En outre, le ministre a saisi l'occasion pour annoncer la nouvelle aux responsables et élus locaux de Chlef, quant aux études en cours pour la réalisation du projet de la ligne de chemin de fer Chlef-Tenès. À propos du transport urbain des voyageurs, M. Amar Tou a tenu à rappeler que la wilaya de Chlef figure parmi les sept wilayas qui serons dotées d'une entreprise de transport urbain à l'image de l'ETUSA d'Alger. Par ailleurs, M. Tou a visité le projet de réalisation du quai sud du port de Tenès, avant de se rendre à Sendjess où il a visité le site devant abriter le siége de l'entreprise des transports urbains de Chlef. Rappelons enfin, que le ministre a assisté pendant la matinée au départ du vol inaugural Chlef-Djeddah à destination des Lieux Saints. Ensuite, le ministre s'est rendu à l'hôpital de Sobha (Boukadir) où il s'est enquis de l'état de santé des neuf blessés de l'accident ferroviaire survenu jeudi à la sortie Ouest de Boukadir entre un train des voyageurs en provenance d'Oran et un bus, causant la mort à trois personnes et une vingtaine de blessés.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts