+ Reply to Thread
Page 55 of 71 FirstFirst ... 5 45 53 54 55 56 57 65 ... LastLast
Results 379 to 385 of 492
  1. #379
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    BECHAR, Lundi 22 Février 2010 -- Le projet de la voie ferrée Mecheria-Béchar, sur 335 km, relève de la stratégie nationale de développement du secteur du transport, a déclaré samedi à Bechar le ministre des Transports, Amar Tou. Il constitue une étape "très importante" dans le développement des régions du Sud du pays, a ajouté M. Tou lors de sa visite des différents tronçons de cette voie, dans la wilaya de Béchar, notamment l'axe Beni Ounif-Béchar, dont les 50 derniers km des 135 km de cette liaison, seront livrés à la fin du mois d'avril. Le ministre a en outre estimé que les 10 entreprises publiques sur les 14 entreprises impliquées dans ce grand projet, aux côtés de 2 étrangères et 2 autres privées, ont acquis une expérience suffisante pour mener à bien, à l'avenir, des projets du genre dans d'autres régions du pays.

  2. #380
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    NAAMA, Lundi 22 Février 2010 -- Le ministre des Transports, M. Amar Tou, a affirmé, vendredi à Nâama, que le projet de ligne ferroviaire Sidi Bel-Abbès/Bechar, via Nâama, sur une distance de 580 km , sera opérationnel au début mai prochain. Quelque 530 km de ce projet ont été déjà réalisés, avec une grande technicité, y compris la réalisation des ouvrages et tunnels, a précisé le ministre lors d'une séance de travail avec les responsables des entreprises réalisatrices. Les opérations complémentaires restantes, et qui seront achevées avant fin mars prochain, portent sur quelques soudures et raccordements des tronçons entre les communes de Tabia et Redjem Demouche (wilaya de Sidi Bel Abbès) et une distance de 1,7 km à réaliser sur le territoire de la commune de Ain Sefra (wilaya de Nâama), a ajouté M. Amar Tou.

  3. #381
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    NAAMA, Lundi 22 Février 2010 -- Le ministre des Transports, Amar Tou, a inspecté samedi, lors de la deuxième et dernière journée de sa visite de travail dans la wilaya de Nâama, la tranche sud du projet de la ligne ferroviaire Sidi Bel Abbès-Béchar, traversant les communes de Ain Sefra, Moghrar, Djeniene Bourezeg sur 178 km. Le ministre a inspecté, par voitures ferroviaires, la ligne ferroviaire reliant sur 70 km les villes de Naama et Ain Sefra où il a inspecté les travaux de la tranchée, longue de 1,7 km, dont une partie de 300 m couvertes pour le passage des véhicules vers la route à double voie menant vers la sortie Sud de Ain Sefra.

  4. #382
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 22 Février 2010 -- «Le projet de la voie ferrée Mecheria-Bechar, sur 335 km, relève de la stratégie nationale de développement du secteur du transport», a déclaré samedi à Bechar le ministre des Transports, M. Amar Tou. Il constitue une étape «très importante» dans le développement des régions du sud du pays, a ajouté M. Tou lors de sa visite des différents tronçons de cette voie dans la wilaya de Bechar, notamment l'axe Beni Ounif-Bechar, dont les 50 derniers kilomètres, des 135 km de cette liaison, seront livrés à la fin du mois d’avril prochain. Le ministre a, en outre, estimé que les 10 entreprises publiques sur les 14 impliquées dans ce grand projet, aux côtés de 2 étrangères et des 2 privées, ont acquis une expérience suffisante pour mener à bien, à l’avenir, des projets du genre dans d’autres régions du pays. Pour lui, ce projet est une révolution dans le secteur du transport, de par les mutations qu’il engendrera sur les plans social et économique. Lors de cette visite, Amar Tou s’est enquis du chantier de réalisation d’une nouvelle gare ferroviaire à Beni-Ounif, qui sera réceptionnée à la fin mai prochain, avant de se rendre au chantier de la gare de marchandises et de l'unité de maintenance de Bechar, dont les travaux atteignent un taux d’avancement de 65%. Ces deux dernières réalisations pourront été livrées dans deux mois, selon les précisions fournies au ministre du transport par les responsables en charge de ces chantiers. Le site de la future gare routière de Béchar, d’une capacité de 15 000 voyageurs/jour, a été l’autre étape de la visite ministérielle. Cette infrastructure, dont les travaux ont été entamés en juin 2009 pour un montant de plus de 299 millions de dinars, et qui sera livrée dans 16 mois, s’étend sur une superficie de 159 777 m2 dont 3 320 bâtis. Elle aura deux niveaux, en plus des différentes structures d’accueil et d’embarquement des passagers, et 12 quais permettant l'accueil de 500 bus/jour, a-t-on précisé. Au siège de la nouvelle entreprise de transport urbain (ETU), qui vient d’acquérir un premier quota de 9 bus sur les 30 prévus, le ministre a visité les différentes structures de cette entreprise, dont la création s’inscrit, a souligné M. Tou, au titre des «efforts de l’Etat pour le développement et la promotion du transport public urbain». Le ministre des Transports a présidé, dans la soirée, une séance de travail avec les responsables locaux et les différents partenaires pour débattre de questions liées au développement du secteur à travers la wilaya de Béchar.

  5. #383
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 25 Février 2010 -- Le chantier de dédoublement de la voie ferrée, entre sur le tronçon ville de Chlef Est (wilaya de Chlef) El Attaf-Khemis Miliana (wilaya d’Aïn Defla), sur une longueur de 52 km, vient d’être relancé. Les services de la SNTF ont octroyé le marché à une entreprise chinoise qui a déjà entamé les travaux. La date de livraison est prévue dans 18 mois au lieu de 34 mois prévus préalablement. Il est à noter que ce chantier, qui avait démarré en 2008, s’était arrêté pour des raisons non avancées alors qu’il avait déjà connu un taux d’avancement appréciable. Le deuxième tronçon, Khemis Miliana-El Affroun est également en cours de réalisation. Le dédoublement de la voie ferrée permettra d’améliorer les conditions de transport des voyageurs et de marchandises et à réduire la durée du trajet entre Khemis Miliana et Alger qui sera couvert en moins d’une heure.

  6. #384
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 6 Mars 2010 -- L’information est passée inaperçue lors de la dernière visite du ministre du Transport, Amar Tou, lorsqu’il avait exposé en juin dernier à Témouchent le programme de maillage du pays par rail au titre du quinquennal. Ainsi, c’est un avis d’appel d’offre national et international, mis en ligne sur Internet par l’Agence Nationale d’Études et de Suivi de la Réalisation des Investissements Ferroviaires (ANESRIF), qui en fait état. Cet appel concerne précisément l’étude d’une ligne ferroviaire électrifiée de 85 km entre Ghazaouet et Béni Saf pour une exploitation à 160 km/h. Voilà qui ouvre de nouvelles perspectives pour le développement de Béni-Saf comme de la wilaya de Témouchent avec sa mise en relation avec le port commercial de Ghazaouet, une infrastructure appelée également à desservir la future zone industrielle de Sonatrach. Par ailleurs, un autre avis d’appel invite les bureaux d’étude à soumettre pour une étude de raccordement de la ville de Béni Saf au réseau ferroviaire national via Aïn Témouchent. Cette étude concerne la réalisation d’une gare à Béni Saf. De même, un autre avis d’appel a été émis le 8 février pour une étude relative à l’électrification en 52Kv/50Hz de la ligne ferroviaire entre Sénia et Aïn Témouchent à 160 km/h, ce qui complétera les travaux de modernisation qui vont incessamment être lancés sur cette ligne par le renouvellement des voies et du ballast. On sait enfin, comme cela a été annoncé dans ces mêmes colonnes, qu’une nouvelle ligne électrifiée reliant Aïn Témouchent à Sidi Bel Abbes sur 60 km est en projet. Au total, Témouchent devrait disposer au terme du quinquennal d’un réseau 215 km, ce qui triplera la longueur du réseau actuel.

  7. #385
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 16 Mars 2010 -- L'extension de la voie ferrée Oued Aïssi Tizi-Ouzou sera mise en service au plus tard en juin prochain, apprend-on auprès de la direction locale des transports. Il est le dernier délai selon notre source après plusieurs reports dus essentiellement aux oppositions de riverains au passage du tracé de cette liaison ferroviaire de 14 km durant ces dernières années alors qu'en fin des années 90 le projet était confronté au manque de financement. Ce tronçon devrait coûter un peu plus de 13 milliards de dinars et sa mise en service permettra une première exploitation d'un train urbain depuis le port sec de la zone industrielle Aïssat Idir jusqu'à la ville des genêts pour limiter le flux de transporteurs de voyageurs des communes de tout le flanc Est de la wilaya. Signalons par ailleurs que ce tronçon ferroviaire sera électrifié dans le cadre de la modernisation de la ligne Tizi-Ouzou/Thénia, dont les travaux ont été lancés par un groupement d'entreprises étrangères récemment pour un montant de 42 milliards de dinars.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts