+ Reply to Thread
Page 61 of 71 FirstFirst ... 11 51 59 60 61 62 63 ... LastLast
Results 421 to 427 of 492
  1. #421
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Riyad Hamadi :


    Samedi 15 Mai 2010 -- Le trafic ferroviaire était de nouveau paralysé samedi en début de matinée par la grève des cheminots entamée il y a huit jours et malgré la décision du tribunal de Sidi M'hamed d'Alger ordonnant la reprise du travail et les appels au gel de la grève lancés par le secrétaire général de l'UGTA, Abdelmadjid Sidi Said. À la gare d'Agha au centre d'Alger, aucun train ne circule et les guichets sont fermés. Les rares voyageurs qui s'approchent de la gare rebroussent toute suite chemin. Deux agents de sécurité surveillent les lieux. "La grève se poursuit, il n'y a aucun train", affirme l'un deux. M. Sidi Said, qui avait apporté son soutien aux grévistes, a réitéré vendredi son appel aux cheminots à geler leur grève pour permettre à leurs représentants de "favoriser la négociation dans la sérénité". Cet appel a été lancé à l'issue d'une rencontre avec les représentants de la Fédération nationale des cheminots et de la base syndicale. "La reprise du travail se fera le samedi 15 mai", a-t-il dit. L'UGTA a pris en charge les doléances des cheminots qui réclament des augmentations de salaires.

  2. #422
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 15 Mai 2010 -- Le ministre des Transports Amar Tou a déclaré, samedi 15 mai, que les cheminots de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), en grève depuis une semaine, devraient reprendre le travail "immédiatement", selon l'agence APS. "Le travail devrait reprendre immédiatement et instruction a été donnée à la SNTF d'engager des discussions sérieuses avec le syndicat pour négocier la convention de branche qui permettra à la SNTF de travailler comme les autres secteurs", a déclaré M. Tou à la presse en marge d'une visite sur un chantier d'Alger. Les cheminots exigent des augmentations de salaire de 20% à 23% prévues par les conventions de branches signées début mai et touchant une vingtaine de secteurs économiques. La SNTF "n'a pas les moyens financiers nécessaires. La masse salariale est supérieure au chiffre d'affaire, mais comme c'est un service public par excellence, il doit être traité de manière spécifique", a dit le ministre. Une "solution transitoire" sera trouvée, a-t-il ajouté. La direction de la SNTF estime ne pas pouvoir satisfaire les revendications en raison de la situation financière de l'entreprise. Une augmentation de 16% avait été accordée aux salariés en 2009. Le Tribunal de Sidi M'hamed d'Alger a ordonné mercredi "l'arrêt du mouvement de grève" et la "reprise immédiate du travail", selon la SNTF. Mais un responsable de la SNTF avait déclaré samedi à l'AFP que "la situation n'avait pas évolué". Le secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algérien (UGTA), Abdelmadjid Sidi Said, qui a apporté son soutien aux grévistes, a réitéré vendredi son appel aux cheminots à geler leur grève pour permettre à leurs représentants de "favoriser la négociation dans la sérénité", a rapporté l'agence APS. Mercredi, la Fédération nationale des cheminots, affiliée au syndicat UGTA, avait également appelé les cheminots "à reprendre leur travail", en assurant que la grève était un "mouvement spontané" des travailleurs. La grève touche tout le réseau national, les grandes lignes voyageurs, la desserte des banlieues des grandes villes et le fret.

  3. #423
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mohammed Zerrouki :


    Dimanche 16 Mai 2010 -- Le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), M. Abdelmadjid Sidi Saïd, annonçait, hier, que «la SNTF et le syndicat des cheminots sont encore en discussions. Nous attendons leur réponse», a déclaré Sidi Saïd à l’APS, en marge de la cérémonie de recueillement à la mémoire de l’ancien secrétaire général de l’UGTA, le défunt Abdelhak Benhamouda. Il a fait savoir qu’il ignorait la durée de ces discussions, en dépit de son récent appel au gel de la grève des cheminots, lancée depuis près d’une semaine. De son côté, le ministre des Transports, M. Amar Tou, a indiqué que les cheminots devraient reprendre le travail «incessamment» et qu’une instruction a été donnée à la SNTF pour négocier la convention de branche. «Le travail devrait reprendre immédiatement et instruction a été donnée à la SNTF d’engager des discussions sérieuses avec le syndicat pour négocier la convention de branche qui permettra à la SNTF de travailler comme les autres secteurs», a-t-il déclaré en marge d’une visite sur les chantiers du tramway d’Alger.

    Par ailleurs, le secrétaire général de la Fédération des cheminots a lancé un appel, à défaut de la reprise effective du travail, à assurer au moins le service minimum. En contrepartie, les représentants des travailleurs, actuellement en discussion avec la direction générale, garantiront la satisfaction des revendications salariales des personnels en grève. En attendant, les cheminots continuent à paralyser les gares ferroviaires pour le huitième jour consécutif, malgré l’initiative du secrétaire général de l’UGTA, M. Abdelmadjid Sidi Saïd. En effet, celui-ci a déclaré, avant-hier lors d’une rencontre avec les représentants de la Fédération nationale des cheminots, qu’«il faut favoriser la négociation dans la sérénité». M. Sidi Saïd a indiqué que la reprise du travail sera «un geste de solidarité à l’endroit du citoyen». Soulignant que l’UGTA prend en charge les doléances des cheminots, particulièrement l’article 52 de la convention collective, il a relevé que «le dialogue constitue un instrument indispensable pour le règlement des problèmes des travailleurs».

    Pour sa part, le secrétaire général de la Fédération nationale des cheminots, M. Deradji, a déclaré qu’»une réunion aura lieu aujourd’hui (hier, ndlr) avec la direction générale de la SNTF pour justement tenter de mettre fin à cette crise». M. Deradji a indiqué que «dans le cas d’un accord avec la direction, la reprise aura lieu juste après». Une manière pour lui de donner leurs chances aux négociations en cours entre la fédération et la tutelle. Un objectif difficilement réalisable tant que la base conditionne le retour au travail par l’application de l’article 52 de la convention collective signée en 1997. Le porte-parole de la cellule de crise persiste et signe : «On ne reprendra pas le travail sans un engagement signé conjointement par la direction générale de la SNTF, la Fédération des cheminots ainsi que la tutelle, et qui garantit l’application de l’article 52 de la convention collective.» Il a ajouté que la direction générale de la SNTF «n’a pas adhéré aux orientations du président de la République en ce qui concerne la revalorisation des salaires des travailleurs», «continuant toujours ses intimidations en envoyant des mises en demeure aux grévistes». Pour rappel, une décision de justice, rendue mercredi dernier par le tribunal de Sidi M’hamed (Alger), a ordonné «l’arrêt du mouvement de grève» des cheminots et la «reprise immédiate du travail», avait indiqué un communiqué de la direction générale de la SNTF.

  4. #424
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    رفضت أمس، الفروع النقابية لعمال السكك الحديدية مقترحا تقدم به زعيم النقابية المركزية عبد المجيد سيدي السعيد يقضي بوقف الإضراب مقابل التكفّل بانشغالاتهم، في حين قال وزير النقل عمار تو بأنه أعطى أوامر للشركة الوطنية للنقل بالسكك الحديدية للتفاوض بشأن اتفاقية الفروع، مؤكدا بأن استئناف العمل سيكون اليوم الأحد.

    دافع وزير النقل عمار تو خلال زيارته أمس، لورشات مشروع تراموي الجزائر على موقف الشركة الوطنية للنقل بالسكك الحديدية من إضراب عمالها ''قائلا إنها لا تملك الإمكانيات المالية اللازمة بحيث تفوق كتلة الأجور المطلوبة رقم أعمال الشركة، وبما أن القطاع يعد قطاعا عموميا، يقول عمار تو، فإن ذلك يستلزم معاملة خاصة. ودعا الوزير الفيدرالية الوطنية لعمال السكك الحديدية الاستجابة لهذا التفاهم في انتظار البحث عن حل انتقالي'' بشأن الصعوبات المالية التي تعاني منها أكبر شركة لنقل المسافرين.

    من جهة أخرى انتهى الاجتماع الذي جمع الفيدرالية الوطنية لعمال السكك الحديدية مع الأمين العام للاتحاد العام للعمال الجزائريين، عبد المجيد سيدي السعيد، مساء الجمعة الماضي، ودام لساعات طويلة إلى طريق مسدود دون أن يتوصل الطرفان إلى اتفاق يقوم بموجبه عمال السكك الحديدية باستئناف العمل، وتعليق الإضراب مقابل تولي المركزية النقابية مهمة التفاوض باسم السككيين لدى الشركة الوطنية للنقل بالسكك الحديدية والتوصل معها إلى اتفاق إطار يقضي بعودة الحركة إلى القطارات والشروع في مفاوضات تصب في الاتجاه الإقرار بالزيادة في الأجور.

    عرض المركزية النقابية نقلته الفيدرالية الوطنية لعمال السكك الحديدية إلى المسؤولين على خلية الأزمة التي تدير الإضراب منذ 08 أيام في لقاء جمعهما أمس، بمحطة آغا بالجزائر العاصمة؛ حيث تم رفض المقترح جملة وتفصيلا بحجة أن الضمانات التي قدمها سيدي السعيد شفاهية ولاتشكل ضمانا كافيا لوقف الحركة الاحتجاجية. وقال الناطق الرسمي باسم خلية الأزمة، عبد الحق بالمنصور، معقبا على تصريح وزير النقل بأنه يتعيّن علينا إقناع الفروع النقابية بالعودة إلى العمل ولو بشكل جزئي، في انتظار أن تدخل تصريحات وزير النقل بخصوص الشروع في المفاوضات مع الفروع النقابية حول الاتفاقيات الجماعية حيز التنفيذ من قبل الشركة الوطنية للنقل بالسكك الحديدية.

  5. #425
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Riyad Hamadi :


    Dimanche 16 Mai 2010 -- Les cheminots, en grève depuis samedi 7 mai, veulent du concret. Ils réclament un engagement écrit de la SNTF sur l'augmentation de leurs salaires. Ils ont décidé samedi 15 mai en fin de journée de poursuivre leur grève malgré les appels à la reprise de Amar Tou, ministre des Transports, et du patron de l’UGTA Abdelmadjid Sidi Saïd ainsi que la décision du tribunal de Sidi M'hamed d’Alger leur ordonnant « la reprise du travail ». Les grévistes refusent de se contenter des promesses faites par Amar Tou et Abdelamadjid Sidi Said. Ces deux derniers les ont appelé à reprendre le travail en promettant de satisfaire leur principale revendication qui est l’augmentation des salaires. Le ministre des Transports a indiqué hier que la SNTF n’avait pas les moyens financiers de satisfaire les revendications des travailleurs, en assurant néanmoins qu’un effort sera fait pour augmenter les salaires. En juin dernier, l’Etat avait gelé un découvert bancaire de 15 milliards de dinars de la SNTF.

  6. #426
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Ahmed Mamouni :


    Dimanche 16 Mai 2010 -- Après neuf jours de grève pour réclamer une hausse de leurs salaires, les cheminots devraient reprendre le travail, lundi 17 mai, a-t-on appris auprès de représentants de travailleurs grévistes. La décision de mettre fin à la grève est intervenue après un accord conclu avec le ministère des Transports. Il prévoit l’application de l’accord entre le gouvernement et l'UGTA sur la hausse du salaire de base de l’ensemble des travailleurs. L’accord prévoit l’alignement du salaire de base des cheminots sur le salaire national minimum garanti de 15.000 dinars. Un comité mixte composé de représentants des travailleurs et de la direction de la SNTF sous la supervision du ministère veillera à l’application de cet accord. Les cheminots ont réussi à obtenir gain de cause malgré les tentatives de l’UGTA de casser leur mouvement de protestation. La centrale syndicale a appelé à maintes reprises les travailleurs à reprendre le travail, mais elle n’a pas été entendue. Les grévistes voulaient du concret et ils l’ont obtenu.

  7. #427
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 17 Mai 2010 -- La wilaya de Msila bénéficiera de moyens adéquats qui lui permettront de réhabiliter les constructions endommagées par le dernier séisme qui l’a ébranlée. En outre, un programme supplémentaire de logements lui sera consacré. C’est ce qu’a indiqué Noureddine Moussa, ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, lors de sa visite à Ouennougha puis à Beni Ilmène, deux localités fortement touchées par la catastrophe dans cette même wilaya. Hier encore, la région de Ouennougha a été secouée, à 7 h 52mn par une réplique du séisme de vendredi dernier d’une magnitude de 5 degrés sur l’échelle de Richter. Sur place, le ministre a rassuré les citoyens en déclarant que les pouvoirs publics sont «déterminés à venir en aide à toutes les populations touchées, mais dans un cadre organisé qui requiert méthode et rigueur de la part des intervenants, civisme et patience de la part des citoyens». Des citoyens réclamaient des tentes et une prise en charge rapide des sinistrés.

    Le ministre a indiqué que des équipes d’ingénieurs des services techniques et du CTC sont à pied d’œuvre et seront très rapidement renforcées pour achever les opérations d’expertise des constructions, dans les plus brefs délais. Pour ce qui est des tentes, Noureddine Moussa a précisé qu’elles «ne sont pas un problème dès lors que des lots importants, suivant les besoins, seront acheminés dès aujourd’hui (hier, ndlr) en direction des zones touchées». Pour la prise en charge des familles sinistrées il conviendrait, selon le cas, de réhabiliter ou de reconstruire leurs maisons au moyen d’un programme supplémentaire d’habitat rural, a indiqué le ministre.

    À Beni Ilmène, le ministre a aussi tenu à rassurer la population locale en faisant à nouveau part de la détermination de l’Etat à prendre en charge toutes les populations sinistrées et que les opérations d’expertise seront accélérées. À cet égard, il a fait savoir que 40 ingénieurs du CTC allaient rejoindre les 50 autres déjà sur le terrain. Des ingénieurs ont déjà établi 2 500 fiches et expertisé à ce jour près de 1 200 constructions. Il en a résulté que 184 habitations devraient être évacuées (type rouge 5), le reste devant faire l’objet d’une réhabilitation selon le degré des dommages (types vert 1 et 2 et orange 3 et 4). Rappelons que deux personnes ont trouvé la mort et 43 autres ont été blessées, suite au séisme de magnitude de 5,2 sur l’échelle de Richter ayant frappé vendredi dernier la région de Melouza dans la wilaya de M’sila.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts