+ Reply to Thread
Page 69 of 71 FirstFirst ... 19 59 67 68 69 70 71 LastLast
Results 477 to 483 of 492
  1. #477
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Ali Idir :


    Jeudi 30 Décembre 2010 -- L’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif) a annoncé, jeudi 30 décembre, la résiliation d’un contrat avec le groupement franco‑néerlandais constitué d’Arcadis (France) et Infra BV (Pays Bas). Le contrat porte sur l’étude d’amélioration du tracé de la voie ferrée entre les gares ferroviaires de Mohammadia (Mascara) et Oran pour porter la vitesse à 160 km/h, a précisé l'Anesrif. La raison de la résiliation de ce contrat – signé le 26 mars 2008 – est le retard constaté dans la réalisation de la prestation dudit marché, selon l'Anesrif.

  2. #478
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 9 Janvier 2011 -- Le trafic ferroviaire, interrompu depuis jeudi par les émeutes, a repris dimanche 9 janvier, a annoncé la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF). «Le trafic des trains, qui étaient à l'arrêt pendant le week-end (vendredi et samedi) par mesure de sécurité, a repris aujourd'hui (dimanche) progressivement», a déclaré à la radio Chaîne III la porte-parole de la SNTF Houria Ali Messaoud. À Alger, les trains de banlieue ont commencé à circuler dimanche matin, a précisé Mme Ali Messaoud. Le trafic des trains régionaux et des grandes lignes voyageurs a également repris, a-t-elle ajouté.

  3. #479
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Hamid Guemache :


    Samedi 29 Janvier 2011 -- Le groupement algéro‑espagnol ETRH Haddad‑FCC Construction continue de rafler de gros contrats dans les infrastructures de base en Algérie. Dernier marché en date, un contrat de 123 milliards de dinars (1,2 milliard d’euros) pour l’étude de maturation et la réalisation de la ligne ferroviaire électrifiée à double voie Tlemcen-Akid Abbas sur 66 km. L’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif) a en effet annoncé samedi 29 janvier l’attribution de ce contrat au groupement FCC Construction (Espagne, chef de file) et ETRH Haddad, propriété de l’homme d’affaires Ali Haddad. Le contrat doit être validé par la Commission nationale des marchés publics. Le délai de réalisation est fixé à 48 mois. Le groupement ETRH Haddad et FCC Construction était en concurrence avec les groupements algéro‑allemand Cosider‑Diwidag‑Zublin (Allemagne) avec une offre de 162 milliards de dinars, l’italien Astaldi (171 milliards de dinars), le groupement turc Alarko‑Ozgun (102 milliards) qui a été déclaré inéligible, les groupements sino‑algérien CRGL‑Infrafer (139,5 milliards) et CCECC‑Infrarail‑Serror (151,5 milliards), le franco‑italien Razzel‑Pizzaroti‑Salini‑Rizzani (134 milliards) ainsi que l’italo‑algérien Condoti‑Saipem et Kougc (propriété de l’homme d’affaires Koulinef) avec une offre de 133 milliards de dinars. Le même groupement avait remporté début mai 2010 un contrat de 1,2 milliard de dollars auprès de l’Anesrif. Il porte sur la réalisation de la ligne ferroviaire Relizane‑Tiaret‑Tissemsilt sur 185 kilomètres. Initialement, il avait été attribué au groupe chinois CRG Ltd avant qu’il ne lui soit retiré et confié à ETRH Haddad‑FCC Construction.

  4. #480
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samia Amine :


    Jeudi 10 Février 2011 -- Les agents de sécurité de la Société nationale du transport ferroviaire (SNTF) ont entamé ce jeudi 10 février une grève illimitée perturbant ainsi le transport ferroviaire au niveau de la capitale. Aucun train n'a ainsi démarré depuis la gare d'Alger ce matin, selon les syndicalistes. «Certains d’entre eux travaillent pour la SNTF depuis 1997… mais ils travaillent toujours avec des contrats à durée déterminée», explique un syndicaliste. «Ils reçoivent dans leur majorité un salaire qui n’excède pas les 10.000 DA… même pas le SNMG», ajoute‑t‑il. Il précise également que ces travailleurs ne bénéficient ni de la prime de risque, ni de celle d’ancienneté. À travers ce débrayage, ces agents de sécurité veulent donc faire entendre leurs revendications à la direction de la SNTF. Ils demandent entre autre à obtenir des contrats permanents, l’augmentation de leur salaire et le versement des différentes primes auxquelles ils ont droit. «Les agents se sont allongés sur les rails du train… on ne va pas les écraser quand même», indique le syndicaliste. Ce dernier souligne également que des négociations sont en cours avec la centrale syndicale. «Au cas où ces discussions n’aboutiront pas, les conducteurs de trains vont rejoindre les agents de sécurité dans leur mouvement pour les soutenir… la grève observée au niveau d’Alger pourrait être observée à l’échelle nationale à partir de demain», prévient‑il.

  5. #481
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samia Amine :


    Dimanche 6 Mars 2011 -- Les conducteurs de trains de la SNTF ont entamé ce dimanche 6 mars une grève illimitée pour réclamer la revalorisation des primes de conduite et de risque, a-t-on appris auprès d’un syndicaliste de la SNTF. Près de 95 départs ont été annulés à partir d’Alger. Le trafic ferroviaire est quasiment paralysé dans la capitale, selon le même syndicaliste. Les protestataires réclament entre autres «la revalorisation de la prime de traction actuellement à 750 DA et la prime de risque qui est à 500 DA». Ils demandent également la révision du plan de carrière et la promulgation du statut de mécanicien. «Ces revendications datent de plus dix ans. Elles n’ont toujours pas été satisfaites», ajoute le syndicaliste.

  6. #482
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    ALGIERS, March 6, 2011 (KUNA) -- Algerian train drivers began a strike in the Algerian capital and surrounding areas on Sunday, demanding pay raise and extra social benefits. The spokesman of the Algerian train drivers union, Bulaima Haroun, said that the protests were part of "the internal demands for national federation to railroad workers." Haroun added that train drivers wanted a 30 percent increase in wages, currently 750 Algerian Dinars (US$ 10), particularly to technicians. Protesters also called for reassessing legislations on train drivers which dates back to 1948, noting that such outdated legislation endangers citizens because trains would be operated over their intended capacity. Algerian Director for Human Resources in the Algerian Transportation Company, Nour Al-Dein Dakheli, said that the strike has been formally called upon since the past 15 days.

  7. #483
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    March 7, 2011 -- A strike by Algerian railway workers' union SNTF paralysed traffic in Algiers and surrounding areas on Sunday (March 6th), Liberté reported. Members of the railway workers' union will meet Monday with the national railway transport company (SNTF) to discuss their demands.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts