+ Reply to Thread
Page 6 of 21 FirstFirst ... 4 5 6 7 8 16 ... LastLast
Results 36 to 42 of 142
  1. #36
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 19 Avril 2008 -- L’ambassadeur d’Algérie à Washington, Amine Kherbi, a exposé, en Californie, les progrès réalisés par l’Algérie sur les plans économique et sécuritaire, a-t-on appris jeudi passé de source diplomatique. Au cours d’une rencontre avec le panel de Techwadi (The Arab American Technology Association), M. Kherbi, qui a entamé mardi dernier sa visite en Californie, a ainsi notamment mis l’accent sur les réformes entreprises et “les immenses opportunités d’investissement qu’offre aujourd’hui l’Algérie”, ajoute-t-on de même source. Le diplomate algérien a rappelé, à cet effet, que “la réconciliation nationale est essentielle pour la restauration de la stabilité politique, la consolidation de l’État de droit et la promotion du développement économique et social”.

    Par ailleurs, lors d’un séminaire organisé par l’université de Stanford de Californie, il a animé une conférence sur les enjeux de la sécurité dans les relations entre le Maghreb et l’Europe et expliqué l’approche et l’apport de l’Algérie dans ce domaine. Il a notamment mis en relief “le rôle de premier plan que l’Algérie a joué dans toutes les initiatives régionales d’importance et sa précieuse contribution à la sécurité globale, en particulier dans la lutte contre le terrorisme transnational”. Il a affirmé, dans ce contexte, “la nécessité d’établir un nouveau système de sécurité collective fondé sur la confiance et la participation de tous les pays aux politiques et régulations globales”. Au cours de cette visite, M. Kherbi s’est également entretenu avec des représentants de la communauté algérienne, dont les membres de l’Association algéro-américaine de Californie du Nord, souligne-t-on.

  2. #37
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 4 Mai 2008 -- L'ambassadeur algérien à Washington, M. Amine Kherbi, a invité, jeudi dernier à Washington, les sociétés américaines à investir davantage en Algérie en dehors des hydrocarbures. Lors d'un dîner offert aux membres du conseil consultatif du Centre pour les politiques publiques du Moyen-Orient de la Rand Corporation, M. Kherbi a émis le souhait de l'Algérie de voir les sociétés américaines saisir davantage les immenses opportunités d'investissement que recèle l'économie nationale, particulièrement en dehors des hydrocarbures. Dans le même contexte, l'ambassadeur algérien a mis en exergue, dans une présentation faite lors du dîner, l'évolution positive des relations entre l'Algérie et les Etats-Unis et a souligné les avancées significatives que l'Algérie a réalisées dans différents domaines et l'importance de sa contribution à la sécurité régionale et globale. Durant cette rencontre, M. Kherbi a mis l'accent sur les réformes entreprises par le gouvernement algérien. Aussi, la présentation de l'ambassadeur Kherbi a été suivie d'un échange de vues avec les membres de Rand Corporation sur le processus national de réformes et la place de l'Algérie dans le monde. Il est important de noter que la Rand Corporation est l'un des think tanks américains les plus influents qui, depuis sa création au lendemain de la seconde Guerre mondiale, a compté en son sein de nombreux lauréats du prix Nobel ainsi que des personnalités éminentes de la sphère politique et économique.

  3. #38
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Radia Djouzi :


    Dimanche 4 Mai 2008 -- Après avoir lourdement investi dans le secteur des hydrocarbures, les Américains sont aujourd’hui invités à investir dans d’autres secteurs prometteurs que recèle l’Algérie. C’est en effet ce qui ressort de l’intervention de l’ambassadeur algérien à Washington M. Amine Kherbi, lors d’une rencontre avec les membres du Conseil consultatif du Centre pour les politiques publiques du Moyen-Orient de la Rand Corporation, où il a émis «le souhait de l’Algérie de voir les sociétés américaines saisir davantage les immenses opportunités d’investissement que recèle l’économie nationale, particulièrement en dehors des hydrocarbures». Afin d’appuyer sa proposition, il a par la même occasion rappelé «l’évolution positive des relations entre l’Algérie et les Etats-Unis» et a souligné «les avancées significatives que l’Algérie a réalisées dans différents domaines. De même pour l’importance de sa contribution à la sécurité régionale et globale».

    Sans omettre de rappeler les réformes entreprises qui «ont porté leurs fruits et que la réconciliation nationale a permis de restaurer la stabilité et ouvert de nouvelles perspectives au développement du pays», le représentant diplomatique de l’Algérie a rappelé sa conviction que «la sécurité ne peut être dissociée du développement». Sur ce plan, il a jugé utile de noter le rôle primordial que joue l’Algérie en ce qui concerne «la sécurité régionale et mondiale notamment dans le domaine de la lutte contre le terrorisme transnational et de la résolution des conflits, ainsi qu’à travers son rôle leader dans des initiatives majeures comme le Nepad», a-t-il précisé. Dans ce sillage, il a insisté sur les efforts du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, pour promouvoir la paix en Afrique et dans le reste du monde. Cette présentation a été suivie d’un échange de vues avec les membres de la Rand Corporation sur le processus national de réformes et la place de l’Algérie dans le monde.

    Le président de la Rand Corporation, M. James Thomson, et l’ancien secrétaire à la Défense sous l’administration du président Reagan, M. Frank Carlucci, ont pris part à cette occasion. Il est utile de rappeler que la «Rand Corporation» est l’un des think tanks américains les plus influents qui, depuis sa création au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, a compté en son sein de nombreux lauréats de prix Nobel ainsi que des personnalités éminentes de la sphère politique et économique.

  4. #39
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    MIAMI, May 5, 2008 (PRIME NEWSWIRE) -- Electrolytic Technologies Corporation has received a new contract from Sarl Les Moulins de Rusicadia, Algeria, for the supply of a 10 TPD chlor-alkali plant for the production of 12.5% sodium hypochlorite.

    Sarl Les Moulins de Rusicadia, Algeria, an industrial conglomerate based in Skikda Algeria, will supply its customers sodium hypochlorite in bulk tankers, as well as packaged product at this new location. Mr. Kamel Hamenni, Principal Manager, said, "That after an extensive evaluation of a number of different technologies and companies, Electrolytic Technologies Corporation was selected as the most comprehensive and viable option."

    Electrolytic Technologies Corporation will supply the basic engineering design, all equipment, as well as the technical support for the commissioning of the plant.

    Electrolytic Technologies Corporation ("Electrolytic Technologies") is a technology, engineering, design and manufacturing company specializing in onsite chlorine gas and 12.5% sodium hypochlorite generators. The company's unique technology is offered to customers in the form of fully engineered systems. The customers served by Electrolytic Technologies are typically in the water, wastewater, pulp/paper, industrial and power generation industries.

    Electrolytic Technologies Corporation systems range from 2.7 to 1,360+ kg/day or 40 lb/day to 20+ T/day, generating a 12.5% sodium hypochlorite solution by combining three common consumables - salt, water and electricity.

    Electrolytic Technologies serves its customers from its head office in North Miami Beach, Florida.

    Electrolytic Technologies Corporation
    Derek B. Lubie
    (305) 655-2755
    Fax: (305) 655-2669
    dbl@electrolytictech.com
    info@electrolytictech.com
    Electrolytic Technologies - Home
    19597 NE 10th Av
    North Miami Beach
    Florida 33179

  5. #40
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    DEARBORN, Michigan, May 7, 2008 -- The Hon. Chakib Khelil, Algeria's Minister of Energy and Mining, and the current President of OPEC, will be among the attendees at this week's U.S.-Arab Economic Forum.

    Minister Khelil comes with a wealth of international experience. Besides serving as the President of OPEC, the Minister manages and oversees Algeria's energy and mining sectors, concentrating on ensuring efficient oil and gas production, as well as improving mining opportunities across Algeria. As a former energy specialist with the World Bank, he has reformed much of the oil industries in the developing world for over two decades.

    "Minister Khelil's attendance at the Forum is a clear sign of how Algeria and the U.S. are able to build camaraderie and reciprocal trade, which is central to our Forum's theme, which focuses on how the U.S. and the Arab world can work together," said Mr. Nasser Beydoun, COO and Co-Founder of the USAEF.

    Given Algeria's leadership within OPEC, and the burgeoning friendship between the U.S. and Algeria, Honorable Khelil's presence is vital in building greater bilateral relations with America, and in displaying its current relationship among other Arab states.

    Mr. Ahmad Chebbani, the CEO and Chairman of the USAEF stated that, "With Minister Khelil as an attendee, many international leaders will look at how Algeria has built its close relationship with the U.S."

    The Algerian government is a strategic political ally of the U.S. in Africa, and a growing trade partner. Nearly $18 billion of goods were traded between Algeria and the U.S. in 2007 alone. Currently Algeria is on its way to develop a diversified economy, while building a strong partnership with the U.S.

    "In addition to representation from Algeria, having OPEC's presence, through Minister Khelil, is highly valued by the USAEF as Algeria is a key energy supplier to the world," said Mr. Chebbani.

  6. #41
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 8 Mai 2008 -- Renforcer la coopération arabo-américaine est le thème principal du troisième Forum économique qui se tient depuis hier à Washington pour prendre fin demain, a rapporté l’APS. Le rencontre qui traitera de plusieurs sujets d’ordre économique, politique, social et culturel, enregistrera la participe du ministre de l’Energie et des Mines, M. Chakib Khelil, qui, sur invitation du secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, présentera la situation économique de l’Algérie, dont les investissements jusque-là enregistrés notamment dans le secteur des hydrocarbures. Cette opportunité donnera un nouveau souffle aux relations arabo-américaines qui s’enrichiront à travers le dialogue entre leurs dirigeants et qui permettra le renforcement du partenariat existant et ainsi de forger de nouvelles alliances et coopérations entre les deux régions.

    Parmi les thèmes programmés pour cette troisième session, on note «la progression de l’interdépendance énergétique entre les Etats-Unis et les pays arabes, opportunités bilatérales et responsabilités globales», «le libre-échange et la globalisation mondiale», «le Conseil consultatif du Golfe et le Maghreb, commerce régional et intégration», «les défis et les opportunités pour les femmes leaders d’entreprises» et, enfin, «l’évaluation de la feuille de route israélo-palestinienne et le paysage de la paix». Le traitement de ces sujets aboutira selon les professionnels à établir de nouveaux accords et conventions.

    Le Comité américain des affaires économiques pour le Moyen-Orient (AMEEAC), initiateur du forum, prévoit la participation de 1 000 délégués de 35 pays, notamment le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, et des représentants de gouvernement et du monde des affaires, de la technologie, de la science et de la politique. Il est utile de souligner qu’il est prévu la participation pour les travaux de cette troisième session des patrons de compagnies pétrolières mondiales et des représentants d’institutions financières et d’investissements, ajoute la même source.

  7. #42
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 10 Mai 2008 -- Le ministre de l'Énergie et des Mines, M. Chakib Khelil, a appelé, jeudi passé, à Washington, les hommes d'affaires américains à saisir les opportunités offertes par l'Algérie en s'engageant plus fortement en matière d'investissements “dans une économie algérienne en plein renouveau”.

    “L'économie algérienne est aujourd'hui en plein renouveau avec un énorme potentiel de croissance, notamment dans le secteur de l'industrie”, a affirmé M. Khelil dans un discours prononcé jeudi au 3e Forum économique États-Unis-monde arabe qui se tient dans la capitale fédérale du 7 au 9 mai.

    À noter que les États-Unis sont le premier partenaire commercial de l’Algérie. Les entreprises US sont fortement présentes dans le secteur des hydrocarbures. Elles sont beaucoup moins engagées hors hydrocarbures. Plusieurs facteurs, selon les hommes d’affaires américains, constituent des handicaps : la taille du marché, le climat des affaires…

+ Reply to Thread
Page 6 of 21 FirstFirst ... 4 5 6 7 8 16 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts