Dimanche 26 Aout 2007 -- L’entreprise jordanienne Al Nader Investissement (Alic), spécialisée dans les événements économiques et les séminaires, organise deux événements phares dans les prochains jours : le 1er Salon de la production arabe et asiatique, prévu dans la wilaya de Blida du 29 août au 14 septembre, et la Foire de la production arabe et asiatique qui se tiendra du 19 septembre au 12 octobre prochain, au palais des Expositions à Alger, et qui coïncidera avec le mois de ramadhan.

La foire, qui se déroulera donc durant le mois sacré, ouvrira ses portes jour et nuit au grand bonheur des consommateurs. Pas moins d’une quarantaine de participants prendront part à ces événements, très attendus par le consommateur algérien. C’est ce qu’a annoncé le P-DG de l’entreprise Alic, Nader Mansour, lors d’une conférence de presse organisée, hier, au siège de la Chambre de commerce et d’industrie de la wilaya de Blida.

Les exposants représentent différents pays arabes et asiatiques dont, notamment, la Jordanie, la Palestine, l’Egypte, le Pakistan et l’Iran. Pour l’heure, 35 entreprises activant dans les domaines de l’agroalimentaire, du textile, du médicament, de l’électronique et de l’automobile ont confirmé leur participation à ces manifestations économiques, mais ce nombre devra atteindre les 45.

Les organisateurs, par la voix de Nader Mansour, visent à renforcer la coopération entre les investisseurs et les commerçants arabes et algériens. «Nous voulons également faire connaître les produits arabes aux consommateurs algériens à des prix concurrentiels», a affirmé le conférencier : «Le consommateur pourra découvrir et se procurer des produits de qualité à des prix abordables», précise encore Nader Mansour.

Il ne manquera pas d’afficher l’ambition de son entreprise à multiplier ce type d’événements à travers l’ensemble des wilayas du pays. «Nous avons démarré avec Blida, car c’est la wilaya la plus proche de la capitale. De plus, elle connaît une forte activité industrielle, mais nous envisageons d’aller vers le consommateur dans d’autres régions du pays.» Si le salon de Blida marque sa première édition, celui d’Alger, qui aura lieu durant le mois de ramadhan, est reconduit pour la deuxième année consécutive. «Le succès qu’a connu la première édition nous a poussé à perpétuer la tradition, non sans remédier à certaines insuffisances.»

A ce propos, il indique que certains exposants ont «reproché des défaillances sur le plan de la sécurité», poursuit-il, affirmant qu’il attache une importance primordiale à ce volet.

«Nous misons énormément sur la qualité des produits exposés, la sécurité des exposants et des visiteurs et le volet organisationnel», souligne-t-il, expliquant avoir mis sept mois à préparer ces événements. Revenant sur l’importante affluence enregistrée lors de la précédente édition de la Foire d’Alger, Nader Mansour dira que tous les produits ont été écoulés lors de cette manifestation.

Selon le P-DG d’Al Nader Investissement, «le marché algérien suscite un réel intérêt des investisseurs arabes». «L’année dernière», 25 contrats ont été signés entre investisseurs arabes et algériens à l’occasion de la 1re édition de la Foire de la production arabe et asiatique.»

Représentant l’entreprise des industries alimentaires et de la biscuiterie El wafi (wilaya de Blida), son manager, Ahmed Youcef, a mis en avant l’intérêt de participer à ce type de manifestations économiques qui permet de nouer des contacts et de conclure des contrats avec différents investisseurs. Al Nader Investissement compte, par ailleurs, organiser d’autres événements en Algérie, à l’exemple du Salon de la femme arabe, du Salon de l’automobile et d’autres manifestations spécialisées. «L’entreprise jordanienne prévoit prochainement l’organisation du Forum des investisseurs arabes», a annoncé Nader Mansour.