+ Reply to Thread
Page 2 of 28 FirstFirst 1 2 3 4 12 ... LastLast
Results 8 to 14 of 195
  1. #8
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Algeria's trade surplus totalled $6.3 billion for the first quarter of 2007, narrowing from $8.3 billion during the same period in 2006, according to data released by the National Data Processing and Statistics Centre (CNIS) on Wednesday (April 25th). Exports were down 9.96% year-on-year to $12.2b in the first quarter, due to the significant drop of oil prices on the international market in January and February. Hydrocarbons continued to bolster Algeria's foreign sales, comprising 98.6% of the country's total exports, although the sector declined 9.4% year-on-year due to the oil price slide. Imports, on the other hand, increased by 11.9% year-on-year to $5.9 billion, the CNIS reported. Machines and equipment were the most significant increase in imports and accounted for 37% of total imports.


  2. #9
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Algeria's trade balance in April 2007 recorded a net surplus

    May 27, 2007 -- According to the data and statistics centre of the national customs (CNIS), Algeria's trade balance in April 2007 recorded a surplus of 2.07 billion dollars this year, falling by 40% compared to April 2006.

    The Algerian trade surplus fell by 565 million dollars while exports dropped by 7.36% to 4.16 billion dollars, and imports increased by 12.55% to 2.09 billion dollars.

    The CNIS said hydrocarbon exports accounted for 98.08% of the total value although they fell by 6.78% compared to the same period in 2006.

    It further said that non-hydrocarbons exports remained marginal with only 1.92% of the global volume of exports and a value of only 80 million dollars, or a fall of 29.82% compared to April 2006.

    Algeria's main customers this year are the United States with 991 million dollars, Italy with 627 million dollars, Spain with 380 million dollars and France with 359 million dollars.

    However, France remains the main supplier of Algeria with products valued at 422 million dollars.


  3. #10
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lower oil revenue hits Algeria trade surplus

    ALGIERS, June 26 (Reuters) - The trade surplus of OPEC member Algeria shrank by $4.48 billion to $10.56 billion in the first five months of 2007 due to lower oil and gas earnings, official figures showed on Tuesday.

    The data issued by customs centre CNIS and published by Algeria's official news agency APS showed exports fell 12 percent to $21.19 billion while imports reached $10.63 billion, up 19 percent from the same five-month period of 2006.

    The value of oil and gas exports, which accounted for 97.9 percent of total sales abroad, declined by 11.6 percent to $20.75 billion, the CNIS added.


  4. #11
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Mercredi 27 Juin 2007 -- L’Algérie a enregistré, sur les cinq premiers mois de 2007, un excédent commercial de 10,56 milliards de dollars contre 15,04 milliards de dollars à la même période de 2006, selon le Centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS), cité par l’APS. Les exportations ont ainsi atteint 21,19 milliards de dollars, en baisse de 11,61% par rapport aux cinq premiers mois de 2006 et les importations 10,63 milliards de dollars (+18,91%). Les exportations d’hydrocarbures continuent, elles, de représenter l’essentiel des ventes de l’Algérie vers l’étranger avec 97,89% (20,75 milliards de dollars) de la valeur globale mais en baisse de -11,62% par rapport à la même période 2006. Quant aux exportations hors hydrocarbures, elles demeurent marginales avec seulement 2,11% du volume global des exportations, soit une valeur de 447 millions de dollars.

    En 2006, l’Algérie a exporté, en dehors des hydrocarbures, pour 1,066 milliard de dollars contre 907 millions de dollars en 2005, un volume en deçà des projections établies par le gouvernement. Elle a importé pour près de vingt milliards de dollars. Notons que le cash reste le mode de règlement le plus utilisé dans le financement de nos importations (81,58%). Le reste des importations a été financé par le biais de lignes de crédit, en hausse de +8,95%, soit 682 millions de dollars, et par le recours aux comptes devises propres et autres à hauteur de 0,03% (2 millions de dollars) et de 6,77%, soit 398 millions de dollars. Les principaux clients de l’Algérie sont les Etats-Unis d’Amérique, l’Italie, l’Espagne, la France, les Pays-Bas, le Canada et le Portugal.

    Quant aux principaux fournisseurs, la première place revient à la France, suivie de la Chine, de l’Italie, de l’Allemagne, des Etats-Unis d’Amérique, de l’Espagne et du Japon. Autre indice, la croissance économique a atteint en 2006 4,8%, hors hydrocarbures, entraînant une hausse du produit intérieur brut (PIB) par tête d’habitant à 3 343 dollars contre 3 110 dollars en 2005. En raison de la bonne tenue des marchés pétroliers, le produit intérieur brut par tête d’habitant a marqué, il est vrai, un bond remarquable ces dernières années. Il a augmenté d’environ… soixante-treize pour cent sur les dix dernières années. En valeur, il est passé de 1 499,6 dollars en 1995 à 2 626,5 dollars en 2004. Ces indices, pris séparément, sont certes appréciables. Mais, le gouvernement réussira-t-il à les maintenir, à les améliorer ? Selon certaines projections établies par des institutions multilatérales, le PIB de l’Algérie va continuer à se redresser. Il se situera autour de 107,6 milliards de dollars en 2009.


  5. #12
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Algeria H1 trade surplus down on lower oil revenue

    ALGIERS (Reuters) - OPEC member Algeria posted a $14.30 billion trade surplus in the first six months of 2007, a fall of $3.4 billion compared with the same period last year due to lower oil and gas earnings, official figures showed on Monday.

    The data, issued by customs centre CNIS and published by Algeria's official news agency APS, showed the value of oil and gas exports, which accounted for 98 percent of total sales abroad, shrank by 4.0 percent.

    The surplus jumped to $31.82 billion for the full calendar year of 2006 from $24.4 billion in 2005, thanks to higher energy export earnings.


  6. #13
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 24 juillet 2007 -- L’Algérie a réalisé, au premier semestre de l’année en cours, un excédent commercial de 14,30 milliards de dollars contre 17,70 milliards de dollars à la même période de 2006, selon des données fournies par le Centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS) reprises par l’APS. Les exportations ont atteint 27,11 milliards de dollars, en baisse de 4,21% par rapport aux six premiers mois de 2006, et les importations 12,80 milliards de dollars (+20,70%).

    Les exportations d’hydrocarbures ont continué à représenter l’essentiel des ventes de l’Algérie vers l’étranger avec 98% de la valeur globale mais en diminution de 4% par rapport à la même période 2006. Quant aux exportations hors hydrocarbures, elles demeurent marginales avec seulement 2% du volume global des exportations. En valeur, elles ont été établies à 539 millions de dollars, enregistrant une baisse de près de 13% par rapport à la même période de référence.

    Les principaux produits hors hydrocarbures exportés relèvent du groupe «demi-produits», avec une part de 1,5% du total des exportations, soit l’équivalent de 409 millions de dollars, suivi des groupes «produits bruts» (0,20%, 53 millions de dollars), «biens alimentaires» (0,16%, 43 millions de dollars), et «biens d’équipements industriels» (0,08%, 23 millions de dollars). Le groupe «biens de consommation non alimentaires» vient en dernière position avec une part de 0,04%, soit environ 5 millions de dollars.

    Pour les importations, la répartition fait ressortir une hausse pour l’ensemble des groupes de produits. Les biens d’équipements ont ainsi représenté 37% du total des importations avec 4,7 milliards de dollars, tandis que les produits destinés à la production représentaient 30,3% du total importé, soit 4,03 milliards de dollars, les biens de consommation alimentaires 2,2 milliards de dollars (17,8%) et les biens non alimentaires 1,81 milliard de dollars (18,84%).

    La répartition des importations par mode de financement montre une nette prédominance du cash, le mode le plus utilisé avec 82,66% du total des importations des six premiers mois de l’année 2007, soit 10,58 milliards de dollars, en hausse de 23% par rapport à la même période de 2006.

    Le reste des importations a été financé par le biais de lignes de crédits, à hauteur de 9,53%, soit 1,22 milliard de dollars, en baisse de 3,94%, et par le recours aux comptes devises individuels avec 2,2% (282 millions de dollars) et autres modes de financement avec 5,61%, soit 718 millions de dollars.

    La répartition par régions économiques montre qu’au 1er semestre de l’année en cours, l’essentiel des échanges extérieurs algériens reste centré sur les partenaires traditionnels. En effet, les pays de l’OCDE occupent 70,28% des importations et 90,77% des exportations de l’Algérie. L’Union européenne demeure le principal partenaire commercial avec 53,05% des importations et 51,12% des exportations algériennes.

    Les échanges commerciaux entre l’Algérie et les pays du Maghreb (UMA) demeurent, eux, faibles malgré une augmentation par rapport au 1er semestre 2006, passant de 377 millions de dollars à 392 millions de dollars, note le CNIS. Les pays arabes (hors UMA), quant à eux, ont enregistré une légère hausse par rapport aux six premiers mois de l’année dernière, puisque le volume global des échanges commerciaux avec ces pays est passé de 675 millions de dollars à 766 millions de dollars, en hausse de 13,48%.

    De janvier à fin juin dernier, les principaux clients de l’Algérie étaient les Etats-Unis d’Amérique avec 6,88 milliards de dollars (mds usd), l’Italie (4,66 mds usd), l’Espagne (2,76 mds usd), la France (2,56 mds usd), le Canada (1,86 milliard usd), les Pays-Bas (1,45 milliard usd) et la Turquie (1,2 milliard usd). Quant aux principaux fournisseurs, la première place est revenue à la France avec 2,39 milliards de dollars, suivie de la Chine (1,13 milliard de dollars), de l’Italie (1 milliard de dollars), des Etats-Unis d’Amérique (946 millions de dollars), de l’Allemagne (882 millions de dollars), de l’Espagne (688 millions de dollars) et du Japon avec 574 millions de dollars.


  7. #14
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts