+ Reply to Thread
Page 3 of 28 FirstFirst 1 2 3 4 5 13 ... LastLast
Results 15 to 21 of 195
  1. #15
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    La balance commerciale de l’Algérie

    Jeudi 20 septembre 2007 -- Le solde de la balance commerciale de l’Algérie a diminué de 4,16 milliards de dollars durant les huit premiers mois de l’année. Cette baisse substantielle, s’expliquant par une diminution relative des exportations d’hydrocarbures, une hausse des importations, est due aussi au raffermissement de l’euro par rapport au dollar.

    Du 1er janvier au 31 août, la balance commerciale de l’Algérie a enregistré un excédent de 19,56 milliards de dollars contre 23,75 milliards durant la même période de 2006, avons-nous appris hier auprès du Centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS).

    Cette importante baisse de l’ordre de 17,75 % est due à trois facteurs. Le premier, et pas des moindres, est la baisse de nos exportations en hydrocarbures dont les recettes ont atteint 36,49 milliards de dollars durant les 8 premiers mois de l’année, contre 37,97 milliards durant la même période de 2006, soit un fléchissement de près de 4 %.

    Le deuxième facteur est le renchérissement de la monnaie européenne par rapport au billet vert, même si en volume nos exportations ont augmenté. Cela se répercute négativement sur l’état de nos recettes dont les ventes s’effectuent en dollars, alors que la quasi-totalité de nos importations sont facturées en euro.

    Le troisième facteur est l’augmentation de la facture des importations. Au cours du mois dernier, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédent de 2,43 milliards de dollars, soit une baisse de 11 % par rapport au même mois en 2006 où il avait atteint 2,75 milliards de dollars, indique la même source.

    Les raisons de la baisse sont les mêmes : une légère baisse des exportations, de l’ordre de 3 %, conjuguée à une hausse relativement importante des importations (+11,22 %). Celles-ci ont totalisé un montant de 1,93 milliard de dollars durant août dernier, contre 1,73 milliard en août 2006.

    Le montant de nos exportations a atteint 4,35 milliards de dollars en août, contre 4,49 milliards en août 2006. Les hydrocarbures continuent de représenter la quasi-totalité des exportations nationales avec 97,84 % du volume global exporté.

    Quant aux exportations hors hydrocarbures, qui ne représentent que 2,16 % du volume global des ventes algériennes vers l’étranger, elles se sont accrues de 1,44 % par rapport à août 2006 en totalisant un montant de 94 millions de dollars.

    Les principaux produits, hors hydrocarbures, exportés d’Algérie sont constitués essentiellement par les huiles et autres produits provenant de la distillation des goudrons, représentant 38 % du volume global des exportations hors hydrocarbures avec une valeur de 36,4 millions de dollars.

    L’ammoniaque vient en deuxième position avec 10,2 millions de dollars, soit 10,85 % du volume global. Les minerais constituent également une bonne partie des exportations hors hydrocarbures comme le zinc, les débris de fonte et de fer, les débris de cuivre, les minerais de phosphates, de calcium, pour des montants respectifs de 7,16 millions, 6,1 millions, 5,78 millions et 3,73 millions de dollars.

    Durant le mois écoulé, l’Algérie a également exporté des dattes pour un montant de 2,76 millions de dollars ainsi que les eaux minérales et les eaux gazéifiées pour un montant de 1,12 million de dollars. Importation : les véhicules, l’alimentaire et les médicaments Les importations réalisées en août dernier sont fortement dominées par les biens d’équipements.

    Ces derniers représentent 45,79 % du volume global de nos importations avec 885 millions de dollars, contre 747 millions en août 2006, soit une hausse de près de 17 %. Ce groupe est constitué notamment des véhicules de transport de personnes et de marchandises (239,78 millions de dollars), de produits et matériaux de construction et de travaux publics tels les tubes, tuyaux et profilés creux en fer ou en acier (45,18 millions de dollars), les locomotives et locotracteurs (27,32 millions), les bulldozers (24,45 millions), articles de robinetterie (23,42 millions) etc.

    Le groupe des produits destinés au fonctionnement de l’outil de production vient en deuxième position avec un montant de 545 millions de dollars. Les principaux produits de ce groupe sont constitués essentiellement de matériaux de construction : les barres en fer et en acier (46,47 millions), le bois (43,66 millions) et les constructions et parties de constructions (15,63 millions).

    Le groupe des biens alimentaires, constitué essentiellement des céréales, de produits céréaliers, et de poudre de lait et produits laitiers, représente une facture de 300 millions de dollars, soit 15,48 % de la structure globale de nos importations.

    Enfin, les biens de consommation non alimentaires totalisent une facture de 203 millions de dollars. Les médicaments occupent le premier rang dans ce groupe avec 63,7 millions de dollars, en baisse de 19,39 % par rapport à août 2006.


  2. #16
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    ALGIERS, September 21, 2007 (KUNA) -- Algeria has recorded a trade surplus of USD 19.56 billion in the first eight months of 2007, the Ministry of Commerce said in a statement Friday.

    The ministry said this number was USD 4.16 billion less than that recorded during the same period last year. It attributed the drop to a decrease in imports and exports, as well as the influence of the strong euro during this period.

    Moreover, it said that up to the end of August 2007, sales of hydrocarbons - Algeria's main export products - fell USD 1.48 billion, thus adding to the great drop in the country's surplus.

    It said, however, that the state treasury was unaffected in light of global oil prices remained at around USD 80.


  3. #17
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Samedi 22 septembre 2007 -- Le commerce extérieur algérien reste excédentaire. Sur les huit premiers mois de l’année 2007, l'excédent commercial ressort à 19,575 milliards de dollars contre 23,79 milliards de dollars à la même période 2006, selon des données officielles des Douanes nationales. Sur cette période, les exportations ont atteint 36,50 milliards de dollars, en baisse de 3,88 % par rapport au huit premiers mois de 2006, et les importations 16,93 milliards de dollars, en forte hausse de 19,38 %, selon la même source.

    Cette baisse de l’excédent commercial s’explique par la chute des exportations, la hausse des importations et la forte progression de la monnaie unique européenne, l’euro, depuis le début de l’année. En effet, les exportations algériennes, essentiellement des hydrocarbures, sont facturées en dollars américain alors que nos importations qui proviennent notamment d’Europe sont payées en devise européenne, nettement plus chère que le dollars. Ces écarts dans les taux de changes impactent mécaniquement la balance commerciale algérienne.

    Enfin, les exportations hors hydrocarbures demeurent à un niveau très faible, avec seulement 2% du total des ventes, soit 706 millions de dollars.


  4. #18
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 23 Septembre 2007 -- L’excédent commercial durant les huit premiers mois de l’année frôle les 20 milliards de dollars. Il est de l’ordre de 19,57 milliards de dollars, selon les dernières données du Conseil national de l’informatique et des statistiques (CNIS), rapportées hier par l’APS.

    Les exportations ont atteint 36,50 milliards de dollars, en baisse de 3,88% par rapport aux huit premiers mois de 2006, alors que les importations ont augmenté de 19,38%. Elles ont frôlé la barre des 17 milliards de dollars (16,93). Comme à l’accoutumée, ce sont les exportations d’hydrocarbures qui ont raflé la mise avec 35,77 milliards de dollars. Et ce, même si elles sont en baisse de 3,71% par rapport à la même période de l’année dernière. Elles représentent 98% de la valeur globale des ventes algériennes vers l’étranger contre 2% pour les exportations hors hydrocarbures. Ces dernières demeurent ainsi marginales, avec une valeur de 706 millions de dollars en huit mois.

    Les principaux produits hors hydrocarbures exportés durant la même période de référence relèvent du groupe «demi-produits», avec une part de 1,4% du total des exportations, soit l’équivalent de 516 millions de dollars, suivis des groupes «produits bruts» (0,24%, 88 millions de dollars), «biens alimentaires» (0,16%, 58 millions dollars) et «biens d’équipements industriels» (0,08%, 28 millions dollars). Le groupe «biens de consommation non alimentaires» vient en dernière position avec une part de 0,04%, soit environ 16 millions de dollars. Pour les quatre mois de l’année restants, il faut s’attendre à ce qu’il y ait une perturbation dans la balance commerciale avec la flambée spectaculaire de l’euro qui a dépassé, faut-il le rappeler, 1,41 dollar.

    Si la tendance à la hausse se poursuit, l’impact se fera sentir dans la structure du commerce extérieur aussi bien au niveau des exportations que des importations. Et ce, d’autant que les achats de l’Algérie se font globalement dans la zone euro, donc en monnaie unique, et les exportations en dollars. Il risque d’y avoir, selon les experts, «érosion des capacités financières de l’Algérie». D’où la nécessité de diversifier les sources d’approvisionnement en dehors des pays de l’Union européenne pour acheter plus en dollar qu’en euro. Car les fournisseurs de l’Algérie sont pratiquement toujours les mêmes.

    De janvier à fin août 2007, les principaux fournisseurs étaient la France, la Chine, l’Italie, les Etats-Unis d’Amérique et l’Allemagne. Parallèlement, les clients de l’Algérie étaient les Etats-Unis d’Amérique, l’Italie, l’Espagne, la France et le Canada.


  5. #19
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    ALGIERS, September 23, 2007 (Reuters) - OPEC member Algeria posted a $19.5 billion trade surplus for the first eight months of 2007, down from $23.7 billion in the same period last year, official figures published on Sunday showed.

    Algerian exports earned $36.5 billion, down 3.88 percent from 2006, while imports rose 19.38 percent to $16.93 billion, according to customs service statistics published in government newspaper El Moudjahid.

    Exports of oil and gas are the country's main generator of main foreign exchange. The annual surplus reached $31.8 billion in 2006 and $24.4 billion in 2005.


  6. #20
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    September 24, 2007 -- Algeria posted a trade surplus of about $19.575 billion in the first seven months of 2007, a fall from $23.79 billion for the same period in 2006, according to data published by the National Centre for Informatics and Statistic (CNIS) on Saturday (September 22nd). Algeria's exports fell 3.88% year-on-year to $36.5 billion despite a rise in the price of hydrocarbon exports. Strikes last May in opposition to the privatisation of the country's ports caused almost all of Algeria's harbours to be shut down, bringing a loss in exports estimated between $1.4m and $2.1m per day. CNIS reported that imports were up 19.38% year-on-year to $16.93 billion, boosted largely by appreciation of the euro. Algeria's demand for imported foodstuff products has also increased due to the droughts in the region.


  7. #21
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts