+ Reply to Thread
Page 3 of 9 FirstFirst 1 2 3 4 5 ... LastLast
Results 15 to 21 of 57
  1. #15
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 3 juillet 2008 -- Bonne nouvelle pour les usagers de la route nationale 43 reliant la wilaya de Béjaïa à celle de Jijel. Cette dernière sera incessamment rénovée. En effet, la commission nationale des marchés vient d’approuver le marché qui a été désormais confié à une société turque. Rénovation tous azimuts de cette route nationale avec installation de tunnels, et ce, jusqu'à la coquette localité de Melbou, dans la wilaya de Béjaïa semblent être les travaux à effectuer sur ce tronçon reliant deux villes touristiques par excellence. Ce projet, qui ne manquera certainement pas de booster l’investissement à moyen et long terme dans cette zone, coûtera, avance-t-on, la bagatelle de 450 milliards de centimes. Avec ce projet de grande envergure et celui de la pénétrante sur 100 km reliant Béjaïa à l’autoroute Est-Ouest, c’est toute la wilaya de Béjaïa qui se trouvera engagée dans une autre dimension, notamment sur le plan économique.

  2. #16
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 14 Juillet 2008. -- L'Union des Chambres de commerce et des Bourses de Turquie (TOBB) et la Mission des relations économiques extérieures (DEIK) organisent conjointement le Forum d'affaires Turquie- Afrique à Istanbul (Turquie) du 18 au 20 août 2008 en marge de la tenue du Sommet de coopération Turquie -Afrique organisé par le gouvernement turc. Ce forum a pour objectif de développer les opportunités d'affaires et de renforcer la coopération entre la Turquie et l'Afrique et regroupera à cette occasion les chefs d'entreprise et les hommes d'affaires africains relevant des différents secteurs économiques avec leurs homologues turcs. Le programme du forum prévoit la tenue d'une séance plénière suivie de plusieurs ateliers thématiques et des rencontres de mise en relation d'affaires.

  3. #17
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 21 Août 2008 -- Le sommet Turquie-Afrique, auquel a pris part Abdelaziz Belkhadem, représentant personnel du président de la République, et qui s’est tenu durant deux jours à Istanbul, a été une occasion pour les dirigeants des pays africains d’affirmer encore une fois la nécessité d’établir des liens économiques d’égal à égal entre les deux parties. Ce sommet, consacré exclusivement aux questions économiques, a drainé un nombre important de responsables africains en vue de jeter des passerelles avec la Turquie. Pas moins de 50 pays étaient présents à la rencontre. Il était question de développement des échanges entre les deux parties et celui de certains secteurs, comme l’agriculture, l’eau et les infrastructures. Les pays africains, dont les richesses naturelles sont le seul atout, veulent approfondir les liens et la coopération, notamment à travers les investissements directs étrangers. Sur ce point, la présence turque en Afrique reste à améliorer avec un taux global d’échanges qui a atteint 13 milliards de dollars contre seulement 9 milliards en 2005. Un chiffre appelé à connaître une augmentation d’ici à 2010. Du côté turc, les questions économiques restent un point nodal pour ce pays. Le cas Algérie reste également un exemple, puisque les échanges entre les deux pays ne cessent de s’accroître d’année en année. Pas moins de 150 entreprises turques activent en Algérie. Les échanges entre les deux pays sont évalués à 2,5 milliards de dollars. Les investissements turcs sont également sur la bonne voie selon les responsables turcs. Leur présence est constatée dans plusieurs domaines, notamment le bâtiment, les industries légères ainsi que le textile. Signalons que le président turque Abdullah Gül a exprimé, lors de cette entrevue avec M. Belkhadem, son souhait de se rendre prochainement en Algérie en réponse à l’invitation de Bouteflika.

  4. #18
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 30 Septembre 2008 -- L'organisation de la Ligue arabe prendra part à la réunion ministérielle arabo-turque, prévue le 11 octobre à Istanbul, en vue du lancement du forum de coopération arabo-turc. Cette rencontre réunira le ministre turc des Affaires étrangères avec ses homologues de la troïka arabe qui regroupe l'Arabie Saoudite, l'Algérie et Djibouti sous la présidence de la Syrie en tant que présidente en exercice du sommet arabe avec la participation du SG de la Ligue arabe, Amr Moussa.

  5. #19
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 25 Octobre 2008 -- Des représentants de compagnies Turques ainsi que l’Ambassadeur de Turquie à Alger, M. Ahmed Nicati Bigali, ont affirmé, hier, leur prédisposition à investir en Algérie et à ne pas se imiter à l’approche commerciale entre les deux pays. Lors de l’inauguration d’une foire flottante, qui s’est tenue en présence du Ministre du Commerce, M. El Hachemi Djaâboub, et le ministre de l’Habitat, M. Noureddine Moussa, l’Ambassadeur de la Turquie en Algérie, a affirmé la nécessité de renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays et donner des opportunités aux opérateurs des deux pays pour se rencontrer. Les deux ministres algériens ont, d’autre part, considéré que les compagnies Turques ont de l’expérience dans plusieurs domaines et que l’Algérie tirera profit.

    Lors de la Foire en question plusieurs entreprises Turques ont présenté leurs produits, en majorité des compagnies spécialisées dans les infrastructures, la construction et équipements industriels. Le ministre du Commerce, M. El Hachemi Djaâboub, a appelé les investisseurs Turques à investir en Algérie et à saisir les opportunités qui leurs sont offertes. Les représentants de plusieurs compagnies Turques, notamment celles spécialisées dans le secteur de la construction, ont exprimé leur volonté d’investir en Algérie et transférer leurs savoirs et technologies vers elle. Il est à noter que l’Algérie, actuellement, représente l’un des plus importants partenaires de la Turquie dans le Continent Africain.

  6. #20
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 3 Novembre 2008 -- La foire flottante Blu Expo a jeté l’ancre au Port d’Alger. Récemment, deux navires, l’“Ankara” et le “Samsun” ont abrité une exposition de produits turcs, sur une surface de 5 000 mètres carrés. C’est la plus grande manifestation de ce genre, ont indiqué les organisateurs. Le bulletin de presse, distribué à l’occasion, indique que les plus grandes entreprises turques du secteur de la construction et des équipements (machines) y ont participé. De façon précise, 300 dirigeants de 107 entreprises turques via la foire comptent rencontrer d’importants hommes d’affaires algériens. Le bateau “Ankara” a accueilli les représentants du secteur de la construction, le “Samsun” ceux du secteur des équipements (machines). Dans le premier, on y a exposé notamment du marbre, des constructions en préfabriqué, des escaliers et échelles de construction, profilés en aluminium, portes et fenêtres en PVC. Dans le second navire, on y a exhibé des machines pour le fraisage, la production de pavé, le traitement d’olive et d’huile d’olive, de production et de recyclage de plastique, de test pour les matériaux de construction, de traitement de papier.

    Le concept de la foire flottante Blu Expo 2008 consiste à réunir les hommes d’affaires turcs avec les visiteurs professionnels dans les pays de l’Afrique du Nord du 14 au 24 octobre. Elle a jeté l’ancre au port d’Alexandrie en Égypte les 14 et 15 octobre, au port de Tripoli les 18 et 19 octobre 2008, au port de la Goulette les 20 et 21 octobre. “L’un des objectifs les plus importants de Blu Expo est de faire connaître aux exposants le pays visité et de préparer le terrain pour des investissements communs avec les hommes d’affaires du pays concerné”, lit-on dans le bulletin de presse. Résultat de la manifestation : “70% des exposants ont noué des contacts avec des opérateurs algériens”, nous indique l’attaché commercial à l’ambassade de Turquie à Alger. De façon générale, les échanges économiques sont en progression. Le commerce extérieur bilatéral a atteint 3,3 milliards de dollars en 2007. L’Algérie a exporté vers la Turquie pour une valeur de 2,3 milliards de dollars. Les importations de produits turcs se sont élevées à 1 milliard de dollars l’an dernier. “Les investissements turcs en Algérie sont en hausse : leur stock se chiffre à 304 millions de dollars de 2000 à 2007 dont 130 millions de dollars uniquement l’année dernière”, a indiqué la même source. Les secteurs ciblés sont l’agroalimentaire, les matériaux de construction, les travaux publics, la métallurgie et les services.

  7. #21
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Safia Berkouk :


    Lundi 10 Novembre 2008 -- L’Algérie n’est pas pressée d’établir une zone de libre-échange avec la Turquie qui en a formulé le souhait il y a environ un an, a déclaré l’ambassadeur turc à Alger, M. Ahmet Bigali, rencontré hier à la Safex à l’occasion de l’inauguration de Prodtech 2008, le Salon turc de machines et de technologies de production. «Cela fait un an à peu près que nous avons transmis aux autorités algériennes notre souhait d’établir une zone commune de libre-échange. Toutefois, le gouvernement algérien trouve que le temps n’est pas encore venu pour établir un tel accord. Nous respectons cette position», a-t-il déclaré.

    Le diplomate turc a estimé que «l’absence d’un accord de libre-échange entrave un peu le développement économique souhaité entre les deux pays». Pour preuve, selon lui, les échanges économiques entre les deux pays atteignent 3,5 milliards de dollars dont plus de 2,5 milliards d’exportations algériennes, alors que les investissements turcs en Algérie restent extrêmement faibles avec 305 millions de dollars entre 2000 et 2007.

    Avec une balance commerciale largement en sa faveur grâce essentiellement à des exportations de GNL de l’ordre de 1,5 milliard à 2 milliards de dollars, l’Algérie ne juge pas utile de signer un accord de libre-échange avec la Turquie, d’autant qu’en dehors des hydrocarbures le pays n’est pas compétitif sur d’autres secteurs. En dépit de l’absence d’une réponse algérienne, la Turquie ne désespère pas cependant d’aboutir à un accord de libre-échange tôt ou tard. «Nous avons des contacts avec les autorités algériennes depuis un certain temps pour commencer les discussions», a dit M. Bigali, en précisant cependant qu’aucune échéance ne peut être avancée.

    En attendant la signature d’un tel accord, la Turquie continue à revendiquer un meilleur traitement pour ses entreprises qui exportent en Algérie et qui sont, selon M. Bigali, «victimes d’injustice» parce qu’elles doivent payer des taxes douanières sur leurs marchandises à leur entrée sur le marché algérien trois fois supérieures à celles que payent les entreprises européennes. Loin d’être découragées, les entreprises turques multiplient leur va-et-vient sur le marché algérien à travers différents Salons spécialisés qu’elles organisent. Prodtech en réunit une quarantaine, jusqu’à mercredi prochain, venues étudier les possibilités de s’installer en Algérie ou simplement y faire des affaires.

    A l’inauguration du Salon, l’ambassadeur turc a incité les entreprises de son pays à saisir l’occasion «pour accroître les relations commerciales en Algérie et avoir des contacts fructueux» avec des partenaires algériens. Toutefois, pour certains exposants que nous avons rencontrés sur place, leur objectif premier et de trouver un marché pour leurs produits. «La bureaucratie et les blocages à tous les niveaux constituent d’importantes entraves pour les investisseurs», a ainsi déclaré M. Rebbache, représentant de la société Akaygam, spécialisée dans les machines pour chocolaterie et biscuiterie. «A l’heure actuelle, il est plus facile d’exporter vers l’Algérie que d’y investir», a-t-il ajouté.

+ Reply to Thread
Page 3 of 9 FirstFirst 1 2 3 4 5 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts