+ Reply to Thread
Page 1 of 9 1 2 3 ... LastLast
Results 1 to 7 of 57
  1. #1
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Turkey - Algeria business ties

    ANKARA - Turkey will send trade delegations to Algeria, Qatar and the Philippines to further improve economic and commercial ties with those countries.

    A group of Turkish businessmen will pay a visit to Algeria from April 17th to 20th to promote Turkish products and to develop cooperation between the two countries.....

    Source

  2. #2
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Algerian Chamber of Commerce participates in Istanbul Business Fair

    The Turkish Independent Industrialists and Businessmen's Association (MUSIAD) is preparing to bring the heads of state and 1,500 businessmen from 50 countries to Istanbul.

    MUSIAD’s planned guests include the Islamic Chamber of Commerce and Industry, the Islamic Development Bank (IDB), the Organization of the Islamic Conference (OIC), ministers and chamber heads from Saudi Arabia, Kuwait, the United Arab Emirates, Syria, Egypt, Algeria, Morocco, Iran, Pakistan, Kazakhstan, South Africa, Australia and Singapore.

    According to MUSIAD Chairman Omer Bolat, the organization will help advertise Turkey and contribute at least $2 billion to the real economy through potential commercial and investment deals.

    MUSIAD will simultaneously organize the 10th International Business Forum and MUSIAD 11th International Fair from Nov. 22-26.

    The OIC, the IDB, Turkish Foreign Trade Undersecretary, the Small and Medium Enterprise Development Organization, Istanbul Chamber of Commerce, the Istanbul Metropolitan Municipality and Turkish Airlines are supporting the forum and fair organized by MUSIAD.

    Bolat and MUSIAD executive board members held a joint press conference to elaborate on the organization.

    Scheduled to be inaugurated by Turkish Prime Minister Recep Tayyip Erdogan, the 10th International Business Forum and MUSIAD 11th International Fair will be simultaneously held Nov. 22-26 at the CNR Expo Center and Grand Cevahir Hotel respectively.

    Bolat said the first leg of the organization included the international collaboration that has representatives from 350 firms, 50 of them foreign. The second leg includes the international business forum attended by prime ministers and ministers from 15 countries.

    The 11th International Fair, called “Afro-Eurasia’s largest reference fair,” by Bolat will host nearly 4,000 foreign and domestic businessmen at the CNR Expo Center Nov. 22-26.

    Bolat noted they sent delegations to 22 countries to publicize the fair and added the fair has grown by 60 percent in the last two years. “This is the Turkey’s largest collaboration in terms of capacity and business connections volume. It will be held on a 27,000-square meter closed area with the participation of 350 firms, 50 of them foreign. We are expecting over 150,000 visitors.”

    According to the MUSIAD chairman, Arab firms in particular were willing to cooperate and establish partnerships with their Turkish counterparts.

    Bolat recalled Turkey chose a “partner country” every year ahead of the fair, naming Syria the partner country for 2006.

    Syrian Deputy Prime Minister Abdullah Dardari is expected to represent his country with 100 Syrian businessmen.

    Damascus Commercial Village will be set up on a 400 square-meter area, and domestic Syrian products and services will be exhibited.

    50 foreign firms to attend Istanbul Business Fair

  3. #3
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Turkey's Demirdöküm opens a new factory in Algeria

    April 17, 2007 -- Demirdöküm, leader in the heating and cooling sector in Turkey, opened the Demrad Algeris flash heater and gas heater production facility last week at the country's capital Algiers. The company is expected to produce a total of 200,000 heaters including 50,000 flash heaters and 150,000 gas heaters. Demirdöküm is planning to begin exporting to Tunisia and Morocco very soon.


  4. #4
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Algerian commercial delegation visits Turkey

    ISTANBUL, May 22, 2007 -- African entrepreneurs, who arrived in Turkey to participate in the "Turkey-Africa Foreign Trade Bridge 2nd Meeting" organized by the Confederation of Turkish Businessmen and Industrialists (TUSKON), continue holding talks and seeking investment opportunities in several Anatolian provinces.

    After attending the 3-day meeting held in Istanbul last week, Togolese businessmen paid a visit to central Anatolian city of Eskisehir.

    The Togolese delegation which first held talks in the Organized Industrial Zone in the city, had a meeting with Eskisehir Mayor Yilmaz Buyukersen afterwards.

    Moreover, another delegation comprising of 52 businessmen from Morocco and Kenya held meetings in central Anatolian province of Kayseri.

    Moroccan and Kenyan entrepreneurs held bilateral talks at Kayseri's Organized Industrial Zone within the framework of their visit.

    While the Kenyan delegation is expected to leave Kayseri later in the day, Moroccan businessmen will continue with their talks in the city till Wednesday.

    Furthermore, an Algerian commercial delegation paid a visit to the southern province of Kahramanmaras.

    Algerian businessmen indicated that Turkish textile products were both cheap and of good quality.

    On the other hand, some other businessmen from Chad, visited several industrial institutions in central Anatolian city of Corum last Saturday.

  5. #5
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Turkey - Algeria business ties

    November 26, 2007 -- Turkey-Algeria trade has increased dramatically. The target for 2008 is 4 billion dollars. USAK experts say that 10 billion dollars trade volume between two countries is not a dream in 5 years. Algeria, with Egypt, is the biggest export and import market for the Turkish businessmen in Africa.

    *** Algeria’s imports from Turkey ***

    2005 - $US 605.858

    2006 - $US 706.723

    2007 - $US 442.099
    (first 6 months)


    *** Algeria’s exports to Turkey ***

    2005 - $US 1.725.234

    2006 - $US 2.009.539

    2007 - $US 1.017.302
    (first 6 months)


    *** Trade volume between Turkey and Algeria ***

    2005 - $US 2.331.092

    2006 - $US 2.716.262

    2007 - $US 1.459.401
    (first 6 months)


    Source: USAK Africa Studies

    Turkey-Algeria trade volume will reach 3 billion dollars in 2007

  6. #6
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 28 janvier 2008 -- « Oran est la région qui commerce le moins avec la Turquie». C'est l'une des petites révélations de l'ambassadeur turc, lors de son crochet au Quotidien d'Oran. Occasion de donner quelques détails sur la présence turque en Algérie, celle du «made in...», des entreprises et des échanges commerciaux. L'Oranie reste un terrain à conquérir pour les entreprises turques et «Oran est la région qui commerce le moins avec la Turquie», révèlera l'ambassadeur de ce pays à l'occasion de sa 3ème visite dans la ville. «Une 3ème visite parce que à chaque déplacement, j'ai rarement eu l'occasion d'entrer véritablement en contact avec la société de cette ville et à comprendre ses attentes», nous confiera-t-il à l'occasion d'une discussion «libre».

    La teneur faible des échanges, mis à part une entreprise de bâtiment qui a déjà à son actif un gros chantier de logements et un prochain projet de fabrication de rond à béton pour un investissement qui se chiffre en centaines de millions de dollars, «serait peut-être due à l'absence de ligne aérienne directe entre Oran et Istanbul».

    La raison? «Officiellement, la compagnie algérienne a parlé de concurrence déloyale» malgré un plaidoyer insistant - «depuis des années», dira Mr Ahmet Necati Bigali - et l'existence d'un marché et d'une clientèle qui se bouscule «au point où il est impossible de trouver une réservation un mois à l'avance». Le marché aérien entre les deux pays reste «verrouillé» alors que la «présence» des compagnies aériennes charters ne date pas d'hier en Algérie et que les pilotes turcs font partie du personnel d'Air Algérie depuis longtemps. «La concurrence ? Elle se situe peut-être dans la qualité des services mais surtout dans les coûts, puisque la compagnie algérienne reste très cher» face à des privés turcs qui se déploient agressivement dans le marché mondial, offrent mieux et «rentabilisent» au maximum les saisons mortes de l'hiver turc «durant lequel le flux des 23 millions de touristes par an est au point mort».

    Il existe, «pour information», 6 vols hebdomadaires à partir d'Istanbul vers Alger, et «les avions sont archi-pleins, alors qu'Air Algérie assure un programme de trois vols hebdomadaires avec un taux de remplissage faible pour des raisons d'offres de services aussi». Pour l'ambassadeur, «L'itinéraire Alger reste l'itinéraire le plus cher au monde» : un vol Istanbul-New York coûte 500 dollars, alors qu'un billet Istambul-Alger revient à 700 dollars, nous assurera-t-il. Reste que face à une Air Algérie qui impose ses prix, la concurrence impose la ruse en quelque sorte: «pour les compagnies turques, si vous voulez aller à Tokyo à partir d'Alger via Istanbul, on vous fera payer le vol Alger-Istanbul à 700 dollars selon les prix fixés, mais vous ne payerez que 50 dollars entre Istanbul et Tokyo par exemple».

    La Turquie reste cependant, selon son représentant, un «gros carrefour» pour la carte du transport aérien mondial et pour l'Asie centrale par exemple, malgré des concurrences naissantes. Les filons de la clientèle sont quant à eux constitués par les Algériens intéressés par les étalages turcs, touristes ou porteurs de valises, mais aussi des Chinois et des Japonais dont la main-d'oeuvre investit le marché algérien en force et les Turcs eux-mêmes, entre opérateurs, représentants de sociétés ou simples ouvriers de chantiers. Au fait, «combien sont-ils en Algérie ?». 1.600 pour les résidents permanents, avec carte de séjour, mais «ils ne faut pas oublier les 5.000 par jour qui transitent par Alger pour de courts séjours de travail ou de transactions». Un flux motivé par les échanges commerciaux entre les deux pays et qui ont connu une «explosion» depuis 2004. «Au début de 2004, à ma prise de fonction, j'avais vu qu'il existait 16 sociétés turques au total qui avaient une représentation à Alger. Aujourd'hui, elles sont 164». Les chiffres des échanges sont eux aussi très éloquents: «Le commerce extérieur turc avec votre pays était de l'ordre de 1.32 milliard de dollars pendant longtemps. En 2006, ce chiffre était de trois milliards de dollars pour la globalité des échanges. Ceci sans parler de la nouvelle crise d'approvisionnement» en gaz imposée par l'Iran à la Turquie.

    «Nous avons été obligés de revenir nous approvisionner en Algérie et pour le seul début de 2008, nous en sommes déjà à une facture payée de plus d'un milliard de dollars en gaz». Les chiffres de la balance commerciale entre les deux restent cependant peu capables de «refléter» la réalité. «Les statistiques ne disent pas la vérité sauf pour le GNL avec un peu plus de deux milliards/an».

    L'explication est assez complexe et se résume à l'inexistence d'un accord de libre échange avec l'Algérie, «ce qui oblige la marchandise turque à transiter par des pays européens pour bénéficier des effets d'exonération de l'accord entre l'Algérie et l'UE», analysera l'invité «puisque la Turquie est, commercialement parlant, membre de l'UE mais n'étant pas encore membre à part entière, elle ne bénéficie pas des mêmes relations privilégiées avec l'Algérie».

    Certains pays développés du nord de la méditerranée se sont même fait une spécialité juteuse de ce filon d'achat de produits turcs à revendre pour les pays tiers de la rive sud dans le cadre de l'accord «UE». Un frein pour le flux de la production turque qui a su, selon beaucoup, attirer le marché des délocalisations, capter les ventes de licences de fabrication, qualifier sa main-d'oeuvre et se placer dans le marché mondial par une «politique d'ouverture sans limites» pour tout ce qui pourra relancer l'économie de ce pays. Le catalogue des produits «made in Turkey» écoulés dans le marché algérien est vaste: fer, acier, textile, électronique, électroménager, produits finis ou semi-finis et, surtout, les véhicules. La rumeur des voitures européennes montées en Turquie est une réalité donc.

    «La Turquie est devenue le 2ème grand producteur de l'électroménager en Europe», selon le représentant de ce pays, et «50 % des téléviseurs vendus en Europe viennent de la Turquie».

    Ceci sans parler des coups d'éclats comme l'achat par des entreprises de ce pays de grandes marques européennes de l'électronique pour des fabrications ou des montages sous licence «dans des pays étrangers comme l'Allemagne ou l'Autriche par exemple». Des formules diversifiées avec, souvent, des capitaux d'investissements étrangers et une production turque. Mieux encore, nous révèlera notre interlocuteur, presque pour illustrer le débat prévu aujourd'hui à Oran, sur invitation de la Confédération des cadres de la finance et de la comptabilité, sur le modèle de développement turc, certains grands labels ont démarré avec la formule de «coopératives d'anciens officiers de l'armée qui ont investi leur argent dans ces secteurs», par exemple. Le modèle de développement turc ? Peut-être une solution à creuser, pour ce pays qui nous ressemble tant, coincé entre la montée de l'islamisme, le poids du nationalisme, le jeu de séduction-répulsion face à l'Europe, la position géographique enviée et les obligations d'alliance pour la survie, sans parler des fragilités du système politique en quête d'équilibre.

  7. #7
    TUANA AYDIN is offline Registered User
    Join Date
    Dec 2007
    Posts
    79
    thnx...admin

+ Reply to Thread
Page 1 of 9 1 2 3 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts