+ Reply to Thread
Page 6 of 10 FirstFirst ... 4 5 6 7 8 ... LastLast
Results 36 to 42 of 66
  1. #36
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    SHENZHEN, May 25, 2009 -- China Great Wall Computer Shenzhen Co., Ltd. is now striving for overseas expansion. The Shenzhen-listed computer maker recently clinched an agreement with Algerian ADSL and VoIP operator EEPAD in an attempt to jointly set up a plant in Algeria with an investment of USD 4 million in total. Under the agreement, the two parties will cooperate in netbook technology, manufacturing, as well as distribution. Great Wall Computer will inject USD 1.2 million into the plant for an about 30% stake. After being operational, the new plant is expected to have production capacity of 100,000 netbooks in the first year and 200,000 ones in the second year. The construction of the Algerian plant is just the first step of Great Wall Computer's expansion in the African market. Notably, the company will establish more production bases in Africa in future, disclosed an executive for Great Wall Computer. In addition, Great Wall Computer gained regulatory approval for the acquisition of a 99.99% stake in China Great Wall Computer (Hong Kong) Holding Ltd. from China Great Wall Computer Group Corporation (Great Wall Group). Shenzhen-listed Great Wall Computer aims to strengthen its foothold in overseas markets through the acquisition. By April 30, 2009, Great Wall Hong Kong has owned 361 million shares, equivalent to a 17.11% stake, in TPV Technology Ltd. Plus its existing holdings in TPV, Great Wall Computer will own 26.58% shares of TPV, 0.67% less than the 27.25% stake taken by the latter's first-largest shareholder Philips. Established in 1987, Great Wall Computer is engaged in the R&D, production, and sale of computers and related components, with a registered capital of CNY 550.1898 million. It reaped operating revenues of CNY 3.95 billion in the 2008 fiscal year, with a 6.99% drop year on year, the Shenzhen-based computer maker announced in its audited annual report in late April 2009. Revenues from overseas markets added up to CNY 1.14 billion, taking up 34% of the total; and revenues from the domestic market reached CNY 2.595 billion, accounting for 66% of the total. Total profits came to CNY 11.1655 million, with an 89.41% drop year on year. Net profit attributable to the shareholders of the listed company hit CNY 11.8239 million, with an 87.96% drop year on year. Basic earnings per share stood at CNY 0.021. Gross margin of its PC business inched up by 1 percentage points. Notebook computer sales volume surged 159% year on year.

  2. #37
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 29 Août 2009 -- Le montant des investissements chinois en Algérie est de l’ordre de 800 millions de dollars dont la grande part concerne le secteur de l’énergie et les entreprises de production, a indiqué l’ambassadeur de Chine à Alger M. Liu Yuhe lors d’un point de presse improvisé en marge de sa visite effectuée, avant-hier, à Bouzegza dans la wilaya de Boumerdès pour inspecter les travaux de réalisation de l’autoroute Est-Ouest. “L’investissement figure parmi les priorités dans le cadre du partenariat entre l’Algérie et la Chine et les deux gouvernements encouragent les sociétés à développer des opérations de partenariat et faire des efforts pour nouer des relations de développement dans les secteurs de transport, la technologie et la formation”, a ajouté M. Yuhe qui précise qu’il “y a beaucoup de sociétés chinoises qui s’intéressent à des partenaires algériens comme cela a été vérifié dans le cadre du déroulement de la foire d’Alger”. L’ambassadeur invite les cadres des entreprises des pays notamment les Algériens à développer les moyens de communication pour intéresser davantage les investisseurs chinois. “Il faut que les entreprises algériennes fassent un effort dans la promotion de leurs secteurs et davantage d’explication pour attirer les entreprises chinoises à investir en Algérie et surtout les informer des mesures avantageuses offertes”, a-t-il encore précisé. L’ambassadeur promet dans l’avenir l’élaboration et la distribution de manuels pour faciliter, dit-il, la communication entre les Algériens et les Chinois et surtout permettre aux patrons d’entreprise de mieux assimiler les aspects juridiques liés aux opérations d’investissements. M. Yuhe a, d’ailleurs, révélé l’enseignement pour bientôt de langue chinoise pour les Algériens. “Dans l’avenir, nous pensons enseigner le chinois en Algérie pour permettre à de jeunes Algériens d’être embauchés dans des compagnies chinoises comme traducteurs-interprètes ou pour d’autres tâches”, a-t-il indiqué, précisant qu’actuellement il y a plus de 30 000 Chinois qui travaillent en Algérie.

    La plupart sont affectés aux grands projets comme l’autoroute Est-Ouest, le bâtiment et le secteur de l’hydraulique. “Le gouvernement chinois ne cesse d’encourager les entreprises chinoises à participer à la construction de projets de logements et autres en Algérie”, a encore affirmé l’ambassadeur. “Le logement est un des aspects les plus importants dans la vie d’un homme, car il faut bien se loger pour assurer un bon travail et comme le gouvernement algérien prévoit de réaliser à long terme beaucoup de logements, nous pensons que nos entreprises ont encore beaucoup de travail à faire”, soutient-il. À une question sur la bagarre survenue à Bab-Ezzouar entre des Chinois et des Algériens, l’ambassadeur a tenu à minimiser cette affaire indiquant que c’est un acte isolé. “Il n’y a pas de problèmes entre les deux communautés, mais quelques individus étaient à l’origine de cette situation, maintenant tout est rentré dans l’ordre”. Il y a toujours eu une étroite collaboration et de la compréhension entre les citoyens algériens et la communauté chinoise, comme cela est vérifié sur le terrain, a-t-il précisé. “La civilisation chinoise et islamique ont beaucoup apporté au progrès culturel et civilisationnel universel”, a-t-il encore ajouté. M. Yuhe, qui a effectué plusieurs haltes au niveau du tronçon le plus difficile de l’autoroute Est-Ouest, s’est félicité des mesures prises par les autorités algériennes pour assurer la sécurité des chantiers et des routes, ce qui a permis aux entreprises du groupe chinois, CITIC-CRCC de travailler H24. “Ce tronçon est le plus difficile de toute l’autoroute car il y a eu des glissements de terrain et je suis venu sur place pour voir l’avancement des travaux et encourager les techniciens et travailleurs pour que le projet soit livré dans de bonnes conditions et surtout avec qualité”, a-t-il expliqué. À noter que le tronçon en question, qui relie Larbatache à Bouzegza (limite de Lakhdaria) sur 18 km prévus, va être livré en juillet 2010 et est composé de plus de huit ouvrages d’art dont deux longs tunnels, que l’ambassadeur a visités, hier, l’un de 1 750 mètres dont il ne reste que 475 mètres à réaliser et l’autre de 700 mètres dont 500 mètres sont déjà achevés.

  3. #38
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 29 Août 2009 -- Le montant des investissements chinois en Algérie s’élève à plus de 800 millions de dollars, selon l’ambassadeur de ce pays, Oliu Yuhe. S’exprimant jeudi à Boumerdès, en marge d’une visite d’un tronçon de l’autoroute Est-Ouest, le diplomate chinois a indiqué que les investissements de son pays en Algérie concerne plusieurs domaines, tels que la construction, l’hydraulique et les travaux publics. Il a affirmé que la Chine « est déterminée à augmenter le volume des investissements en Algérie, en intervenant dans d’autres créneaux. »

  4. #39
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samir Allam :


    Samedi 5 Septembre 2009 -- En France, Pierre Falcone est surtout connu pour ses démêles avec la justice de son pays dans l'affaire des ventes d'armes à l'Angola. Mais l'homme d'affaires français est aussi un habitué des négociations de contrats entre les groupes étrangers et l'Algérie. Selon nos informations, Pierre Falcone a joué l'intermédiaire entre des groupes chinois et les autorités algériennes dans au moins deux contrats. Le premier, d'un montant de 1,5 milliards de dollars, concerne le projet projet de transfert des eaux souterraines d'In Salah vers Tamanrasset, dans le sud du pays. Il a été remporté en juillet 2007 par le groupement chinois CGC-SIPSC. Le second concerne deux projets projets dans les chemins de fer attribués en juillet dernier par l'Agence nationale d'études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif) Le groupe chinois CCECC a remporté le contrat de construction de la ligne ferroviaire Tissemsilt-Boughezoul sur 139 kilomètres, pour près de 600 millions de dollars. L'Anesrif a également confié au même groupe la réalisation de la ligne ferroviaire Saida-Tiaret sur 153 km pour 870 millions de dollars. Au total, 1,47 milliards de dollars de contrats ont été remportés par ce groupe chinois. On ignore les conditions dans lesquelles l'homme d'affaires est intervenu dans ses discussions ni la contrepartie qu'ils aurait obtenu en échange de son intervention. Mais « ce n'est pas nouveau, Pierre Falcone a toujours été présent dans des négociations en Algérie », explique un habitué des négociations internationales. En Chine, l'homme d'affaires français met en avant sa naissance en Algérie - M. Falcom est né né le 19 mars 1954 à Alger - pour convaincre les groupes chinois de lui confier la gestion des négociations avec la partie algérienne.

  5. #40
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 3 Novembre 2009 -- Une délégation de représentants d’une vingtaine d’entreprises et d’organismes chinois effectuera une visite en Algérie du 13 au 16 novembre prochain, en vue d’explorer de nouvelles opportunités de partenariat dans plusieurs segments économiques algériens. Conduite par M. Wan Jefei, président du Conseil chinois pour la promotion du commerce international (CCPIT), la délégation aura plusieurs rencontres avec les responsables de la chambre algérienne du commerce et de l’industrie (CACI). Les entrepreneurs chinois envisagent durant leur séjour de soumettre des propositions de partenariat et d’investissement dans les secteurs du génie maritime, les travaux de dragage, les équipements portuaires, la construction de chemins de fer et l’ingénierie civile, les routes et ponts, la construction, l’industrie et l’exploitation minière, et enfin la métallurgie non ferreuse. Des discussions sont aussi prévues pour des opportunités d’investissement ou de partenariat dans les domaines de la production et de la distribution de l’électricité et de l’électronique, de l’aéronautique, de l’industrie chimique, de la fabrication de produits médicaux et pharmaceutiques et enfin dans l’industrie des textiles. Un forum des entrepreneurs chinois est également prévu le 15 novembre à l’hôtel Hilton, auquel des hommes d’affaires et entrepreneurs algériens ont d’ailleurs été conviés. La Chine multiplie les opportunités d’investissement en Algérie dans tous les secteurs. Le montant des investissements chinois en Algérie s’élève à plus de 800 millions de dollars, tandis que les échanges commerciaux entre les deux pays, qui entretiennent des relations privilégiées vieilles de 51 ans, ont atteint 3,91 milliards de dollars en 2008, faisant de la Chine le troisième partenaire commercial de l’Algérie.

  6. #41
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Cairo, November 8, 2009 (APA) -- Algerian President Abdelaziz Bouteflika averred that the joint efforts of China and Africa since the Beijing Summit in 2006 allowed the development of a strategic partnership of mutual trust and cooperation to ensure the continuation of the relationship and derive maximum benefit from each other, APA learns on Sunday in Sharm El-Sheikh. The Algerian minister of State Abdelaziz Belkhadem read the speech at the 4th ministerial conference of the China-Africa forum on Cooperation in Sharm el-Sheikh on behalf of President Bouteflika. Bouteflika stressed the importance of China-Africa cooperation in all fields especially in the energy sector to ensure the economic revitalization of the continent. The speech also stressed that the primary role and centrality of the UN must be supported through the reforms that must be entered on the Security Council, including the reform of financial institutions with a view to bringing transparency, and making it more democratic.

  7. #42
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 10 Novembre 2009 -- Une délégation, composée d’une vingtaine d’entreprises et d’organismes chinois, conduite par M. Wan Jefei, président du CCPIT (Conseil chinois pour la promotion du commerce international), sera en visite en Algérie du 13 au 16 novembre prochains. Cette visite intervient en application de l’accord de coopération liant la Chambre algérienne de commerce et d’industrie et le CCPIT, et entre dans le cadre du renforcement des relations économiques et commerciales entre l’Algérie et la République populaire de Chine, en favorisant les rencontres des hommes d’affaires des deux pays. Les deux parties examineront les opportunités de partenariat et d’investissement, lors d’un forum d'affaires prévu le 15 novembre à l'hôtel Hilton d'Alger. Les entreprises de l’empire du Milieu ont été les grandes bénéficiaires des deux plans de relance économique lancés par l'Algérie en 2001 et 2005 pour développer et moderniser les infrastructures de base et le logement. Mais les investissements directs chinois en Algérie ne dépassent pas les 800 millions de dollars.

+ Reply to Thread
Page 6 of 10 FirstFirst ... 4 5 6 7 8 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts