+ Reply to Thread
Page 16 of 31 FirstFirst ... 6 14 15 16 17 18 26 ... LastLast
Results 106 to 112 of 212
  1. #106
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0


    =


  2. #107
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 15 juillet 2008 -- L'Algérie recevra, avant 2009, 24 avions russes d'entraînement et de combat Iak-130. C'est ce qu'a annoncé hier l'agence russe RIA Novosti qui cite le directeur général d'Irkut Oleg Demtchenko. Selon l'agence, le holding aéronautique russe Irkut mène des négociations sur l'exportation de l'Iak-130 vers plusieurs pays et cite à ce titre, la Malaisie, la Grèce et l'Algérie. «Nous menons des négociations avec la Grèce, la Malaisie et l'Algérie. Au total, l'Algérie recevra 24 avions de ce type avant 2009», a indiqué M. Demtchenko au Salon aéronautique qui s'est ouvert hier à Farnborough, près de Londres. Plus de 1.500 exposants de 39 pays participent au Salon aéronautique britannique qui fête ses 60 ans en 2008. Le salon, un des principaux carrefours de l'aéronautique mondiale, se tient tous les deux ans en alternance avec le Salon du Bourget (France). Parmi les exposants russes, on note la présence des constructeurs d'avions militaires et civils russes, parmi lesquels MiG, Sukhoi, Irkut et Iliouchine. Le constructeur aéronautique russe Irkut a déjà livré le 31 mai denier deux chasseurs polyvalents SU-30 MKA à l'Algérie. Les deux Sukhoi devaient être assemblés par des spécialistes sur une base aérienne algérienne. Dans le cadre de la coopération militaire algéro-russe, lors de la visite de l'ex-président russe Vladimir Poutine en Algérie en 2006, les deux pays avaient signé un contrat portant sur la livraison de 28 chasseurs de la famille Sukhoi. En 2007 Irkut a vendu à l'Algérie quatre chasseurs polyvalents SU-30 MKA. Selon l'agence russe les avions livrés à l'Algérie sont une adaptation du chasseur polyvalent SU-30. Des informations rapportées en juillet 2007 par l'hebdomadaire russe Kommersant-Vlast indiquent que la Russie a signé une série de contrats avec l'Algérie et le Venezuela pour respectivement 7,5 millions de dollars et 3 milliards de dollars.

    Les contrats russo-algériens portent notamment sur 28 chasseurs SU-20MKA, 34 chasseurs MiG-29SMT et MiG-29UBT, 16 avions-écoles Iak-130, 8 divisions de missiles sol-air S300PMU-2 et 180 chars T90C. Ensuite les médias ont rapporté l'achat par l'Algérie de deux sous-marins de type 636. La livraison de ces 24 avions russes vient concrétiser la volonté des chefs de l'Etat et des armées des deux pays. En juin dernier les Russes avaient déjà proposé à l'Algérie de nouveaux chasseurs Mig 35 en remplacement des Mig 29 livrés et retournés par l'Algérie. L'annonce avait été faite par le PDG du constructeur russe Mig Anatoli Belov. Ce dernier, qui s'exprimait au cours d'une conférence de presse tenue à Berlin, dans le cadre du Salon aéronautique ILA 2008, a indiqué que les deux pays sont en négociations sur d'éventuelles livraisons à l'Algérie de chasseurs Mig 35 et que c'était à l'Algérie de décider. En avril 2007, l'Algérie avait renoncé au contrat sur les Mig 29 et avait renvoyé en 2008 quinze appareils livrés. La presse russe avait fait l'écho de l'information. Par ailleurs, le PDG d'Irkut avait rappelé que l'Algérie avait signé un contrat pour la livraison de 16 avions-écoles Iak-130 et les livraisons pourraient être lancées dès janvier 2009. Le premier responsable d'Irkut qui ambitionne d'accaparer la moitié du marché mondial des avions-écoles militaires a mis en exergue les performances de l'Iak-130. Selon le constructeur russe, cet avion-école est l'un des projets les plus prometteurs à la fois pour l'armée russe et pour le marché de l'aéronautique. L'Iak-130 est un avion-école de la nouvelle génération dont la conception a débuté en 1991.

  3. #108
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 23 Juillet 2008 -- Un accord de partenariat sera bientôt signé entre l’entreprise Filamp de Mohammadia (Mascara) et son homologue russe Formula, selon le directeur de l’entreprise algérienne. Une délégation de l’entreprise russe, basée en Sibérie, a visité au début de la semaine les différents ateliers de Filamp spécialisée dans la fabrication de lampes électriques, ainsi que les laboratoires de contrôle de la qualité et d’injection de gaz dans les tubes d’éclairage. Des explications sur les capacités de production de l’usine et la commercialisation de ses produits ont été fournies aux membres de la délégation russe, qui a exprimé sa volonté d’investir pour développer les capacités de production de Filamp, à travers notamment la production de lampes permettant une économie d’énergie à hauteur de 30 % et d’une longévité supérieure à celle des produits actuels de l’usine. Le projet de partenariat prévoit la modernisation des équipements et la préservation de la main-d’œuvre. Filamp commercialise ses produits dans plusieurs pays africains, dont la Mauritanie, la Libye, le Niger et le Mali.

  4. #109
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 24 Juillet 2008 -- Des bombardiers stratégiques russes de type Tu-160 et Tu-95MS pourraient bientôt être déployés dans des bases aériennes à Cuba, au Venezuela et en Algérie, selon des informations publiées aujourd’hui par le quotidien russe Izvestia, qui cite des sources du ministère de la Défense à Moscou. Cette initiative de Moscou constituerait une réponse au déploiement du bouclier antimissile (ABM) américain et aux projets d’extension de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) qui souhaite s’élargir aux pays de l’Est, aux frontières de la Russie, malgré l’opposition de Moscou.

    La Russie s'est fortement opposée au déploiement annoncé par les États-Unis de dix missiles d’interception en Pologne et d’un radar de surveillance sophistiqué en République Tchèque, dans le cadre du projet américain de bouclier antimissiles. La Russie considère ces initiatives comme une menace pour sa sécurité nationale.

    Le journal Izvestia ne donne aucune précision sur des discussions éventuelles entre Alger et Moscou concernant ce projet de déploiement de bombardiers stratégiques. L’Algérie qui a déjà refusé d’accueillir sur son sol le commandement américain en Afrique (Africom) pourrait difficilement accepter d’entrer en conflit quasi-ouvert avec les Etats-Unis en acceptant des bombardiers stratégiques russes sur son sol. A moins que Russes et Algériens n'aient pris la décision de s’engager dans une alliance stratégique.

    Mardi, Norton Schwartz, un général américain, a déclaré, que la Russie franchirait une «ligne rouge, pour les Etats-Unis» si elle décidait de faire stationner des bombardiers stratégiques à Cuba.

  5. #110
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    July 24, 2008 -- Airbases in Latin American countries could ensure the 'permanent presence' of Russia's strategic bombers near the US borders, says a Russian general.

    "The flight to the US [from southern Russia where the bombers are based] takes about 10 hours and even with two mid-air refueling the aircraft can spend only 1.5 hours near the US coast," Ria Novosti quoted Army General Pyotr Deinekin as saying. He added that making up for the lack of airborne refueling chances by using the Latin American airbases could make their almost permanent presence there possible.

    The general passed the remarks with reference to Moscow's alleged intention to station the bombers in Cuba, Venezuela and even Algeria as a reprisal against the US' missile plans in Europe.

    Undeterred by Russia's warnings, Washington has remained adamant about its plans to place 10 long-range missile interceptors in Poland and a radar base in the Czech Republic as a precaution against what it calls the threat posed by the 'rogue states'.

    NATO's borders nearing those of Russia's has also been cited as a possible reason for parading the bombers. If carried, the alleged proposal would have Cuba hosting Russian Il-78 aerial tankers which, in turn, would be able to replenish the fuel tanks of the Russian nuclear-capable strategic bombers possibly 160 Blackjack and Tu-95MS Bear whose staff have been examining one possible refueling stopover in Cuba.

    On Wednesday, the Island's one-time leader, Fidel Castro warned in an opinion piece that "we need not offer any explanations or excuses nor ask forgiveness," over the matter.

  6. #111
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 26 Juillet 2008 -- La Russie a démenti hier vouloir déployer des avions bombardiers en Algérie en réponse au projet des Etats-Unis d’installer un bouclier antimissile en Europe de l’Est. C’est ce qu’a affirmé hier un responsable du service de communication du ministère russe de la Défense. «La Russie n’a pas l’intention de déployer des avions en Algérie ou ailleurs. C’est de la pure désinformation», a affirmé au Jeune Indépendant le responsable russe en réaction aux informations publiées par un quotidien moscovite faisant état de l’éventualité d’un déploiement d’avions bombardiers stratégiques russes, entre autres en Algérie.

    Le quotidien Izvestia, considéré comme proche du Kremlin, citant le ministère de la Défense à Moscou, avait indiqué dans son édition de lundi dernier que Moscou envisageait de déployer prochainement des bombardiers stratégiques russes de type Tu-160 Blackjack et Tu-95MS Bear, en Algérie, à Cuba et au Venezuela. La publication avait rapporté que des équipages du Tu-160 et Tu-95MS ont récemment visité Cuba et effectué des inspections sur des sites aériens et aires d’atterrissage locaux dans l’éventualité de les utiliser en tant que pistes d’atterrissage ou de ravitaillement. Le journal n’a pas précisé si ces experts s’étaient également rendus en Algérie.

    Contacté par téléphone, le responsable en charge des médias étrangers au service de presse du ministère de la Défense russe a assuré qu’»il n’y a pas eu de démarches ou de quelconques contacts en ce sens avec l’Algérie ni avec d’autres pays». Le service de presse, dirigé par Alexander Drobishevskiy, a affirmé que le dossier de l’ABM est pris en charge par la voie diplomatique et que les informations du journal «sont une pure invention».

    La publication moscovite rapportait que l’option constituerait une réponse au déploiement du bouclier antimissile (ABM) américain et aux projets d’extension de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) qui souhaite s’élargir aux pays de l’Est, aux frontières de la Russie. Ces bombardiers récemment modernisés par l’aviation russe sont dotés de missiles de croisière de type X-555 pouvant atteindre une cible sur un rayon de plus de 3 500 km. Toutefois, ils ne nécessitent pas un déploiement proche du territoire américain pour toucher une cible aux Etats-Unis en cas de conflit.

    La Russie est opposée au projet américain de déployer des missiles d’interception en Pologne et d’un radar de surveillance sophistiqué en République tchèque, et estime que ce déploiement constitue une menace pour sa sécurité nationale. Les Etats-Unis affirment que ce bouclier ne menace pas la Russie mais vise ce qu’ils qualifient «d’Etats voyous», citant la Corée du Nord et l’Iran. La semaine dernière, le président russe Dmitry Medvedev a affirmé, sans précisions, que Moscou pourrait recourir à des mesures pour contrecarrer le projet de missiles américains qui menace, a-t-il soutenu, la sécurité nationale russe.

  7. #112
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Vendredi 29 Août 2008 -- L'Algérie poursuit la modernisation de ses forces armées. Deux navires lance-missiles de la marine nationale vont subir une modernisation profonde courant 2009 en Russie, a déclaré vendredi à Moscou le PDG des chantiers navals russes Severnaya Verf, Andreï Fomitchev, à l’agence d’information RIA Novosti.

    La date exacte du début de l'opération de modernisation de ces deux navires de fabrication soviétique n'a pas été communiquée. «Les travaux relatifs à la modernisation profonde de deux petits navires lance-missiles pour la marine algérienne doivent prendre fin en 2009. Nous remplirons à temps nos obligations», a-t-il indiqué. La modernisation profonde suppose le remplacement jusqu'à 60% des blocs et des groupes de blocs, y compris des armements, selon l'agence russe.

    Les petits navires lance-missiles est une classe de navires de guerre russes qui se caractérisent par une plus grande autonomie, une meilleure navigabilité et sont dotées d'armes plus efficaces par rapport aux vedettes. Abritant un équipage de 60 personnes, ils sont équipés de missiles de croisière antinavire P-15M et de canons d'artillerie de 76 et 30 mm.

    Outre la modernisation de ces deux navires lance-missiles, l'Algérie a entrepris ces dernières années en partenariat avec la Russie un vaste programme de renforcement et d'équipement de ses forces navales, terrestres et aériennes. Le programme déjà entamé a permis à l'Algérie d'acquérir notamment des avions de guerre modernes et des sous-marins classiques. La Russie est le principal fournisseur d'armes de l'Algérie.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts