+ Reply to Thread
Page 21 of 31 FirstFirst ... 11 19 20 21 22 23 ... LastLast
Results 141 to 147 of 212
  1. #141
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0
    Quote Originally Posted by Al-khiyal View Post

    Mardi 16 Juin 2009 -- La Russie livrera très prochainement 16 avions de chasse Yak-130 à l’Algérie, a déclaré, hier à l’ouverture du Salon de l’aéronautique du Bourget, dans la banlieue parisienne, le président du groupe russe Irkout, Oleg Demtchenko, rapporté par une agence de presse moscovite. «Nous avons un contrat avec le ministère russe de la Défense pour la fabrication de 62 avions Yak-130 et nous allons livrer 16 appareils à l’Algérie», a-t-il encore indiqué. La même source a ajouté qu’»il y a des demandes pour la construction de 150 autres avions de type Yak-130, tel que cela a été négocié avec l’agence russe d’exportation d’armes «Rosoboronexport». Le responsable russe a également déclaré que «les deux premiers avions de la série entrant dans le contrat algérien sont en phase d’assemblage final et seront soumis à l’épreuve de vol en juillet prochain». L’usine de la ville d’Irkout sera chargée de la production en série de ce type d’avions équipés de système de commande numérique. Le Yak-130 est un avion d’entraînement militaire de la nouvelle génération et peut être utilisé dans les sessions de formation de base pour les anciens et nouveaux pilotes d’avions de combat. Ce type d’appareils est destiné à élever le niveau de qualification des pilotes. En outre, l’armée de l’air algérienne a déjà passé une commande d’au moins 42 avions de type Sukhoi. L’Algérie pourrait acquérir un total d’une centaine d’avions de combat. En avril 2007, Alger avait rendu à la Russie des chasseurs MiG-29 russes reçus dans le cadre d’un contrat d’achat d’armes conclu entre les deux pays en 2006. Les Mig vendus n’étaient pas neufs et présentaient des défauts. La décision algérienne avait provoqué des remous avec Moscou. Mais, depuis, la crise est dépassée. Dans le contrat de 7,5 milliards de dollars d’équipements militaires russes pour l’Algérie, il y a un volet formation. Une vingtaine de pilotes de chasse de l’armée de l’air algérienne a d’ailleurs entamé, en décembre 2006, un long stage à la Haute école de navigation aérienne de Chelyabinsk, conformément aux accords passés entre l’Algérie et la Russie dans le domaine de l’armement et de la formation. La cadence des livraisons d’avions de combat russes à l’Algérie démontre que l’accord stratégique algéro-russe est respecté dans les délais, aussi bien côté livraisons et maintenance des avions de chasse, les Mig 29MT, que côté formation des pilotes algériens qui sont parmi les plus doués qu’ils connaissent, selon l’avis des experts militaires russes.

  2. #142
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 7 Juillet 2009 -- Des responsables des l’industrie militaire russe ont constaté les résultats des investigations sécuritaires et techniques sur des avions « Mig 29 », objet d’un marché contracté depuis quelques temps avec l’Algérie, et qui s’étaient avérés endommagés. Les responsables se sont engagés à vérifier et tester chaque pièce, destinée à l’exportation vers l’Algérie. La sécurité algérienne a, de son coté, ouvert un dossier d’investigations sur une éventuelle relation israélienne. Des sources informées d’El Khabar, ont déclaré que la sécurité algérienne a ouvert un dossier d’investigation, sur des activités d’espionnage du Mossad, sur le marché d’armement, entre l’Algérie, la Russie et l’Ukraine. La cellule de renseignement auprès du ministère de la défense a mobilisé des officiers et des experts, pour donner des suites au dossier, concernant les informations qu’auraient eues les israéliens sur les armes provenant de Russie. L’affaire aurait commencé, au mois de décembre, quant un Etat européen avait reçu des informations sensibles d’Israël, relatives à un chargement de missiles provenant de Russie, et réceptionné par l’Algérie, en 2008. Les investigations internes, au niveau de la marine algérienne, ont démontré que les israéliens avait eu l’information à l’étranger, et qu’il se pourrait que le Mossad puisse avoir un lien avec l’affaire des « Mig 29 » endommagés, et remis à la Russie l’année passée.

    La sécurité algérienne a reçu des informations extrêmement secrètes, relatives à un réseau d’espionnage, activant au niveau de la ville de Novorsisk, en Russie, et du port de Russie, donnant sur la mer noir, par lequel transitent certains chargements d’armement provenant de Russie ou d’Ukraine, destinés à l’Algérie. Par ailleurs, l’Algérie a demandé, à la Russie, de renforcer le contrôle sécuritaire, et a également, envoyer des officiers dans ce sens. Les représentants du gouvernement russe ont informé l’attaché militaire de l’Algérie à Moscou, que leurs experts analyseront toutes les pièces d’armes destinées à l’Algérie, et testerons toutes les pièces qui présenteraient des doutes. La Russie s’est engagée à ouvrir des investigations sur les soupçons de l’Algérie. L’Algérie a informé la sécurité russe de la présence d’espions israéliens, au niveau de la ville de Novorsisk. Les officiers chargés de sécuriser les chargements destinés à l’Algérie, ont aussi constaté, la présence d’individus, au niveau des infrastructures et des bureaux de services maritimes, durant la période allant de 2006 à 2008. Il s’avère par la suite, qu’ils étaient des agents du Mossad, parmi lesquels, un responsable du Mossad en Ukraine. Ces individus auraient organisé des entretiens avec des marins pour identifier les chargements d’armes destinés à l’Algérie et à Libye.

  3. #143
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Rafik Tadjer :


    Dimanche 13 Septembre 2009 -- La Russie a livré, en 2008, 53 chars de combat T-90SA à l'Algérie sur une production globale de 175 exemplaires, selon le think tank russe CAST, cité par des médias spécialisés. Cette livraison fait partie d'un contrat global signé en 2006 entre Alger et Moscou prévoyant la livraison par les Russes de 185 chars T-90SA à l'armée algérienne. La Libye et le Maroc ont également passé des commandes auprès de Moscou pour acquérir le même type de chars. Malgré quelques lacunes, le T-90SA est le blindé le plus performant de l'industrie militaire russe. Il équipe également plusieurs armés à travers le monde : russe, indienne, iranienne...Des pays comme l'Arabie saoudite et le Venezuela seraient également intéressés par l'acquisition de ce blindé. Selon le CAST, grâce à ces commandes, Moscou peut prétendre à la première place mondiale des fabricants de chars en 2008.

  4. #144
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    MOSCOW, September 14 (RIA Novosti) - A Moscow-based missile manufacturer is suing the Russian arms export monopoly over claims the organization breached a contract with Algeria, a business daily reported on Monday. According to Vedomosti, the Dux plant, contracted to make missiles for MiG-29 fighters as part of a 2006 contract with Algeria, is seeking 470 million rubles ($15 million) in compensation from Rosoboronexport following the African country's decision to tear up the contract, citing the "inferior quality" of the planes. This is the largest lawsuit taken out against the Russian arms exporter. A hearing at the Arbitration Court has been set for October 5. Rosoboronexport signed a $1.3 billion contract to deliver 28 one-seater MiG-29SMT fighters and six two-seater MiG-29UB combat trainers to Algeria in March 2006 as part of an $8 billion military cooperation agreement. However, after receiving 15 MiG fighters, Algeria refused further deliveries in May 2007. It then froze all payments under contracts with Russia in October 2007, requiring that Moscow first take back the 15 MiG-29s due to their "inferior quality." The aircraft were eventually returned to Russia last April, and after thorough testing were approved for service with the Russian Air Force.

  5. #145
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 16 Septembre 2009 -- L'affaire des Mig russes renvoyés par l'Algérie pour des «raisons techniques» est officiellement révolue. Les chasseurs litigieux, des Mig 29 SMT et Mig 29 UBT, ont été repris par la Russie. L'affaire du renvoi des Mig, dont la qualité aurait été jugée non conforme par la partie algérienne, s'était caractérisée par l'absence remarquable de toute communication officielle. Le différend a été ainsi définitivement soldé sans porter atteinte à l'accord global d'achat d'armes entre l'Algérie et la Russie qui était assorti à l'annulation de la dette militaire russe. Le renvoi des Mig par l'Algérie avait suscité de nombreux commentaires dans la presse russe. Certains de ces journaux avaient accusé, trop rapidement, la France d'avoir torpillé l'accord afin de placer ses Rafales. Les journaux de Moscou avaient défendu la «qualité» des Mig renvoyés par l'Algérie. Au niveau officiel, on était resté avare de déclarations. Une solution a donc été trouvée dans la discrétion. Le contrat signé par le monopole russe d'exportation des armes, Rosoboronexport, et l'Algérie portait sur 28 Mig-29 SMT et Mig-29 UB d'une valeur estimée à 3,1 milliards de dollars. La solution a consisté en la reprise des chasseurs litigieux par la Russie qui les a versés à son aviation militaire. La décision satisfaisait au plan économique le constructeur russe Mig et lui permet, au niveau marketing, de faire valoir que les chasseurs rejetés par l'Algérie sont indemnes de vices de fabrication puisqu'ils ont été acceptés par l'armée de l'air russe. Quant à l'Algérie, elle a remplacé ces avions par des matériels russes plus avancés, des Sukhoï de la série 30 ou des Mig 35. Tout était bien qui finissait bien. Il n'y a donc plus de contentieux algéro-russe. Mais si cette longue histoire de Mig «algériens» relève bien du passé bilatéral, elle continue d'avoir des effets collatéraux au pays de Dimitri Medvedev. Un constructeur de missiles qui devait équiper les Mig «algériens» a en effet décidé de poursuivre en justice Rosoboronexport, le monopole russe d'exportation d'armes pour rupture de contrat. Selon le journal russe des affaires, Vedomosti, la firme russe, l'usine de Dux, s'est retrouvée lésée à la suite de l'annulation du contrat avec l'Algérie. Le constructeur de missiles réclame une compensation de 470 millions de roubles, soit l'équivalent de 15 millions de dollars. Il s'agit du plus important procès jamais intenté en Russie à Rosoboronexport. Une cour d'arbitrage doit examiner l'affaire le 5 octobre prochain.

  6. #146
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    MOSCOW, September 18, 2009 (RIA Novosti) - Criminal charges have been laid against the top management of a company accused of providing low-quality equipment for MiG-29 fighters later rejected by Algeria, Russia's business daily Kommersant said on Friday. Musail Ismailov, chief of the Aviaremsnab company, and his deputy Alexander Kutumov are currently serving jail terms for similar offences. They were convicted for fraud in May after investigators determined the company used forged certificates and tags on old aviation equipment and sold it as new to the MiG company.

    Under the $14.3 million contract, Aviaremsnab was to supply MiG with new spare parts and equipment. The company received $1.7 million in advance payments for components made in 2005-2006, but received products manufactured between 1982 and 1996, with forged certificates. Some of the parts were to be shipped to the Polish air force, and others were to be used in the 24 MiG fighters that Algeria later refused to accept due to their "inferior quality." The fraud, however, had been uncovered before the components were installed.

    Russian arms export monopoly Rosoboronexport signed a $1.3 billion contract to deliver 28 one-seat MiG-29SMT fighters and six two-seat MiG-29UB combat trainers to Algeria in March 2006 as part of an $8 billion military cooperation agreement. However, after receiving 15 MiG fighters, Algeria in May 2007 refused further deliveries. Then in October 2007 it froze all payments stipulated in contracts with Russia, requiring that Moscow first take back the 15 MiG-29s due to their "inferior quality." The aircraft were eventually returned to Russia in April, and after thorough testing were approved for the service with the Russian Air Force.

    Meanwhile, following a MiG-29 crash in East Siberia last December, the Defense Ministry admitted for the first time last week that Russia's MiG-29 fleet of 281 aircraft was mostly outdated and not capable of performing combat duties. Military experts believe the aircraft, which was developed in the 1970s and supplied to the Air Force between 1983 and 1993, has become obsolete and needs to be removed from active service. MiG-29SMT is an upgraded version of the MiG-29 fighter, carrying a wide range of air-to-air and air-to-surface weaponry. The MiG aircraft maker has said that after an upgrade the combat effectiveness of the aircraft increased three-fold and operating costs dropped by about 40%.

  7. #147
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    MOSCOW, September 18, 2009 (Reuters) - Russian prosecutors said on Friday they had launched an investigation into the supplier of substandard parts for MiG warplanes to Algeria. Algeria last year returned 15 MiG fighter jets it had bought under a $7.5 billion arms deal signed in 2006. After Algeria signed the MiG contract with then Russian President Vladimir Putin in January 2006, a firm called ATK AviaRemSnab struck a deal with MiG to supply spare parts for the warplanes worth over $14.3 million, Russian prosecutors said.

    "But it was established ... the parts for the aircraft to be supplied to Algeria's Defence Ministry were used ones, made in the 1980-90s, while the accompanying documents registered them as new ones," the Prosecutor General's Investigative Committee said in a statement posted on its site, Следственный комитет при прокуратуре Российской Федерации. "At the moment, an investigation is being conducted to establish all the details of the crime and those who committed it," it said. ATK AviaRemSnab could not be reached for comment.

    Algiers had been due to receive 34 MiG-29SMT fighters and 28 Su-30 heavy fighters under the 2006 deal. The MiG-29SMT is an upgraded version of the MiG-29 multi-role frontline fighter. After Algeria returned the 15 faulty MiG fighters to Russia, it asked Moscow to supply an extra 16 Su-30s instead of the 34 MiGs, according to a report by the Moscow-based Centre for Analysis of Strategies and Technologies (CAST). "As far as I know, no formal deal has been signed yet to supply these Su-30 fighters to Algeria," said Konstantin Makiyenko, CAST's deputy director. "Algeria needs such planes because it lacks proper fighter aviation."

    Russia is one of the world's top three arms sellers, trailing Cold War-era foe the United States and running neck-and-neck with France. The arms trade earned Russia around $8.35 billion last year, according to CAST data, which estimated the world's total legal arms trade industry at some 60 billion euros ($88.21 billion).

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts