+ Reply to Thread
Page 3 of 3 FirstFirst 1 2 3
Results 15 to 19 of 19

Thread: «Djazagro» :

  1. #15
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 19 Mai 2009 -- La nouveauté du 7ème salon Djazagro, qui se tient du 18 au 21 mai aux palais des expositions des Pins maritimes (Alger), réside bel et bien dans la participation d’une dizaine de sociétés chinoises toutes versées dans la production de produits alimentaires. Dans les stands, c’est tout un échantillonnage de leurs activités qui s’offre aux yeux des visiteurs de ce salon professionnel, venus en très grand nombre au cours de cette première journée. Un net regain de curiosité qui peut s’expliquer par le fait que la production chinoise n’a été présente jusque-là en Algérie que par d’autres segments d’activités industriels. Les produits alimentaires chinois étant peu ou pas connus du tout du large public algérien. Selon le représentant de la société «Dongtai», qui produit du lait en poudre pour transformation et pour nourrissons, que nous avons rencontrés à son stand, le marché algérien est porteur et nous a indiqué : «Notre participation à cette édition du salon Djazagro est pour nous une occasion de faire connaître aux opérateurs algériens tout ce que nous produisons et le niveau de qualité atteint par nos produits». Et de poursuivre : «La valeur ajoutée de nos produits réside dans le rapport qualité/prix qui, selon ma connaissance, est très concurrentiel». Dans l’éventail des produits chinois présent dans les stands on peut citer, entre autres, les arachides, le sucre blanc, le concentré de tomates et de pommes.

    Toujours au chapitre des innovations remarquées à cette 7e édition, les organisateurs ont réservé tout un périmètre pour accueillir le «Forum Labo» où sont regroupés des fournisseurs d’équipements et de matériels d’analyse et de laboratoire de contrôles qualité pour l’industrie agroalimentaire. Une initiative née, selon Bertrand Laurent, des suites de la demande des opérateurs algériens désirant exporter leurs produits. Lesquels doivent répondre à des normes de qualité strictes. Notons par ailleurs la présence en force du secteur de l’emballage et du packaging où, la encore, les dernières techniques de pointe sont présentées. Mais c’est bien les stands des fournisseurs d’équipements de boulangerie et de pâtisserie qui ont accueilli le plus grand nombre de visiteurs et vont continuer de l’être durant tout la durée du salon car, selon le président de la fédération des boulangers, rencontré sur place «on assiste au sein de notre profession à un retour vers la production de pain de très haute qualité nutritive, abandonnant peu à peu les fournées cuites par les fours rotatifs».

    Ce dernier nous fera remarquer que «la tendance actuelle chez les boulangers est de tenter de diversifier leur production de pain, c’est-à-dire offrir à leur clientèle toute une variété de pain fait à partir de plusieurs produits meuniers. En clair, sortir de la standardisation : la baguette de pain présente sur tout le territoire national, due à un manque certain de professionnalisme chez beaucoup de ces prétendus boulangers». Pour sortir de cette médiocrité qui a envahi la profession, le président de la fédération nous a informé : «Nous organisons des stages de perfectionnement pour les jeunes boulangers sortis des centres de formation grâce au concours de meunier. En ce sens, je citerai la minoterie Sidi Bendehiba [Mostaganem] qui participe grandement à la diversification des produits de boulangerie en approvisionnant les boulangers en produits meuniers très étudiés à chaque type de pain». Notons enfin que des démonstrations sont organisées dans certains stands, notamment dans le métier de la pâtisserie, avec de nouveaux moules à 100% silicone alimentaire et qui peuvent être utilisésindéfiniment. Une caractéristique technique qui a suscité beaucoup de curiosité chez la gent féminine, présente en nombre à l’ouverture du salon Djazagro qui, faut-il le reconnaître, attire d’année en année, un grand nombre d’opérateurs nationaux. Preuve de sa réputation de véritable salon professionnel.

  2. #16
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 20 Mai 2009 -- Le VIIe Salon professionnel international des industries agroalimentaires de la boulangerie, pâtisserie et de la restauration (Djazagro) a accueilli quelque 350 exposants sur une superficie de plus de 12 000 m2 au Palais des expositions des Pins-maritimes. Cette manifestation connaît une évolution considérable. Selon le directeur de ce salon, M. Bertrand Laurent, le nombre de participants a enregistré une hausse de plus de 40 % par rapport à la précédente édition. Ce qui, par conséquent, a élargi la surface réservée à cet événement. Il a regroupé plus de 80 % d’entreprises étrangères. Les 10 000 visiteurs professionnels attendus durant les quatre jours que durera le Djazagro effectueront des entretiens avec les différents exposants pour réaliser des relations d’affaires, soit d’achat, de représentation ou de partenariat. Des leaders mondiaux, en Europe ou en France, prennent part donc à cette exposition. L’on peut citer Lesaffre, spécialisé dans les farines, levains et autres matières premières et produits pour boulangerie, Bongard, fabricant de matériel de pétrissage et de mélange, de fermentation…VMI, pour les équipements de boulangerie, Sidel expose ses machines de soufflage, de conditionnement, l’embouteillage… en dépit de la crise qui secoue le monde et la France, en particulier, qui vient d’entrer de plain-pied dans la récession ; ces sociétés ont maintenu leur rendez-vous d’Alger. Pour certaines d’entre elles, à l’image des marseillaises, il est plus aisé de venir exposer à Alger que d’aller vers des régions comme Lille, par exemple. Il faut reconnaître que le fait que l’Algérie n’est pas trop touchée par les méfaits de la crise a motivé ces exposants à choisir la destination Algérie. “Elles espèrent gagner ici en Algérie ce qu’elles ont perdu en Europe”, dira M. Bertrand, au cours d’un entretien qu’il nous a accordé hier au salon. Car, argue-t-il, si ces sociétés n’exportent pas 30 % ou 40 % de leur production, elles risquent de disparaître. Le directeur de Djazagro estime que le marché algérien dispose d’un gros potentiel. Toutefois, cela ne l’a pas empêché de soulever quelques contraintes d’ordre bureaucratique, douanières, de taxes, les lenteurs au sein des banques… Devant toutes ces difficultés, des opérateurs finissent par abandonner leur projet de partenariat ou d’investissements. Reprenant leurs dires, M. Bertrand avoue : “Trop de temps signifie trop d’énergie”. À noter que des partenariats ont été concrétisés à travers les Djazagro entre opérateurs algériens et français, ou espagnols…Plus de la moitié des exposants reviennent chaque année depuis le lancement de ce salon en 2003. Ce qui dénote de leur fidélité. L’agroalimentaire, même s’il est le deuxième secteur qui se développe le plus en Algérie, après les hydrocarbures, souffre en revanche, souligne Bertrand Laurent, de l’absence de communication, d’un problème d’approvisionnement et de distribution. Le principal organisateur de cet événement annonce une nouveauté pour l’année prochaine. La 8e édition sera, en effet, marquée par le regroupement de tous les maillons de la chaîne de production composant les différentes filières. Ainsi, pour la filière lait, à titre d’exemple, il sera exposé des vaches laitières, des éléments ayant trait à la collecte, la transformation, le produit fini et la distribution. L’objectif recherché est de renforcer davantage la mise en relation d’affaires entre les différents intervenants d’une filière, d’un créneau d’activité. “Il y a une demande qui s’est exprimée dans ce sens”, avoue M. Laurent. De ce fait, l’événement, ajoute-t-il, prend plus de dimension autour de Djazagro.

    Cevital, l’un des pôles d’attraction du salon

    De son côté, l’Association française pour le développement des échanges internationaux de produits et techniques agroalimentaires (Adepta) a réuni, sur le pavillon France, quelque 55 entreprises parmi ses 240 adhérents. Ces sociétés sont dotées de toutes les compétences et les métiers nécessaires à la mise en œuvre de tout projet agro-industriel, de la réception des matières premières au conditionnement du produit alimentaire final. Il s’agit, selon Mme Véronique Du Passage, responsable Maghreb de l’Adepta, d’une offre exhaustive et multisectorielle centrée sur les équipements et les solutions pour transformation des aliments, à savoir les industries du lait, de la viande, du poisson, des fruits et légumes, l’eau, le froid, l’emballage et le conditionnement. “Pour répondre aux attentes des professionnels de l’agroalimentaire en Algérie, à savoir stocker, réfrigérer, trier, couper, mélanger, stériliser, cuire, surgeler, embouteiller, emballer… le pavillon Adepta, leur permettra de découvrir un large panel des produits les plus innovants, de rencontrer des industriels et fournisseurs de tout l’Hexagone et de trouver des solutions pratiques”, explique un communiqué de cette association. Par ailleurs, parmi les entreprises algériennes qui ont pris part à ce salon, l’on cite le groupe Cevital qui a pu monter un des meilleurs stands de cette édition sur une surface de plus de 80 m2. Le groupe a réellement mis le paquet pour réussir sa participation en offrant aux visiteurs un espace de qualité. L’objectif : “véhiculer l’image de modernité dont jouit actuellement le groupe”, affirme le responsable du marketing présent sur ce stand. “Nous sommes là pour rencontrer les entreprises qui travaillent avec nous ou qui souhaitent le faire notamment les clients y compris les fournisseurs”, explique-t-il. Outre la bonne organisation sur stand, Cevital propose ses produits notamment l’eau minérale Lala Khedidja à tous ses confrères exposants sur leurs propres stands. L’entreprise fournit également les matières premières, telles que la margarine, aux exposants qui fabriquent leurs produits sur stands à l’image des boulangers. D’un côté, ce fabricant montre son produit fini en utilisant la matière première de Cevital. Mieux, celle-ci a invité les opérateurs partenaires, les comptes prestigieux et comptes industriels à deux déjeuners, l’un aujourd’hui et l’autre demain à l’hôtel Hilton. Le groupe envisage, à travers cette action, d’approfondir les relations avec ses partenaires et ses futurs partenaires.

  3. #17
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    ORAN, Jeudi 18 Février 2010 -- Près de 400 exposants sont attendus à la 8ème édition du salon international d’agroalimentaire "Djazagro 2010", prévu du 12 au 15 avril prochain à Alger, a annoncé, mardi à Oran, le directeur de cette manifestation, M. Laurent Bertrand. Les sociétés étrangères constituent 80 % du total des exposants qui viendront de plusieurs pays dont l'Allemagne, la Belgique, la Chine, la France, l'Italie, le Maroc, la Tunisie et la Turquie, a souligné le même responsable, lors d'une rencontre d’information au siège de la chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie (CCIO), au profit d'opérateurs économiques de la région activant dans le secteur de l’industrie alimentaire.

  4. #18
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 8 Avril 2010 -- Plus de 300 exposants nationaux et étrangers sont attendus à la 8e édition du Salon international de l’agroalimentaire Djazagro 2010, prévu du 12 au 15 avril prochain à Alger, a annoncé, hier à Alger, le directeur de cette exposition, Laurent Bertrand. Les Français seront présents en force avec 180 sociétés, en plus de la participation de plusieurs pays étrangers dont l’Allemagne, la Belgique, la Chine, l’Italie, le Maroc, la Tunisie, la Jordanie, la Turquie, la Russie, le Pakistan et le Brésil, a-t-il indiqué. Premier importateur de denrées agroalimentaires à l’échelle maghrébine, l’Algérie représente un marché juteux pour ces entreprises étrangères en quête de nouveaux marchés. Selon M. Bertrand, il y a une attractivité pour l’Algérie qui dispose d’une manne pétrolière lui permettant d’importer de gosses quantités de produits alimentaires pour satisfaire la demande sur le marché local. Il a souligné néanmoins la ferme intention du pays de réduire sa facture d’importations en biens alimentaires en se tournant vers l’agriculture et l’industrie agroalimentaire. «Celle-ci représente en effet le premier secteur après les hydrocarbures.»

    Il a admis que ces entreprises étrangères sont là beaucoup plus pour réaliser des opérations commerciales. Mais les opérateurs algériens pourront également tirer profit de l’expérience et du savoir-faire étrangers. Organisée par la société française COMEXPOSIUM en partenariat avec la Chambre algérienne du commerce et de l’industrie (CACI), la Société algérienne des foires et exportations et en collaboration avec l’association française pour le développement des échanges internationaux des produits et techniques agroalimentaire, le Salon prévoit la visite de 10.000 professionnels. Selon Alilet Rabah, un représentant de la CACI, Djazagro 2010 offre l’opportunité aux investisseurs d’acquérir des équipements et des machines utilisés dans les activités de l’industrie agroalimentaire. Les organisateurs réservent, chaque année, des espaces gratuits à l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes, à la Caisse nationale d’assurance chômage et à d’autres instances telles que l’Agence nationale de développement de l’investissement. L’espace réservé au Salon sera scindé en quatre pôles qui ont trait respectivement aux «Process, ingrédients et emballages agroalimentaires», aux «Equipements pour restauration», aux «Equipements et produits pour boulangerie et pâtisserie» et aux «Produits alimentaires et boissons».

  5. #19
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    April 12, 2011 -- Food processing industry fair "Djazagro 2011" opened in Algiers on Monday (April 11th). Some 360 exhibitors from Algeria, Germany, Austria, Belgium, China, Denmark, Spain, France, Italy, Jordan, Morocco, Tunisia, the Netherlands, Poland, Sri Lanka and Thailand are participating in the four-day event.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts