+ Reply to Thread
Page 3 of 6 FirstFirst 1 2 3 4 5 ... LastLast
Results 15 to 21 of 36
  1. #15
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 27 octobre 2008 -- Quatre groupements de bureaux d'études sont en lice pour le contrat de maîtrise d'œuvre (étude et contrôle) du projet de construction d'une nouvelle ville sur le bassin pétrolier de Hassi Messaoud, a indiqué l'agence de presse APS. Le projet porte sur le transfert pour des raisons de sécurité de la ville de Hassi Messaoud vers un site distant d'une centaine de kilomètres. Les quatre soumissionnaires constitués en groupement de bureaux sont les suivants : AECOM (chef de file, américain), The Louis Berger Group (américain), Dar Al Handasah consultants (Liban) ; SNC Lavalin International (chef de file canadien), SNC Lavalin Maghreb ; IOSIS International (chef de file français), EGIS (France) ; Korea Land Corporate (KLC, chef de file sud-coréen), Saman-KT-Kunwon Heerim (Corée du Sud)-Sogreah (France).

    Le nom du groupement retenu sera connu dans 15 jours à l'issue de l'examen des offres financières, a précisé l'agence algérienne. Le projet, d'un coût global de 6 milliards de dollars, sera réalisé dans un délai de 96 mois (8 années) dont 16 mois pour les travaux d'ingénierie. Couvrant une superficie de 4.483 hectares, le "Nouveau Hassi Messaoud", destiné à l'hébergement d'une population de 80.000 habitants, comprend un "îlot énergie" qui constituera le quartier général des compagnies pétrolières opérant sur les champs pétroliers avoisinants.

    Le projet prévoit des bâtiments administratifs, des instituts universitaires, des centres de formation, de recherche et de développement, des lieux et centres de culte, des infrastructures, équipements et établissements sportifs. Le bureau, qui sera sélectionné, sera chargé notamment du suivi et du contrôle du projet de la ville nouvelle de Hassi Messaoud, qui abrite le plus important champ pétrolier du pays.

  2. #16
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 28 Octobre 2008 -- Le choix du bureau d’études chargé du suivi, du contrôle et de la coordination de l’exécution des travaux de réalisation de la nouvelle ville de Hassi Messaoud pourrait se porter sur SNC Lavalin International, chef de file d’un groupement de bureaux d’études. SNC Lavalin International s’est qualifié à la dernière phase : les offres financières dont l’ouverture publique des plis a été faite hier au siège du ministère de l’Energie et des Mines. Le bureau canadien a fait une meilleure offre financière : 38 152 634 528 dinars (montant global en monnaie nationale). Les concurrents dans cette compétition que sont l’américain AECOM, le français Iosis, le sud-coréen KLC, ont proposé respectivement 48 670 203 118,34 dinars, 43 375 256 520 dinars, 46 080 000 000,00 dinars. L’offre canadienne est la mieux disante, si l’on s’en tient aux montants globaux proposés.

    Les résultats définitifs de cette ouverture des plis seront, en principe, connus dans une semaine. La compétition semble être serrée, les quatre qualifiés ayant obtenu, au terme de l’étape technique, la notation suivante : AECOM (69,13 points), Snc Lavalin (71,17 points), Iosis (65,53 points), KLC (65,79 points). Deux groupements chinois, China State Construction et Shangai Xian Dai, ont été, eux, éliminés. Ils se sont fait attribuer respectivement 44,55 points et 39,44 points, les compétiteurs devant avoir au moins 53 points, le minima. Un groupement portugais est parmi les soumissionnaires. Il ne s’est cependant pas qualifié à la phase technique. En tout, sept plis ont été réceptionnés, après le lancement de l’avis d’appel d’offres mettant en compétition le choix du bureau d’études auquel échoit le suivi des travaux de réalisation de la nouvelle ville de Hassi Mesaoud, alors que dix-neuf cahiers des charges ont été retirés. C’est l’établissement de la ville nouvelle de Hassi Messaoud (EVNH) qui a lancé cet appel d’offres. En fonction des critères qu’elle a établis, l’EVNH attribue 75 points à l’étape technique et 25 points à la phase financière. La nouvelle ville couvre une superficie de 4 483 hectares. Et elle est à équidistance (80 km environ) des villes de Ouargla, Touggourt et Hassi Messaoud.

    Au cours de la séance d’ouverture publique des plis d’hier, le directeur de l’EVNH a présenté à grands traits le schéma de ce que sera la nouvelle ville. Ce sera, en fait, une «oasis urbaine». Elle englobera une grande variété de zones résidentielles, des structures universitaires, culturelles, sportives et de loisirs… La nouvelle ville abritera 80 000 habitants. Dans le détail, son plan urbain prévoit la réalisation d’infrastructures pour les secteurs de l’éducation nationale (43 infrastructures), de l’énergie (12), de la santé et de la population (30), de la jeunesse et des sports (37), de la culture (27), de l’administration (27), des finances et des assurances (5), du commerce (253), du tourisme (3), du culte (6), divers (7). Et ce n’est pas tout, le plan d’aménagement prévoit une gare routière, des centres commerciaux, des hôtels, une base de vie… Des appels d’offres restreints seront lancés pour engager le privé dans la réalisation de certains segments inhérents à ce projet.

  3. #17
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 28 Octobre 2008 -- Après un premier appel d’offres déclaré infructueux, le projet de réalisation des études pour la construction de la ville nouvelle de Hassi Messaoud pourrait être attribué au groupe canadien SNC Lavalin. A l’issue de la séance publique d’ouverture des plis techniques et financiers des soumissionnaires, suite au lancement d’un second appel d’offres en juin 2008, le groupement composé de SNC Lavalin International et SNC Lavalin Maghreb est arrivé en première position devant 3 autres groupements composés de compagnies américaine, coréenne, française et libanaise.

    Le groupement canadien a enregistré la meilleure note technique, soit 71,17 points sur 75 possibles, devant le groupement américano-libanais composé d’Aecom, Louis Berger et Dar El Handassa avec 69,13 points, le groupement franco-coréen Korea Land Corporation, Korea Telecom, Kunwon, Heerim et Sogrea avec 75,76 points et enfin le groupement français Iosis/Egis avec 61,51 points. Le soumissionnaire canadien a également présenté l’offre financière la moins disante en proposant 38,15 milliards de dinars dont 389,3 millions de dollars pour la partie en devises et 13,7 milliards pour la partie en dinars.

    L’ouverture des offres financières a placé en deuxième position le groupement français Iosis/Egis avec 43,37 milliards de dinars (341,7 millions d’euros pour la partie en devises et 9,2 milliards pour la partie en dinars). La troisième position est revenue au groupement franco-coréen avec 46,8 milliards de dinars (327,8 millions de dollars pour la partie en devises et 13,27 milliards pour la partie en dinars). Enfin, le groupement américano-libanais a effectué une offre pour 48,67 milliards de dinars (668,13 millions de dollars pour la partie en devises et 8,41 milliards pour la partie en dinars). La commission d’évaluation des offres devra statuer sur leur recevabilité et leur conformité par rapport aux exigences du cahier des charges avant de leur attribuer des notes sur un maximum de 25 points.

    Il convient de souligner que les quatre finalistes ont été retenus parmi sept soumissionnaires sur 19 groupements ou entreprises ayant retiré le cahier des charges. Lors de l’examen des offres techniques, le candidat portugais ParcExpo a été jugé irrecevable car ne répondant pas aux conditions techniques du cahier des charges, alors que les soumissionnaires chinois CSCE et Shangai Xian Dai ont été éliminés après avoir totalisé un nombre insuffisants de points, respectivement 46,56 et 39,44, alors qu’un minimum de 53 points est exigé.

    Selon M. Mourad Zeriati, directeur général de l’Etablissement de la ville nouvelle de Hassi Messaoud, les soumissionnaires retenus devaient justifier d’une expérience d’au moins 20 ans dans le domaine de l’aménagement urbain et d’au moins une étude en la matière pour une ville nouvelle d’une taille supérieure ou égale à 100 000 habitants. Les candidats retenus auront un délai de 96 mois pour l’exécution des prestations exigées dans le cahier des charges, la nouvelle ville devant donc être livrée dans 8 ans à compter de la date d’attribution du projet.

  4. #18
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 9 novembre 2008 -- Le projet de la ville nouvelle de Hassi Messaoud, dans le sud du pays, prend forme. Le contrat de réalisation des études et du suivi du projet été attribué, samedi 8 novembre, au groupe canadien SNC-Lavalin pour un montant de 38,15 milliards de dinars (près de 40 millions de dollars). Le groupe canadien était en concurrence avec trois autres groupements internationaux : AECOM (chef de file américain) - The Louis Berger Group (USA) - Dar Al Handasah consultants (Liban) ; Korea Land Corporate (KLC, chef de file sud-coréen) - Saman-KTKunwon Heerim (Corée du Sud) - Sogreah (France) ; et IOSIS International (chef de file français) - EGIS (France).

    SNC Lavalin, dans le cadre de ce contrat, va assurer la réalisation d'études d'avant projet détaillées (APD) et l'exécution des voiries et réseaux divers (VRD) du site de cette nouvelle ville pétrolière et l'assistance à la passation des contrats de travaux du lot Voirie et Réseaux Diver (VRD), selon le communiqué de l'Etablissement de la ville nouvelle de Hassi Messaoud (EVNH) qui gère le projet.

    D'un coût global de 6 milliards de dollars, le projet de la ville nouvelle de Hassi Messaoud sera réalisé dans un délai de huit ans, selon les prévisions officielles. Couvrant une superficie de 4.483 hectare, la nouvelle ville pourrait accueillir une population de 80.000 habitants. Un "îlot énergie" sera également construit : il constituera le quartier général des compagnies pétrolières opérant sur les champs pétroliers avoisinants.

  5. #19
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 29 Décembre 2008 -- Le coup d’envoi symbolique de la réalisation de la nouvelle ville de Hassi Messaoud a été donné hier matin par Chakib Khelil au lieudit Oued Meraâ, situé à 70 km de l’actuelle ville de Hassi Messaoud et 90 km du chef-lieu de la wilaya de Ouargla. Le ministre de l’Energie et des Mines y a donné le premier coup de pelle et planté le premier arbre de l’écran végétal censé doter la future ville d’un écran brise-vent et d’un écosystème oasien. A la tête d’une importante délégation ministérielle, constituée notamment du ministre des Finances, du gouverneur de la Banque d’Algérie, du PDG de Sonatrach et ses directeurs de groupements et filiales ainsi que les autorités de la wilaya de Ouargla, le ministre de l’Energie a écouté avec attention l’exposé sur les caractéristiques de la future ville qui s’étendra sur 4483 ha à la lisière de la RN3. C’est un coin du désert constitué d’un cordon dunaire à l’est du terrain et d’une surface plane. La ville sera définie par deux rocades lui conférant une forme concentrique et qui sera scindée en deux zones, l’une au nord destinée au secteur de l’énergie et l’autre au sud destinée au reste des équipements urbanistiques. Selon le schéma présenté à la délégation, la ville nouvelle de Hassi Messaoud comptera 537 équipements dont un grand siège de daïra, un îlot administratif et des services, des infrastructures, des équipements et des établissements de la direction de la jeunesse et des sports, des instituts de recherche et de formation professionnelle, tandis que la zone dédiée au secteur de l’énergie comptera, entre autres, les sièges administratifs du groupe Sonatrach et ses filiales, l’Institut algérien du pétrole ainsi que différents centres de recherche et des équipements publics d’accompagnement et de services urbains.

  6. #20
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 30 Décembre 2008 -- Le ministre de l’Énergie et des Mines, M. Chakib Khelil, a inauguré hier le siège de l’Établissement de la ville nouvelle de Hassi Messaoud (EVNH) dans la wilaya de Ouargla, marquant ainsi le lancement effectif des travaux de réalisation de ce nouveau pôle énergétique et urbain. À la faveur de ce nouveau siège, l'EVNH, composé d’experts dans différents secteurs, pourrait accomplir sa mission d'étude, de suivi et de contrôle du projet de la nouvelle ville de Hassi-Messaoud “tout près du site”, a affirmé M. Khelil à la presse en marge de la cérémonie d’inauguration. La nouvelle ville du plus grand champ pétrolier de l'Algérie devrait être fin prête dans huit ans, soit en 2016, a ajouté le ministre précisant que cette date ne va pas marquer l'arrêt des travaux de réalisation du projet qui prévoit de futures extensions. Le contrat de réalisation des études et l'exécution des prestations de suivi, contrôle et coordination du projet de construction de la ville nouvelle de Hassi-Messaoud (wilaya de Ouargla) est provisoirement attribué au groupement SNC Lavalin International-SNC Lavalin Maghreb et doit être avalisé en janvier prochain par la Commission nationale des marchés publics, a-t-il rappelé. D'un coût global de 6 milliards de dollars, le projet de cette ville sera réalisé dans un délai de 96 mois dont 16 mois pour les travaux d'engineering.

  7. #21
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 18 Avril 2009 -- Cinq groupements internationaux sont en lice pour la réalisation des études de la ville nouvelle de Hassi Messaoud, a indiqué samedi l'agence APS. Les candidats en lice sont le groupement algéro-tunisien (Urbaco -CNIC-GIC) qui a offert 7,4 milliards de dinars (74 millions d'euros), le canadien (SNC Lavalin INC- SNC Lavalin groupe avec une offre de 31,21 milliards de dinars (321 millions d'euros), le sud coréen (KLC-Saman-Kun Won) avec 32,98 milliards dinars, l'espagnol (Arnaiz-ERV) avec 38,37 milliards de dinars et le groupement français (Iosis-Egis) avec une offre de 40,17 milliards de dinars.

    L'ouverture des offres techniques et financières a eu lieu samedi à Alger. Outre les études, le marché comprend l'exécution des prestations de suivi, le contrôle et la coordination du projet de construction, a ajouté APS. La commission d'évaluation des offres devra donner ses résultats dans quatre semaines après étude et vérification des propositions techniques et financières des soumissionnaires, selon APS.

    La ville nouvelle de Hassi Messaoud, dont le coût avoisine les six milliards de dollars, devrait être réalisée dans un délai de 96 mois sur une superficie de 4.483 hectares, selon les prévisions officielles. Le futur "Hassi Messaoud" destiné à une population de 80.000 habitants comprend notamment un "îlot énergie", qui constituera le quartier général des compagnies pétrolières opérant sur les champs pétroliers avoisinants, selon les données officielles.

    Il comprendra des immeubles administratifs, des instituts supérieurs, des centres de formation, de recherche et de développement, des lieux et centres de loisirs et de culte et des zones d'activités destinées à la production de biens et services liés aux activités énergétiques et universitaires.

+ Reply to Thread
Page 3 of 6 FirstFirst 1 2 3 4 5 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts