Mardi 5 février 2008 -- Les entrepreneurs maghrébins, dirigeants de quelque 13 000 entreprises pour la seule région parisienne, gagnent chaque année du terrain dans le tissu des PME françaises, a-t-on appris hier auprès de l’entreprise de consulting Management ressources humaines (MRH) qui organise la 7ème convention France-Maghreb, un forum annuel regroupant des opérateurs des deux rives. Selon elle, les entrepreneurs maghrébins font montre d’un «dynamisme particulier» en France.

Des chiffres fournis par des cabinets de consulting entrepreneurial ainsi que par le tribunal de commerce de Paris ont fait état, en 2006, d’une augmentation de 39,39% d’entrepreneurs maghrébins. Ils ont noté qu’en France 5,90% des entrepreneurs sont maghrébins. Selon eux, la population entrepreneuriale originaire d’Algérie, de Tunisie et du Maroc dirige 13 004 entreprises à Paris. «Au sein de ces trois groupes communautaires, les Algériens sont les plus nombreux, soit 6 024 personnes. Viennent ensuite les Tunisiens, 3 865 chefs d’entreprise, puis les Marocains, avec 3 115 dirigeants», ont-ils précisé, ciblant seulement la région parisienne.

Ces entrepreneurs maghrébins concentrent leur activité dans le commerce de gros et de détail, soit 30,04%, contre 20,61% dans l’hôtellerie, 15,57% dans l’immobilier et 6,80% dans le conseil, gestion et informatique, aux entreprises, ont-ils ajouté. Pour les seuls entrepreneurs algériens, dont les entreprises sont à 51,09% des SARL, les cabinets de consulting ont précisé que leurs activités sont concentrées à 34,86% dans l’hôtellerie et la restauration, et 21,27% dans le commerce. Près de 29,31% des structures dirigées par les Algériens ont «moins de 5 ans d’existence» contre «32,96% de 5 à 15 ans d’ancienneté» et «37,72% de plus de 15 ans». Ils ont ajouté que «les femmes chefs d’entreprise algériennes représentent 18,14% de la population entrepreneuriale» algérienne.