+ Reply to Thread
Page 3 of 14 FirstFirst 1 2 3 4 5 13 ... LastLast
Results 15 to 21 of 92
  1. #15
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 16 juin 2008 - Le ministre du Commerce, El Hachemi Djaâboub, a considéré que la faiblesse des exportations hors hydrocarbures de l’Algérie, malgré les potentialités disponibles, est due au manque d’expérience des industriels et des producteurs, qui stockent leurs marchandises au lieu de les exporter. Dans une allocution prononcée durant la cérémonie de remise du prix du meilleur exportateur de l’année 2007, avant-hier soir, le ministre a indiqué que malgré le fait que les exportations aient dépassé le seuil d’un milliard de dollar en 2007, ces dernières ne couvrent même pas une petite partie des importations de l’Algérie. Le ministre du Commerce a affirmé que la valeur des exportations de l’Algérie ne couvre même pas la facture des importations essentielles, telles que le lait en poudre, dont la facture atteint 1,2 milliard de dollars, en plus de la facture des médicaments, estimée à 1,8 milliard de dollars.

    Le ministre a expliqué la faiblesse des exportations hors hydrocarbures par le manque d’expérience des industriels et producteurs qui ont des produits industrialisés et produits agricole stockés au lieu d’être exportés. L’Algérie n’a exporté que 14 mille tonne de dattes de la marque « Nour » en 2007, alors que la production de l’Algérie a été estimée, l’année passée, à 200 mille tonnes. Dans ce cadre, M. Djaâboub a indiqué que la caisse de promotion des exportations hors hydrocarbures sera chargée dorénavant des nouvelles activités relatives à l’exportation, telles que la formation et le recyclage et l’organisation des rencontres et forums sur le commerce extérieur. Il a également appelé les exportateurs à bénéficier de ces services.

  2. #16
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 29 Juin 2008 -- Le coup d'envoi du lancement du programme algéro-français de renforcement des capacités exportatrices des PME algériennes "Optimexport", sera donné à partir d'aujourd'hui à Alger, ont indiqué les organisateurs de ce programme dans un communiqué. Cofinancé par le ministère algérien du Commerce et l'Agence française de développement (AFD), ce programme est destiné, faut-il le noter, aux entreprises algériennes exportatrices ou à fort potentiel exportateur. Sa mission consiste à appuyer techniquement les bénéficiaires du programme par la professionnalisation de leurs démarches de développement international à travers la formation aux métiers de l'exportation, l'information commerciale et la prospection des marchés extérieurs. Cependant, avec l'aide d'experts de l'Agence française de soutien des entreprises à l'étranger (Ubifrance), Optimexport "examinera la place des exportations algériennes hors hydrocarbures dans le monde et proposera l'exploration des principales pistes de développement que les exportateurs pourront prospecter au moyens d'actions collectives ou individuelles personnalisées". A cette occasion, Optimexport offrira aux entreprises algériennes déjà exportatrices la possibilité de postuler pour être membre du "Challenge Optimexport". Ainsi, les 30 à 40 entreprises sélectionnées pour cette opération pourront concrètement et rapidement mettre en oeuvre les bénéfices des programmes de renforcement par la formation et l'accompagnement sur les marchés extérieurs appelés "Oser l'international en exportant". Outre des sessions de sensibilisation réservées aux exportateurs débutants, le programme prévoit également des appuis spécifiques aux auxiliaires et conseillers à l'export et aux formateurs. D'un coût de 2,1 millions de dollars, ce programme entre dans le cadre du dispositif mis en place pour la promotion des exportations hors hydrocarbures dont le Fonds spécial pour la promotion des exportations (FSPE), l'Algex, l'assureur risque, Cagex, rappelle-t-on.

  3. #17
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 30 Juin 2008 -- L'Algérie veut porter à moyen terme à 3 ou 4 milliards de dollars ses exportations hors hydrocarbures, en exploitant les potentialités de ses petites et moyennes entreprises (PME), a déclaré le directeur de l'Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex). «Exporter de 3 à 4 milliards de dollars de produits hors hydrocarbures est un objectif réaliste», a déclaré M. Mohammed Bennini à la presse dimanche en marge du lancement du programme algéro-français "Challenge Optimexport" de renforcement des capacités exportatrices des PME algériennes. Les exportations globales algériennes constituées à près de 97% d'hydrocarbures, ont dépassé 50 milliards USD en 2007, pour des exportations hors hydrocarbures de 1,3 md USD.

    Challenge Optimexport, annoncé le 9 juin par la secrétaire d'Etat française au Commerce extérieur Anne-Marie Idrac, à l'occasion de la Foire Internationale d'Alger (FIA), est un programme cofinancé par le ministère du Commerce, à hauteur de 400.000 euros, et par l'Agence française de développement (AFD) avec 2,1 millions EUR. Destiné aux entreprises algériennes exportatrices ou potentiellement exportatrices, il comporte trois volets: information professionnelle à l'exportation, amélioration des performances des entreprises sur les marchés internationaux et appui personnalisé aux PME et promotion de ces entreprises à l'international. Un premier groupe pilote de 40 PME doit être sélectionné pour bénéficier de ce programme.

  4. #18
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 30 Juin 2008 -- Comment renforcer les capacités exportatrices des entreprises algériennes ? C’est sur cette question que se sont penchés hier à la Bibliothèque nationale du Hamma à Alger les participants à la réunion de lancement du programme algéro-français de soutien aux exportations hors hydrocarbures, intitulé «Optimexport Algérie». Les invités de ce rendez-vous d’information, en majorité des opérateurs économiques du secteur privé, ont pu s’enquérir sur quoi repose ce programme, à qui s’adresse–t-il et les modalités pour en bénéficier. Marc Martinant, chef de projet, dans son allocution d’ouverture des travaux, a exposé à l’assistance les grands axes du programme «Optimexport Algérie». Selon lui, l’outil en question s’adresse avant tout aux PME algériennes des secteurs hors hydrocarbures, lesquelles ont déjà exporté ou disposent d’un fort potentiel à l’exportation et à celles qui désirent se développer à l’international et améliorer leurs performances. Il indiquera que le programme «Optimexport» intervient sur trois volets, à savoir : l’information professionnelle à l’export à laquelle sera consacrée une enveloppe de 180 000 euros, l’amélioration des performances des entreprises sur les marchés internationaux (700 000 euros) et enfin l’appui personnalisé aux PME et des promotions à l’international avec pour fonds d’application : 200 000 euros.

    «A travers cet outil, le but recherché consiste à valoriser les entreprises algériennes et par là même leur permettre de faire face à l’évolution constante du marché mondial hautement compétitif», a souligné le chef de projet. Pour ce qui concerne la démarche à suivre pour bénéficier de ce programme, M. Martinant a expliqué : «Deux formules sont offertes. Adhérer au contrat de partenariat à l’export ou simplement assister aux sessions de sensibilisation.» On apprendra également que la mise en œuvre vise dans un premier temps trois groupes de bénéficiaires. Un groupe pilote d’environ 40 entreprises, qui va disposer d’un accompagnement personnalisé de deux ans ; un vivier plus large de PME exportatrices ou potentiellement exportatrices et les acteurs institutionnels publics et privés algériens du commerce international.

    Soulignons, enfin, que le patron de l’Agence Algex, M. Benini, est intervenu à l’ouverture des travaux pour exposer un panorama des exportations algériennes durant la période 2002 à 2007, signalant aux participants que les exportations mondiales hors hydrocarbures ont atteint en 2007 les 11 340 milliards de dollars, soit +95% en 5 ans. La participation algérienne dans ce montant et pour la même année est de 1,3 milliard de dollars (+82% en 5 ans), ce qui place l’Algérie au 82ème rang des exportateurs mondiaux hors hydrocarbures.

  5. #19
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 30 Septembre 2008 -- Dans le cadre de la préparation des participations algériennes aux Salons Agro Européens (Sial 2008, Fruit logistica, World Food 2008 etc…) et en collaboration avec leurs organisateurs, OPTIMEXPORT, le Programme de Renforcement des Capacités Exportatrices des PME Algériennes organise une réunion préparatoire. Cette réunion d'information et d'accompagnement, qui se tiendra le 14 Octobre 2008 à 9h30, au siège de l'Agence Nationale de Promotion du Commerce Extérieur (ALGEX).

  6. #20
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Safia Berkouk :


    Dimanche 5 octobre 2008 -- Vingt manifestations économiques à travers le monde verront la participation de l’Algérie tout au long de l’année prochaine au titre du programme officiel arrêté par le ministère du Commerce. Selon ce programme, l’Algérie sera représentée dans six expositions spécifiques en Afrique (Nouakchott, Niamey, Douala, Ouagadougou…) et dans les pays du Golfe (Koweit et Dubayy) ainsi que dans huit foires internationales en Afrique (Tripoli, Sfax, Casablanca, Khartoum, Johannesburg, Caire…) et en Asie (Hanoi et Xiamen). Quatre événements auront lieu à travers des guichets uniques (Johannesburg, Le Caire, Hanoi et Xiamen).

    Il est également prévu la participation à huit Salons spécialisés en Europe et aux Etats-Unis. Il s’agit du Salon de Fruit Logistica (Berlin), du SIAL pour l’agroalimentaire, de Midest pour la sous-traitance (Paris), du Salon des fruits et légumes de Londres et enfin de Fancy Food et Gift Fair, respectivement à San Francisco et à New York. Dans le détail, le programme débutera en janvier 2009 avec la foire internationale de Khartoum, les expositions spécifiques de Dubayy et du Koweït et le Fancy Food de San Francisco (du 18 au 20 janvier). Du 4 au 6 février, le rendez-vous sera avec le Salon Fruit Logistica de Berlin, en mars avec l’exposition spécifique de Niamey et la foire internationale du Caire et en avril avec les foires internationales de Hanoi et de Tripoli, du 2 au 12 avril. La foire internationale de Sfax est prévue, quant à elle, en juin, l’exposition spécifique de Douala en juillet et le Gift Fair de New York du 15 au 20 août. Deux manifestations sont prévues en septembre, à savoir les foires internationales de Johannesburg et de Xiamen qui aura lieu du 8 au 11 septembre).

    Les trois événements prévus en octobre 2009 sont le SIAL de Paris et le Salon des fruits et légumes de Londres, alors que le mois de novembre sera consacré à la foire internationale de Casablanca et au Midest de Paris. Le programme de 2009 sera enfin bouclé avec l’exposition spécifique de Ouagadougou. Le ministère du Commerce invite les opérateurs économiques nationaux désireux de prendre part à ces manifestations de s’inscrire auprès de l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex). Le département de Djaâboub rappelle que le programme de participation bénéficiera d’une aide de l’Etat à travers le Fonds spécial pour la promotion des exportations à hauteur de 80 %. A ce titre, le ministère remboursera 80 % des coûts afférents au transport, au transit et à la manutention des échantillons d’expositions, des frais de location des stands d’exposition ainsi que des frais de publicité spécifiques à la manifestation considérée. Les entreprises qui participent à ces manifestations ne payeront ainsi que 20 % des frais aux sociétés organisatrices qui sont d’ailleurs appelées à se rapprocher du ministère du Commerce afin d’exprimer leur intérêt pour l’organisation d’une ou de plusieurs de ces événements économiques.

  7. #21
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 5 Octobre 2008 -- Rech21 Collection "Marketing", une nouvelle collection chez I.T.C.I.S., société algérienne de conseil, de formation, d'édition, et de communication spécialisée dans les domaines : commercial, douanier, et investissement, vient d'éditer une nouvelle collection, un premier ouvrage consacré à l'information au service de l'exportateur. Cet ouvrage, dans l'esprit des collections "que-sais-je" est aussi placé sous les auspices d'OPTIMEXPORT puisque son auteur n'est autre que M. Jean Jacques Rechenmann, consultant en Marketing international, intervenant pour notre partenaire formation professionnelle FORMATEX à l'occasion de plusieurs sessions de formation OPTIMEXPORT, à Alger, destinées tout d'abord aux personnels institutionnels et consulaires et prochainement aux PME Algériennes bénéficiant du Challenge OPTIMEXPORT.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts