+ Reply to Thread
Page 1 of 3 1 2 3 LastLast
Results 1 to 7 of 17
  1. #1
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Le marché du véhicule d'occasion en Algérie :


    Mercredi 9 Avril 2008 -- A partir du 16 avril prochain, un nouveau marché de la voiture d’occasion va voir le jour et se tiendra mensuellement pendant quatre jours sur l’aire du palais des Expositions des Pins Maritimes, à Alger. L’initiative pourrait faire de l’ombre aux marchés hebdomadaires de Tidjelabine et d’El Harrach, si l’on se tient aux prestations et à la sécurité que comptent assurer les promoteurs de cet événement aux vendeurs et acheteurs de voitures d’occasion qui se rendront à ce nouveau marché de l’occasion. Samir Zeghmi et Mehdi Guenou, deux jeunes diplômés de l’université et patrons de la société de communication Etevent, sont derrière cette idée de mettre sur pied un véritable marché de l’automobile d’occasion. «C’est lors de notre dernière visite à Tijilabine, il y a deux ans, et où, non seulement nous n’avons pas réussi à vendre notre véhicule mais aussi avons été victimes d’un vol, que l’idée nous est venue de créer un véritable marché automobile de l’occasion», a expliqué M. Guenou à la conférence de presse que les deux patrons ont animée hier à la maison de la presse Tahar Djaout. «Après deux ans de démarches et de tractations, nous sommes arrivés à notre but», ajoutera le co-patron de Etevent, Samir Zeghmi, tout en tenant à rappeler que, «pour le côté financier, c’est l’ANSEJ qui nous a accordé les crédits nécessaires, et pour les besoins d’espace pour abriter l’événement, la Safex nous a été d’un grand soutien puisqu’elle nous a loué des aires à longueur d’année».

    Les conférenciers épaulés par une responsable de la Safex ont mis l’accent sur l’intérêt de créer un véritable marché de l’occasion en Algérie «en totale opposition avec ceux existant actuellement dans beaucoup de grandes villes du pays». En effet, selon les organisateurs, la première session qui aura lieu du 16 au 19 avril prochains «offrira aux acheteurs et vendeurs tous types de véhicules d’occasion, sur un grand espace de vente, organisé, sécurisé et à proximité de la capitale», indiquera M. Guenou. Par ailleurs, les organisateurs ayant dans l’esprit de s’inscrire dans la durée ont accordé une grande importance à tout ce qui a trait au confort, à la sécurité, aux services et à la proximité. En ce qui concerne l’espace réservé à l’événement, on apprendra que la Safex a mis à la disposition des organisateurs deux pavillons, près de l’entrée, du côté de l’hôtel Hilton, qui pourront recevoir 3 000 véhicules, et un parking réservé aux visiteurs de 500 places. Les sessions se tiendront mensuellement durant quatre jours (mercredi, jeudi, vendredi et samedi). Le droit d’entrée a été fixé à 1 000 DA/jour pour les vendeurs et 30 DA le billet pour les visiteurs. Un service a été mis en place pour permettre aux particuliers de disposer d’une aire d’exposition. L’autre indication donnée par les conférenciers est la venue d’autres sociétés. C’est le cas de Renault Algérie qui a réservé 50 places pour exposer les voitures inscrites à la vente. Une société de gardiennage assurera une sécurité permanente de jour comme de nuit pour les particuliers qui désireront laisser leur voiture sur place.

  2. #2
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Ali Idir :


    Mercredi 13 Août 2008 -- Après le neuf, l'occasion. Le ministère du commerce prépare actuellement un avant-projet de loi visant à organiser le marché du véhicule d'occasion, a déclaré mercredi un responsable de ce ministère à la radio nationale. But : fixer les conditions de vente des automobiles usagées et réglementer les marchés des véhicules d'occasion.

    Le projet de loi devrait être prêt à la fin du second semestre de 2008. Le ministère du commerce n'a pas précisé si l'Etat comptait instaurer une taxe sur la vente de véhicules usagés. La décision de s'occuper de ce marché actuellement entre les mains de courtiers intervient après la série de mesures prises depuis fin 2007 pour réorganiser la vente des véhicules neufs. La dernière en date concerne la taxe sur la vente des automobiles neuves, contenue dans la loi de finances complémentaires pour 2009. Cette taxe varie entre 50.000 et 150.000, selon le type de véhicule acheté.

    Le marché algérien du véhicule connaît une progression spectaculaire ces dernières années, avec l'importation de 200.000 véhicules en moyenne par an. L'accélération du renouvellement du parc automobile nationale devrait conduire à terme à l'augmentation de l'offre sur le marché de l'occasion.

  3. #3
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    August 14, 2008 -- Algeria is currently preparing a draft law to regulate the used vehicle market, a trade ministry official said on national radio Wednesday (August 13th), Tout sur l'Algerie reported. The Ministry of Trade had not said whether the bill, which will be implemented later this year, will include a tax on the sale of used vehicles.

  4. #4
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 8 Novembre 2008 -- Jeudi 6 novembre, matinée pluvieuse et forte circulation sur l’autoroute entre Thénia et Alger. Une passerelle peu fréquentée par les piétons trop pressés de se rendre au souk des voitures d’occasion. Des groupes d’hommes de tous âges traversent loin de la passerelle pourtant construite expressément pour cet usage. Dès l’entrée du marché, face au parking gardé, on est accueilli par les belles berlines de luxe, Mercedes, BMW, 4X4 Volkswagen ou Hyundai. Mais le gros des curieux s’empresse de se rendre plus haut, sur la place, où sont exposées les petites cylindrées destinées aux petites bourses. Aux petites bourses ? C’est à voir. Une Super 5 Renault 1986 coûtait, (prix demandé par le vendeur) au cours du mois d’octobre, 28 millions de centimes, alors qu’elle valait, au mois d’août entre 19 et 20 millions de centimes. Une Clio Debza, diesel 1,9, coûte (prix demandé) entre 38 et 42 millions. Ce matin, on offre 24 millions pour une Super 5 1989, mais le propriétaire refuse de la céder. Il est vrai que c’est encore trop tôt, à 8h30, pour espérer décrocher une bonne affaire. Le propriétaire d’une Marutti 800, année 2004, prétend qu’on lui a offert 35,7 millions, pas moins ; pour son auto, une Fiat Uno (1989), il exige 24 millions, une Fiat Punto 1998, 29 millions, une Super 5 (1988) est proposée à 34 millions, une 106 Peugeot (1998) 24,5, une autre Super 5 (1991) 27, une autre 106 (1998) 32, une Clio diesel (1995) n’a pas encore été mise à prix, même chose pour une Fiat Panda (98) et une Fiat Uno (87). Voici une Clio 3 portes, année 92, sans mise à prix, une Renault 5 an 84, pour 19,5 millions, une Chevrolet Spark (tiens ! tiens !) 2006, sans mise à prix, une Atos 2005 pour 50 briques (presque le prix du neuf il y a quelques mois à peine !), une autre Atos (2004) à 44 millions, une 4 L Renault (an 1985), déglinguée, à 15 millions, une VW Polo an 92, “propre” dont le propriétaire demande 29,5 millions. Il prétend l’avoir payée ce prix-là le 29 juin dernier et qu’il a changé deux pneus. On finit par partager la poire en deux et trouver un terrain d’entente à 26,5. C’est OK, l’affaire est dans le sac et tout le monde est heureux de conclure l’affaire. On verse 2 000 Da pour les arrhes, on échange les numéros de téléphone, puis on se donne rendez-vous à Tikobaïne, près de Boudjima, pour le paiement de l’intégralité. Avant de quitter le marché, un dernier coup d’œil à une superbe Yaris noire 2008 dont le propriétaire réclame plus de 1 million de dinars. Le prix du neuf, pour une année de vieillissement.

  5. #5
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 21 Décembre 2008 -- Les points de divergence entre l'OMC et l'Algérie, qui a entamé depuis plus de 20 ans ses négociations d'adhésion à cette organisation, ont été «sensiblement aplanis», a indiqué dimanche le ministre algérien du Commerce El-Hachemi Dajâaboub. "Les points de divergence entre l'Algérie et les pays membres de l'OMC ont été sensiblement aplanis", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Alger. "Le nombre de questions adressées à l'Algérie est passé de 222 à 96 questions dont 63 émanant des Etats-Unis, a ajouté M. Djaâboub.

    Le ministre a précisé que les points restés en suspens concernent principalement l'ouverture du marché algérien aux voitures d'occasion, dont l'importation est interdite depuis 2005, le prix du domestique du gaz et le foncier industriel. Les prix algériens de l'énergie sont inférieurs aux cours internationaux, alors que Sonatrach a le monopole du marché des services énergétiques. M. Djaâboub a estimé que le prix du gaz appliqué sur le marché algérien est "raisonnable car il couvre les dépenses et génère des bénéfices à la société Sonatrach lui permettant ainsi de les placer dans de nouveaux investissements".

    Il a également indique que le gouvernement refuse d'ouvrir le marché national aux voitures d'occasion en provenance d'Europe car, a-t-il dit, "la commercialisation de ces véhicules constitue une menace pour la sécurité du consommateur algérien", a expliqué M. Djaâboub. Le ministre a évoqué, par ailleurs, "une préoccupation soulevée par les pays membres concernant une décision prise en octobre par le gouvernement et liée à l'annulation de la cession du foncier de l'Etat au profit d'investisseurs et son remplacement par un système de concession".

  6. #6
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 8 Avril 2009 -- La période d'acquittement obligatoire de la vignette automobile, pour l'année 2009, débutera le 1er mai prochain et s'achèvera le 31 mai à 16h00. La décision du ministère des Finances du 16 mars 2009, fixant le délai d'acquittement de la vignette automobile pour 2009, vient d'être publiée sur le Journal officiel. En 2008, l'opération avait débuté le 1er avril et s'est terminée le 30 du même mois. En attendant l'annonce des tarifs appliqués pour cette année, en 2008 pour les véhicules de tourisme de moins de 3 ans d'âge, le prix de la vignette a varié entre 1.500 et 8.000 DA en fonction de la puissance du véhicule. Pour les véhicules âgés entre 3 et 6 ans, le montant était compris respectivement entre 1.000 et 4.000 DA. Les tarifs des vignettes pour les véhicules entre 6 et 10 ans se situait entre 700 et 3.000 DA et entre 300 et 2.000 DA pour les véhicules de plus de 10 ans. Pour les véhicules utilitaires, le tarif de la vignette était compris entre 5.000 et 15.000 DA pour ceux de moins de 5 ans d'âge, et entre 2.000 et 7.000 DA pour ceux de 5 ans et plus. Les véhicules de transport en commun des voyageurs ont été soumis à une vignette variant entre 4.000 et 15.000 DA pour ceux de moins de 5 ans d'âge, et entre 2.000 et 7.000 DA pour ceux de 5 ans et plus. Quant aux véhicules dont l'année de mise en circulation est inconnue (code 122), ils ont été soumis à une vignette de 300 DA pour les véhicules de tourisme et de 2.000 DA pour les utilitaires. Les véhicules non concernés par la vignette automobile sont les engins de travaux publics, les remorques, les tracteurs et engins agricoles et les véhicules de moins de 4 roues (motocyclettes, vélomoteurs...).

  7. #7
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 6 Septembre 2009 -- Les prix des véhicules au niveau du marché de voitures d'occasion de Hamma Bouziane, localité située à quelques encablures de la ville de Constantine, affichaient jeudi dernier une hausse d'environ deux à quatre millions de centimes l'unité, par rapport aux marchés précédents, et ce de l'avis de nombreux acheteurs. Ces derniers se plaignaient, en outre, que ce jour là, «probablement à cause du Ramadan, et contrairement à son habitude, le marché de voitures d'occasion n'offrait pas la grande variété de marques, dont il était coutumier». «Le choix des marques de voitures n'est pas grand, puisque seules sont exposées à la vente les françaises avec les marques Renault, Peugeot etc, les asiatiques avec Huyndaï, Daewoo et Maruti ainsi que quelques allemandes avec Volkswagen, BMW», selon un des acheteurs apparemment déçu. En vérité, les marques françaises étaient présentes en force, particulièrement les modèles « Mégane » dont l'une datant de 2005 était proposée à 63 millions de centimes, alors qu'une autre plus vieille (2001) affichait le prix de 47 millions, contre une Safrane série 2002 offerte à 50 millions et une Laguna de 1999 l'était à 40 millions. Toujours dans les voitures de l'hexagone, on peut citer une Peugeot 306 de l'année 2003 à 56 millions, et une Citroën Xsara série 2000 à 47 millions. Pour les allemandes, on cite une Volkswagen modèle « Polo » de l'année 2000 à 45,5 millions, contre une autre de la même marque et plus ancienne, de l'année 1996, n'ayant à son compteur que 120.000 km et en bon état, qui fait 52 millions. Juste à côté, une Mercedes de 1999 offerte à 53 millions, alors qu'une BMW de 1988 l'est à 35 millions et une Audi de la même année 88 à 28 millions. Alors que les asiatiques, réputées les moins chères des marchés, le confirment en quelque sorte et ce, par l'offre d'une Maruti 2004 à 40 millions et une Daewoo Cielo de l'année 2000 à 35 millions. La marque Hyundaï est présente à travers une Accent 2005 à 65 millions et une Atos de la même année 2005 à 61 millions. Enfin, une Chevrolet 2006 est affichée à 73 millions et une autre de 2005 l'est à 61 millions. Si, pour les vendeurs questionnés sur le niveau des prix, la plupart considèrent qu'ils n'ont pas «beaucoup» bougé depuis des mois, ce n'est pas le cas des acheteurs qui estiment que depuis la décision du gouvernement signifiant aux banques (publiques et privées) de ne plus accorder de crédits automobiles s'est déjà traduite, pour ce qui concerne les voitures d'occasion, par des augmentations qui, si elles ne sont pas encore très importantes, risquent de proprement «s'envoler» dans les semaines à venir.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts