+ Reply to Thread
Page 9 of 9 FirstFirst ... 7 8 9
Results 57 to 61 of 61
  1. #57
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 26 Juillet 2010 -- Plus de 200 volaillers et bouchers ont déjà répondu à l’appel de partenariat lancé récemment par l’Office national d’aliment de bétail (ONAB) pour la distribution de poulets congelés durant le mois de ramadan, a indiqué hier son président du directoire, M. Bouzid Boukersi. «Nous avons eu 201 offres de franchise et signé 140 contrats jusqu’à présent. Nous voulons peser sur le marché en nous impliquant dans la grande distribution», a-t-il déclaré. «C’est une nouvelle orientation vers l’aval, une stratégie à long terme et non pas une opération limitée au ramadan», a tenu à préciser M. Boukersi. Quelque 4.200 tonnes de poulets congelés sont stockées au niveau de l’ONAB en attendant leur distribution. Cette opération a été accompagnée par une autre similaire lancée par la Société de transformation de conditionnement des viandes pour la distribution de 4.000 tonnes de viande bovine congelée importée d’Inde. Le cahier des charges établi par l’ONAB en direction des commerçants fixe deux conditions pour la signature du contrat de franchise : la possession de structures de froid et la pratique d’un prix de vente uniforme fixé préalablement par cet office public, selon M. Boukersi. Interrogé sur le prix éventuel du poulet, il a répondu que celui de «250 DA le kilogramme peut être une référence mais, ce qui compte le plus pour moi, c’est le fait que le consommateur achète un poulet sain dont la traçabilité est bien connue».

    Le responsable de l’ONAB s’est indigné des conditions dans lesquelles se déroulent les opérations d’abattage au sein de structures informelles. «Des poulets abattus dans l’informel, loin des yeux des vétérinaires et sans le respect des moindres règles d’hygiène, sont en vente», a-t-il averti. Avec une production de 20.000 tonnes/an dont 18.000 se vendent congelées, l’ONAB, avec ses 14 abattoirs, n’assure que 7 % de la production nationale en poulets, estimée à 300.000 tonnes/an. Le reste, à hauteur de 20 %, est assuré par les 500 abattoirs privés et communaux que compte le pays, mais la majorité des poulets vendus, soit plus de 70 %, sont originaires d’abattoirs du marché noir, selon M. Boukersi. Cette «fuite vers l’informel» puise son origine dans la «fiscalité élevée appliquée pour l’abattage de volaille ainsi que la cherté des aliments importés», estime le responsable de l’ONAB. «Ce sont des petits éleveurs qui méritent d’être encouragés.Le poids de la fiscalité qu’on leur impose est contraignant et doit être réduit», a-t-il plaidé en se félicitant toutefois des deux mesures incitatives pour les éleveurs de poussins, appliquées depuis le début de l’année en cours. Il s’agit, notamment, du crédit R’fig lancé par la BADR et du financement étatique à raison d’un million de dinars pour chaque bâtiment d’élevage, a-t-il rappelé. L’ONAB, qui produit également les œufs, s’est fixé une production de 60.000 tonnes de poulet à l’horizon 2014 et compte, pour ce faire, augmenter ses capacités de stockage et de structures de froid, selon son PDG. Depuis 2009, l’ONAB s’est lancé dans un nouveau type de partenariat qui consiste à «livrer les poussins aux éleveurs privés pour les récupérer ensuite et les abattre dans ses abattoirs», rappelle M. Boukersi. «Environ 60 contrats de partenariat ont été signés à ce jour permettant la livraison de 4 millions de poussins, dont 70 à 80 % en été, récupérés en poulets vifs», a-t-il indiqué. L’Algérie, autosuffisante en matière de poulet, veut arriver à une consommation approximative de 16 kg/habitant/an en 2014 contre 8 kg actuellement et doit, pour cela, augmenter sa production annuelle pour la porter à 700.000 tonnes.

  2. #58
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    تصنع هذه الأيام اللحوم البيضاء الحدث عبر كل محلات ولاية الجلفة، بارتفاع أسعارها بدرجة صاروخية حتى وصلت في عدد من البلديات إلى 310 دينار، أياما قبل حلول شهر رمضان المعظم. ما يعني أنه قد يسير جنبا إلى جنب مع اللحوم الحمراء في أسعارها.

    وبدأ هذا الارتفاع التدريجي يسجل منذ نحو أسبوع حتى تجاوز سقف 300دينار بعدد كبير من البلديات.

    وأما في عاصمة الولاية، والتي تسجل دائما أسعارا رخيصة للحوم البيضاء، فإن لحم الدجاج وصل إلى 280 دينار للكيلوغرام الواحد. وعبثا حاولنا معرفة الأسباب الحقيقية لهذا الارتفاع المفاجئ والجنوني، لأن الأسباب الخفية، كما حدثنا بعض التجار، لا تعود إلى عدم تربية الكتاكيت الصغيرة تخوفا من الحرارة فقط، بل هناك مضاربون ومحتكرون يقومون بتخزين الدجاج وعدم الإقدام على ذبحه وبيعه تحسبا لشهر رمضان، باعتبار أن الدولة تقوم باستيراد اللحوم الحمراء، وقد تعرف تدنيا أو استقرارا في أسعارها، وبالتالي يتم التعويض من طرف هؤلاء المضاربين في اللحوم البيضاء. وأدت سياسة الاحتكار والتخزين إلى الندرة، ومن ثمة إلى غلاء أسعاره التي تسجل هذه الأرقام لأول مرة بولاية الجلفة في فصل الصيف. وأكثر من هذا، فإن الندرة في لحوم الدجاج تبدو واضحة للعيان بمجرد التجوّل بين محلات الجزارة خاصة مع المساء.

  3. #59
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Ahmed Benkrim :


    Dimanche 26 Septembre 2010 -- Les Algériens, dont le pouvoir d’achat est sérieusement malmené depuis quelques années, risquent d’être confrontés à une flambée sans précédent des prix de la viande blanche et des œufs. Le cri d’alarme vient d’être lancé par le président de l’Association nationale de la filière avicole (ANFA), Mokrane Mezouane. Ce dernier craint le pire pour cette filière suffisamment éprouvée par plusieurs crises depuis 2005. En effet, les éleveurs sont confrontés ces dernières semaines à une augmentation «frénétique et injustifiée» des prix des aliments (maïs et soja). «Le prix d’un quintal de maïs a connu durant cette semaine une hausse de 400 DA sans aucun motif valable», affirme M. Mezouane dans une déclaration à TSA. Selon lui, les importateurs qui dominent le marché à hauteur de 95% imposent leur loi. «L’explication mise en avant par les opérateurs en question c'est que le prix du maïs est en hausse sur le marché international. Mais ce que nos importateurs oublient de préciser, c’est que cette augmentation sur la Bourse des céréales concerne les ventes des mois prochains. Or, cette augmentation est appliquée par ces opérateurs sur le maïs importé il y a plusieurs mois à bas prix», ajoute-t-il.

    Le président de l’ANFA ne cache pas son inquiétude quant à l’avenir de la filière. Pour lui, beaucoup d’éleveurs qui souffrent déjà des prix actuels ne survivraient pas à cette flambée. L’aliment fait à base de maïs et de soja est le principal élément de la production avicole. Il représente 70% du coût de revient. «C’est l’effet domino. L’augmentation des prix de l’aliment va contraindre les éleveurs à revoir à la hausse les prix de leurs produits qui sont déjà élevés. Conséquence : l’acheteur consommera moins, ce qui induira la faillite de nombreux éleveurs qui ne pourront plus vendre leurs produits», avertit M. Mezouane qui appelle le gouvernement à intervenir «rapidement» pour mettre un terme à cette situation. «L’appât du gain ensommeille les consciences, c’est pour cela que nous insistons sur la nécessité impérieuse de la sauvegarde d’une filière qui a tant donné à l’économie agricole et au consommateur algérien, souvent dans la douleur et l’adversité. Rien, ne devra se faire au détriment de cet objectif», écrit-il dans une lettre adressée aux autorités en charge du secteur. Ainsi, pour M. Mezouane, il y va de l’avenir de quelques 100.000 fermes d’élevage qui risquent de disparaître en emportant avec elles des centaines de milliers d’emplois.

  4. #60
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    November 24, 2010 -- Aviagen are pleased to announce that Parent Stock (PS) customers in Algeria will now be able to source Arbor Acres stock directly from Algeria following the establishment of Arbor Acres Algérie, a Grand Parent (GP) distributor owned by the Kerbouche Group. Located at Ain Fezza, close to Tlemcen in Western Algeria, the company is investing significantly in new, state-of-the-art facilities. There is currently one farm completed which has already accepted the first delivery of AA GP stock, while three more farms are under construction and due to be completed in 2011. There is also a new hatchery being built, which will be ready in the first quarter of next year, with the first PS expected in April 2011.

    Alain Silvin, Sales and Technical Manager for Arbor Acres, said: “Placing the Arbor Acres GP stock in Algeria is the next logical step for the industry given the success AA products have seen at breeder and broiler level. The Kerbouche Group is an excellent partner and will be able to ensure a consistent supply of top quality parent stock, as well as dedicated, timely and relevant support, to customers across the whole country.” Puzant Dakessian, Aviagen’s Regional Technical Manager, added: “The popularity of Arbor Acres products continues to increase throughout Africa, and indeed the world. One of the reasons for this is the excellent work done by our distributors, especially in regards to the establishment of specialist customer service teams who offer local customers dedicated support and advice. These teams work closely with the wider Aviagen team in order to share knowledge and expertise and help customers achieve maximum performance from their Arbor Acres stock. I am confident that Arbor Acres Algerie will be another excellent addition to our distribution network.

    Rachid Kherbouche, owner of the Kherbouche Group, commented: “We had been looking to expand our business and we were particularly interested in developing a GP operation. Arbor Acres is the right breed for the Algerian market. Aviagen and Groupe Kherbouche have confidence in each other and the reputation of the bird in Algeria is already superb. “We are planning a series of technical seminars next year across the country where we look forward to meeting existing and new customers and introducing the Arbor Acres Algerie team, as well as Aviagen’s Arbor Acres team who will be supporting us.”

    Aviagen is the world's leading poultry breeding company, developing pedigree lines for the production of broiler chickens under the Ross, Arbor Acres and L.I.R brand names. The company is based in Huntsville, Alabama, USA with a number of wholly-owned operations across Europe, Latin America, Brazil, India, Australia, New Zealand and the USA and joint ventures in Europe, South Africa, Turkey and Asia. Aviagen employs 2,000 people and has a distribution network serving customers in 120 countries. For further information please visit Aviagen.

    Groupe Kherbouche is one of the most successful agricultural firms in Algeria with years of experience. The company also has a reputation for supplying high quality animal feed and has other interests as diverse as table oil and irrigation equipment. For further information please visit Groupe Kherbouche

  5. #61
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Rafik Tadjer :


    Mercredi 30 Mars 2011 -- Cevital et la société française Biophyres ont signé ce mercredi 30 mars un accord de principe pour la réalisation à Béjaïa d’une usine de traitement et de transformation des déchets avicoles, a annoncé la Chambre de commerce et d’industrie Soummam citée par l’agence APS. L’accord a été signé en marge du Salon international de l’investissement de Béjaïa qui se déroule actuellement. «Cevital apportera son expertise et son expérience dans la branche de l’agroalimentaire ainsi qu’une part des moyens financiers à engager, alors que Biophyres est attendue pour fournir l’équipement et le savoir‑faire en la matière», a expliqué Abdelkader Hocini, président de la Chambre. La production de viandes blanches à Béjaïa a atteint près de 11.000 tonnes en 2010. Elle devrait atteindre 15.000 tonnes en 2010, selon les prévisions.

+ Reply to Thread
Page 9 of 9 FirstFirst ... 7 8 9

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts