+ Reply to Thread
Page 2 of 4 FirstFirst 1 2 3 4 LastLast
Results 8 to 14 of 22
  1. #8
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 28 septembre 2008 -- Dans le cadre d'un suivi continue des grands projets du secteur, le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul effectuera aujourd'hui, une visite de travail et d'inspection au projet structurant de la 2e rocade sud d'Alger et qui concerne les trois wilayas à savoir Alger, Blida et Boumerdès.

  2. #9
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 29 septembre 2008 -- Le bitumage de la deuxième rocade sud d'Alger se fera avec l'utilisation d'enrobé à module élevé, une nouvelle technique qui vient d'être intégrée par le département de M. Amar Ghoul, ministre des Travaux publics. Ce dernier, qui a effectué hier une visite d'inspection du tracé de la rocade en a fait l'annonce. Selon lui, l'utilisation de cette technique a plusieurs avantages. Elle permet un gain appréciable dans la consommation de granulat et une réduction de la consommation de bitume. Mieux encore, elle assure une meilleure sécurité aux automobilistes car, a-t-il expliqué, "elle permet une bonne adhérence des roues des véhicules sur la chaussée". L'autre annonce faite hier par le ministre porte sur les 30 km (Khemis El-Khechna-Birtouta) de la rocade qui seront intégrés dans l'autoroute Est-Ouest.M. Ghoul a apprécié le taux global d'avancement des travaux qui a dépassé les 70%, de ce fait, sa livraison pourrait être faite durant le premier trimestre 2009. Il a précisé à ce sujet, que "nous avons constaté des avancées considérables, le projet sera réceptionné dans les délais contractuels. Cependant, les entreprises en charge de ce projet doivent maintenir une cadence soutenue des travaux", a affirmé le ministre qui a, par ailleurs, insisté sur le parachèvement d'un certain nombre d'ouvrages comme les échangeurs de Zéralda, de Birtouta, l'évitement des Eucalyptus ainsi que l'échangeur de Berrahmoun (Boumerdès). Vouée à absorber 60% du trafic de l'actuelle rocade (Ben Aknoun-Dar El Beïda), la nouvelle rocade d'Alger sera reliée à l'aéroport d'Alger et au salon d'honneur, à travers une liaison directe parallèle à la RN 8 (Eucalyptus) qui, pour rappel, a fait l'objet de travaux d'élargissement et de modernisation. Il est, par ailleurs, prévu des bretelles vers la nouvelle ville de Sidi Abdellah, zone industrielle de Rouiba, la cimenterie de Meftah et la ville de Berrahmoune (Boumerdès). Signalons enfin que les délais impartis aux sociétés de réalisation se situent autour du début de l'année prochaine.

  3. #10
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 25 Octobre 2008 -- Lors du tracé linéaire de la nouvelle rocade sud d’une longueur de 65 km, menant de Zéralda à Boudouaou, les travaux publics avaient prévu une déviation sur la localité de Khraïssia. Conséquence directe de cette déviation, qui devait, à son tour, passer de Baba Hassan vers Douéra, la suppression de la “ferme des 22 historiques”. Ceci a soulevé un tollé général chez les anciens moudjahidine qui ont refusé catégoriquement que ce site soit touché. Les autorités, et tant mieux, n’ont pas été sourdes à cette doléance légitime. Simple question alors : pourquoi les responsables du ministère des Travaux publics n’ont pas dévié le passage de l’autoroute Est-Ouest pour préserver le parc naturel d’El-Kala ?

  4. #11
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 27 Octobre 2008 -- Le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, a tenu, en marge de sa visite dans les chantiers d’Alger, à préciser que le tracé de l’autoroute Est-Ouest, aux frontières avec la Tunisie, ne connaîtra pas de changement. En attendant l’achèvement par les Tunisiens de la partie des travaux qui leur restent, conformément aux conventions signées par les deux pays, le CW110 a été modernisé et utilisé par les autorités algériennes afin de desservir les postes frontaliers. Par ailleurs, au sujet de la “ferme des 22 historiques”, se trouvant sur la deuxième rocade, le ministère précise qu’“il s’agit d’un ancien problème qui a été pris en charge par le secteur”.

  5. #12
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 6 Janvier 2009 -- La deuxième rocade d’Alger, devant assurer la jonction entre Zéralda et Boudouaou, sera livrée au courant du premier semestre 2009. Le taux d’avancement de ce projet est de plus de 75 %. C’est ce qu’a affirmé hier Amar Ghoul, le ministre des Travaux publics, au cours de la visite de travail et d’inspection qu’il a effectuée au niveau du tronçon reliant Zéralda à Birtouta, relevant du même projet. Un projet qui, selon le ministre, favorisera les investissements et ouvrira donc des horizons économiques sociaux à travers les trois wilayas qu’il traverse : Alger, Blida et Boumerdès.

    Le ministre, qui a inspecté plusieurs ouvrages d’art dont le viaduc de Souidania d’une longueur de 700 m et l’échangeur situé près du pôle technologique de Sidi Abdallah, a insisté sur la réalisation du tunnel de Benchaaoua, entre Souidania et Birtouta. «La réalisation de cet ouvrage doit constituer une priorité, quitte à changer carrément de plan de réalisation», a martelé M. Ghoul devant les responsables de l’entreprise OHL à laquelle ce projet a été confié, tout en leur signifiant que ce dernier accuse un retard considérable. Tout en exhortant les responsables de cette entreprise à redoubler d’efforts en travaillant 24 heures sur 24, le ministre a menacé de leur retirer le projet pour l’attribuer à l’entreprise publique ENGEOA.

    Le ministre a, par ailleurs, rappelé que la deuxième rocade, dont la réalisation est confiée au groupement algéro-luso-espagnol Gotera, permettra d’absorber près de 70 % des véhicules empruntant actuellement la rocade sud reliant Ben Aknoun à Dar El-Beïda. D’une longueur totale de près de 66 km selon le plan initial, ce projet sera étendu sur plus de 200 km, une fois raccordé à un réseau de plusieurs échangeurs et pénétrantes à même d’assurer la liaison de la rocade avec plusieurs infrastructures socio-économiques, selon les données de l’Agence nationale des autoroutes. Il s’agit de l’autoroute est-ouest, de la rocade sud d’Alger (Zéralda-Ben Aknoun), de la zone industrielle de Rouiba ainsi que du pôle technologique de Sidi Abdallah.

  6. #13
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Ali Idir :


    Lundi 20 Avril 2009 -- Les retards s'accumulent dans les projets autoroutiers. Prévue initialement pour la fin 2008, puis reportée à juillet 2009, la livraison de la deuxième rocade d'Alger n'aura pas lieu avant la fin de l'année en cours, a appris tsa-algerie.com auprès de source proche du projet.

    Confiée en 2006 au groupe espagnol OHL pour 450 millions d'euros, la construction de ce périphérique de 65 kilomètres s'est heurtée à de nombreux obstacles techniques. Parmi eux : la déviation des réseaux électriques, téléphoniques et de conduites d'eau ainsi que l'expropriation des propriétaires des terres sur lesquelles la rocade passe.

    « Déplacer une ligne électrique, une conduite d'eau ou un poteau téléphonique peut prendre plusieurs mois. Les sociétés comme Sonelgaz, l'Algérienne des eaux et Algérie Télécom envoient des équipes pour ces travaux seulement quand elles le souhaitent. On fait des demandes et on attend des mois durant lesquels les travaux sont bloqués. Ces sociétés ne coopèrent pas », explique la même source.

    Outre la mauvaise coopération de ces entreprises publiques, la réalisation de cette rocade a été aussi retardée par les choix du groupe espagnol OHL. Ce dernier a préféré recruter sur place des artisans et des entreprises privées pour réaliser une partie des travaux. « Les Espagnols ont ramené uniquement la filiale qui s'occupe des terrassements. Le reste des travaux est confié à des entreprises locales qui manquent d'expérience et savoir-faire. Certains artisans qui ne savent pas lire correctement un plan se sont retrouvés en charge de réaliser une autoroute moderne », explique une autre source. « L'Algérie manque d'entreprises spécialisées dans certains travaux », poursuit-il. Un autre détail qui n'a pas été pris en compte par les Espagnols lorsqu'ils ont décroché l'appel d'offres. Mais cette situation a une explication : elle permet d'augmenter fortement la marge du groupe OHL qui profite ainsi du manque de contrôle et du laxisme des autorités.

    Pourtant le ministre des travaux publics Amar Ghoul s'était montré optimiste sur la cadence des travaux à chacune de ses nombreuses visites de chantier. En 2008, il avait annoncé un taux d'avancement de 70% et la livraison de la section ouest avant la fin de l'été. « On ne sait pas d'où le ministre a eu ce chiffre de 70%. À l'époque, le taux d'avancement réel était de seulement 28% », souligne notre source.

  7. #14
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 11 Juin 2009 -- Le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, a exhorté, hier à Alger, les responsables chargés des grands projets routiers à accélérer la cadence des travaux et à profiter de la période estivale pour en livrer le maximum dans les plus brefs délais. Ce qui permettra, à coup sûr, une certaine décongestion de la capitale, toujours saturée. Le ministre a sillonné les trois wilayas du Centre, Alger, Blida et Boumerdès, où il s’est enquis de plusieurs chantiers. Il a mentionné les projets prioritaires et leur délai de réalisation. Le ministre a fixé comme première priorité la réalisation du tronçon routier Zéralda-Douira de la 2e rocade sud d’Alger et sa livraison dans une quinzaine de jours. Ensuite, il a insisté sur la livraison du tronçon Birtouta-Rouiba au courant de cet été.

    La troisième priorité fixée par le ministre consiste en la réalisation, d’ici à la prochaine rentrée scolaire, de la jonction de l’autoroute est-ouest vers le grand viaduc de Benrahmoune dans la wilaya de Boumerdès. Mais, à ce niveau, les travaux dont est chargée l’ENGEOA ne semblent pas avancer comme souhaité par le ministre. Cet état de fait a d’ailleurs provoqué sa colère hier. In situ, Amar Ghoul a constaté «un retard considérable dans l’avancement des travaux par rapport aux délais impartis». Ce qui peut donc compromettre, d’ores et déjà, la livraison de la totalité de la 2e rocade sud d’ici à la rentrée scolaire, comme cela était prévu. De ce fait, le ministre n’a pas ménagé le premier responsable de l’entreprise ENGEOA, chargée de la réalisation du grand viaduc de Benrahmoune. Cet ouvrage «est très important», a dit le ministre qui reproche au même responsable «la faible cadence des travaux», même s’il a reconnu la complexité de la tâche. «Je sais que c’est extraordinaire de s’aventurer dans de pareilles nouvelles techniques des travaux publics, mais le rythme des travaux reste loin des attentes. Il faut vite rattraper ce retard !» a lancé le ministre en direction du chef de ce projet.

    Quant aux autres projets, M. Ghoul a insisté, notamment, sur la nécessité d’achever le plus tôt possible les travaux de la pénétrante de Rouiba vers l’autoroute est-ouest. Ce projet permettra, selon le ministre, la livraison du tronçon autoroutier de 17 kilomètres reliant Khemis El-Khechena à El-Hamiz, dont les travaux sont déjà achevés. Le ministre a, par ailleurs, insisté sur l’achèvement des travaux parallèles tels que le boisement et les autres aménagements, dans la réalisation de toutes les infrastructures routières.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts